Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 54bgh1 a trouvé 127 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
746654bgh1OgévillerGH: pour moi je entendsentends [ ] unun peu déformée0
746754bgh1OgévillerE: ui GH: nOn [n] entendentend la voix un peu 1nVN
746854bgh1OgévillerGH: comment dirais-je01diraisje [ ] 3
746954bgh1OgévillerGH: ça claque le papier par exemple ça faitfait [ ] unun bruit sec 0
747054bgh1OgévillerGH: vous voyez ça déforme un peu euh sa voix un peu ce qu'onon [n] entendentend 1nVN
747154bgh1OgévillerGH: Il y a toujours des petitspetits [z] inconvénientsinconvénients mais 1z
747254bgh1OgévillerGH: je sais pas il doitdoit [ ] yy avoir une interférence 0
747354bgh1OgévillerGH: et je suissuis [ ] obligéeobligée ou enlever mon appareil ou de prendre j'ai autre téléphone dans le télé/ 0
747454bgh1OgévillerGH: ui le monsieur qui nousnous [z] aa euh il me dit c'est la première fois qu'on me le dit 1z
747554bgh1OgévillerGH: je disdis [ ] ouioui ça ça me gêne alors si j'y pense si je sais que c'est pour longtemps je enl/ 0
747654bgh1OgévillerGH: Parce que c'étaitétait [ ] uneune famille de sourds 0
747754bgh1OgévillerGH: D'ailleurs mesmes [z] enfantsenfants me disaient XXX maman pas si fort 1z
747854bgh1OgévillerE: on mais en tout cas on dirait pas du tout que vous êtes sourde parce que vous me faites pas parler particulièrement fort GH: on une foisfois [ ] appareilléeappareillée c'est c'est bon ou0
747954bgh1OgévillerE: Ah oui GH: Ca rentre dans les deuxdeux [z] oreillesoreilles hein c'est numérique c'est tout petit hein on parce que des fois c'est des choses quand même assez grosses GH: ui oui maintenant20 on a euh1z
748054bgh1OgévillerE: Ah oui GH: Ca rentre dans les deux11z oreilles hein c'est numérique c'est tout petit hein on parce que des fois c'est des choses quand même assez grosses GH: ui oui maintenantmaintenant [ ] onon a euh0
748154bgh1OgévillerE: ui c'est vrai GH: O [n] avanceavance bien là-dedans1nVN
748254bgh1OgévillerGH: ui E: Et puis c'est pas du luxe parce que c'est vrai que ça coupe hein de euh pas entendre on Moi j'ai vu vraiment onon [n] estest on est coupé du monde 1nVN
748354bgh1OgévillerGH: ui E: Et puis c'est pas du luxe parce que c'est vrai que ça coupe hein de euh pas entendre on Moi j'ai vu vraiment on est onon [n] estest coupé du monde 1nVN
748454bgh1OgévillerGH: lesles [z] enfantsenfants on dit 'P/ parle plus fort' mais ils savent pas ce que ça veut dire 'parle plus fort'1z
748554bgh1OgévillerGH: Hein c'est vrai E: Et puis ils oublient ils disent XX plus fort Et puispuis [ ] alorsalors on alors20 une fois deux fois 0
748654bgh1OgévillerGH: Hein c'est vrai E: Et puis ils oublient ils disent XX plus fort Et puis10 alors on alorsalors [ ] uneune fois deux fois 0
748754bgh1OgévillerGH: on fait répéterrépéter [ ] uneune fois deux fois si on n'a pas compris 0
748854bgh1OgévillerGH: et bien on reste dans le vague on faitfait [ ] ouioui oui oui bon0
748954bgh1OgévillerE: Puis ça énerve les gens GH: nOn [n] aa rien compris Ca énerve hein1nVN
749054bgh1OgévillerGH: Puis de pas pouvoir suivre moi j'aime bien savoir ce qu'on ditdit [ ] autourautour de moi E: Même pour la radio la télé ui oh bien 0
749154bgh1OgévillerGH: la télé alorsalors [ ] onon la mettait très très fort les11z enfants quand11t ils venaient c'était 0
749254bgh1OgévillerGH: la télé alors20 on la mettait très très fort lesles [z] enfantsenfants quand11t ils venaient c'était 1z
749354bgh1OgévillerGH: la télé alors20 on la mettait très très fort les11z enfants quandquand [t] ilsils venaient c'était 1t
749454bgh1OgévillerE: Heureusement que vous êtes en maison et pas en appartement GH: Ah oui parce que ça fait longtemps qu'onon [n] auraitaurait20 eu1nVN
749554bgh1OgévillerE: Heureusement que vous êtes en maison et pas en appartement GH: Ah oui parce que ça fait longtemps qu'on auraitaurait [ ] eueu0
749654bgh1OgévillerGH: Qui estest [ ] unun nom plus 0
749754bgh1OgévillerGH: Parce que pers avec un H ça veut dire pers enen [n] allemandallemand 1nVN
749854bgh1OgévillerGH: VousVous [z] avezavez pas10 appris pers ou vous vous11z en souvenez pas 1z
749954bgh1OgévillerGH: Vous11z avez paspas [ ] apprisappris pers ou vous vous11z en souvenez pas 0
750054bgh1OgévillerGH: Vous11z avez pas10 appris pers ou vous vousvous [z] enen souvenez pas 1z
750154bgh1OgévillerGH: on maismais [ ] ilil y a beaucoup de pers en Lorraine 0
750254bgh1OgévillerGH: Alors pour rire mon mari c'est pers ou c'estest [ ] encoreencore pire vous voyez euh (rire) E: ui0
750354bgh1OgévillerGH: pers parce que il y avaitavait [ ] unun oncle qui avait20 été tué à la guerre de quatorze et qui appelait pers 0
750454bgh1OgévillerGH: pers parce que il y avait20 unun [n] oncleoncle qui avait20 été tué à la guerre de quatorze et qui appelait pers 1nVN
750554bgh1OgévillerGH: pers parce que il y avait20 un oncle qui avaitavait [ ] étéété tué à la guerre de quatorze et qui appelait pers 0
750654bgh1OgévillerGH: on à pers Alors c'estest [ ] unun petit village pas loin de là B0
750754bgh1OgévillerGH: C'estCest [ ] aussiaussi le même canton le même euh 0
750854bgh1OgévillerGH: c'était euh le hasard de la vie parce que maman étaitétait [ ] institutriceinstitutrice c'était elle était tombée à lieu0
750954bgh1OgévillerGH: c'estest [ ] unun peu 0
751054bgh1OgévillerGH: ous sommes revenusrevenus [ ] àà géviller 0
751154bgh1OgévillerGH: Et bien non quandquand [t] jeje me suis mariée nous sommes11z allés dans les Vosges 1tC
751254bgh1OgévillerGH: Et bien non quand11tC je me suis mariée nous sommessommes [z] allésallés dans les Vosges 1z
751354bgh1OgévillerGH: à quandquand [t] monmon p/ quand papa est mort jusqu'en cinquante-huit1tC
1384054bgh1OgévillerGH: Et bien c'était troistrois [z] ansans après le euh c'est donc dix-sept ans 1z
1384154bgh1OgévillerGH: Hein puisque on passait le euh c'était quelque chose qu'on faisait en troistrois [z] ansans après le certificat études E: D'accord1z
1384254bgh1OgévillerE: deux ans après on passe le deuxième grade mais c'est uniquement euh ici GH: Ah oui Et bien c'est ilsils [z] appelaientappelaient ça le premier21r ordre aussi1z
1384354bgh1OgévillerE: deux ans après on passe le deuxième grade mais c'est uniquement euh ici GH: Ah oui Et bien c'est ils11z appelaient ça le premierpremier [r] ordreordre aussi1r
1384454bgh1OgévillerGH: que j'ai passé moi tout de suite après la guerre avec unun [n] anan de retard puisqu'il y avait20 eu la guerre 1nVN
1384554bgh1OgévillerGH: que j'ai passé moi tout de suite après la guerre avec un an de retard puisqu'il y avaitavait [ ] eueu la guerre 0
1384654bgh1OgévillerGH: et j'ai je suissuis [ ] alléeallée donc au euh en sixième au collège à lieu et puis 0
1384754bgh1OgévillerGH: lesles [z] oreillonsoreillons j'ai eu un phlegmon et tout ça 1z
1384854bgh1OgévillerGH: maman a dit non donc maman étaitétait [ ] assezassez triste elle m'a repris dans sa classe pour un an j'ai passé le certificat études 0
1384954bgh1OgévillerGH: et voilà j'ai v/ j'ai pris le euh cette filière-là qui est c'est les CAP tout ça qui ontont [ ] étéété créés après la guerre0
1385054bgh1OgévillerE: ui GH: qu'un métier ça se faisait pas euh enen [n] écoleécole du tout hein ui oui1nVN
1385154bgh1OgévillerGH: ui oui c'est vrai que ça a bien bienbien [n] aidéaidé avec les11z enfants quand11t ils11z étaient petits mais maintenant je couds plus du tout1nVN
1385254bgh1OgévillerGH: ui oui c'est vrai que ça a bien bien aidé avec lesles [z] enfantsenfants quand11t ils11z étaient petits mais maintenant je couds plus du tout1z
1385354bgh1OgévillerGH: ui oui c'est vrai que ça a bien bien aidé avec les11z enfants quandquand [t] ilszils11z étaient petits mais maintenant je couds plus du tout1t
1385454bgh1OgévillerGH: ui oui c'est vrai que ça a bien bien aidé avec les11z enfants quand11t ilsils [z] étaientétaient petits mais maintenant je couds plus du tout1z
1385554bgh1OgévillerGH: Ils me ramènentramènent [ ] unun pantalon un truc à raccourcir un truc un peu large je vais faire une bricole 0
1385654bgh1OgévillerGH: je je veux c'est vrai une fois j'avais faitfait [ ] encoreencore même je tricote de moins10 en moins je tricotais20 encore un peu0
1385754bgh1OgévillerGH: je je veux c'est vrai une fois j'avais fait10 encore même je tricote de moinsmoins [ ] enen moins je tricotais20 encore un peu0
1385854bgh1OgévillerGH: je je veux c'est vrai une fois j'avais fait10 encore même je tricote de moins10 en moins je tricotaistricotais [ ] encoreencore un peu0
1385954bgh1OgévillerGH: pour lesles [z] enfantsenfants E: La laine c'est cher oui mais 1z
1386054bgh1OgévillerGH: cinq boutonsboutons [ ] oror/ ordinaires mais je dis c'est pas vrai c'est le prix du 0
1386154bgh1OgévillerGH: vous trouveztrouvez [ ] unun gilet20 à ce prix-là0
1386254bgh1OgévillerGH: vous trouvez20 un giletgilet [ ] àà ce prix-là0
1386354bgh1OgévillerE: Moi aussi je tricote un petit peu mais le prix de la laine c'est incroyable GH: h oui c'estest [ ] incroyableincroyable (rire)0
1386454bgh1OgévillerGH: Elle étaitétait [ ] institutriceinstitutrice 0
1386554bgh1OgévillerGH: c'étaitétait [ ] auau moment où on faisait la chasse aux patois0
1386654bgh1OgévillerGH: Hein E: (onomatopée approbation: Mmh) auxaux [z] enfantsenfants au mauvais français1z
1386754bgh1OgévillerGH: Voilà enfinenfin [ ] elleelle était de lieu mais 0
1386854bgh1OgévillerGH: géviller papa il étaitétait [ ] agriculteuragriculteur géviller comme son papa0
1386954bgh1OgévillerGH: Maintenant c'estest [ ] interditinterdit ça a été interdit 0
1387054bgh1OgévillerGH: Il me semble c'était dans lesles [z] aa/ 1z
1387154bgh1OgévillerGH: dans lesles [z] annéesannées cinquante quand même 1z
1387254bgh1OgévillerGH: qu'ilsils [z] onttont11t interdit ça fait (onomatopée: han)1z
1387354bgh1OgévillerGH: qu'ils11z ontont [t] interditinterdit ça fait (onomatopée: han)1t
1387454bgh1OgévillerGH: D'ailleurs c'était presqu'unpresun [n] orgueilorgueil1nVN
1387554bgh1OgévillerGH: n disait que E: XX la fille qui avaitavait [ ] unun gros gros tas de fumier devant la maison elle se mariait mieux0
1387654bgh1OgévillerGH: Ca c'était la preuve qu'il y avait beaucoup de vachesvaches [ ] àà écurie E: ui0
1387754bgh1OgévillerGH: c'estest [ ] uneune ferme mais elle était déjà ferme moderne 0
1387854bgh1OgévillerGH: euh mes grands-parentsgrandsparents [ ] avaientavaient brûlé la maison avait brûlé à la guerre de quatorze 0
1387954bgh1OgévillerE: Vous n'avez pas espace là entre les côtés de la maison GH: Voilà non Alors mes grands-parents quandquand [t] ilszils11z ont reconstruit 1t
1388054bgh1OgévillerE: Vous n'avez pas espace là entre les côtés de la maison GH: Voilà non Alors mes grands-parents quand11t ilsils [z] ontont reconstruit 1z
1388154bgh1OgévillerGH: maismais [ ] enfinenfin il y avait20 un mur il était pas E: ui devant la porte on le voyait quand même pas pareil0
1388254bgh1OgévillerGH: mais10 enfin il y avaitavait [ ] unun mur il était pas E: ui devant la porte on le voyait quand même pas pareil0
1388354bgh1OgévillerGH: Et nous onon [n] enen a fait10 une petite terrasse 1nVN
1388454bgh1OgévillerGH: Et nous on enen [n] aa fait10 une petite terrasse 1nVN
1388554bgh1OgévillerGH: Et nous on en a faitfait [ ] uneune petite terrasse 0
1388654bgh1OgévillerGH: nOn [n] étaitétait voilà E: Comment vous n'avez plus votre tas de fumier 1nVN
1388754bgh1OgévillerGH: QuandQuand [t] ilil y avait le tas de fumier vous 1t
1388854bgh1OgévillerGH: Tout le village hein puisqu'ilspuisils [z] avaientavaient tous 1z
1388954bgh1OgévillerGH: ilsils [z] avaientavaient bien mis leur tas de fumier ils11z étaient tout près du caniveau 1z
1389054bgh1OgévillerGH: ils11z avaient bien mis leur tas de fumier ilsils [z] étaientétaient tout près du caniveau 1z
1389154bgh1OgévillerGH: fallait bien que ça enen [n] ailleaille ce ce purin1nVN

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS