Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 44ars1 a trouvé 79 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
1248544ars1NantesLe village de Beaulieu estest [t] unun grand11t émoi 1t
1248644ars1NantesLe village de Beaulieu est11t un grandgrand [t] émoiémoi 1t
1248744ars1NantesLe Premier ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune 1nVN
1248844ars1Nantes ses chemiseschemises [z] enen soie 1z
1248944ars1Nantesquatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en dix-neuf cent trente-six 1z
1249044ars1Nanteset plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes20 italiennes1nVN
1249144ars1Nanteset plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
1249244ars1NantesQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
1249344ars1Nanteslassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes 0
1249444ars1Nanteslassé des circuits20 habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes 0
1249544ars1Nantesen revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
1249644ars1NantesLa cote du Premier ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
1249744ars1Nantesqui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0
1249844ars1Nantesqui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles 0
1249944ars1Nanteschaque fois que lesles [z] opposantsopposants 1z
1250044ars1NantesD'unDun [n] autreautre coté à chaque voyage du Premier Ministre 1nVN
1250144ars1Nanteset assure que touttout [t] aa (X) tout11t est fait pour le protéger 1t
1250244ars1Nanteset assure que tout11t a (X) touttout [t] estest fait pour le protéger 1t
1250344ars1Nantescomme onon [n] enen a vu à la Jonquière 1nVN
1250444ars1Nantescomme on enen [n] aa vu à la Jonquière 1nVN
1250544ars1Nanteset des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
1250644ars1Nantes' Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
1250744ars1NantesousNous [z] avonsavons le soutien du village entier '1z
1250844ars1NantesDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre L'Express 1z
1250944ars1Nantesindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes 1z
1251044ars1NantesLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer 0
1251144ars1NantesIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide 1z
1251244ars1NantesIl estest [ ] enen désespoir de cause 0
1251344ars1Nantesdécidé à écrire au Premier Ministre pour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
1437944ars1NantesRS: Age nom prénom et tout E: Voilà comment écrit ton nom de famille pers vingt-troisvingttrois [z] ansans1z
1438044ars1NantesRS: persE: D'accord Vingt-troiVingttroi [z] ansans1z
1438144ars1NantesE: Et donc tu es originaire de antes né à antes et RS: uais vécu à antes et visvis [ ] àà antes Et vis à antes0
1438244ars1NantesRS: Jusqu'à sixsix [z] ansans euh E: Enfin en gros hein c'est pas de zéro à six euh1z
1438344ars1NantesRS: Et après bah euh là où je suissuis [ ] enen ce moment euh derrière val/ derrière Livet à côté de Waldeck Rousseau E: D'accord0
1438444ars1NantesRS: Euh je suissuis [ ] enen licence de biologie physiologie cellulaire E: D'accord0
1438544ars1NantesRS: Et voilà en fac de sciences E: Très bien donc euh alors maintenant que ça a changé en licence donc c'est tu es en L trois Je suissuis [ ] enen L trois ouais0
1438644ars1NantesRS: Parce que mon frère estest [t] enen STAPS et euh j'ai voulu suivre euh bêtement E: Tout bêtement1t
1438744ars1NantesRS: Et euh et anglais plutôtplutôt [ ] écritécrit que euh que parlé0
1438844ars1NantesE: Et euh vous êtes euh tu as des frères et soeurs ou euh RS: Un frère qui n'est plusplus [ ] àà la maison qui euh uais Donc vous êtes deux0
1438944ars1NantesRS: Euh qui est euh qui estest [ ] employéemployé à EDF-GDF E: D'accord0
1439044ars1NantesRS: Et euh tu veuxveux [ ] enen détail ce qu'il fait ou E: Euh non enfin si euh ce que enfin quelles études il a fait pour venir ici Ah bah il a il a fait euh0
1439144ars1NantesRS: Et il occupe de tout ce qui estest [ ] installationinstallation électrique euh il gère euh tout ce qui est10 installation électrique E: D'accord pour les particuliers0
1439244ars1NantesRS: Et il occupe de tout ce qui est10 installation électrique euh il gère euh tout ce qui estest [ ] installationinstallation électrique E: D'accord pour les particuliers0
1439344ars1NantesRS: A cinquante-sixcinquantesix [z] ansans E: uais1z
1439444ars1NantesRS: Mère au foyer euh a travaillé euh dixdix [z] ansans dans11z une usine de euh couture1z
1439544ars1NantesRS: Mère au foyer euh a travaillé euh dix11z ans dansdans [z] uneune usine de euh couture1z
1439644ars1NantesRS: Et après depuisdepuis [ ] aa gardé euh (XX) nourrice0
1475644ars1NantesMS: Ah tu t'enen [n] étaisétais pas vanté de tout ça hein1nVN
1475744ars1NantesE:Tu vois tu as appris des trucsMS: Comme quoi j'enjen [n] apprendsapprends plein ouais1nVN
1475844ars1NantesMS: uais j'ai déjà demandé En fait c'est sa mère qui faisait lesles [z] encadrementsencadrements (XXX)RS: Ah oui c'est vrai E: Voilà1z
1475944ars1NantesMS: Bah elle m'avaitmavait [ ] expliquéexpliqué ça euh quand c'est qu'on avait20 été c'était pour oël je crois qu'on avait20 été chez11z eux à La Baule 0
1476044ars1NantesMS: Bah elle m'avait20 expliqué ça euh quand c'est qu'onon [n] avaitavait20 été c'était pour oël je crois qu'on avait20 été chez11z eux à La Baule 1nVN
1476144ars1NantesMS: Bah elle m'avait20 expliqué ça euh quand c'est qu'on avaitavait [ ] étéété c'était pour oël je crois qu'on avait20 été chez11z eux à La Baule 0
1476244ars1NantesMS: Bah elle m'avait20 expliqué ça euh quand c'est qu'on avait20 été c'était pour oël je crois qu'onon [n] avaitavait20 été chez11z eux à La Baule 1nVN
1476344ars1NantesMS: Bah elle m'avait20 expliqué ça euh quand c'est qu'on avait20 été c'était pour oël je crois qu'on avaitavait [ ] étéété chez11z eux à La Baule 0
1476444ars1NantesMS: Bah elle m'avait20 expliqué ça euh quand c'est qu'on avait20 été c'était pour oël je crois qu'on avait20 été chezchez [z] euxeux à La Baule 1z
1476544ars1NantesMS: Et elle expliquait qu'elle voulait monter une association ou qu'elle qu'elle étaitétait [ ] enen train en monter pour pouvoir justement se faire payer0
1476644ars1NantesRS: Moi ça m'arrange pas mal que ma tante est mismis [ ] àà faire ça parce que ça euh ça coûte déjà les11z yeux de la tête0
1476744ars1NantesRS: Moi ça m'arrange pas mal que ma tante est mis10 à faire ça parce que ça euh ça coûte déjà lesles [z] yeuxyeux de la tête1z
1476844ars1NantesRS: Là j'enjen [n] aiai fait un dernièrement là j'ai fait un euh1nVN
1476944ars1NantesRS: des bambous euh gros comme ça dansdans [z] unun parc euh pour pouvoir encadrerE: (XX)1z
1477044ars1NantesE: (XX)RS: Mais là là ça onon [n] attendattend de les faire sècher avant d/ de encadrer avec des bambous quoi1nVN
1477144ars1NantesRS: Donc euh chose que euh j'ai été dans lesles [z] euheuh encadrements euh1zh
1477244ars1NantesRS: déjà c'est du faux truc c'estest [ ] enen bois c'est moche et euh euh0
1477344ars1NantesRS: Et ça coûte lesles [z] yeuxyeux de la tête quoi1z
1477444ars1NantesE: Mais mais en règle RS: Mais quandquand [ ] onon a une idée et que euh enfin générale0
1477544ars1NantesE: Mais mais en règle RS: Mais quand10 onon [n] aa une idée et que euh enfin générale1nVN
1477644ars1NantesRS: Et c'est c'est con à dire mais unun [n] encadrementencadrement ça euh1nVN
1477744ars1NantesRS: Pourquoi Je crois qu'en plus j'avais (XXX) ah si j'avais juste le droit onon [n] étaitétait juste à la limite nous pour avoir euh1nVN
1477844ars1NantesRS: uais ouais Mais nous onon [n] estest juste immeuble il est juste à la limite dans la rue derrière (X)1nVN
1477944ars1NantesRS: n traverse et doitdoit [ ] alleraller au Coudrais au euh Port Boyer en fait0
1478044ars1NantesMS: Pas vraiment non Tu sais esprit de euh de euh de groupe de clan qu'il pouvaitpouvait [ ] yy avoir0
1478144ars1NantesMS: à euh au groupe parce que par exemple ceux qui sont là depuis la sizième à la terminale bon bah ils sontsont [ ] ensembleensemble et euh0
1478244ars1NantesMS: Et t'avais même groupes des desdes [z] anarchistesanarchistes le groupe des satanistes et les groupes qu'est-ce queE: Ah non moi j'ai pas eu ça1z
1478344ars1Nantes(rires)MS: h (XX) oh nous onon [n] avaitavait des euh des pentagrammes euh renversés dans la salle euh1nVN
1478444ars1NantesMS: ous ilsils [z] avaientavaient mis une salle avec des tables des chaises on faisait ce qu'on voulait dedans1z
1478544ars1NantesMS: Et tu enen [n] avaisavais un qui faisait des pentagrammes euh inversés euh dans cette salle là 1nVN
1478644ars1NantesMS: Et c'étaitétait [ ] unun fils de prof hein Mais euh0
1478744ars1NantesMS: Je suissuis [ ] arrivéearrivée en euh date0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS