Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur bfasy1 a trouvé 110 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
347bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Le village de Beaulieu estest [h] enen grand11t émoi0h
348bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Le village de Beaulieu est10h en grandgrand [t] émoiémoi1t
349bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Le Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape1nVN
350bfasy1Burkina FasoBFASY1T: ses chemiseschemises [h] enen soie0h
351bfasy1Burkina FasoBFASY1T: quatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en dix-neuf-cent trente-six1z
352bfasy1Burkina FasoBFASY1T: et plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10h italiennes1nVN
353bfasy1Burkina FasoBFASY1T: et plus récemment son usine de pâtespâtes [h] italiennesitaliennes0h
354bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Qu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
355bfasy1Burkina FasoBFASY1T: car le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [h] habituelshabituels0h
356bfasy1Burkina FasoBFASY1T: qui tournaient toujourstoujours [h] autourautour des mêmes villes0h
357bfasy1Burkina FasoBFASY1T: estest [h] enen revanche très11z inquiet0h
358bfasy1Burkina FasoBFASY1T: est10h en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
359bfasy1Burkina FasoBFASY1T: La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
360bfasy1Burkina FasoBFASY1T: qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des vi/ visites20h officielles0
361bfasy1Burkina FasoBFASY1T: qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des vi/ visitesvisites [h] officiellesofficielles0h
362bfasy1Burkina FasoBFASY1T: connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère1z
363bfasy1Burkina FasoBFASY1T: D'unDun [n] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre1nVN
364bfasy1Burkina FasoBFASY1T: et assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
365bfasy1Burkina FasoBFASY1T: comme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
366bfasy1Burkina FasoBFASY1T: comme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVN
367bfasy1Burkina FasoBFASY1T: et des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [h] uneune explosion0h
368bfasy1Burkina FasoBFASY1T: 'Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
369bfasy1Burkina FasoBFASY1T: ousNous [z] avonsavons le soutien du village entier'1z
370bfasy1Burkina FasoBFASY1T: De plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre1z
371bfasy1Burkina FasoBFASY1T: et Le ouvel bservateur indiqueraient que desdes [z] activistesactivistes1z
372bfasy1Burkina FasoBFASY1T: des communes voisines préparentpréparent [h] uneune journée chaude au Premier Ministre0h
373bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Quelques fanatiquesfanatiques [h] auraientauraient même entamé un jeûne0h
374bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [h] àà quel saint se vouer0h
375bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Il a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
376bfasy1Burkina FasoBFASY1T: Il estest [h] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre0h,
13259bfasy1Burkina FasoBFASY1L: on c'est paspas [ ] évidentévident0
13260bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Puisque nous nousnous [z] avonsavons même si nous n'avons pas le maïs là BFAKI1L: Hum hum nous11z avons argent BFAKI1L: (rires)1z
13261bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Puisque nous nous11z avons même si nous n'avons pas le maïs là BFAKI1L: Hum hum nousnous [z] avonsavons argent BFAKI1L: (rires)1z
13262bfasy1Burkina FasoBFASY1L: A un moment donné ilsils [z] aurontauront besoin argent Ils (inaudible) BFAKI1L: (rires) Vous avez ar/ (rires)1z
13263bfasy1Burkina FasoBFAKI1L: La Côte Ivoire est fermée maintenant vous pouvez plus aller (x) BFASY1L: (xxxx) nousnous [z] aa dit1z
13264bfasy1Burkina FasoBFASY1L: 'nous sommes lesles [z] opérateursopérateurs20 économique vous vous11z êtes des boutiquiers BFAKI1L: (rires)1z
13265bfasy1Burkina FasoBFASY1L: 'nous sommes les11z opérateursopérateurs [ ] économiqueéconomique vous vous11z êtes des boutiquiers BFAKI1L: (rires)0
13266bfasy1Burkina FasoBFASY1L: 'nous sommes les11z opérateurs20 économique vous vousvous [z] êtesêtes des boutiquiers BFAKI1L: (rires)1z
13267bfasy1Burkina FasoBFASY1L: ous nousnous [z] avonsavons nos moyens BFAKI1L: (rires) vous vous11z êtes10 obligés de vous soumettre à nous1z
13268bfasy1Burkina FasoBFASY1L: ous nous11z avons nos moyens BFAKI1L: (rires) vous vousvous [z] êtesêtes10 obligés de vous soumettre à nous1z
13269bfasy1Burkina FasoBFASY1L: ous nous11z avons nos moyens BFAKI1L: (rires) vous vous11z êtesêtes [ ] obligésobligés de vous soumettre à nous0
13270bfasy1Burkina FasoBFASY1L: qui a eu le courage alleraller [ ] àà école BFAKI1L: (rires) Il a fait il paraît au milieu de la0
13271bfasy1Burkina FasoBFASY1L: quaran/ de de de de cinquante ans BFAKI1L: Il a payé son banc Et quandquand [ ] ilil est parti BFAKI1L: Hum hum0
13272bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Il estest [h] assisassis20 en classe la première fois BFAKI1L: ui et ils11z ont fait des11z interrogations BFAKI1L: Hum hum0h
13273bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Il est10h assisassis [ ] enen classe la première fois BFAKI1L: ui et ils11z ont fait des11z interrogations BFAKI1L: Hum hum0
13274bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Il est10h assis20 en classe la première fois BFAKI1L: ui et ilsils [z] ontont fait des11z interrogations BFAKI1L: Hum hum1z
13275bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Il est10h assis20 en classe la première fois BFAKI1L: ui et ils11z ont fait desdes [z] interrogationsinterrogations BFAKI1L: Hum hum1z
13276bfasy1Burkina FasoBFASY1L: il y avait des petits bambins hein de huit ans neuf ans dixdix [z] ansans qu'on avait20h exclus de école publique hein BFAKI1L: Hum hum1z
13277bfasy1Burkina FasoBFASY1L: il y avait des petits bambins hein de huit ans neuf ans dix11z ans qu'onon [n] avaithavait20h exclus de école publique hein BFAKI1L: Hum hum1nVN
13278bfasy1Burkina FasoBFASY1L: il y avait des petits bambins hein de huit ans neuf ans dix11z ans qu'on avaitavait [h] exclusexclus de école publique hein BFAKI1L: Hum hum0h
13279bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Alors ilsils [z] étaientétaient là en cours du soir bon mon parent est10 assis et ils11z ont commencé le cours1z
13280bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Alors ils11z étaient là en cours du soir bon mon parent estest [ ] assisassis et ils11z ont commencé le cours0
13281bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Alors ils11z étaient là en cours du soir bon mon parent est10 assis et ilsils [z] ontont commencé le cours1z
13282bfasy1Burkina FasoBFASY1L: En fin de mois ilsils [z] ontont fait une composition BFAKI1L: Hum hum mon parent était dernier BFAKI1L: (rires)1z
13283bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Donc lesles [z] enfantsenfants ont dit '(inaudible)' BFAKI1L: (rires) 'Donc c'est-à-dire que1z
13284bfasy1Burkina FasoBFASY1L: cette classe tu viens plus lesles [z] enseignerenseigner BFAKI1L: Hum hum Tu viens tu m'enseignes BFAKI1L: Hum hum moi je te paye BFAKI1L: Hum hum1z
13285bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Et il a ditdit [h] auxzaux11z autres là BFAKI1L: Hum hum 'Bon à partir aujourhui vous n'avez plus de maître parce que moi j'ai acheté le maître' BFAKI1L: (rires)0h
13286bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Et il a dit10h auxaux [z] autresautres là BFAKI1L: Hum hum 'Bon à partir aujourhui vous n'avez plus de maître parce que moi j'ai acheté le maître' BFAKI1L: (rires)1z
13287bfasy1Burkina FasoBFASY1L: il est toujourstoujours [h] àà écoute BFAKI1L: Hum hum Quand10 ils font la synthèse là BFAKI1L: Hum hum0h
13288bfasy1Burkina FasoBFASY1L: il est toujours20h à écoute BFAKI1L: Hum hum QuandQuand [ ] ilsils font la synthèse là BFAKI1L: Hum hum0
13289bfasy1Burkina FasoBFASY1L: on pour ça quandquand [h] ilil quand la presse est devant lui là BFAKI1L: uais ouais ce jour lui-même il assoit chez lui il écoute BFAKI1L: uais ouais0h
13290bfasy1Burkina FasoBFASY1L: SoitSoit [ ] àà la à la radio soit10 à la télé il suit les11z in/ les11z inform/ BFAKI1L: Hum hum (rires) []0
13291bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Soit10 à la à la radio soitsoit [ ] àà la télé il suit les11z in/ les11z inform/ BFAKI1L: Hum hum (rires) []0
13292bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Soit10 à la à la radio soit10 à la télé il suit lesles [z] inin/ les11z inform/ BFAKI1L: Hum hum (rires) []1z
13293bfasy1Burkina FasoBFASY1L: Soit10 à la à la radio soit10 à la télé il suit les11z in/ lesles [z] informinform/ BFAKI1L: Hum hum (rires) []1z
13294bfasy1Burkina FasoBFASY1L: C'est les ccidentaux qui comprendront pas BFAKI1L: ui oui oui Mais quand même je me dis que si les gens doiventdoivent [ ] allerhaller20h en ccident BFAKI1L: Hum hum0
13295bfasy1Burkina FasoBFASY1L: C'est les ccidentaux qui comprendront pas BFAKI1L: ui oui oui Mais quand même je me dis que si les gens doivent10 alleraller [h] enen ccident BFAKI1L: Hum hum0h
13296bfasy1Burkina FasoBFAKI1L: Mais les en Côte Ivoire là qu'est-ce que vous avez en plus BFASY1L: Chez nous là en plus de igname patate là il y a le mil et puispuis [ ] ilil faut on boit le chapalo Hum0
13297bfasy1Burkina FasoBFAKI1L: Ah non non ça dépend ça dépend BFASY1L: ous quandquand [ ] onon prend nous quand01 on prend là ça nous11z endort ça dépend des régions BFASY1L: uais Et puis ça dépend de la saison0
13298bfasy1Burkina FasoBFAKI1L: Ah non non ça dépend ça dépend BFASY1L: ous quand10 on prend nous quandquand [ ] onon prend là ça nous11z endort ça dépend des régions BFASY1L: uais Et puis ça dépend de la saison1
13299bfasy1Burkina FasoBFAKI1L: Ah non non ça dépend ça dépend BFASY1L: ous quand10 on prend nous quand01 on prend là ça nousnous [z] endortendort ça dépend des régions BFASY1L: uais Et puis ça dépend de la saison1z
14788bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Bon au niveau de la bibliothèque onon [n] aa un monde de jeunesse1nVN
14789bfasy1Burkina FasoE: Ca c'est intéressant BFASY1G: Voilà c'est c'est vraimentvraiment [ ] intéressantintéressant0
14790bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc partout où vous vous rentrez vousvous [z] avezavez quatre-vingt-dix pour cent de trouver20h une connaissance1z
14791bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc partout où vous vous rentrez vous11z avez quatre-vingt-dix pour cent de trouvertrouver [h] uneune connaissance0h
14792bfasy1Burkina FasoBFASY1G: qui peut vousvous [z] aiderhaider20h à résoudre vos problèmes E: (rires) Donc là aussi c'est10 intéressant1z
14793bfasy1Burkina FasoBFASY1G: qui peut vous11z aideraider [h] àà résoudre vos problèmes E: (rires) Donc là aussi c'est10 intéressant0h
14794bfasy1Burkina FasoBFASY1G: qui peut vous11z aider20h à résoudre vos problèmes E: (rires) Donc là aussi c'estest [ ] intéressantintéressant0
14795bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc que ce soitsoit [ ] àà (xx) que ce soit10 à la bibliothèque E: Les anciens étudiants (rires) Bon les11z anciens20 étudiants bon ça on en doute pas E: C'est vrai moi-même hein0
14796bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc que ce soit10 à (xx) que ce soitsoit [ ] àà la bibliothèque E: Les anciens étudiants (rires) Bon les11z anciens20 étudiants bon ça on en doute pas E: C'est vrai moi-même hein0
14797bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc que ce soit10 à (xx) que ce soit10 à la bibliothèque E: Les anciens étudiants (rires) Bon lesles [z] anciensanciens20 étudiants bon ça on en doute pas E: C'est vrai moi-même hein1z
14798bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc que ce soit10 à (xx) que ce soit10 à la bibliothèque E: Les anciens étudiants (rires) Bon les11z anciensanciens [ ] étudiantsétudiants bon ça on en doute pas E: C'est vrai moi-même hein0
14799bfasy1Burkina FasoBFASY1G: unun [n] ancienzancien24z étudiant vient se présenter20 à toi et puis euh 'moi je suis10 un tel bon' E: Vous avez vu la fille tout à heure là1nVN
14800bfasy1Burkina FasoBFASY1G: un ancienancien [z] étudiantétudiant vient se présenter20 à toi et puis euh 'moi je suis10 un tel bon' E: Vous avez vu la fille tout à heure là4z
14801bfasy1Burkina FasoBFASY1G: un ancien24z étudiant vient se présenterprésenter [ ] àà toi et puis euh 'moi je suis10 un tel bon' E: Vous avez vu la fille tout à heure là0
14802bfasy1Burkina FasoBFASY1G: un ancien24z étudiant vient se présenter20 à toi et puis euh 'moi je suissuis [ ] unun tel bon' E: Vous avez vu la fille tout à heure là0
14803bfasy1Burkina FasoBFASY1G: onon [n] aa toujours dit que même dans nos sociétés on dit1nVN
14804bfasy1Burkina FasoBFASY1G: les plus jeunes gardent image desdes [z] anciensanciens E: Hum Voilà1z
14805bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Puisque bon lesles [z] anciensanciens on a beaucoup1z
14806bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Puisque bon les11z anciens onon [n] aa beaucoup1nVN
14807bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Ah ouais ouais Puisque avant Sikassou onon [n] appelaitappelait ça le Kénédougou E: Voilà1nVN
14808bfasy1Burkina FasoBFASY1G: sous la révolution onon [n] aa toujours gardé cet ancien nom là le Kénédougou E: Hum hum Voilà1nVN
14809bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Donc quandquand [ ] ilsils sont (xx) de ça après E: ui parce qu'il y avait la Basse Côte et la Haute Côte la Haute Volta quoi Voilà voilà0
14810bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Bon lui comme il a eu une bourse burkinabè E: ui il avait fait desdes [z] étudesétudes aux11z Etats21z-Unis E: Hum hum bon1z
14811bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Bon lui comme il a eu une bourse burkinabè E: ui il avait fait des11z études auxaux [z] EtatszUnisEtats21z-Unis E: Hum hum bon1z
14812bfasy1Burkina FasoE: Voilà je pensais aux Aiguilles de Sindou BFASY1G: Voilà voilà Mais c'est bien une montagne quand même les Aiguilles de Sindou BFASY1G: Voilà lesles [z] AiguillesAiguilles de Sindou1z
14813bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Puisque au quandquand [ ] onon allait20 en soixante-six Koloko c'est le chef lieu arrondissement E: ui0
14814bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Puisque au quand10 onon [n] allaitallait20 en soixante-six Koloko c'est le chef lieu arrondissement E: ui1nVN
14815bfasy1Burkina FasoBFASY1G: Puisque au quand10 on allaitallait [ ] enen soixante-six Koloko c'est le chef lieu arrondissement E: ui0
14816bfasy1Burkina FasoBFASY1G: maismais [ ] ilil y avait pas école école était20h à Sokoroni E: Hum hum Voilà0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS