Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 44asr1 a trouvé 98 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
140644asr1NantesSR: Euh parce qu'en fait mes parents habitaient euh l/ enfin en campagne Je voulaisvoulais [ ] intégrerintégrer un euh 0
140744asr1NantesSR: lycée de ville de centre ville donc on m'a ma mère avait unun [n] appartementappartement sur antes donc je euh je suis partie euh étudier sur antes1nVN
140844asr1NantesSR: J'ai eu un bac euh bac économique enfin bac B à époque Ensuite euh je suissuis [ ] entréeentrée en DEUG de euh anglais-allemand0
140944asr1NantesSR: Ensuite j'ai fait une licence anglais j'ai faisfais [ ] uneune pause 0
141044asr1NantesSR: Pendant euh troistrois [z] ansans 1z
141144asr1NantesSR: Parce que j'avais plus j'avais paspas [ ] envieenvie de euh j'avais pas10 envie de faire une maîtrise anglais0
141244asr1NantesSR: Parce que j'avais plus j'avais pas10 envie de euh j'avais paspas [ ] envieenvie de faire une maîtrise anglais0
141344asr1NantesSR: Parce que euh c'était euh me spécialiser et puis finalement euh devenir prof anglais j'avais pas ét/ j'avais paspas [ ] envieenvie être prof anglais0
141444asr1NantesSR: Euh non j'ai eu unun [n] anan de passage à vide et euh j'ai euh commencé après1nVN
141544asr1NantesSR: on j'ai travaillé à étranger Je suis partie euh faire monmon [n] annéeannée de stage de maîtrise euh en Roumanie1nVN
141644asr1NantesSR: Après je suis euh donc revenue valider ma maîtrise avec soutenance de mémoire et après je suis repartie en Hongrie pendant unun [n] anan1nVN
141744asr1NantesSR: DansDans [z] uneune association et après euh je suis repartie en tant qu' assistante euh en Létonie1z
141844asr1NantesSR: Pendant les cours c'est11t-à-dire qu'ilsils [z] avaientavaient une période de stage enfin c'était tout11t au long de la scolarité 1z
141944asr1NantesSR: Pendant les cours c'est11t-à-dire qu'ils11z avaient une période de stage enfin c'était touttout [t] auau long de la scolarité 1t
142044asr1NantesSR: et puis il y a autres per/ il y a des personnes qui choissisaient de euh valider lesles [z] enseignementsenseignements théoriques et de partir20 en stage après1z
142144asr1NantesSR: et puis il y a autres per/ il y a des personnes qui choissisaient de euh valider les11z enseignements théoriques et de partirpartir [ ] enen stage après0
142244asr1NantesE: D'accord SR: Première année j'ai validé tous mesmes [z] enseiensei/ tous mes modules et deuxième année je suis partie en stage enfin j'ai consacré cette année -là à sta/ à mon stage1z
142344asr1NantesSR: DeuxDeux [z] ansans1z
142444asr1NantesE: Deux ans SR: Je suis partie en Hongrie pendant unun [n] anan une année scolaire 1nVN
142544asr1NantesSR: C'estCest [ ] aprèsaprès la Létonie ouais que euh je suis revenue je non je me suis posée euh0
142644asr1NantesSR: DeuxDeux [z] ansans Un peu moins de deux11z ans et je euh je euh viens entamer la la la formation à IUFM1z
142744asr1NantesSR: Deux11z ans Un peu moins de deuxdeux [z] ansans et je euh je euh viens entamer la la la formation à IUFM1z
142844asr1NantesSR: Donc dans desdes [z] écolesécoles de langues privées dans des11z associations euh qui euh1z
142944asr1NantesSR: Donc dans des11z écoles de langues privées dans desdes [z] associationsassociations euh qui euh1z
143044asr1NantesSR: Et puis année après j'ai réussi à intégrerintégrer [ ] uneune association0
143144asr1NantesSR: Sur unun [n] autreautre mi-temps j'avais20 un poste assistante éducation dans11z une école primaire1nVN
143244asr1NantesSR: Sur un autre mi-temps j'avaisjavais [ ] unun poste assistante éducation dans11z une école primaire0
143344asr1NantesSR: Sur un autre mi-temps j'avais20 un poste assistante éducation dansdans [z] uneune école primaire1z
143444asr1NantesSR: D'a/ euh de mener les gens à qui j'ai affaire vers unun [n] apprentissageapprentissage de la lecture1nVN
143544asr1NantesSR: Sachant que la plupart du temps ce sont des gens qui n'ont paspas [ ] étéété scolarisés0
143644asr1NantesSR: qui sont euh qui ontont [ ] enen moyenne une trentaine années et qui n'ont10 aucun repère euh0
143744asr1NantesSR: qui sont euh qui ont10 en moyenne une trentaine années et qui n'ontnont [ ] aucunaucun repère euh0
143844asr1NantesSR: Et onon [n] essayeessaye de leur apporter vraiment les bases pour qu'ils puissent euh1nVN
367044asr1NantesLe Premier ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année 1nVN
367144asr1NantesJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemiseschemises [ ] enen soie 0
367244asr1Nantesquatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en dix neuf cent trente-six 1z
367344asr1Nanteset plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes20 italiennes 1nVN
367444asr1Nanteset plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes 0
367544asr1NantesQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
367644asr1Nanteslassé des circuitscircuits [z] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes 1z
367744asr1Nanteslassé des circuits21z habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes 0
367844asr1NantesLe maire de Beaulieu -Marc Blanc- estest [t] enen revanche très11z inquiet 1t
367944asr1NantesLe maire de Beaulieu -Marc Blanc- est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet 1z
368044asr1NantesLa cote du Premier ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections 1z
368144asr1Nantesqui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles 0
368244asr1Nantesqui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles 1z
368344asr1Nanteschaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère 1z
368444asr1NantesD'unDun [n] autreautre coté à chaque voyage du Premier Ministre le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche 1nVN
368544asr1Nanteset assure que touttout [t] estest fait pour les pro/ pour le protéger 1t
368644asr1Nantescomme onon [n] enen a vu à la Jonquière 1nVN
368744asr1Nantescomme on enen [n] aa vu à la Jonquière 1nVN
368844asr1Nanteset des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion 0
368944asr1Nantes' Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté 1nVN
369044asr1Nantesous avonsavons [z] lele soutien du village entier '1z
369144asr1NantesDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre 1z
369244asr1Nantesindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines préparent20 une journée chaude au Premier Ministre 1z
369344asr1Nantesindiqueraient que des11z activistes des communes voisines préparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre 0
369444asr1NantesQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
369544asr1NantesLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer 0
369644asr1NantesIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide 1z
369744asr1NantesIl estest [ ] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre 0
369844asr1Nantespour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
1760644asr1NantesSR: Enfin j'avais euh deuxdeux [z] écolesécoles primaires20 en banlieue et puis après je euh1z
1760744asr1NantesSR: Enfin j'avais euh deux11z écoles primairesprimaires [ ] enen banlieue et puis après je euh0
1760844asr1NantesSR: Et en fait onon [n] étaitétait répartis euh soit sur euh soit sur Budapest soit en province1nVN
1760944asr1NantesSR: en fonction de expérience qu'onon [n] avaitavait comme moi j'avais déjà un peu travaillé ils m'ont mis ils m'ont mise sur euh sur Budapest et donc 1nVN
1761044asr1NantesSR: Budapest c'étaient les euh lesles [z] universitésuniversités essentiellement 1z
1761144asr1NantesSR: Donc là j'ai travaillé enen [n] universitéuniversité avec des scientifiques Et puis après quand je suis repartie en Létonie1nVN
1761244asr1NantesSR: euh j'ai à nouveau euh été amenée à travailler euh et dansdans [z] uneune université et dans11z un centre euh1z
1761344asr1NantesSR: euh j'ai à nouveau euh été amenée à travailler euh et dans11z une université et dansdans [z] unun centre euh1z
1761444asr1NantesSR: Bah en fait c'étaitétait [ ] unun peu euh c'était20 un peu particulier parce qu'en fait le système de notation en université euh létone0
1761544asr1NantesSR: Bah en fait c'était20 un peu euh c'étaitétait [ ] unun peu particulier parce qu'en fait le système de notation en université euh létone0
1761644asr1NantesSR: Bah en fait c'était20 un peu euh c'était20 un peu particulier parce qu'en fait le système de notation enen [n] universitéuniversité euh létone1nVN
1761744asr1NantesSR: Pas du tout comme le nôtre c'estest [t] àà dire qu'ils doivent récupérer des points qui sont des points de euh options1t
1761844asr1NantesSR: Donc ils sont pas di/ sont E: Un système de points comment ça Enfin c'est le le sys/ c'estest [ ] unun système que je pourrais pas t'expliquer euh en détails0
1761944asr1NantesSR: mais euh le le système de notation fait que euh ils viennentviennent [ ] enen cours de français uniquement pour ré/ pour récupérer des points0
1762044asr1NantesSR: Ils ne viennent pas en cours de français parce que ça lesles [z] intéresseintéresse plus que ça1z
1762144asr1NantesE: Et eux ça allait ils étaient quand même dedans ou SR: Bah ilsils [z] étaientétaient euh ils11z étaient là quoi mais bon euh 1z
1762244asr1NantesE: Et eux ça allait ils étaient quand même dedans ou SR: Bah ils11z étaient euh ilsils [z] étaientétaient là quoi mais bon euh 1z
1762344asr1NantesSR: Enfin j'ai pris du recul par rapport à ça C'est que les gens sontsont [ ] assezassez jeunes quoi0
1762444asr1NantesSR: qui sort de licence qui estest [ ] encoreencore dans le délire fac c'est11t-à-dire moins on a de cours mieux on se porte 0
1762544asr1NantesSR: qui sort de licence qui est10 encore dans le délire fac c'est11t-à-dire moins onon [n] aa de cours mieux on se porte 1nVN
1762644asr1NantesSR: euh moins onon [n] enen fait mieux on se porte enfin1nVN
1762744asr1NantesSR: Et ailleurs je le disais à pers et à pers 'heureusement que je vousvous [z] aiai rencontrée parce que moi c'était le genre de truc qui aurait pu me démotiver complètement quoi1z
1762844asr1NantesSR: J'aurais pu cesser alleraller [ ] enen cours tu vois Mais bon E: Et pers c'est euh c/ 0
1762944asr1NantesSR: pers c'estest [ ] uneune troisième euh une une fille qui est10 avec nous qui est10 un petit peu plus jeune mais qu'est syper sympa et euh E: Ah oui c/ qui est super bosseuse0
1763044asr1NantesSR: pers c'est10 une troisième euh une une fille qui estest [ ] avecavec nous qui est10 un petit peu plus jeune mais qu'est syper sympa et euh E: Ah oui c/ qui est super bosseuse0
1763144asr1NantesSR: pers c'est10 une troisième euh une une fille qui est10 avec nous qui estest [ ] unun petit peu plus jeune mais qu'est syper sympa et euh E: Ah oui c/ qui est super bosseuse0
1763244asr1NantesSR: on mais nous onon [n] aa déjà craqué avec persE: C'est vrai uais1nVN
1763344asr1NantesSR: Bah enfin moi pétage de plombs euh j'ai pleuré euh je voulaisvoulais [ ] arrêterarrêter euh0
1763444asr1NantesSR: on mais c'est c'est vrai que c'est c'est dur c'est vraiment dur parce qu'onon [n] aa beaucoup de euh on a vraiment beaucoup de matières1nVN
1763544asr1NantesSR: on mais c'est c'est vrai que c'est c'est dur c'est vraiment dur parce qu'on a beaucoup de euh onon [n] aa vraiment beaucoup de matières1nVN
1763644asr1NantesSR: Et puis euh comme comme on disait hier c'est pas comme quandquand [t] onon prépare un CAPES1t
1763744asr1NantesSR: Dans tous les sens quoi Il fautfaut [ ] acquériracquérir des notions E: Que tu connais pas parfois assez pointues en plus0
1763844asr1NantesSR: Pour moi je pense que euh enfin les cours anglais vontvont [ ] arriverarriver je pense que pour moi ce sera anglais quoi0
1763944asr1NantesSR: Parce que en plus j'ai déjà euh Alors quandquand [t] estceest-ce que c'était ça 1t
1764044asr1NantesSR: C'était euh il y a troistrois [z] ansans peut11t-être1z
1764144asr1NantesSR: on pas tant que ça J'étais j'ai donné des cours (XX) j'ai donné des cours de euh anglais dans desdes [z] écolesécoles primaires1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS