Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 81aar1 a trouvé 116 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
743881aar1LacauneE2 : Mis en en route là AR1 : Et qu'est-ce qui a mismis [ ] enen route cette enquête C'est euh c'est un collègue de université de Toulouse0
743981aar1LacauneAR1 : Et au musée alors quand même qu'on mette les choseschoses [ ] auau point ils vont venir à dix11z heures0
744081aar1LacauneAR1 : Et au musée alors quand même qu'on mette les choses20 au point ils vont venir à dixdix [z] heuresheures1z
744181aar1LacauneAR1 : Il y aura quelques messieurs là qui parlent bienbien [ ] occitanoccitan E2 : Ah c'est bien il faudra vous les11z interrogerez20 ou il faudra E2 : ui0
744281aar1LacauneAR1 : Il y aura quelques messieurs là qui parlent bien10 occitan E2 : Ah c'est bien il faudra vous lesles [z] interrogerezinterrogerez20 ou il faudra E2 : ui1z
744381aar1LacauneAR1 : Il y aura quelques messieurs là qui parlent bien10 occitan E2 : Ah c'est bien il faudra vous les11z interrogerezinterrogerez [ ] ouou il faudra E2 : ui0
744481aar1LacauneAR1 : Ah vous lesles [z] intint/ E2 : D'accord ah non euh oui euh qu'est-ce que vous conti/ continuez la la euh la Ben euh comment ça va se passer 1z
744581aar1LacauneAR1 : Et vou/ vous voulez euh qu'ils vous parlentparlent [ ] occitanoccitan ou vous voulez0
744681aar1LacauneE2 : Euh oui oui si c'est euh ils peuvent le faire ou il y a quelqu'un qui parle AR1 : Vous voulez pas lesles [z] enregistrerenregistrer vous voulez pas faire euh on on veut bien les enregistrer aussi pour avoir euh AR1 : on non mais j'y j'y tiens pas c'est pas ce que je veux dire parce que je sais pas ils voudront1z
744781aar1LacauneAR1 : MaisMais [ ] enfinenfin vous ce que vous souhaitez c'est qu'ils vous parlent10 occitan E2 : ui oui Voilà0
744881aar1LacauneAR1 : Mais10 enfin vous ce que vous souhaitez c'est qu'ils vous parlentparlent [ ] occitanoccitan E2 : ui oui Voilà0
744981aar1LacauneAR1 : ui rien ne remplace la parole E2 : Et oui et oui ui c'est vrai E2 : Pour nous c'est aussi une une une occasion de de ramasser la parole de de de la recueillir (rires) ui oui oui oui mais je comprends oui par contre vous nousnous [z] excuserezexcuserez20 au musée c'est pas très net parce que E2 : h mais c'est (XXX) de hiver on ferme1z
745081aar1LacauneAR1 : ui rien ne remplace la parole E2 : Et oui et oui ui c'est vrai E2 : Pour nous c'est aussi une une une occasion de de ramasser la parole de de de la recueillir (rires) ui oui oui oui mais je comprends oui par contre vous nous11z excuserezexcuserez [ ] auau musée c'est pas très net parce que E2 : h mais c'est (XXX) de hiver on ferme0
745181aar1LacauneAR1 : Et alorsalors [ ] onon a eu des E2 : C'est rien (XX) on a eu des critiques parce que on n'observait pas les règles euh de présentation euh0
745281aar1LacauneAR1 : Et alors20 onon [n] aa eu des E2 : C'est rien (XX) on a eu des critiques parce que on n'observait pas les règles euh de présentation euh1nVN
745381aar1LacauneAR1 : Et alors20 on a eu des E2 : C'est rien (XX) onon [n] aa eu des critiques parce que on n'observait pas les règles euh de présentation euh1nVN
745481aar1LacauneAR1 : DemandéesDemandées [ ] E2E2 : on mais on est tellement content content que vous nous recevrez là et c'est alors20 on est mis tout l/ tout tout hiver on a travaillé avec Mada/ Madame euh pers Madame pers et Mademoiselle pers0
745581aar1LacauneAR1 : Demandées20 E2 : on mais on est tellement content content que vous nous recevrez là et c'est alorsalors [ ] onon est mis tout l/ tout tout hiver on a travaillé avec Mada/ Madame euh pers Madame pers et Mademoiselle pers0
745681aar1LacauneAR1 : Demandées20 E2 : on mais on est tellement content content que vous nous recevrez là et c'est alors20 on est mis tout l/ tout tout hiver onon [n] aa travaillé avec Mada/ Madame euh pers Madame pers et Mademoiselle pers1nVN
745781aar1LacauneAR1 : À classer des coiffes par catégoriescatégories [ ] etet tout0
745881aar1LacauneAR1 : Alors vous nousnous [z] excuserezexcuserez hein E2 : h mais vous pour le ménage (rires) parce que le ménage on n'ouvre que le sept avril1z
745981aar1LacauneAR1 : Le sixsix [z] avrilavril1z
746081aar1LacauneAR1 : Alors le ménage on prendra quelqu'unquelun [ ] aprèsaprès pour nous le faire E2 : ui oui oui oui oui oui à fond0
746181aar1LacauneAR1 : Je vous préviens E2 : Euh nous sommes nous sommes tellement contentes que que nous soyons reçues là et c'est (rires) euh ne soyez paspas [ ] affoléesaffolées si les vitres sont pas très propres20 et0
746281aar1LacauneAR1 : Je vous préviens E2 : Euh nous sommes nous sommes tellement contentes que que nous soyons reçues là et c'est (rires) euh ne soyez pas10 affolées si les vitres sont pas très proprespropres [ ] etet0
746381aar1LacauneE2 : Le le petit guide là euh en allemand c'est euh AR1 : Ah le euh voilà oui oui et je vousvous [z] ajouteraiajouterai alors parce qu'il manque sur ce guide1z
746481aar1LacauneAR1 : Parce que on avait pas faitfait [ ] alorsalors je vous ajouterai vous ajouterez je ajouterai de façon euh0
746581aar1LacauneAR1 : Euh enfinenfin [ ] avecavec euh un trombone quoi0
2006881aar1LacauneAR1 : Hein c'est branché E1 : ui E2 : ui oui allez-y ça dépend ce que vousvous [z] E2E2 : (XX) ça dépend ce que vous11z appelez parler2zh,
2006981aar1LacauneAR1 : Hein c'est branché E1 : ui E2 : ui oui allez-y ça dépend ce que vous12zh E2 : (XX) ça dépend ce que vousvous [z] appelezappelez parler1z
2007081aar1LacauneAR1 : S'il me fallait le parlerparler [ ] àà tout prix à quelqu'un qui ne connaît pas le français j'arriverais20 à me débrouiller mais je trouve que je le parle horriblement mal voilà0
2007181aar1LacauneAR1 : S'il me fallait le parler20 à tout prix à quelqu'un qui ne connaît pas le français j'arriveraisjarriverais [ ] àà me débrouiller mais je trouve que je le parle horriblement mal voilà0
2007281aar1LacauneAR1 : VousVous [z] avezavez compris E1 : ui je crois que oui Voilà j/ maintenant c'est pas euh c'est pas10h évident bon10h ensuite 1z
2007381aar1LacauneAR1 : Vous11z avez compris E1 : ui je crois que oui Voilà j/ maintenant c'est pas euh c'est paspas [h] évidentévident bon10h ensuite 0h
2007481aar1LacauneAR1 : Vous11z avez compris E1 : ui je crois que oui Voilà j/ maintenant c'est pas euh c'est pas10h évident bonbon [h] ensuiteensuite 0h,
2007581aar1LacauneAR1 : Et je le lis très bienbien [ ] aussiaussi bon0
2007681aar1LacauneAR1 : (pause) Là c'estest [t] unun problème parce que mes parents n'étaient pas ici à mes mes parents donc étaient21t à arbonne1t
2007781aar1LacauneAR1 : (pause) Là c'est11t un problème parce que mes parents n'étaient pas ici à mes mes parents donc étaientétaient [t] àà arbonne1t
2007881aar1LacauneAR1 : Ah ils parlaient euh constamment français mais par contre mon père qui appartenaitappartenait [ ] àà une famille nombreuse euh avait des frères dispersés20 un peu partout0
2007981aar1LacauneAR1 : Ah ils parlaient euh constamment français mais par contre mon père qui appartenait20 à une famille nombreuse euh avait des frères dispersésdispersés [ ] unun peu partout0
2008081aar1LacauneAR1: Il enen [n] avaitavait20 un10h il avait20 un de ses frères qui était pourtant docteur en en langues comment20 on appelle ça en langues21z orientales1nVN
2008181aar1LacauneAR1: Il en avaitavait [ ] unhun10h il avait20 un de ses frères qui était pourtant docteur en en langues comment20 on appelle ça en langues21z orientales0
2008281aar1LacauneAR1: Il en avait20 unun [h] ilil avait20 un de ses frères qui était pourtant docteur en en langues comment20 on appelle ça en langues21z orientales0h,
2008381aar1LacauneAR1: Il en avait20 un10h il avaitavait [ ] unun de ses frères qui était pourtant docteur en en langues comment20 on appelle ça en langues21z orientales0
2008481aar1LacauneAR1: Il en avait20 un10h il avait20 un de ses frères qui était pourtant docteur en en langues commentcomment [ ] onon appelle ça en langues21z orientales0
2008581aar1LacauneAR1: Il en avait20 un10h il avait20 un de ses frères qui était pourtant docteur en en langues comment20 on appelle ça en langueslangues [z] orientalesorientales1z
2008681aar1LacauneAR1 : Mais quandquand [t] onon allait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre eux10 ils parlaient20 occitan1t
2008781aar1LacauneAR1 : Mais quand11t onon [n] allaitallait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre eux10 ils parlaient20 occitan1nVN
2008881aar1LacauneAR1 : Mais quand11t on allait le chercherchercher [ ] àà la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre eux10 ils parlaient20 occitan0
2008981aar1LacauneAR1 : Mais quand11t on allait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venaitvenait [ ] àà la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre eux10 ils parlaient20 occitan0
2009081aar1LacauneAR1 : Mais quand11t on allait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquementautomatiquement [ ] entreentre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre eux10 ils parlaient20 occitan0
2009181aar1LacauneAR1 : Mais quand11t on allait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquementautomatiquement [ ] entreentre eux10 ils parlaient20 occitan0
2009281aar1LacauneAR1 : Mais quand11t on allait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre euxeux [ ] ilsils parlaient20 occitan0
2009381aar1LacauneAR1 : Mais quand11t on allait le chercher20 à la gare de arbonne qu'il venait20 à la maison automatiquement20 entre eux malgré leur euh leur niveau intellectuel automatiquement20 entre eux10 ils parlaientparlaient [ ] occitanoccitan0
2009481aar1LacauneAR1 : Mais chez nousnous [ ] àà la maison on parlait pas10 occitan on mes parents parlaient français0
2009581aar1LacauneAR1 : Mais chez nous10 à la maison on parlait paspas [ ] occitanoccitan on mes parents parlaient français0
2009681aar1LacauneAR1 : J'ai entendu parlerparler [ ] ohoh je suis toujours venue en vacances20 à Lacaune été j'ai entendu parler 0
2009781aar1LacauneAR1 : J'ai entendu parler20 oh je suis toujours venue en vacancesvacances [ ] àà Lacaune été j'ai entendu parler 0
2009881aar1LacauneAR1 : Et puispuis [ ] ensuiteensuite j'avais constaté une chose c'est que à arbonne il n'y avait pas10 un mépris de occitan comme il y avait20 ici dans la montagne0
2009981aar1LacauneAR1 : Et puis10 ensuite j'avais constaté une chose c'est que à arbonne il n'y avait paspas [ ] unun mépris de occitan comme il y avait20 ici dans la montagne0
2010081aar1LacauneAR1 : Et puis10 ensuite j'avais constaté une chose c'est que à arbonne il n'y avait pas10 un mépris de occitan comme il y avaitavait [ ] iciici dans la montagne0
2010181aar1LacauneAR1 : J'ai eu impression euh si je suis trop longue vous m'arrêtez (Les enquêtrices nient cela) j'ai eu impression mais c'estest [t] uneune impression personnelle qu'ici les gens1t
2010281aar1LacauneAR1 : Je sais pas si c'est parce que comment vousvous [z] aa dit Mme B1z
2010381aar1LacauneAR1 : IlsIls [z] étaientétaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient couramment20 occitan enfin1z
2010481aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petitspetits [ ] àà école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient couramment20 occitan enfin0
2010581aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ilsils [z] avaientavaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient couramment20 occitan enfin1z
2010681aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaientavaient [ ] ouou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient couramment20 occitan enfin0
2010781aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ilsils [z] appelaientappelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient couramment20 occitan enfin1z
2010881aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieuxmieux [ ] auau point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient couramment20 occitan enfin0
2010981aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticolesviticoles [h] ilsils parlaient couramment20 occitan enfin0h,
2011081aar1LacauneAR1 : Ils11z étaient punis petits20 à école je sais pas si c'est parce qu'ils11z avaient20 ou qu'ils imaginaient que de de pas connaître ce qu'ils11z appelaient le patois c'était mieux10 au point de vue social à arbonne ça se produisait pas ça même les propriétaires de grands domaines viticoles20h ils parlaient courammentcouramment [ ] occitanoccitan enfin0
2011181aar1LacauneAR1 : Ils savaient très bien parler français quandquand [t] ilil fallait mais10h ils parlaient20 occitan à leurs11z ouvriers20 ils parlaient1t
2011281aar1LacauneAR1 : Ils savaient très bien parler français quand11t il fallait maismais [h] ilsils parlaient20 occitan à leurs11z ouvriers20 ils parlaient0h,
2011381aar1LacauneAR1 : Ils savaient très bien parler français quand11t il fallait mais10h ils parlaientparlaient [ ] occitanoccitan à leurs11z ouvriers20 ils parlaient0
2011481aar1LacauneAR1 : Ils savaient très bien parler français quand11t il fallait mais10h ils parlaient20 occitan à leursleurs [z] ouvriersouvriers20 ils parlaient1z
2011581aar1LacauneAR1 : Ils savaient très bien parler français quand11t il fallait mais10h ils parlaient20 occitan à leurs11z ouvriersouvriers [ ] ilsils parlaient0
2011681aar1LacauneAR1 : Euh alors euh j/ j'ai toujourstoujours [ ] entent/ c'est11t une langue que j'ai toujours20 entendu parler euh autour de moi je j/ je ai pas parlé mais je ai entendu0
2011781aar1LacauneAR1 : Euh alors euh j/ j'ai toujours20 ent/ c'estest [t] uneune langue que j'ai toujours20 entendu parler euh autour de moi je j/ je ai pas parlé mais je ai entendu1t
2011881aar1LacauneAR1 : Euh alors euh j/ j'ai toujours20 ent/ c'est11t une langue que j'ai toujourstoujours [ ] entenduentendu parler euh autour de moi je j/ je ai pas parlé mais je ai entendu0
2011981aar1LacauneAR1 : Qui euh E1 : Vous à vos enfants oui si je parle patois à mesmes [z] enfantsenfants non je n'ai je regrette je ai jamais fait1z
2012081aar1LacauneAR1 : Et mesmes [z] enfantsenfants ne le ne le comprennent pas1z
2012181aar1LacauneAR1 : Par contre mon petit-fils euh celui qui estest [t] iciici à école à ages son maître qui veut venir ailleurs20 au musée euh dimanche matin (rires) son maître leur fait faire de occitan1t
2012281aar1LacauneAR1 : Par contre mon petit-fils euh celui qui est11t ici à école à ages son maître qui veut venir ailleursailleurs [ ] auau musée euh dimanche matin (rires) son maître leur fait faire de occitan0
2012381aar1LacauneAR1 : AlorsAlors [ ] avecavec lui je m'y en mets je euh mais c'est le seul après les11z autres non je le regrette mais je ai pas fait c'est dommage0
2012481aar1LacauneAR1 : Alors20 avec lui je m'y en mets je euh mais c'est le seul après lesles [z] autresautres non je le regrette mais je ai pas fait c'est dommage1z
2012581aar1LacauneE1 : (pause) Ben euh on a préparé beaucoup de questions c'est (rires) AR1 : Euh je sais paspas [h] allezzyallez21z-y0h,
2012681aar1LacauneAR1 : Euh enfin je trouve que ce qui est bien c'est qu'onon [n] enseigneenseigne à écrire occitan1nVN
2082881aar1LacauneLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
2082981aar1LacauneLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
2083081aar1LacauneLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année1nVN
2083181aar1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemiseschemises [ ] enen soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtes10 italiennes0
2083281aar1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemises20 en soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtes10 italiennes1z
2083381aar1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemises20 en soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
2083481aar1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemises20 en soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
2083581aar1LacauneQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
2083681aar1LacauneLe hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [h] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes veut découvrir ce qu'il appelle la campagne profonde0h
2083781aar1LacauneLe hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuits20h habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes veut découvrir ce qu'il appelle la campagne profonde0
2083881aar1Lacaune(bruits) le maire de Beaulieu Marc Blanc estest [t] enen revanche très11z inquiet1t
2083981aar1Lacaune(bruits) le maire de Beaulieu Marc Blanc est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
2084081aar1LacauneLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS