Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 54bjc1 a trouvé 89 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
1532854bjc1OgévillerJC: Elle estest [t] originaireoriginaire géviller 1t
1532954bjc1OgévillerJC: Donc là il y avaitavait [ ] uneune petite maison 0
1533054bjc1OgévillerJC: Elle étaitétait [ ] unun peu plus grosse que celle-ci parce que celle-ci c'est la plus petite maison lorraine 0
1533154bjc1OgévillerJC: Donc ça c'étaitétait [ ] uneune maison qui était20 un peu plus euh large0
1533254bjc1OgévillerJC: Donc ça c'était20 une maison qui étaitétait [ ] unun peu plus euh large0
1533354bjc1OgévillerJC: et on pouvait rajouterrajouter [ ] uneune chambre de part11t et autre du couloir 0
1533454bjc1OgévillerJC: et on pouvait rajouter20 une chambre de partpart [t] etet autre du couloir 1t
1533554bjc1OgévillerJC: Et comme ça onon [n] élargissaitélargissait la maison 1nVN
1533654bjc1OgévillerJC: Sinon en profondeur elleselles [z] étaientétaient à peu près toujours euh de la même façon 1z
1533754bjc1OgévillerJC: qui étaitétait [ ] éclairéeéclairée par une euh 0
1533854bjc1OgévillerJC: C'estCest [ ] uneune sorte de cheminée 0
1533954bjc1OgévillerJC: Euh borgne et puispuis [ ] uneune pièce 0
1534054bjc1OgévillerJC: qui estest [ ] éclairéeéclairée 0
1534154bjc1OgévillerE: on c'est comme les euh JC: Bien c'est-à-dire que quandquand [t] lala maison était très très large 1tC
1534254bjc1OgévillerJC: quandquand [t] elleelle avait beaucoup de travées ce qu'on appelait les travées c'est-à-dire que euh 1t
1534354bjc1OgévillerJC: des travées de plusplus [z] enen plus larges 1z
1534454bjc1OgévillerJC: donc ça faisaitfaisait [ ] uneune maison à peu près carrée0
1534554bjc1OgévillerJC: trèstrès [z] enen profondeur comme ça E: u alors c'est pour garder la chaleur sur les pièces centrales1z
1534654bjc1OgévillerJC: euh on se ch/ ils se chauffaientchauffaient [ ] avecavec la chaleur des11z euh animaux0
1534754bjc1OgévillerJC: euh on se ch/ ils se chauffaient20 avec la chaleur desdes [z] euheuh animaux1z
1534854bjc1OgévillerJC: L'écurie étaitétait [ ] àà peu près au centre de la maison et on laissait les portes20 ouvertes et euh 0
1534954bjc1OgévillerJC: L'écurie était20 à peu près au centre de la maison et on laissait les portesportes [ ] ouvertesouvertes et euh 0
1535054bjc1OgévillerJC: C'étaitCétait [ ] incroyableincroyable moi je voyais ça ça me paraissait tout11t à fait normal mais maintenant20 avec le recul 0
1535154bjc1OgévillerJC: C'était20 incroyable moi je voyais ça ça me paraissait touttout [t] àà fait normal mais maintenant20 avec le recul 1t
1535254bjc1OgévillerJC: C'était20 incroyable moi je voyais ça ça me paraissait tout11t à fait normal mais maintenantmaintenant [ ] avecavec le recul 0
1535354bjc1OgévillerJC: Il y avaitavait [ ] uneune dame qui emmenait ses canards 0
1535454bjc1OgévillerJC: donc les premières fois elle emmenait les canards à la à la à la rivière donc la rivière elle est touttout [t] enen euh 1t
1535554bjc1OgévillerJC: Donc elle lesles [z] emmenaitemmenait ils r/ donc ils marchaient toujours20 en qu/ à la queue leu leu les canards1z
1535654bjc1OgévillerJC: Donc elle les11z emmenait ils r/ donc ils marchaient toujourstoujours [ ] enen qu/ à la queue leu leu les canards0
1535754bjc1OgévillerJC: Et au bout de quel/ de quelque temps au bout de quelques jours ilsils [z] yy allaient tout seuls 1z
1535854bjc1OgévillerJC: ils suivaient le ras des mais/ au ras des maisons ils descendaient et hop ilsils [z] allaientallaient à la rivière ils remontaient et le même chemin le soir 1z
1639754bjc1OgévillerLe village de Beaulieu estest [t] enen grand10 émoi1t
1639854bjc1OgévillerLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [ ] émoiémoi0
1639954bjc1Ogévillerses chemiseschemises [ ] enen soie 0
1640054bjc1Ogévillerquatrième aux JeuxJeux [z] Olympiqueslympiques de Berlin en mille neuf cent trente-six 1z
1640154bjc1Ogévilleret plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes 1nVN
1640254bjc1Ogévilleret plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes 0
1640354bjc1Ogévillervalu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
1640454bjc1Ogévillerlassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient 0
1640554bjc1Ogévillertoujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes 0
1640654bjc1Ogévillerestest [t] enen revanche très11z inquiet 1t
1640754bjc1Ogévillerest11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet 1z
1640854bjc1Ogévillerne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections 1z
1640954bjc1Ogévilleréviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0
1641054bjc1Ogévilleréviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles 0
1641154bjc1Ogévillerqui mène au village connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère 1z
1641254bjc1OgévillerD'unDun [n] autreautre côté 1nVN
1641354bjc1Ogévillerle gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche et assure que touttout [t] estest fait 1t
1641454bjc1Ogévillercomme onon [n] enen a vu à la Jonquière 1nVN
1641554bjc1Ogévillercomme on enen [n] aa vu à la Jonquière 1nVN
1641654bjc1Ogévilleret les vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion 0
1641754bjc1Ogévilleronon [n] estest jaloux 1nVN
1641854bjc1OgévillerousNous [z] avonsavons le soutien du village entier' 1z
1641954bjc1Ogévillerquelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre 1z
1642054bjc1Ogévillerindiqueraient que lesles [z] activistesactivistes des communes voisines préparent 1z
1642154bjc1OgévillerQuelques euh fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne 0
1642254bjc1OgévillerLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer 0
1642354bjc1OgévillerIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide 1z
1642454bjc1Ogévillerpour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée 0
1642554bjc1Ogévillerde se trouvertrouver [ ] auau centre une bataille politique 0
1885754bjc1OgévillerJC: uais Et ailleurs je travaillaistravaillais [ ] avecavec quelqu'un qui euh ailleurs se nomme pers avec accent grave 0
1885854bjc1OgévillerJC: sur lesles [z] étymologiesétymologies des euh 1z
1885954bjc1OgévillerJC: Moi j'aurais pensé que ça viendrait plutôt de pers UnUn [ ] euheuh R E: ui c'est vrai0
1886054bjc1OgévillerJC: Puisque les lesles [ ] RR minuscules 0
1886154bjc1OgévillerJC: donc E: un V uais ouais ouais un V qui se soit refermé Apparemment non c'est pers c'estest [ ] unun pers 0
1886254bjc1OgévillerJC: Parce que vousvous [z] êtesêtes capricorne aussi 1z
1886354bjc1OgévillerJC: travaillé treize ansans [ ] àà Paris 0
1886454bjc1OgévillerJC: Mais moi j'avais tellement de choseschoses [ ] àà découvrir 0
1886554bjc1OgévillerJC: J'avais touttout [ ] àà découvrir je connaissais pas Paris J'étais20 allé une journée en voyage scolaire 0
1886654bjc1OgévillerJC: J'avais tout10 à découvrir je connaissais pas Paris J'étaisJétais [ ] alléallé une journée en voyage scolaire 0
1886754bjc1OgévillerJC: nOn [n] étaitétait partis le matin on était revenus le soir 1nVN
1886854bjc1OgévillerJC: n était partis le matin onon [n] étaitétait revenus le soir 1nVN
1886954bjc1OgévillerJC: Même à pied on peut se promenerpromener [ ] àà pied il y a0
1887054bjc1OgévillerJC: tellement de choseschoses [ ] àà voir 0
1887154bjc1OgévillerJC: et il y a plein de choseschoses [ ] àà voir 0
1887254bjc1OgévillerJC: Un jour on prend onon [n] aa habitude de prendre une rue dans11z un sens un euh 1nVN
1887354bjc1OgévillerJC: Un jour on prend on a habitude de prendre une rue dansdans [z] unun sens un euh 1z
1887454bjc1OgévillerJC: Et ensuite je suissuis [ ] alléallé à Bar-le-duc0
1887554bjc1OgévillerJC: Je suis resté unun [n] anan à Bar-le-duc 1nVN
1887654bjc1OgévillerJC: on m'avait dit 'h tu vasvas [ ] àà Bar-le-duc 0
1887754bjc1OgévillerJC: h je me suis dit 'c'estest [ ] exagéréexagéré' 0
1887854bjc1OgévillerJC: Ah oui oui touttout [t] àà fait oui 1t
1887954bjc1OgévillerJC: J'y suis resté qu'unun [n] anan il y avait une très belle ville Une ville euh 1nVN
1888054bjc1OgévillerJC: Ah oui c'estest [ ] unun département vert la Meuse c'est euh 0
1888154bjc1OgévillerJC: C'estCest [ ] incroyableincroyable c'est c'est très très joli 0
1888254bjc1OgévillerJC: Puis je m'intéressaismintéressais [ ] àà histoire donc j'ai euh 0
1888354bjc1OgévillerE: Et c'est riche JC: J'ai j'ai paspas [ ] eueu assez de temps finalement pour faire les hauts lieux de la Première guerre mondiale0
1888454bjc1OgévillerJC: Là il y a tellement de choseschoses [ ] àà voir aussi 0
1888554bjc1OgévillerE: Donc sept ans JC: Ca nous fait oui à peu p/ pas touttout [t] àà fait1t

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS