Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 44ajs1 a trouvé 81 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
1057544ajs1NantesLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
1057644ajs1NantesLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
1057744ajs1NantesLe Premier ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune 1nVN
1057844ajs1Nantesses chemiseschemises [ ] enen soie un champion local de course à pied (Louis Garret) 0
1057944ajs1Nantesquatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente-six1z
1058044ajs1Nanteset plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes 1nVN
1058144ajs1Nanteset plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennes italiennes 0
1058244ajs1NantesQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur Le hasard tout bêtement1t
1058344ajs1Nantescar le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [z] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes1z
1058444ajs1Nantescar le Premier Ministre lassé des circuits21z habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
1058544ajs1NantesLe maire de Beaulieu -Marc Blanc- estest [t] enen revanche très11z inquiet1t
1058644ajs1NantesLe maire de Beaulieu -Marc Blanc- est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
1058744ajs1NantesLa cote la cote du Premier ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
1058844ajs1NantesComment en plus éviter les manifestations qui ontont [t] eueu tendance à se multiplier lors des visites11z officielles 1t
1058944ajs1NantesComment en plus éviter les manifestations qui ont11t eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles 1z
1059044ajs1Nanteschaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère 1z
1059144ajs1NantesD'unDun [n] autreautre coté à chaque voyage du Premier Ministre 1nVN
1059244ajs1Nanteset assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
1059344ajs1Nantesr un gros détachement de police comme onon [n] aa vu comme on en a vu à la Jonquière1nVN
1059444ajs1Nantesr un gros détachement de police comme on a vu comme onon [n] enen a vu à la Jonquière1nVN
1059544ajs1Nantesr un gros détachement de police comme on a vu comme on enen [n] aa vu à la Jonquière1nVN
1059644ajs1Nanteset des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion 0
1059744ajs1Nantes' Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
1059844ajs1NantesousNous [z] avonsavons le soutien du village entier ' 1z
1059944ajs1NantesDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre L'Express 1z
1060044ajs1Nantesindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines 1z
1060144ajs1Nantespréparentpréparent [t] uneune journée chaude au Premier Ministre 2t
1060244ajs1NantesQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
1060344ajs1NantesLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
1060444ajs1NantesIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
1060544ajs1NantesIl estest [t] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre 2t
1060644ajs1Nantespour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
1199444ajs1NantesJS : Euh onon [n] avaitavait20 envisagé on allait passé nos vacances sur la côte1nVN
1199544ajs1NantesJS : Euh on avaitavait [ ] envisagéenvisagé on allait passé nos vacances sur la côte0
1199644ajs1NantesJS : Euh on avait20 envisagé onon [n] allaitallait passé nos vacances sur la côte1nVN
1199744ajs1NantesJS : Puis moi j'avaisjavais [ ] envisagéenvisagé acheter quelque chose là-bas0
1199844ajs1NantesJS : Et quandquand [t] onon a vu le prix des terrains à époque déjà à époque hein1t
1199944ajs1NantesJS : Et quand11t onon [n] aa vu le prix des terrains à époque déjà à époque hein1nVN
1200044ajs1NantesJS : Et nousnous [z] avionsavions euh dans entreprise où euh1z
1200144ajs1NantesJS : Le chef atelier qui avaitavait [ ] uneune petite maison0
1200244ajs1NantesJS : IlsIls [z] étaientétaient en location abord puis ensuite ils11z ont acheté la petite maison qu'ils11z avaient bref1z
1200344ajs1NantesJS : Ils11z étaient en location abord puis ensuite ilsils [z] ontont acheté la petite maison qu'ils11z avaient bref1z
1200444ajs1NantesJS : Ils11z étaient en location abord puis ensuite ils11z ont acheté la petite maison qu'ilsils [z] avaientavaient bref1z
1200544ajs1NantesJS : Alors il me dit 'bah écoutez si vous voulez venez donc faire un tour à oirmoutier je sais qu'il y a des terrains qui sontsont [t] àà vendre' c'est comme ça que nous11z avons20 acheté le terrainE : D'accord1t
1200644ajs1NantesJS : Alors il me dit 'bah écoutez si vous voulez venez donc faire un tour à oirmoutier je sais qu'il y a des terrains qui sont11t à vendre' c'est comme ça que nousnous [z] avonsavons20 acheté le terrainE : D'accord1z
1200744ajs1NantesJS : Alors il me dit 'bah écoutez si vous voulez venez donc faire un tour à oirmoutier je sais qu'il y a des terrains qui sont11t à vendre' c'est comme ça que nous11z avonsavons [ ] achetéacheté le terrainE : D'accord0
1200844ajs1NantesJS : Hein et deuxdeux [z] annéesannées après on a fait construire1z
1200944ajs1NantesJS : Hein et deux11z années après onon [n] aa fait construire1nVN
1201044ajs1NantesJS : Puis nousnous [z] étionsétions très bien depuis cinq/soixan/cinquante ans1z
1201144ajs1NantesJS : Et puis voilà com/ pourquoi onon [n] estest parti là-bas E : D'accord1nVN
1201244ajs1NantesJS : Euh ç'aurait été euh des prix plus abordables pour nous vraisemblablement on onon [n] auraitaurait été à La Baule mais euh pour nous c'était déjà beaucoup trop cherE : (XX)1nVN
1201344ajs1NantesJS : A oirmoutierE : uais mais mais c'est plus du tout les mêmes ouais ouais ouais bien sûrMais attention hein c'étaitétait [ ] enen soixante-quatre hein0
1201444ajs1NantesJS : Puis même le euh même le euh bah tu as connu la maison à oirmoutier onon [n] avaitavait quand même une jolie maisonE : (XX) Bah ouais1nVN
1201544ajs1NantesJS : Hein qui nousnous [z] aa coûté pas tellement tellement cher mais bien faite avec des1z
1201644ajs1NantesJS : Avec des des desdes [z] artisansartisans des professionnels 1z
1201744ajs1NantesE : D'accord (XX) parce que je me suis toujours posée la questionJS : Et onon [n] estest revenu de oirmoutier1nVN
1201844ajs1NantesJS : Et comme à ce momentE : Et qu'est-ce que tu faisais oui de dans agence pers Bah je faisais du démarche pour voir si il y avait desdes [z] appartementsappartements des maisons à vendreE : C'est pas vrai Ah ouaisSi1z
1201944ajs1NantesJS : Ah bah j'étais j'avaisjavais [ ] uneune chambre chez11z un ami un copain avenue de Hallali0
1202044ajs1NantesJS : Ah bah j'étais j'avais20 une chambre chezchez [z] unun ami un copain avenue de Hallali1z
1202144ajs1NantesJS : Il y avaitE : Il y avait les allemands (XXX)Tout tout le remblai que tu vois là c'étaitétait [t] unun mur ce qu'on a appelé le Mur de Atlantique1t
1202244ajs1NantesJS : Il y avaitE : Il y avait les allemands (XXX)Tout tout le remblai que tu vois là c'était21t un mur ce qu'onon [n] aa appelé le Mur de Atlantique1nVN
1202344ajs1NantesJS : C'étaitCétait [t] unun mur qui devait faire comme épaisseur la moitité de la pièce là1t
1202444ajs1NantesJS : Escalader ce mur-là il fallait se lever de bonne heure Hein il fallait avoir de bonnesbonnes [z] échelleséchelles hein1z
2096444ajs1NantesJS : Comme j'enjen [n] aiai eu depuis deux mille deux1nVN
2096544ajs1NantesE : Est-ce que tu peux me resituer un petit peu ton parcoursJS : Ah oui alors Savenay bon je suis parti au euh en pension à âge de euh dixdix [z] ansans1z
2096644ajs1NantesJS : Je n'avais pas touttout [t] àà fait treize ans1t
2096744ajs1NantesJS : Le euh non mes treize ans le euh sixsix [ ] octobreoctobre qui a suivi0
2096844ajs1NantesJS : Continuer mesmes [z] étudesétudes là j'ai fait école supérieur de commerce1z
2096944ajs1NantesJS : Euh j'ai passé monmon [n] examenexamen le six juin quarante-quatre euh le jour du débarquement1nVN
2097044ajs1NantesJS : dansdans [z] uneune entreprise de négoce de textile à antes1z
2097144ajs1NantesE : Et donc depuis ta retraite tu tu es à antes encore JS : Alors depuis ma retraite je nousnous [z] étionsétions donc à antes en euh depuis mille neuf cent cinquante1z
2097244ajs1NantesJS :ToutTout [t] enen conservant les contacts avec euh avec euh antes1t
2097344ajs1NantesJS : Puisque on euh on occupait un club de troisième âge et moi j'avaisjavais [ ] uneune responsabilité au sein des0
2097444ajs1NantesJS : des euh cadres retraités dansdans [z] uneune amicale1z
2097544ajs1NantesJS : qui avait perdu sonh épouse et restait seul avec deuxdeux [z] enfantsenfants1z
2097644ajs1NantesJS : Et puis voilà nous sommessommes [ ] àà Saint Sébastien depuis quatre-vingt-dix-huit0
2097744ajs1NantesJS : ù nous sommes ailleurs très bien C'estCest [t] uneune commune euh très bien menée1t
2097844ajs1NantesJS : Après mesmes [z] étudesétudes terminées j'ai été à Savenay jusqu'en mille neuf cent quarante euh1z
2097944ajs1NantesJS : Euh la poche encerclée par euh lesles [z] américainsaméricains et les français les11z allemands étant dans cette poche1z
2098044ajs1NantesJS : Euh la poche encerclée par euh les11z américains et les français lesles [z] allemandsallemands étant dans cette poche1z
2098144ajs1NantesJS : dansdans [z] uneune entreprise provisoire pour avant de rentrer euh1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS