Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 50alb1 a trouvé 135 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
942050alb1BréceyLB : Et le jour où cette association là est née mon père avaitavait [ ] étéété sollicité pour être membre0
942150alb1BréceyLB : Et il me dit 'non c'est plutôtplutôt [ ] àà toi de prendre ça' et je suis restée dans cette association0
942250alb1BréceyLB : Quand mes enfants se sont mismis [ ] àà me/ la musique en particulier pers0
942350alb1BréceyLB : Et je continue autant plus que maintenantmaintenant [ ] yy a un homme à la retraite qui vient10 aux cours avec moi0
942450alb1BréceyLB : Et je continue autant plus que maintenant20 y a un homme à la retraite qui vientvient [ ] auxaux cours avec moi0
942550alb1BréceyLB : Et on fait des duosduos [ ] accompagnésaccompagnés20 au piano avec des morceaux qui sont10h assez costauds0
942650alb1BréceyLB : Et on fait des duos10 accompagnésaccompagnés [ ] auau piano avec des morceaux qui sont10h assez costauds0
942750alb1BréceyLB : Et on fait des duos10 accompagnés20 au piano avec des morceaux qui sontsont [h] assezassez costauds0h
942850alb1BréceyLB : ui je m'amuse bienbien [h] àà dessiner20h à faire de aquarelle je me lance un peu peinture au couteau pinceau0h
942950alb1BréceyLB : ui je m'amuse bien10h à dessinerdessiner [h] àà faire de aquarelle je me lance un peu peinture au couteau pinceau0h
943050alb1BréceyLB : A chaque fois qu'on estest [ ] enen cours si une personne fait de la peinture ep/ à huile je m'en éloigne0
943150alb1BréceyLB : Alors art floral / à art floral onon [n] aa une bonne participation on compte maintenant20 environ soixante-cinq adhérentes1nVN
943250alb1BréceyLB : Alors art floral / à art floral on a une bonne participation on compte maintenantmaintenant [ ] environenviron soixante-cinq adhérentes0
943350alb1BréceyLB : Assez motivéesmotivées [ ] encoreencore qu'en fin année on a un peu moins de monde0
943450alb1BréceyLB : Assez motivées20 encore qu'en fin année onon [n] aa un peu moins de monde1nVN
943550alb1BréceyLB : Mais bon onon [n] espèreespère euh trouver ce/toutes ces dames là dames et homme parce que nous11z avons20 un monsieur1nVN
943650alb1BréceyLB : Mais bon on espère euh trouver ce/toutes ces dames là dames et homme parce que nousnous [z] avonsavons20 un monsieur1z
943750alb1BréceyLB : Mais bon on espère euh trouver ce/toutes ces dames là dames et homme parce que nous11z avonsavons [ ] unun monsieur0
943850alb1BréceyLB : Qui est restaurateur E : Un monsieur oui onon [n] aa un restaurateur qui vient et qui est tout fier de faire ses bouquets1nVN
943950alb1BréceyLB : QuandQuand [t] ilil a des ban/ des banquets1t
944050alb1BréceyLB : QuandQuand [t] ilil faut triturer les feuilles20 on sent que E : Il a le sens de1t
944150alb1BréceyLB : Quand11t il faut triturer les feuillesfeuilles [ ] onon sent que E : Il a le sens de0
944250alb1BréceyLB : Alors on fait desdes [z] expositionsexpositions on en a fait deux jusque là la première c'était20 associé à la pomme1z
944350alb1BréceyLB : Alors on fait des11z expositions onon [n] enen a fait deux jusque là la première c'était20 associé à la pomme1nVN
944450alb1BréceyLB : Alors on fait des11z expositions on en a fait deux jusque là la première c'étaitétait [ ] associéassocié à la pomme0
944550alb1BréceyLB : nOn [n] avaitavait20 intitulé ça 'la fleur et la pomme' et la deuxième exposition en deux mille euh1nVN
944650alb1BréceyLB : n avaitavait [ ] intituléintitulé ça 'la fleur et la pomme' et la deuxième exposition en deux mille euh0
944750alb1BréceyLB : Deux mille deux octobre enen [n] octobreoctobre deux mille deux1nVN
944850alb1BréceyLB : EtaitEtait [ ] intituléintitulé 'aux jardins des11z association alors20 on avait représenté les11z associations de Brécey qui en compte cinquante-trois0
944950alb1BréceyLB : Etait20 intitulé 'aux jardins desdes [z] associationassociation alors20 on avait représenté les11z associations de Brécey qui en compte cinquante-trois1z
945050alb1BréceyLB : Etait20 intitulé 'aux jardins des11z association alorsalors [ ] onon avait représenté les11z associations de Brécey qui en compte cinquante-trois0
945150alb1BréceyLB : Etait20 intitulé 'aux jardins des11z association alors20 onon [n] avaitavait représenté les11z associations de Brécey qui en compte cinquante-trois1nVN
945250alb1BréceyLB : Etait20 intitulé 'aux jardins des11z association alors20 on avait représenté lesles [z] associationsassociations de Brécey qui en compte cinquante-trois1z
945350alb1BréceyLB : Donc onon [n] avaitavait20 essayé de représenter toutes les11z associations par des bouquets ou des représentations20 à base de feuilles et de fleurs E : Hum hum1nVN
945450alb1BréceyLB : Donc on avaitavait [ ] essayéessayé de représenter toutes les11z associations par des bouquets ou des représentations20 à base de feuilles et de fleurs E : Hum hum0
945550alb1BréceyLB : Donc on avait20 essayé de représenter toutes lesles [z] associationsassociations par des bouquets ou des représentations20 à base de feuilles et de fleurs E : Hum hum1z
945650alb1BréceyLB : Donc on avait20 essayé de représenter toutes les11z associations par des bouquets ou des représentationsreprésentations [ ] àà base de feuilles et de fleurs E : Hum hum0
945750alb1BréceyLB : Des paysages des sortes de paysages quandquand [t] ilil agissait de la chasse par exemple1t
945850alb1BréceyLB : Peut-être parce que j'arrive paspas [ ] àà avoir le/ assurance de 0
945950alb1BréceyLB : Et là onon [n] estest branché sur la fleur et la musique1nVN
946050alb1BréceyLB : ui là y a c'est vraiment positif onon [n] aa observé tout ce qui est1nVN
946150alb1BréceyLB : nOn [n] aa vu arriver des spectacles1nVN
946250alb1BréceyLB : Ce qui n'était pas vrai autrefois onon [n] avaitavait20 un malheureux petit cinéma et1nVN
946350alb1BréceyLB : Ce qui n'était pas vrai autrefois on avaitavait [ ] unun malheureux petit cinéma et0
946450alb1BréceyLB : Les bobines ne fonctionnaient paspas [ ] etet on n'arrivait jamais20 à la fin du film0
946550alb1BréceyLB : Les bobines ne fonctionnaient pas10 et on n'arrivait jamaisjamais [ ] àà la fin du film0
946650alb1BréceyLB : Toutes les places qui sont fleuriesfleuries [ ] etet aménagées0
946750alb1BréceyLB : Alors euh ben oui c'est vrai que sur Brécey onon [n] aa maintenant des entreprises20 importantes1nVN
946850alb1BréceyLB : Alors euh ben oui c'est vrai que sur Brécey on a maintenant des entreprisesentreprises [ ] importantesimportantes0
946950alb1BréceyLB : Mais onon [n] aa vu aussi disparaître la distillerie qui était20 une grosse activité à une certaine époque1nVN
947050alb1BréceyLB : Mais on a vu aussi disparaître la distillerie qui étaitétait [ ] uneune grosse activité à une certaine époque0
947150alb1BréceyLB : Et de voir disparaître les silossilos [ ] etet de voir disparaître tout cet ensemble là c'est dommage E : Hum0
947250alb1BréceyLB : Qui comptait soixante-quinze à quatre-vingtquatrevingt [z] employésemployés E : ui4z
947350alb1BréceyLB : Ca ça a été dommage surtout que ça avaitavait [ ] étéété réalisé0
947450alb1BréceyLB : Vraim/ un vrai/ un bréceyen Gaston E : Et c'est vraiment monsieur Le Cervoisier qui était à origine LB : Mais c'est lui qui étaitétait [ ] àà origine de système U LB : Ah oui oui0
947550alb1BréceyLB : A origine Unico c'étaitétait [ ] unun groupement de / un groupe de/ épiciers E : Hum0
947650alb1BréceyLB : Ah oui oui y avait que lesles [z] épiciersépiciers bon c'était des11z amis qui voulaient20 avoir une1z
947750alb1BréceyLB : Ah oui oui y avait que les11z épiciers bon c'était desdes [z] amisamis qui voulaient20 avoir une1z
947850alb1BréceyLB : Ah oui oui y avait que les11z épiciers bon c'était des11z amis qui voulaientvoulaient [ ] avoiravoir une0
947950alb1BréceyLB : Une centrale E : Des conditions achat intéressantes LB : Des conditions achat intéressantesintéressantes [ ] etet puis après ça est trouvé augmenté0
948050alb1BréceyLB : Et c'est bien lui qui estest [h] àà origine E : uais ouais0h
1038450alb1BréceyLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
1038550alb1BréceyLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
1038650alb1BréceyLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé1nVN
1038750alb1Bréceyétaient son vin blanc sec ses chemiseschemises [z] enen soie1z
1038850alb1Bréceyquatrième aux jeux/ aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six1z
1038950alb1Bréceyet plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
1039050alb1Bréceyet plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
1039150alb1BréceyQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
1039250alb1Bréceylassé des circuitscircuits [z] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes1z
1039350alb1Bréceylassé des circuits21z habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
1039450alb1BréceyLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - estest [t] enen revanche très11z inquiet1t
1039550alb1BréceyLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
1039650alb1Bréceyla cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
1039750alb1BréceyCommentComment [,] enen plus éviter les manifestations0,
1039850alb1Bréceyqui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier0
1039950alb1Bréceylors des visitesvisites [z] officiellesofficielles 1z
1040050alb1Bréceychaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère1z
1040150alb1BréceyD'unDun [n] autreautre côté 1nVN
1040250alb1Bréceyet assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
1040350alb1Bréceycomme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
1040450alb1Bréceycomme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVN
1040550alb1Bréceyet des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
1040650alb1Bréceydans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
1040750alb1BréceyousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
1040850alb1BréceyDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre1z
1040950alb1Bréceyindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines1z
1041050alb1Bréceypréparentpréparent [t] uneune journée chaude au Premier Ministre1t
1041150alb1BréceyQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
1041250alb1BréceyLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel sou/ saint se vouer0
1041350alb1BréceyIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
1041450alb1BréceyIl estest [,] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre0,
1041550alb1Bréceypour vérifier si son villlage était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
1041650alb1Bréceyplutôt que de se trouvertrouver [r] auau centre une bataille politique dont 1r
1807850alb1BréceyLB : Bon autre chose onon [n] aa nos/ nos chaises qui ont besoin de refaire1nVN
1807950alb1BréceyLB : Est-ce que tu connais des/ unun [n] endroitendroit où je pourrais les laisser pour le rempaillage 1nVN
1808050alb1BréceyLB : Ah oui ah je pensais plus que ça PB : uais quarante quarante-cinq euros et est-ce qu'ils fontfont [ ] aussiaussi le cannage PB : ui0
1808150alb1BréceyLB : Pareil PB : uais là par contre ça doitdoit [ ] êtreêtre plus11z onéreux PB : uais il faut compter autour de soixante soixante-dix ah oui0
1808250alb1BréceyLB : Pareil PB : uais là par contre ça doit10 être plusplus [z] onéreuxonéreux PB : uais il faut compter autour de soixante soixante-dix ah oui1z
1808350alb1BréceyLB : Elle a été abîmée parce que euh dessusdessus [ ] ilil y avait des hum0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS