Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 44ajn1 a trouvé 76 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
162944ajn1NantesJ: Bah je pense moi moi je le voisvois [ ] àà travers les clients si tu veux tu vois bien hein 0
163044ajn1NantesJ: Ils répondentrépondent [ ] àà côté parce qu'ils ne veulent pas répondre ou ils ne veulent pas je sais pas hein mais ça arrive fréquemment hein Hein0
163144ajn1NantesJ: u des gens tu tu leur expliques quelque chose tu vois manifestement ils sontsont [ ] incapablesincapables écouter hein ou écoute il y a aucune réceptivité0
163244ajn1NantesJ: Tu vois ils sontsont [ ] incapablesincapables écouter20 une phrase entière hein et ça c'est au au moins j'allais dire un client sur sur vingt est comme ça0
163344ajn1NantesJ: Tu vois ils sont10 incapables écouterécouter [ ] uneune phrase entière hein et ça c'est au au moins j'allais dire un client sur sur vingt est comme ça0
163444ajn1NantesJ: Ce serait marrant de leur dire après 'bien tiens ciblez ces gens-là' et leur dire 'bien tiens vousvous [z] allezallez me lire ça'1z
163544ajn1NantesE: uais J: Je suis sûr qu'ilsils [z] arriveraientarriveraient peut11t-être à te lire les cinq premiers puis après (XXXX) puis ou ils paniquent ou euh1z
163644ajn1NantesJ: Si moi je pense que tu eses [ ] habituéhabitué à lire déjà la lecture0
163744ajn1NantesE: ui J: Quand tu es dans le milieu de éducation tu eses [ ] habituéhabitué à lire Celui qu'a lu que des BD0
163844ajn1NantesJ: ou des trucs comme ça qui a jamais m/ lu un euh une feuille écrite comme ça sanssans [z] imageimage1z
163944ajn1NantesJ: ui mais là tu lis la BD toi parce que c'est différent tu as tu as les livres mais des gens qui sontsont [ ] habituéshabitués qu'à voir des trucs comme ça hein0
164044ajn1NantesJ: A euh du mal je pense à faire une lecture u alors à sautersauter [ ] uneune ligne tout un coup tu vois ou à euh 0
164144ajn1NantesJ: (XXX) Et c'estest [ ] uneune thèse de recherche ou de euh E: ui ah oui c'est vraiment de la recherche (XX) C'est que la recherche0
164244ajn1NantesE: Il y en a J'ai des amies elles travaillent J: ui c'estest [t] àà dire tu vas pas faire les les les phrases C'est AEI euh1t
164344ajn1NantesJ: A partir du moment où il arrive à exprimer par des voyelles et consonnes il doitdoit [t] êtreêtre compréhensible1t
360844ajn1NantesLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi 1t
360944ajn1NantesLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi 1t
361044ajn1NantesLe Premier ministre a enen [n] effeteffet décidé 1nVN
361144ajn1Nantesétaient son son vin blanc sec ses semisessemises [ ] enen soie 0
361244ajn1Nantesquatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente-six 1z
361344ajn1Nanteset plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes20 italiennes 1nVN
361444ajn1Nanteset plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes 0
361544ajn1NantesQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
361644ajn1NantesLe hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes0
361744ajn1NantesLe hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuits20 habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
361844ajn1NantesLe maire de Beaulieu -Marc Blanc- estest [t] enen revanche très11z inquiet 1t
361944ajn1NantesLe maire de Beaulieu -Marc Blanc- est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet 1z
362044ajn1NantesLa cote du Premier ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
362144ajn1NantesComment en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0
362244ajn1NantesComment en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles 0
362344ajn1Nantesque lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère 1z
362444ajn1NantesD'unDun [n] autreautre coté à chaque voyage du Premier Ministre le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche 1nVN
362544ajn1Nanteset assure que touttout [t] estest fait pour le protéger 1t
362644ajn1Nantesr un gros détachement de police comme onon [n] enen a vu à la Jonquière 1nVN
362744ajn1Nantesr un gros détachement de police comme on enen [n] aa vu à la Jonquière 1nVN
362844ajn1Nanteset des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
362944ajn1Nantes' Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté 1nVN
363044ajn1NantesousNous [z] avonsavons le soutien du village entier '1z
363144ajn1NantesDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre 1z
363244ajn1Nantesindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines 1z
363344ajn1Nantespréparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre 0
363444ajn1NantesQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
363544ajn1NantesLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer 0
363644ajn1NantesIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
363744ajn1NantesIl estest [ ] enen désespoir de cause 0
363844ajn1Nantesdécidé à écrire au Premier Ministre pour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue 0
1975644ajn1NantesE: D'accord J: Et la seule qu'il y avait et où j'ai pu avoiravoir [ ] uneune entrée c'était à Paris0
1975744ajn1NantesJ: LesLes [z] étudesétudes durent cinq ans cinq années E: ui hein1z
1975844ajn1NantesJ: Une fois qu'onon [n] estest rentré à école après c'est facile Deux11z années de préparation cinq années études1nVN
1975944ajn1NantesJ: Une fois qu'on est rentré à école après c'est facile DeuxDeux [z] annéesannées de préparation cinq années études1z
1976044ajn1NantesJ: Ensuite donc onon [n] arrivearrive dans les11z années soixante-treize où là j'ai fait mon service militaire1nVN
1976144ajn1NantesJ: Ensuite donc on arrive dans lesles [z] annéesannées soixante-treize où là j'ai fait mon service militaire1z
1976244ajn1NantesJ: Ensuite je suis parti à Rennes où j'ai exercé pendant deuxdeux [z] ansans1z
1976344ajn1NantesJ: Hein donc onon [n] arrivaitarrivait donc soixante-quinze c'est ça soixante-quinze soixante-seize1nVN
1976444ajn1NantesJ: Et euh comme c'est enregistré je le dis mais sinon c'estest [ ] unun vrai con (rires)0
1976544ajn1NantesJ: Donc en soixante-dix-sept je suissuis [ ] arrivéarrivé donc à acheter la clientèle à Rezé0
1976644ajn1NantesJ: où là onon [n] aa rompu association et je suis monté un petit peu plus haut dans la rue lieu1nVN
1976744ajn1NantesJ: De soixante-dix-sept à quatre-vingt-dix vingt-troisvingttrois [z] ansans hein1z
1976844ajn1NantesE: Vous habitiez à Rezé ou vous habitiez à antes J: Alors j'habitais à Rezé parce qu'en même temps que j'ai acheté la clientèle j'ai acheté unun [n] appartementappartement1nVN
1976944ajn1NantesJ: Qui estest [ ] avéréavéré par la suite un petit peu trop petit vu évolution familiale0
1977044ajn1NantesJ: au boulevard lieu dansdans [z] unun T5 1z
1977144ajn1NantesJ: TroisTrois [z] enfantsenfants de épouse1z
1977244ajn1NantesJ: Je le sais puisqu'à chaque fois que c'est sonson [n] anniversaireanniversaire elle répète Donc c'est le cinq février soixante-dix-neuf1nVN
1977344ajn1NantesJ: QuandQuand [t] auxzaux11z autres il y a aîné qui est donc pers1t
1977444ajn1NantesJ: Quand11t auxaux [z] autresautres il y a aîné qui est donc pers1z
1977544ajn1NantesJ: Qui a maintenant plus de trente ans (rires) Suivi deuxdeux [z] annéesannées après par pers1z
1977644ajn1NantesJ: QuantQuant [t] àà pers il a fait pareil je pense du droit et après école de commerce à Toulouse E: D'accord très bien1t
1977744ajn1NantesE: Et la dernière J: La dernière Elle n'a pas encore terminé sesses [z] étudesétudes elle continue1z
1977844ajn1NantesE: Et pouvez-vous me dire (XX) J: Il y enen [n] aa Alors il y en a un qui est à Lyon aîné qui est10 à Lyon qui dirige quatorze personnes hein1nVN
1977944ajn1NantesE: Et pouvez-vous me dire (XX) J: Il y en a Alors il y enen [n] aa un qui est à Lyon aîné qui est10 à Lyon qui dirige quatorze personnes hein1nVN
1978044ajn1NantesE: Et pouvez-vous me dire (XX) J: Il y en a Alors il y en a un qui est à Lyon aîné qui estest [ ] àà Lyon qui dirige quatorze personnes hein0
1978144ajn1NantesJ: Et euh malheureusement il estest [ ] éloignééloigné de son épouse hein0
1978244ajn1NantesJ: Et euh malheureusement il est10 éloigné de sonson [n] épouseépouse hein1nVN
1978344ajn1NantesJ: Il a donc lui-même deuxdeux [z] enfantsenfants hein deux petits-enfants mais on le on le verra peut-être après1z
1978444ajn1NantesJ: QuantQuant [t] àà au second qui est pers il est directeur un magasin lieu1t
1978544ajn1NantesJ: h je pense que un comme autre doivent parlerparler [ ] unun peu anglais0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS