Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 21ash1 a trouvé 98 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
155821ash1DijonSH: Donc de vos grands-pères Alors mon père étaitétait [ ] auau front Et et je suis né euh le quinze voilà Ben c'est pour vous dire0
155921ash1DijonSH: C'était tout petit Dijon mais ça estest [ ] agrandiagrandi le Bocage euh c'était des vignes des vergers euh le bocage hein (rires)0
156021ash1DijonSH: Euh oui maismais [ ] uneune maternité très restreinte et n'importe quelle femme n'avait pas le droit y aller c'est parce que mon père était20 au front hein 0
156121ash1DijonSH: Euh oui mais10 une maternité très restreinte et n'importe quelle femme n'avait pas le droit y aller c'est parce que mon père étaitétait [ ] auau front hein 0
156221ash1DijonSH: En général les femmesfemmes [ ] accouchaientaccouchaient euh euh chez11z elles chez11z elles ou alors dans la famille chez les grands-parents0
156321ash1DijonSH: En général les femmes20 accouchaient euh euh chezchez [z] elleselles chez11z elles ou alors dans la famille chez les grands-parents1z
156421ash1DijonSH: En général les femmes20 accouchaient euh euh chez11z elles chezchez [z] elleselles ou alors dans la famille chez les grands-parents1z
156521ash1DijonSH: Ma mère a eu ses deuxdeux [z] aîaî/ aînés à Lamarche-sur-Saône dans le pays de ses parents1z
156621ash1DijonSH: Donc la maternité dans les chefs-lieux c'était pour lesles [z] indigentsindigents et puis euh les cas de urgence E: uais hein puis10 il y avait très peu de lits1z
156721ash1DijonSH: Donc la maternité dans les chefs-lieux c'était pour les11z indigents et puis euh les cas de urgence E: uais hein puispuis [ ] ilil y avait très peu de lits0
156821ash1DijonSH: Alors ma mère avaitavait [ ] étéété euh elle avait20 été à la maternité de Dijon parce que mon père était20 au front hélas euh oui oui0
156921ash1DijonSH: Alors ma mère avait20 été euh elle avaitavait [ ] étéété à la maternité de Dijon parce que mon père était20 au front hélas euh oui oui0
157021ash1DijonSH: Alors ma mère avait20 été euh elle avait20 été à la maternité de Dijon parce que mon père étaitétait [ ] auau front hélas euh oui oui0
157121ash1DijonSH: n aime bien lesles [z] hommeshommes tac tac tac1z
157221ash1DijonSH: ui c/ c'étaitétait [ ] unun tout petit village0
157321ash1DijonSH: ui oui j'étaisjétais [ ] àà Dijon avant oui E: Toujours au J'ai0
157421ash1DijonSH: j'ai fait mesmes [z] étudesétudes20 à Dijon et et ah ah ben j'ai quitté Dijon j'ai été nommée institutrice en Côte r1z
157521ash1DijonSH: j'ai fait mes11z étudesétudes [ ] àà Dijon et et ah ah ben j'ai quitté Dijon j'ai été nommée institutrice en Côte r0
157621ash1DijonSH: En Côte r puispuis [ ] ensuiteensuite Académie m'a demandé de venir à Dijon0
157721ash1DijonSH: LesLes [z] instituteursinstituteurs font partie de du département1z
157821ash1DijonSH: Alors en sortant de Ecole ormale onon [n] aa été euh nommés dans des dans des petits pays1nVN
157921ash1DijonSH: A lieu euh Ch/ du côté de lieu maismais [ ] alorsalors euh sur la montagne vous voyez quoi c'était oui oui oui0
158021ash1DijonSH: Alors j'avais vingt sixsix [z] élèvesélèves20 à tous les cours 1z
158121ash1DijonSH: Alors j'avais vingt six11z élèvesélèves [ ] àà tous les cours 0
158221ash1DijonSH: Tous les pou/ cours préparer à apprendre à lire et puis deuxdeux [z] élèvesélèves que j'ai menés au certificat études et puis deux14z autres que j'ai préparés enfin oui quoi c'est 4z
158321ash1DijonSH: Tous les pou/ cours préparer à apprendre à lire et puis deux14z élèves que j'ai menés au certificat études et puis deuxdeux [z] autresautres que j'ai préparés enfin oui quoi c'est 4z
158421ash1DijonSH: Et puis euh en trente huit en en en c'estest [t] enen mille neuf cent trente six que j'ai été nommée institutrice 1t
158521ash1DijonSH: et en mille neuf cent trente huit inspectioninspection [ ] académiqueacadémique m'a m'a rappelée à Dijon 0
158621ash1DijonSH: Puis j'ai eu des grandsgrands [z] élèvesélèves Bon ben c'est et puis qu'est-ce que je vous dis1z
158721ash1DijonSH: ui Eh ben c'/ c'/ c'était pas les bacs hein parce que on n'avait pas le droit alleraller [ ] auau lycée sinon en payant0
158821ash1DijonSH: Alors lesles [z] enfantsenfants ouvriers euh de cadres moyens on n'avait pas le droit ui oui oui1z
158921ash1DijonSH: Alors le brevetbrevet [ ] élémentaireélémentaire le brevet supérieur et puis10 ensuite euh école normale instituteurs qui n'existe plus0
159021ash1DijonSH: Alors le brevet20 élémentaire le brevet supérieur et puispuis [ ] ensuiteensuite euh école normale instituteurs qui n'existe plus0
159121ash1DijonSH: C'est lesles [z] InstitutsInstituts20 Universitaires de Formation des Maîtres oui qui n'existent plus Alors il y avait école normale des filles 1z
159221ash1DijonSH: C'est les11z InstitutsInstituts [ ] UniversitairesUniversitaires de Formation des Maîtres oui qui n'existent plus Alors il y avait école normale des filles 0
209321ash1DijonLe village de Beaulieu estest [t] enen grand10 émoi 1t
209421ash1DijonLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [ ] émoiémoi 0
209521ash1DijonLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année 1nVN
209621ash1Dijonquatrième aux jeuxjeux [ ] olympiquesolympiques de Berlin en 1936 et plus récemment son usine de pâtes10 italiennes 0
209721ash1Dijonquatrième aux jeux10 olympiques de Berlin en 1936 et plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes 1nVN
209821ash1Dijonquatrième aux jeux10 olympiques de Berlin en 1936 et plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes 0
209921ash1DijonQu'est-ce qui donc a valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
210021ash1DijonLe hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes 0
210121ash1DijonLe hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuits20 habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes 0
210221ash1DijonLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - estest [t] enen revanche très10 inquiet 1t
210321ash1DijonLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - est11t en revanche trèstrès [ ] inquietinquiet 0
210421ash1DijonLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections 1z
210521ash1DijonComment en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0
210621ash1DijonComment en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles 0
210721ash1Dijonconnaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère 1z
210821ash1DijonD'unDun [n] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche 1nVN
210921ash1Dijonet assure que touttout [t] estest fait pour le protéger 1t
211021ash1Dijonr un gros détachement de police comme onon [n] enen a vu à Jonquière 1nVN
211121ash1Dijonr un gros détachement de police comme on enen [n] aa vu à Jonquière 1nVO
211221ash1Dijonet des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion 0
211321ash1DijonDans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté 1nVN
211421ash1DijonousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
211521ash1DijonDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre L'Express uest France et Le ouvel bservateur 1z
211621ash1Dijonindiquaient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines préparent20 une journée chaude au Premier Ministre 1z
211721ash1Dijonindiquaient que des11z activistes des communes voisines préparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre 0
211821ash1DijonQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
211921ash1DijonLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer 0
212021ash1DijonIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide 1z
212121ash1DijonIl estest [,] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre 0,
903621ash1DijonSH: h oui oh ben c'est c'est touttout [t] unun roman hein Mon grand-père pers 1t
903721ash1DijonSH: il était né à Lamarche sur Saône donc le père de ma mère il étaitétait [ ] àà Lamarche sur Saône0
903821ash1DijonSH: Et il a perdu son père très jeune sa mère est remariée avec un unun [n] hommehomme qui appelait pas pers1nVN
903921ash1DijonSH: et elle a eu desdes [z] enfantsenfants avec cet homme-là quoi donc alors les demi-frères les demi-soeurs de Mais mon grand-père ne savait pas1z
904021ash1DijonSH: Il a su il il a su euh quandquand [t] ilil était presque majeur alors enfin4t
904121ash1DijonSH: Et comme son père à lui avait des terres c'étaient desdes [z] agriculteursagriculteurs parce que toute la France était était des des11z agriculteurs hein oui1z
904221ash1DijonSH: Et comme son père à lui avait des terres c'étaient des11z agriculteurs parce que toute la France était était des desdes [z] agriculteursagriculteurs hein oui1z
904321ash1DijonSH: Alors il cultivait ses champs ses propres champschamps [ ] àà lui comme un commis 0
904421ash1DijonSH: sanssans [z] êtreêtre payé et très peu ou alors et puis manger très vite et tout oui1z
904521ash1DijonSH: Alors il était tellement dégoûté de voir que euh ses ses terresterres [ ] àà lui qu'il cultivait hein 0
904621ash1DijonSH: et puis que il a il a pas voulu resterrester [ ] avecavec son son son beau-père quoi alors0
904721ash1DijonSH: Il estest [ ] engagéengagé dans armée et puis10 il il est10 engagé pour euh devenir cordonnier 0
904821ash1DijonSH: Il est10 engagé dans armée et puispuis [ ] ilil il est10 engagé pour euh devenir cordonnier 0
904921ash1DijonSH: Il est10 engagé dans armée et puis10 il il estest [ ] engagéengagé pour euh devenir cordonnier 0
905021ash1DijonSH: Hein alorsalors [ ] ilszils11z avaient les ch/ les chaussures des supérieurs là des11z officiers supérieurs et puis des des soldats dans oui oui tout oui0
905121ash1DijonSH: Hein alors20 ilsils [z] avaientavaient les ch/ les chaussures des supérieurs là des11z officiers supérieurs et puis des des soldats dans oui oui tout oui1z
905221ash1DijonSH: Hein alors20 ils11z avaient les ch/ les chaussures des supérieurs là desdes [z] officiersofficiers supérieurs et puis des des soldats dans oui oui tout oui1z
905321ash1DijonSH: Alors c'était sous apoléon trois je vous hein je vousvous [z] emmèneemmène loin hein 1z
905421ash1DijonSH: alors euh tous les troistrois [z] ansans ou tous les cinq ans le régiment changeait de poste1z
905521ash1DijonSH: Alors euh de Dijon il il il a fait toute la France dans le Midi puispuis [ ] ilil est remonté euh 0
905621ash1DijonSH: Et il était maître bottier hein Il avaitavait [ ] unun titre mais10 enfin oui oui oui 0
905721ash1DijonSH: Et il était maître bottier hein Il avait20 un titre maismais [ ] enfinenfin oui oui oui 0
905821ash1DijonSH: Et puispuis [ ] ilil y avait pas mal artisans hein dans dans la France hein il y avait pas beaucoup usines ça c'était que des11z artisans20 et deux trois11z ouvriers0
905921ash1DijonSH: Et puis10 il y avait pas mal artisans hein dans dans la France hein il y avait pas beaucoup usines ça c'était que desdes [z] artisansartisans20 et deux trois11z ouvriers1z
906021ash1DijonSH: Et puis10 il y avait pas mal artisans hein dans dans la France hein il y avait pas beaucoup usines ça c'était que des11z artisansartisans [ ] etet deux trois11z ouvriers0
906121ash1DijonSH: Et puis10 il y avait pas mal artisans hein dans dans la France hein il y avait pas beaucoup usines ça c'était que des11z artisans20 et deux troistrois [z] ouvriersouvriers1z
906221ash1DijonSH: Alors donc aînée occupaitoccupait [ ] aussiaussi de éducation tout 0
906321ash1DijonSH: Alors mon grand-père est tombé bouche bée le pers pers euh bouche bée devant cette femme qui faisaitfaisait [ ] unun tas de choses et tout il a demandée en mariage0
906421ash1DijonSH: hein mariés et puis euh ma grand-mère et mon grand-père ontont [ ] eueu euh trois quatre enfants je sais plus euh oui0
906521ash1DijonSH: pour montrermontrer [ ] àà sa famille qu'il était bien débrouillé Il est revenu dans son pays enfance0
906621ash1DijonSH: Et ma grand-mère qui voyait la Manche devantdevant [ ] elleelle des des des vagues de douze mètres de haut 0
906721ash1DijonSH: Et puis les gens lui disaient pour la consoler: 'Mais vousvous [z] avezavez la Saône une belle rivière' Alors ma grand-mère elle faisait: 'Bouhbouh' (rires) Ça la mettait20 en rogne ça la mettait20 en colère quoi1z
906821ash1DijonSH: Et puis les gens lui disaient pour la consoler: 'Mais vous11z avez la Saône une belle rivière' Alors ma grand-mère elle faisait: 'Bouhbouh' (rires) Ça la mettaitmettait [ ] enen rogne ça la mettait20 en colère quoi0
906921ash1DijonSH: Et puis les gens lui disaient pour la consoler: 'Mais vous11z avez la Saône une belle rivière' Alors ma grand-mère elle faisait: 'Bouhbouh' (rires) Ça la mettait20 en rogne ça la mettaitmettait [ ] enen colère quoi0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS