Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 81amb1 a trouvé 123 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
735681amb1LacauneE2 : ui oui oui E3 : n a déjà fait euh (rires) MB : Ça y est vousvous [z] êtesêtes sucré ui E3 : ui1z
735781amb1LacauneMB : VousVous [ ] aussiaussi 0
735881amb1LacauneE3 : ui oui euh j/ MB : Ah ça va paspas [ ] êtreêtre commode ma pauvre posez-le posez-le ça c'est10 à côté de vous là Ah bon merci (rires)0
735981amb1LacauneE3 : ui oui euh j/ MB : Ah ça va pas10 être commode ma pauvre posez-le posez-le ça c'estest [ ] àà côté de vous là Ah bon merci (rires)0
736081amb1LacauneMB : Ça va aller allez E3 : (XXX) vousvous [ ] aussiaussi vous11z êtes sucré là 0
736181amb1LacauneMB : Ça va aller allez E3 : (XXX) vous10 aussi vousvous [z] êtesêtes sucré là 1z
736281amb1LacauneMB : Je voulaisvoulais [ ] enen faire un mais comme j'allais20 au dentiste j'avais pas le temps0
736381amb1LacauneMB : Je voulais20 en faire un mais comme j'allaisjallais [ ] auau dentiste j'avais pas le temps0
736481amb1LacauneMB : on j'avais pas le temps de le faire j'avais pensé à faire un mais comme j'allaisjallais [ ] auau dentiste j'avais pas le temps0
736581amb1LacauneMB : J'avaisJavais [ ] unun chien0
736681amb1LacauneMB : Alors j'en cherche unun [n] autreautre1nVN
736781amb1LacauneMB : J'en cherche unun [n] autreautre E2 : ui c'est bien1nVN
736881amb1LacauneMB : Parce que E2 : ui oui oui sinon euh je deviens complètementcomplètement [ ] égoïsteégoïste là0
736981amb1LacauneMB : Si j'ai un chien je suissuis [ ] obligéeobligée de me penser20 à lui pour le faire manger pour tout ça ça me E1 : Sortir si je et puis j/ promener voilà moi je marchais tous les jours je vais marcher0
737081amb1LacauneMB : Si j'ai un chien je suis10 obligée de me penserpenser [ ] àà lui pour le faire manger pour tout ça ça me E1 : Sortir si je et puis j/ promener voilà moi je marchais tous les jours je vais marcher0
737181amb1LacauneMB : Je fais tous les jours trois quatre kilomètreskilomètres [ ] àà pied et même des fois plus0
737281amb1LacauneMB : MaisMais [h] euheuh avec le chien je ça va bien j'aime avoir le compagnon pour marcher0h
737381amb1LacauneMB : J'enJen [n] aiai vu plusieurs20 ils me plaisent pas1nVN
737481amb1LacauneMB : J'en ai vu plusieursplusieurs [ ] ilsils me plaisent pas0
737581amb1LacauneMB : h j'ai j'ai j'enjen [n] aiai eu neuf hein j'en ai eu de chiens de toutes races1nVN
737681amb1LacauneMB : h j'ai j'ai j'en ai eu neuf hein j'enjen [n] aiai eu de chiens de toutes races1nVN
737781amb1LacauneMB : Des cockers j'ai eu le dernier c'étaitétait [t] unun euh un caniche euh croisé avec un loulou de Poméranie il était20 haut comme ça il était joli1t
737881amb1LacauneMB : Des cockers j'ai eu le dernier c'était21t un euh un caniche euh croisé avec un loulou de Poméranie il étaitétait [ ] hauthaut comme ça il était joli0
737981amb1LacauneMB : Il était surtout trèstrès [z] intelligentintelligent20 il comprenait tout ce que je lui disais1z
738081amb1LacauneMB : Il était surtout très11z intelligentintelligent [ ] ilil comprenait tout ce que je lui disais0
738181amb1LacauneMB : MaisMais [ ] enfinenfin moi j'aime les bêtes ma petite-fille ne peut pas les voir0
738281amb1LacauneMB : Alors quandquand [t] elleelle venait c'était la guerre hein (rires)1t
738381amb1LacauneMB : (bruits) C'étaitCétait [t] affreuxaffreux (bruits) affreux1t
738481amb1LacauneMB : Moi j'ai desdes [z] enfantsenfants1z
738581amb1LacauneMB : Ces deux filles rien de tout ça (rires) elleselles [z] aimentaiment la ville1z
738681amb1LacauneMB : QuandQuand [t] elleselles viennent10 ici1t
738781amb1LacauneMB : Quand11t elles viennentviennent [ ] iciici0
738881amb1LacauneMB : QuandQuand [t] elleselles viennent ma fille1t
738981amb1LacauneMB : Elle me ditdit [ ] Oh'h là-là' elle me dit 'J'ai pas fermé oeil de la nuit hein' (rires) elle me dit 'Ce silence m'angoisse' (rires)0
739081amb1LacauneMB : Et moi quand je vaisvais [ ] àà Toulouse je lui dis0
1352881amb1LacauneMB : De Lacaune dansdans [z] uneune petite ferme1z
1352981amb1LacauneMB : Et euh onon [n] avaitavait des vaches des des moutons1nVN
1353081amb1LacauneMB : Des vachesvaches [ ] etet des moutons20h on était cinq enfants0
1353181amb1LacauneMB : Des vaches10 et des moutonsmoutons [h] onon était cinq enfants0h,
1353281amb1LacauneMB : Des vaches10 et des moutons20h onon [n] étaitétait cinq enfants1nVN
1353381amb1LacauneMB : Et j'allaisjallais [ ] àà école à dans11z une école communale0
1353481amb1LacauneMB : Et j'allais20 à école à dansdans [z] uneune école communale1z
1353581amb1LacauneMB : Il fallait que je monte une montagne puis je redescendais dansdans [z] uneune vallée à et à pieds bien entendu hein et c'était dur c'était dur1z
1353681amb1LacauneMB : Il fallait que je monte une montagne puis je redescendais dans11z une vallée à et à pieds bienbien [n] entenduentendu hein et c'était dur c'était dur1nVN
1353781amb1LacauneMB : Et puispuis [h] onon traversait tout toute c'était jolie la campagne c'est magnifique0h,
1353881amb1LacauneMB : MaisMais [ ] onon y était né de ce qui fait qu'on je sais pas si on apprécie mais quand même si0
1353981amb1LacauneMB : Mais10 onon [n] yy était né de ce qui fait qu'on je sais pas si on apprécie mais quand même si1nVN
1354081amb1LacauneMB : Mais10 on y était né de ce qui fait qu'on je sais pas si onon [n] apprécieapprécie mais quand même si1nVN
1354181amb1LacauneMB : Au printemps il y avait les fleursfleurs [,] ilil y avait les coucous20 il y avait tout ça0,
1354281amb1LacauneMB : Au printemps il y avait les fleurs10 il y avait les coucouscoucous [,] ilil y avait tout ça0,
1354381amb1LacauneMB : Et puispuis [ ] unun jour j'ai fait école buissonnière0
1354481amb1LacauneMB : Mais c'estest [t] uneune histoire compliquée1t
1354581amb1LacauneMB : Euh j'apportais tous les jours le deux fois par semaine ou une fois par semaine je me souviens pas j'apportais le pain à une vieille dame de ce village où j'allaisjallais [ ] àà école0
1354681amb1LacauneMB : AlorsAlors [ ] ii/ je portais le pain à cette femme de de ce village0
1354781amb1LacauneMB : Et ce jour-là j'étaisjétais [z] enen retard20h en classe1z
1354881amb1LacauneMB : Et ce jour-là j'étais21z en retardretard [h] enen classe0h,
1354981amb1LacauneMB : Et au lieu de porter le pain directement le matin quand je suissuis [ ] arrivéearrivée au village0
1355081amb1LacauneMB : J/ posé j'étais na/ j'étais jeune j/ j'ai posé le pain s/ sur une une haie de buis là j'ai posé le painpain [ ] etet dans ma naïveté j'ai j'ai dit10 à la récréation j'irai le porter20 à cette dame pour ne pas10 être en retard20 à école comprenez0
1355181amb1LacauneMB : J/ posé j'étais na/ j'étais jeune j/ j'ai posé le pain s/ sur une une haie de buis là j'ai posé le pain10 et dans ma naïveté j'ai j'ai ditdit [ ] àà la récréation j'irai le porter20 à cette dame pour ne pas10 être en retard20 à école comprenez0
1355281amb1LacauneMB : J/ posé j'étais na/ j'étais jeune j/ j'ai posé le pain s/ sur une une haie de buis là j'ai posé le pain10 et dans ma naïveté j'ai j'ai dit10 à la récréation j'irai le porterporter [ ] àà cette dame pour ne pas10 être en retard20 à école comprenez0
1355381amb1LacauneMB : J/ posé j'étais na/ j'étais jeune j/ j'ai posé le pain s/ sur une une haie de buis là j'ai posé le pain10 et dans ma naïveté j'ai j'ai dit10 à la récréation j'irai le porter20 à cette dame pour ne paspas [ ] êtreêtre en retard20 à école comprenez0
1355481amb1LacauneMB : J/ posé j'étais na/ j'étais jeune j/ j'ai posé le pain s/ sur une une haie de buis là j'ai posé le pain10 et dans ma naïveté j'ai j'ai dit10 à la récréation j'irai le porter20 à cette dame pour ne pas10 être en retardretard [ ] àà école comprenez0
1355581amb1LacauneMB : Et moi je me suis fait touttout [t] unun cinéma parce que mon père nous disait toujours20h 'euh il faut euh qu/ quand11t on n'a pas de pain on est malheureux20' et si on a une mie moi je croyais que si quelqu'un qui n'avait pas de pain il il allait mourir de faim1t
1355681amb1LacauneMB : Et moi je me suis fait tout11t un cinéma parce que mon père nous disait toujourstoujours [h] euh'euh il faut euh qu/ quand11t on n'a pas de pain on est malheureux20' et si on a une mie moi je croyais que si quelqu'un qui n'avait pas de pain il il allait mourir de faim0h,
1355781amb1LacauneMB : Et moi je me suis fait tout11t un cinéma parce que mon père nous disait toujours20h 'euh il faut euh qu/ quandquand [t] onon n'a pas de pain on est malheureux20' et si on a une mie moi je croyais que si quelqu'un qui n'avait pas de pain il il allait mourir de faim1t
1355881amb1LacauneMB : Et moi je me suis fait tout11t un cinéma parce que mon père nous disait toujours20h 'euh il faut euh qu/ quand11t on n'a pas de pain onon [n] estest malheureux20' et si on a une mie moi je croyais que si quelqu'un qui n'avait pas de pain il il allait mourir de faim1nVN
1355981amb1LacauneMB : Alors je me suis fait dans la tête j'ai cru que c'estest [ ] àà cause de moi cette femme allait mourir0
1356081amb1LacauneMB : Je suis restée sur la montagne parce que ma mère me donnait le le repas de midi je ne revenais pas manger c'était trop loin je mangeaismangeais [h] enen classe0h,
1356181amb1LacauneMB : Dans le village en bas sur la montagne je voyais je voyais rien maismais [ ] enfinenfin bon10h et puis j'ai pris goût j'ai pris goût à à à cette école buissonnière0
1356281amb1LacauneMB : Dans le village en bas sur la montagne je voyais je voyais rien mais10 enfin bonbon [h] etet puis j'ai pris goût j'ai pris goût à à à cette école buissonnière0h,
1356381amb1LacauneMB : Euh et puispuis [ ] unun jour il y a le le forgeron du village ça a disparu tout ça ça n'existe plus0
1356481amb1LacauneMB : Les forgeronsforgerons [ ] autrefoisautrefois20 ils11z allaient dans les fermes pour euh ferrer les vaches0
1356581amb1LacauneMB : Les forgerons20 autrefoisautrefois [ ] ilszils11z allaient dans les fermes pour euh ferrer les vaches0
1356681amb1LacauneMB : Les forgerons20 autrefois20 ilsils [z] allaientallaient dans les fermes pour euh ferrer les vaches1z
1356781amb1LacauneMB : AlorsAlors [ ] ilil a vu passer ce forgeron il lui a dit10h 'Ah' il lui a dit 'vous11z allez là-haut de côté de de euh de La Fregelle ah oui' il lui a dit le bonhomme il lui a dit oui 'ah ben10 alors demandez demandez leur ce que font ce que fait la petite'0
1356881amb1LacauneMB : Alors20 il a vu passer ce forgeron il lui a ditdit [h] Ah'Ah' il lui a dit 'vous11z allez là-haut de côté de de euh de La Fregelle ah oui' il lui a dit le bonhomme il lui a dit oui 'ah ben10 alors demandez demandez leur ce que font ce que fait la petite'0h
1356981amb1LacauneMB : Alors20 il a vu passer ce forgeron il lui a dit10h 'Ah' il lui a dit 'vousvous [z] allezallez là-haut de côté de de euh de La Fregelle ah oui' il lui a dit le bonhomme il lui a dit oui 'ah ben10 alors demandez demandez leur ce que font ce que fait la petite'1z
1357081amb1LacauneMB : Alors20 il a vu passer ce forgeron il lui a dit10h 'Ah' il lui a dit 'vous11z allez là-haut de côté de de euh de La Fregelle ah oui' il lui a dit le bonhomme il lui a dit oui 'ah benben [ ] alorsalors demandez demandez leur ce que font ce que fait la petite'0
1357181amb1LacauneMB : Elle doitdoit [ ] êtreêtre malade (rire) et c'est comme ça que le le (XX) est découvert0
1357281amb1LacauneMB : Voilà sinon oui j'allaisjallais [ ] àà école euh communale je je suis11z allée à l/ à cette école jusqu'à âge de euh de euh dix11z ans0
1357381amb1LacauneMB : Voilà sinon oui j'allais20 à école euh communale je je suissuis [z] alléeallée à l/ à cette école jusqu'à âge de euh de euh dix11z ans1z
1357481amb1LacauneMB : Voilà sinon oui j'allais20 à école euh communale je je suis11z allée à l/ à cette école jusqu'à âge de euh de euh dixdix [z] ansans1z
1357581amb1LacauneMB : PuisPuis [ ] aprèsaprès je suis11z allée à Albi on m'a mis10 en pension à Albi0
1357681amb1LacauneMB : Puis10 après je suissuis [z] alléeallée à Albi on m'a mis10 en pension à Albi1z
1357781amb1LacauneMB : Puis10 après je suis11z allée à Albi on m'a mismis [ ] enen pension à Albi0
1357881amb1LacauneMB : Sinon jusqu'à âge de dixdix [z] ansans j'étais dans cette école1z
1357981amb1LacauneMB : Et quand je suissuis [z] arrivéearrivée dans cette école je parlais20h occitan hein je parlais pas j'ai appris20 à fr/ à parler français à école uais1z
1358081amb1LacauneMB : Et quand je suis11z arrivée dans cette école je parlaisparlais [h] occitanoccitan hein je parlais pas j'ai appris20 à fr/ à parler français à école uais0h
1358181amb1LacauneMB : Et quand je suis11z arrivée dans cette école je parlais20h occitan hein je parlais pas j'ai apprisappris [ ] àà fr/ à parler français à école uais0
1358281amb1LacauneMB : AbsolumentAbsolument [,] absolumentabsolument20 à la maison on parlait20 occitan même encore j'ai perdu ma mère il y a deux11z ans10h elle est morte à quatre-vingt dix huit ans0,
1358381amb1LacauneMB : Absolument20 absolumentabsolument [ ] àà la maison on parlait20 occitan même encore j'ai perdu ma mère il y a deux11z ans10h elle est morte à quatre-vingt dix huit ans0
1358481amb1LacauneMB : Absolument20 absolument20 à la maison on parlaitparlait [ ] occitanoccitan même encore j'ai perdu ma mère il y a deux11z ans10h elle est morte à quatre-vingt dix huit ans0
1358581amb1LacauneMB : Absolument20 absolument20 à la maison on parlait20 occitan même encore j'ai perdu ma mère il y a deuxdeux [z] anshans10h elle est morte à quatre-vingt dix huit ans1z
1358681amb1LacauneMB : Absolument20 absolument20 à la maison on parlait20 occitan même encore j'ai perdu ma mère il y a deux11z ansans [h] elleelle est morte à quatre-vingt dix huit ans0h,
1546081amb1LacauneLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
1546181amb1LacauneLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
1546281amb1LacauneLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année1nVO
1546381amb1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemiseschemises [ ] enen soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtes21z italiennes3
1546481amb1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemises23 en soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtes21z italiennes1z
1546581amb1LacauneJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemises23 en soie un champion local de course à pied Louis Garret quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes21z italiennes1nVN

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS