Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 50atv1 a trouvé 121 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
350150atv1Bréceyle village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
350250atv1Bréceyle village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
350350atv1BréceyLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année1nVN
350450atv1Bréceyses chemiseschemises [ ] enen soie un champion local de course à pied (Louis Garret)0
350550atv1Bréceyquatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six1z
350650atv1Bréceyet plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
350750atv1Bréceyet plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
350850atv1BréceyQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
350950atv1Bréceylassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient autour des mêmes villes0
351050atv1Bréceyestest [t] enen revanche très11z inquiet1t
351150atv1Bréceyest11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
351250atv1Bréceyla cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
351350atv1BréceyCommentComment [,] enen plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0,
351450atv1BréceyComment20 en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0
351550atv1BréceyComment20 en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles 0
351650atv1Bréceyconnaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère1z
351750atv1BréceyD'unDun [n] autreautre côté 1nVN
351850atv1Bréceyet assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
351950atv1Bréceycomme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
352050atv1Bréceycomme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVN
352150atv1Bréceyet des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
352250atv1BréceyDans le coin on1 est jaloux de notre libertéliberté [n] 1nVN
352350atv1Bréceynousnous [z] avonsavons le village / le soutien du village entier1z
352450atv1BréceyDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre1z
352550atv1Bréceyindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines1z
352650atv1Bréceypréparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre0
352750atv1BréceyQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraitaurait même entamé un jeûne0
352850atv1BréceyLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
352950atv1BréceyIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
353050atv1BréceyIl estest [,] enen désespoir de cause0,
353150atv1Bréceypour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
1297250atv1BréceyTV : on qui n'est paspas [ ] encoreencore tombé EV : Qui est pas encore tombé qui va tomber (rires) va tomber EV : Qui va bientôt tomber0
1297350atv1BréceyTV : PrêtesPrêtes [ ] àà partir à affronter les pistes0
1297450atv1BréceyTV : Comme si il étaitétait [ ] auau boulot0
1297550atv1BréceyEV : c'estest [ ] uneune vieille maison tu sais c'est ce que je t'ai dit10 en fait TV : ouais0
1297650atv1BréceyEV : c'est10 une vieille maison tu sais c'est ce que je t'ai ditdit [ ] enen fait TV : ouais0
1297750atv1BréceyEV : Ben qu'ilsils [z] ontont TV : Qu'ils viennent de retaper qu'ils la retapent je pense TV : Il y a pas longtemps qu'ils habitent là alors ouais1z
1297850atv1BréceyEV : uais tu sais et donc là tu asas [ ] uneune rivière et une petite mare0
1297950atv1BréceyEV : Ben tu saissais [ ] ouaisouais ils font ça progressivement TV : Mais elle est plus grande sa soeur0
1298050atv1BréceyEV : Elle estest [ ] enen seconde0
1298150atv1BréceyTV : u elle est pas dis donc c'est lui qui est grand EV : uais ou alors c'est elle qui est petite EV : Ben ouais ou elle est peut-être baissée ou euh maismais [ ] elleelle est super0
1298250atv1BréceyEV : MaisMais [ ] elleelle fait grande enfin TV : Hum hum0
1298350atv1BréceyEV : Mais tu sais c'estest [ ] uneune grande étendue TV : Hum hum mais super grand0
1298450atv1BréceyEV : Ben tu as vu onon [n] aa déjà eu des couleurs20 en rentrant du ski1nVN
1298550atv1BréceyEV : Ben tu as vu on a déjà eu des couleurscouleurs [ ] enen rentrant du ski0
1298650atv1BréceyTV : Donc là c'était la pause terrasse EV : Ca c'était sur une terrasse ben quand Elo était rentrée de courscours [ ] enen fait0
1298750atv1BréceyTV : Ah vous vous êtes fait prendre en photo par un passant qui passait EV : C'est euh une dame sur la terrasse qui nousnous [z] aa pris1z
1298850atv1BréceyTV : Ah oui il y a plein de couleurs EV : Hum hum c'est les (X) qui sont éclairés EV : EtEt [ ] enen fait là tu as juste le port euh le port qui est devant0
1298950atv1BréceyTV : pers il y a longtemps que je avais pas vu EV : on mais onon [n] estest bien10 en plus1nVN
1299050atv1BréceyTV : pers il y a longtemps que je avais pas vu EV : on mais on est bienbien [ ] enen plus0
1299150atv1BréceyEV : Et nousnous [ ] onon était20 en centre ville TV : C'est un rond-point ça 0
1299250atv1BréceyEV : Et nous10 onon [n] étaitétait20 en centre ville TV : C'est un rond-point ça 1nVN
1299350atv1BréceyEV : Et nous10 on étaitétait [ ] enen centre ville TV : C'est un rond-point ça 0
1299450atv1BréceyEV : Donc voilà on estest [ ] amuséamusé on était trempé pour rien0
1299550atv1BréceyEV : Donc voilà on est10 amusé onon [n] étaitétait trempé pour rien1nVN
1299650atv1BréceyTV : Et là cet été elle est en cours pers ou elle est en vacances EV : on elle fait des stages euh ouais enfin si elle estest [ ] enen cours euh elle fait ses stages dans les11z hôpitaux 0
1299750atv1BréceyTV : Et là cet été elle est en cours pers ou elle est en vacances EV : on elle fait des stages euh ouais enfin si elle est10 en cours euh elle fait ses stages dans lesles [z] hôpitauxhôpitaux 1z
1299850atv1BréceyEV : on non elle a eu des vacancesvacances [ ] auau mois août un peu je pense0
1299950atv1BréceyTV : uais donc ils profitent des étudiants EV : Mais juilletjuillet [ ] elleelle bosse pour euh0
1300050atv1BréceyEV : Ben elle enen [n] avaitavait fait comme ça avant1nVN
1300150atv1BréceyEV : Ben ça c'est quandquand [ ] Nperspers était20 en cours10 on avait20 été se promener20 et donc c'est le port0
1300250atv1BréceyEV : Ben ça c'est quand10 pers étaitétait [ ] enen cours10 on avait20 été se promener20 et donc c'est le port0
1300350atv1BréceyEV : Ben ça c'est quand10 pers était20 en courscours [ ] onon avait20 été se promener20 et donc c'est le port0
1300450atv1BréceyEV : Ben ça c'est quand10 pers était20 en cours10 onon [n] avaitavait20 été se promener20 et donc c'est le port1nVN
1300550atv1BréceyEV : Ben ça c'est quand10 pers était20 en cours10 on avaitavait [ ] étéété se promener20 et donc c'est le port0
1300650atv1BréceyEV : Ben ça c'est quand10 pers était20 en cours10 on avait20 été se promenerpromener [ ] etet donc c'est le port0
1300750atv1BréceyEV : Et pers et pers elleselles [z] avaientavaient20 acheté des chaussettes (rires)1z
1300850atv1BréceyEV : Et pers et pers elles11z avaientavaient [ ] achetéacheté des chaussettes (rires)0
1300950atv1BréceyEV : Ben oui c'estest [t] unun IUT donc c'est deux11z ans1t
1301050atv1BréceyEV : Ben oui c'est11t unun [n] IUTIUT donc c'est deux11z ans1nVN
1301150atv1BréceyEV : Ben oui c'est11t un IUT donc c'est deuxdeux [z] ansans1z
1301250atv1BréceyEV : Enfin non on c'est paspas [ ] àà Hérouville finalement parce qu'elle fait euh un truc qui me plairait trop c'est euh0
1301350atv1BréceyEV : De urbanisme en faitfait [ ] avecavec les collectivités territoriales20 et tout ça0
1301450atv1BréceyEV : De urbanisme en fait10 avec les collectivités territorialesterritoriales [ ] etet tout ça0
1301550atv1BréceyEV : Donc euh et euh elle devait euh elle aurait bienbien [n] aiméaimé faire le projet euh1nVN
1301650atv1BréceyEV : De Caen MaisMais [ ] elleelle a pas10 été prise donc là on a un copain de moi et pers0
1301750atv1BréceyEV : De Caen Mais10 elle a paspas [ ] étéété prise donc là on a un copain de moi et pers0
1301850atv1BréceyEV : De Caen Mais10 elle a pas10 été prise donc là onon [n] aa un copain de moi et pers1nVN
1301950atv1BréceyEV : Puisqu'elle devait travaillé dansdans [z] uneune euh commune ou je sais pas trop quoi1z
1302050atv1BréceyEV : uais et puis c'estest [ ] àà moitié sale quand même TV : Hum hum0
1302150atv1BréceyEV : Ben oui Mais je ne sais pas quandquand [t] estceest-ce que je commence1t
1302250atv1BréceyEV : uais TV : A faire ton dossier EV : Tu saissais [ ] ilil me faut mon permis20 aussi0
1302350atv1BréceyEV : uais TV : A faire ton dossier EV : Tu sais10 il me faut mon permispermis [ ] aussiaussi0
1302450atv1BréceyEV : uais ben le numéro de sécu quoi maismais [ ] ilil faut agrandir ou je ne sais pas trop quoi0
1302550atv1BréceyEV : Math et stat Et sinon j'ai du droitdroit [ ] européeneuropéen TV : Tu as les résultats quand je sais pas TV : Mai juin0
1302650atv1BréceyEV : nOn [n] arrêtearrête1nVN
1694750atv1BréceyTV : Mais mes parentsparents [ ] étantétant20 artisans ben bénéficierons/ on pouvait pas bénéficier des bourses donc euh0
1694850atv1BréceyTV : Mais mes parents20 étantétant [ ] artisansartisans ben bénéficierons/ on pouvait pas bénéficier des bourses donc euh0
1694950atv1BréceyTV : Eh ben j'ai pas troptrop [ ] eueu le choix quoi je suis repartie au travail E : Reparti au travail0
1695050atv1BréceyE : Alors le premier emploi c'était dans la région ou c'était TV : on c'étaitétait [ ] àà Verneuil-Sur-Avre0
1695150atv1BréceyTV : Ce par intermédiaire amis de mes parents je suissuis [ ] alléeallée passer20 une semaine chez11z eux j'ai fait du porte-à-porte au niveau des11z entreprises0
1695250atv1BréceyTV : Ce par intermédiaire amis de mes parents je suis10 allée passerpasser [ ] uneune semaine chez11z eux j'ai fait du porte-à-porte au niveau des11z entreprises0
1695350atv1BréceyTV : Ce par intermédiaire amis de mes parents je suis10 allée passer20 une semaine chezchez [z] euxeux j'ai fait du porte-à-porte au niveau des11z entreprises1z
1695450atv1BréceyTV : Ce par intermédiaire amis de mes parents je suis10 allée passer20 une semaine chez11z eux j'ai fait du porte-à-porte au niveau desdes [z] entreprisesentreprises1z
1695550atv1BréceyTV : Et à époque euh ben onon [n] avaitavait / presque dire malgré euh1nVN
1695650atv1BréceyE : Et vous êtes restée longtemps dans ce TV : Je suis restée pratiquement deuxdeux [z] ansans deux ans1z
1695750atv1BréceyE : Ensuite TV : Ensuite je suis revenue ben travaillertravailler [ ] àà Brécey oui0
1695850atv1BréceyE : Dans une entreprise TV : ui ce qui étaitétait [ ] agroalimentaireagro-alimentaire euh UI à époque oui0
1695950atv1BréceyTV : C'étaitCétait [ ] unun des plus gros11z employeurs de Brécey0
1696050atv1BréceyTV : C'était20 un des plus grosgros [z] employeursemployeurs de Brécey1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS