Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur bfann1 a trouvé 67 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
2708bfann1Burkina FasoBFAT1L: Pour alleraller [ ] enen BFA1L: En Russie K0
2709bfann1Burkina FasoBFA1L: C'estCest [t] uneune réalité mais est-ce qu'il y a pas de solution1t
2710bfann1Burkina FasoBFA1L: Ca c'estest [t] uneune réalité BFAT1L: ui c'est11t une réalité incontestable BFAT1L: Ca a toujours été une réalité Mais1t
2711bfann1Burkina FasoBFA1L: Ca c'est11t une réalité BFAT1L: ui c'estest [t] uneune réalité incontestable BFAT1L: Ca a toujours été une réalité Mais1t
2712bfann1Burkina FasoBFA1L: C'est ça qui fait que les entrepreneurs quittentquittent [ ] iciici avec les0
2713bfann1Burkina FasoBFA1L: Les petits marchandsmarchands [h] ambulantsambulants là n'existaient pas10h à Bobo0h
2714bfann1Burkina FasoBFA1L: Les petits marchands20h ambulants là n'existaient paspas [h] àà Bobo0h
2715bfann1Burkina FasoBFAT1L: Les petits marchands BFA1L: (x) les marchandsmarchands [h] ambulantsambulants là Hein BFA1L: Les enfants qui0h
2716bfann1Burkina FasoBFA1L: circulentcirculent [h] avecavec les trucs (xx) là BFAT1L: ui oui ça n'existait pas BFAT1L: ui oui0h
2717bfann1Burkina FasoBFA1L: qui sont partis louerlouer [h] uneune maison BFAT1L: Hum hum à Bobo0h
2718bfann1Burkina FasoBFA1L: Ils prennent les les les marchandises là BFAT1L: Hum hum ilsils [z] ontont commencé à vendre1z
2719bfann1Burkina FasoBFA1L: Et ça sera exemple justement desdes [z] enfantsenfants qui s/ qui sont10h en train exporter BFAT1L: Hum ce ce travail là à (inaudible) BFAT1L: (inaudible)1z
2720bfann1Burkina FasoBFA1L: Et ça sera exemple justement des11z enfants qui s/ qui sontsont [h] enen train exporter BFAT1L: Hum ce ce travail là à (inaudible) BFAT1L: (inaudible)0h
2721bfann1Burkina FasoBFA1L: Euh ilsils [z] ontont pu récupérer ce qu'ils1z
2722bfann1Burkina FasoBFA1L: Mais c'estest [t] uneune activité1t
21038bfann1Burkina FasoBFA1T: Le village de Beaulieu estest [t] enen grand11t moi1t
21039bfann1Burkina FasoBFA1T: Le village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] moimoi1t
21040bfann1Burkina FasoBFA1T: Le Premier Ministre a enen [n] effeteffet dcid de faire tape1nVN
21041bfann1Burkina FasoBFA1T: dansdans [z] uneune dans cette commune1z
21042bfann1Burkina FasoBFA1T: quatrime aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent s/ trente-six1z
21043bfann1Burkina FasoBFA1T: sonson [n] usineusine de ptes11z italiennes1nVN
21044bfann1Burkina FasoBFA1T: son usine de ptesptes [z] italiennesitaliennes1z
21045bfann1Burkina FasoBFA1T: l/ lass des circuitscircuits [h] habituelshabituels qui tou/0h
21046bfann1Burkina FasoBFA1T: tournaient toujourstoujours [h] autourautour des mmes villes0h
21047bfann1Burkina FasoBFA1T: estest [h] enen revanche trs11z inquiet0h
21048bfann1Burkina FasoBFA1T: est10h en revanche trstrs [z] inquietinquiet1z
21049bfann1Burkina FasoBFA1T: La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] lectionslections1z
21050bfann1Burkina FasoBFA1T: viter les manifestations qui ontont [t] eueu tendance se mani/1t
21051bfann1Burkina FasoBFA1T: se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles1z
21052bfann1Burkina FasoBFA1T: connat des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colre1z
21053bfann1Burkina FasoBFA1T: D'unDun [n] autreautre ct1nVN
21054bfann1Burkina FasoBFA1T: et assure que touttout [t] estest fait1t
21055bfann1Burkina FasoBFA1T: comme onon [n] enen a vu Jacqui/ Jonquire1nVN
21056bfann1Burkina FasoBFA1T: comme on enen [n] aa vu Jacqui/ Jonquire1nVN
21057bfann1Burkina FasoBFA1T: et des vrifications identit risquent de provoquerprovoquer [h] uneune explosion0h
21058bfann1Burkina FasoBFA1T: onon [n] estest jaloux de notre libert1nVN
21059bfann1Burkina FasoBFA1T: ousNous [z] avonsavons le soutien du village entier'1z
21060bfann1Burkina FasoBFA1T: De plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dpche du Centre1z
21061bfann1Burkina FasoBFA1T: que lesles [z] activiactivi/ que les11z activistes1z
21062bfann1Burkina FasoBFA1T: que les11z activi/ que lesles [z] activistesactivistes1z
21063bfann1Burkina FasoBFA1T: des lesles [z] activistesactivistes des communes voisines prparent20h une journe chaude au Premier Ministre1z
21064bfann1Burkina FasoBFA1T: des les11z activistes des communes voisines prparentprparent [h] uneune journe chaude au Premier Ministre0h
21065bfann1Burkina FasoBFA1T: Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [h] quel saint se vouer0h
21066bfann1Burkina FasoBFA1T: Il a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
21067bfann1Burkina FasoBFA1T: Il estest [h] enen d/0h,
21068bfann1Burkina FasoBFA1T: Il estest [h] enen dsespoir de cause0h,
21069bfann1Burkina FasoBFA1T: plutt que de se trouvertrouver [h] auau centre une bataille politique dont0h
22131bfann1Burkina FasoBFA1G: pendant les vacances j'étaisjétais [ ] àà uagadougou E1: D'accord0
22132bfann1Burkina FasoBFA1G: ui Donc je vaisvais [h] unun peu faire u/ une une genèse là E1: D'accord accord0h,
22133bfann1Burkina FasoBFA1G: Et hum après le (xx) j'ai toujourstoujours [ ] étéété j'ai fait la formation de recrue là à Bobo0
22134bfann1Burkina FasoBFA1G: Et de quatre-vingt12t-un à quatre-vingtquatrevingt [t] euheuh -trois pratiquement 2t
22135bfann1Burkina FasoBFA1G: j'ai faitfait [ ] xxxx(xxxx)0
22136bfann1Burkina FasoBFA1G: Et ça doitdoit [t] êtreêtre en septembre quatre-vingt-trois1t
22137bfann1Burkina FasoBFA1G: ui Ca c'est des des sorties des stages des missionsmissions [h] etet consort0h
22138bfann1Burkina FasoBFA1G: on non non puisque c'est c'est J'ai fait quand même j'ai faitfait [h] àà peu près quatre mois10h à Chateauroux0h
22139bfann1Burkina FasoBFA1G: on non non puisque c'est c'est J'ai fait quand même j'ai fait10h à peu près quatre moismois [h] àà Chateauroux0h,
22140bfann1Burkina FasoBFA1G: euh onon [n] étaitétait fréquent quand même dans le on circulait E1: ui Voilà1nVN
22141bfann1Burkina FasoBFA1G: et moi j'étais là bas Donc chaque mois je rentraisrentrais [ ] àà uagadougou0
22142bfann1Burkina FasoBFA1G: pour lesles [z] opérationsopérations bancaires et puis je repartais1z
22143bfann1Burkina FasoBFA1G: Parce que il y a lesles [z] enfantsenfants qui sont10 à école E1: Ah oui1z
22144bfann1Burkina FasoBFA1G: Parce que il y a les11z enfants qui sontsont [ ] àà école E1: Ah oui0
22145bfann1Burkina FasoBFA1G: Bon il y a la femme qui fait des petitespetites [z] activitésactivités ici1z
22146bfann1Burkina FasoBFA1G: Pour les E1: (inaudible) lesles [z] ameneramener euh1z
22147bfann1Burkina FasoBFA1G: Puis c'est tombé tout juste au moment où mon petit un petit frère qui étaitétait [ ] àà Bobo décédait0
22148bfann1Burkina FasoBFA1G: J'ai récupéré sesses [z] enfantsenfants1z
22149bfann1Burkina FasoBFA1G: il y enen [n] aa qui font moins il y en a qui font plus E1: D'accord1nVN
22150bfann1Burkina FasoBFA1G: il y en a qui font moins il y enen [n] aa qui font plus E1: D'accord1nVN

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS