Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 42ajl1 a trouvé 138 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
21842ajl1Roanne Le village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
21942ajl1Roanne Le village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
22042ajl1Roanne Le Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune1nVO
22142ajl1Roanne ses chemiseschemises [ ] enen soie un champion local de course à pied Louis Garret0
22242ajl1Roanne quatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment1z
22342ajl1Roanne sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
22442ajl1Roanne son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
22542ajl1Roanne Qu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
22642ajl1Roanne car le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [z] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes1z
22742ajl1Roanne car le Premier Ministre lassé des circuits21z habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
22842ajl1Roanne Le maire de Beaulieu - Marc Blanc - estest [t] enen revanche très11z inquiet1t
22942ajl1Roanne Le maire de Beaulieu - Marc Blanc - est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
23042ajl1Roanne La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections (bruit de ricanement)1z
23142ajl1Roanne CommentComment [,] enen plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0,
23242ajl1Roanne Comment20 en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0
23342ajl1Roanne Comment20 en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles1z
23442ajl1Roanne connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords1z
23542ajl1Roanne D'unDun [n] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre1nVN
23642ajl1Roanne et assure que tout estest [t] faitfait pour le protéger1t
23742ajl1Roanne r un gros détachement de police comme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
23842ajl1Roanne r un gros détachement de police comme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVO
23942ajl1Roanne risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
24042ajl1Roanne 'Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
24142ajl1Roanne ousNous [z] avonsavons le soutien du village entier'1z
24242ajl1Roanne De plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre1z
24342ajl1Roanne indiqueraient que desdes [z] activitésactivités de communes voisines préparent20 une journée chaude au Premier Ministre1z
24442ajl1Roanne indiqueraient que des11z activités de communes voisines préparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre0
24542ajl1Roanne Quelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église Saint-Martinville0
24642ajl1Roanne Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
24742ajl1Roanne Il a le sentiment de se trouver dansdans [z] unun impasse stupide1z
24842ajl1Roanne Il a le sentiment de se trouver dans11z unun [n] impasseimpasse stupide1nVN
24942ajl1Roanne Il estest [,] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre pour vérifier0,
25042ajl1Roanne si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la jour/ dans la tournée prévue pardon 0
25142ajl1Roanne Beaulieu préfère être inconnue et tranquille plutôt que de se trouvertrouver [ ] auau centre0
79442ajl1RoanneJ: on maismais [ ] onon jouait20 au baby-foot on avait20 un baby-foot posé sur une table0
79542ajl1RoanneJ: on mais10 on jouaitjouait [ ] auau baby-foot on avait20 un baby-foot posé sur une table0
79642ajl1RoanneJ: on mais10 on jouait20 au baby-foot onon [n] avaitavait20 un baby-foot posé sur une table1nVN
79742ajl1RoanneJ: on mais10 on jouait20 au baby-foot on avaitavait [ ] unun baby-foot posé sur une table0
79842ajl1RoanneJ: Et souvent il se retrouvaitretrouvait [ ] àà côté de la table hein tellement ça a bougé hein (rires)0
79942ajl1RoanneJ: MaisMais [ ] autrementautrement bon M: Et le volley on cassait les vitres de la serre aussi0
80042ajl1RoanneJ: Et voilà et puis euh plus tard quandquand [ ] onon était grand on jouait sur le grand terrain euh aux11z Etines0
80142ajl1RoanneJ: Et voilà et puis euh plus tard quand10 onon [n] étaitétait grand on jouait sur le grand terrain euh aux11z Etines1nVN
80242ajl1RoanneJ: Et voilà et puis euh plus tard quand10 on était grand on jouait sur le grand terrain euh auxaux [z] EtinesEtines1z
80342ajl1RoanneJ: ui oh puis euh autrement ben euh onon [n] aa eu des bonnes21z époques Y: Et vous a/ vous aviez la mascotte là dans les11z années1nVN
80442ajl1RoanneJ: ui oh puis euh autrement ben euh on a eu des bonnesbonnes [z] époquesépoques Y: Et vous a/ vous aviez la mascotte là dans les11z années1z
80542ajl1RoanneJ: ui oh puis euh autrement ben euh on a eu des bonnes21z époques Y: Et vous a/ vous aviez la mascotte là dans lesles [z] annéesannées1z
80642ajl1RoanneJ: dans lesles [z] annéesannées soixante1z
80742ajl1RoanneJ: LesLes [z] annéesannées soixante là quand on faisait les déplacements et euh en car euh1z
80842ajl1RoanneJ: Et ce qui était bizarre c'est que onon [n] allaitallait jouer dans Ain ou euh par là-bas et on revenait toujours par les11z Echarmeaux1nVN
80942ajl1RoanneJ: Et ce qui était bizarre c'est que on allait jouer dans Ain ou euh par là-bas et on revenait toujours par lesles [z] EcharmeauxEcharmeaux1z
81042ajl1RoanneJ: (rires) C'est-à-dire par Beaujeu on arrêtait pour mangermanger [ ] àà Beaujeu (rires) Et aller20 au Caveau0
81142ajl1RoanneJ: (rires) C'est-à-dire par Beaujeu on arrêtait pour manger20 à Beaujeu (rires) Et alleraller [ ] auau Caveau0
81242ajl1RoanneJ: Ah oui ah ben oui oui oui Ça c'étaitétait [ ] autreautre chose alors0
81342ajl1RoanneJ: C'étaitCétait [ ] uneune sortie familiale0
81442ajl1RoanneJ: De boire directementdirectement [ ] àà la source il buvait20 en dessous parce quil y avait20 un récipient pour que les vaches viennent boire et puis10 il y avait (rires)0
81542ajl1RoanneJ: De boire directement20 à la source il buvaitbuvait [ ] enen dessous parce quil y avait20 un récipient pour que les vaches viennent boire et puis10 il y avait (rires)0
81642ajl1RoanneJ: De boire directement20 à la source il buvait20 en dessous parce quil y avaitavait [ ] unun récipient pour que les vaches viennent boire et puis10 il y avait (rires)0
81742ajl1RoanneJ: De boire directement20 à la source il buvait20 en dessous parce quil y avait20 un récipient pour que les vaches viennent boire et puispuis [ ] ilil y avait (rires)0
81842ajl1RoanneJ: Il avait changé de chemise mais euh il avaitavait [ ] oubliéoublié enlever celle qui était dessous (rires)0
81942ajl1RoanneM: Soi disant son mouchoir J: Son mouchoir pour essuyer et puis c'étaitétait [ ] uneune serviette de table (rires)0
82042ajl1Roanne(rires) J: Il étaitétait [ ] étourdiétourdi il faut dire aussi0
82142ajl1RoanneJ: ui une grande poche et il y avait toujourstoujours [ ] unun petit morceau à manger dedans0
82242ajl1RoanneJ: Les fleursfleurs [ ] YY: Pareil aussi0
82342ajl1RoanneJ: ui Y: Il était Mais ilsils [z] ontont pas continué avec les cageots1z
82442ajl1RoanneJ: ui il faisait surtout le jardin h ben lesles [z] arbresarbres si 1z
82542ajl1RoanneJ: Ah ben si lesles [z] arbresarbres M: ui oui les arbres oui Les11z arbres il connaissait1z
82642ajl1RoanneJ: Ah ben si les11z arbres M: ui oui les arbres oui LesLes [z] arbresarbres il connaissait1z
82742ajl1RoanneJ: on il il a jamaisjamais [ ] étéété M: h non oh non vraiment0
82842ajl1RoanneJ: Enfin quandquand [ ] ilil y était0
82942ajl1RoanneJ: Ben des petitespetites [z] anecdotesanecdotes ça1z
83042ajl1RoanneM: Et alors J: Et puispuis [ ] onon lui avait remplacé eau de vie par de eau de eau pure Hum0
83142ajl1RoanneJ: Et ça et la bouteille sentaitsentait [ ] encoreencore eau de vie0
83242ajl1RoanneJ: 'Ah' il dit 'j'arrive à temps ilsils [z] allaientallaient me faire une farce et il met ça dans le café' (rires) Hop1z
83342ajl1RoanneJ: h il y a un jour aussi comme on jouaitjouait [ ] auau ballon dans la cuisine0
83442ajl1RoanneJ: C'étaitCétait [ ] exceptionnelexceptionnel qu'elle partait0
1207442ajl1RoanneJ: onNon [ ] onon a fait un petit tour mais10 alors20 on a dit des bêtises comme habitude quoi0
1207542ajl1RoanneJ: on10 onon [n] aa fait un petit tour mais10 alors20 on a dit des bêtises comme habitude quoi1nVN
1207642ajl1RoanneJ: on10 on a fait un petit tour maismais [ ] alorsalors20 on a dit des bêtises comme habitude quoi0
1207742ajl1RoanneJ: on10 on a fait un petit tour mais10 alorsalors [ ] onon a dit des bêtises comme habitude quoi0
1207842ajl1RoanneJ: on10 on a fait un petit tour mais10 alors20 onon [n] aa dit des bêtises comme habitude quoi1nVN
1207942ajl1RoanneE2: Ah ben oui ah ben comme habitude mais c'est fait ça c'est fait pour ça la marche J: nOn [n] aa on a fait le tour du lac et euh pff1nVN
1208042ajl1RoanneE2: Ah ben oui ah ben comme habitude mais c'est fait ça c'est fait pour ça la marche J: n a onon [n] aa fait le tour du lac et euh pff1nVN
1208142ajl1RoanneJ: nOn [n] aa fait rouvrir le euh le bar en revenant1nVN
1208242ajl1RoanneE2: La dame était partie J: La dame elle partaitpartait [,] elleelle partait0,
1208342ajl1RoanneJ: EnfinEnfin [ ] autrementautrement non10 on n'a rien fait de euh particulier0
1208442ajl1RoanneJ: Enfin20 autrement nonnon [ ] onon n'a rien fait de euh particulier0
1208542ajl1RoanneJ: Puis c'étaitétait [ ] uneune petite balade bien10 hein0
1208642ajl1RoanneJ: Puis c'était20 une petite balade bienbien [ ] heinhein0
1208742ajl1RoanneJ: on maismais [ ] autrementautrement rien de particulier0
1208842ajl1RoanneJ: nOn [n] aa pris deux voitures puisqu'on était euh on était20 en stop1nVN
1208942ajl1RoanneJ: n a pris deux voitures puisqu'onpuison [n] étaitétait euh on était20 en stop1nVN
1209042ajl1RoanneJ: n a pris deux voitures puisqu'on était euh onon [n] étaitétait20 en stop1nVN
1209142ajl1RoanneJ: n a pris deux voitures puisqu'on était euh on étaitétait [ ] enen stop0
1209242ajl1RoanneJ: AlorsAlors [ ] onon a mis10 un moment20 avant de partir parce que pers voulait20 attacher les dames derrière et il trouvait pas le trou noir pour mettre la ceinture (rires)0
1209342ajl1RoanneJ: Alors20 onon [n] aa mis10 un moment20 avant de partir parce que pers voulait20 attacher les dames derrière et il trouvait pas le trou noir pour mettre la ceinture (rires)1nVN
1209442ajl1RoanneJ: Alors20 on a mismis [ ] unun moment20 avant de partir parce que pers voulait20 attacher les dames derrière et il trouvait pas le trou noir pour mettre la ceinture (rires)0
1209542ajl1RoanneJ: Alors20 on a mis10 un momentmoment [ ] avantavant de partir parce que pers voulait20 attacher les dames derrière et il trouvait pas le trou noir pour mettre la ceinture (rires)0
1209642ajl1RoanneJ: Alors20 on a mis10 un moment20 avant de partir parce que pers voulaitvoulait [ ] attacherattacher les dames derrière et il trouvait pas le trou noir pour mettre la ceinture (rires)0
1209742ajl1RoanneJ: (rires) C'est ce qu'il nousnous [z] aa dit mais10 enfin non tu étais dans autre voiture toi 1z
1209842ajl1RoanneJ: (rires) C'est ce qu'il nous11z a dit maismais [ ] enfinenfin non tu étais dans autre voiture toi 0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS