Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur cqaab1 a trouvé 158 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
8030cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que tantôt j'enjen [n] avaisavais marre de discuter il nous11z a euh Monsieur pers nous11z a demandé de de parler de la situation garçon fille au Québec1nVN
8031cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que tantôt j'en avais marre de discuter il nousnous [z] aa euh Monsieur pers nous11z a demandé de de parler de la situation garçon fille au Québec1z
8032cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que tantôt j'en avais marre de discuter il nous11z a euh Monsieur pers nousnous [z] aa demandé de de parler de la situation garçon fille au Québec1z
8033cqaab1Université Laval (Québec)BB: Et nous ce qu'onon [n] aa dit c'est que1nVN
8034cqaab1Université Laval (Québec)BB: euh contrairement à probablement autres régions du monde peut-être surtout ben pas surtout maismais [ ] entreentre autres10 en Europe0
8035cqaab1Université Laval (Québec)BB: euh contrairement à probablement autres régions du monde peut-être surtout ben pas surtout mais10 entre autresautres [ ] enen Europe0
8036cqaab1Université Laval (Québec)BB: euh contrairement à probablement autres régions du monde peut-être surtout ben pas surtout mais10 entre autres10 enen [n] EuropeEurope1nVN
8037cqaab1Université Laval (Québec)BB: Les filles peuvent faire les premiers pas pour aller euh draguerdraguer [ ] unun (X) (bruit) un gars0
8038cqaab1Université Laval (Québec)BB: une fille euh bon tu asas [ ] unun de tes11z amis qui aime une belle blonde0
8039cqaab1Université Laval (Québec)BB: une fille euh bon tu as10 un de testes [z] amisamis qui aime une belle blonde1z
8040cqaab1Université Laval (Québec)BB: puis c'est la fille qui a qui a crousé tonton [n] amiami Est-ce que tu vas trouver que la fille c'est11t une fille facile et JF: Moi1nVN
8041cqaab1Université Laval (Québec)BB: puis c'est la fille qui a qui a crousé ton ami Est-ce que tu vas trouver que la fille c'estest [t] uneune fille facile et JF: Moi1t
8042cqaab1Université Laval (Québec)JF: (hésitation) Je vois pas obligation euh le gars en premier ou euh la fille en premier nou BB: Ca faitfait [ ] unun peu vieux jeu pour nous hein0
8043cqaab1Université Laval (Québec)BB: que le ce soit le garçon JF: uais uais be/ c'est peut-être ça ouais peut-être en fait c'est comme si euh qui fasse les premier pas et touttout [ ] etet tout ça fait10 un peu vieux jeu 0
8044cqaab1Université Laval (Québec)BB: que le ce soit le garçon JF: uais uais be/ c'est peut-être ça ouais peut-être en fait c'est comme si euh qui fasse les premier pas et tout10 et tout ça faitfait [ ] unun peu vieux jeu 0
8045cqaab1Université Laval (Québec)BB: Juste te donnerdonner [ ] unun conseil cogne pas ton coude sur la table ça va être mauvais pour le (rires)0
8046cqaab1Université Laval (Québec)BB: J'ai de expérience dans lesles [z] entrevuesentrevues donc euh (rire)1z
8047cqaab1Université Laval (Québec)E: BB: h oui il faut pas faire ceci pas faire cela BB: MaisMais [ ] onon bouge pas0
8048cqaab1Université Laval (Québec)BB: on peut-être pas peut-être paspas [ ] aussiaussi0
8049cqaab1Université Laval (Québec)BB: Il y a peut-être E: Viens voir mes tableaux japonais quelquesquelques [z] étapesétapes qui sont (rires)1z
8050cqaab1Université Laval (Québec)JF: BB: n attendattend [ ] àà à ce que Et le monde (vient là) pour euh aller en rencontrer donc on attend à ce que quelqu'un fasse approche donc j/0
8051cqaab1Université Laval (Québec)BB: Mais euh JF: Mon Dieu je me suissuis [ ] emmerdéeemmerdée euh (rire) JF: uais mais de toute façon0
8052cqaab1Université Laval (Québec)BB: ici il y a des bars onon [n] appelleappelle ça des cruising bars1nVN
8053cqaab1Université Laval (Québec)BB: C'est vraimentvraiment [ ] onon dit c'est11t un buffet de chair fraîche là c'est les les0
8054cqaab1Université Laval (Québec)BB: C'est vraiment20 on dit c'estest [t] unun buffet de chair fraîche là c'est les les1t
8055cqaab1Université Laval (Québec)JF: ah BB: Moi je suis11t-t-allée je suissuis [ ] alléeallée au Bogart récemment mais lui ça a frappé euh K ouais0
8056cqaab1Université Laval (Québec)BB: mes fameuxfameux [z] yeuxyeux méchants j'ai un un de nos11z amis dit que j'ai je sais pas j/ je1z
8057cqaab1Université Laval (Québec)BB: mes fameux21z yeux méchants j'ai un un de nosnos [z] amisamis dit que j'ai je sais pas j/ je1z
8058cqaab1Université Laval (Québec)BB: me suis jamais vue faire mesmes [z] yeuxyeux méchants mais10 il a arrêté de sourire quand je ai regardé1z
8059cqaab1Université Laval (Québec)BB: me suis jamais vue faire mes11z yeux méchants maismais [ ] ilil a arrêté de sourire quand je ai regardé0
8060cqaab1Université Laval (Québec)BB: peut-être (que) (rire) je lui ai fait mesmes [z] yeuxyeux méchants1z
8061cqaab1Université Laval (Québec)JF: si là c'est sûr que je réagirais hein BB: MaisMais [ ] uneune fille0
8062cqaab1Université Laval (Québec)BB: Ca ça me heurteraitheurterait [h] énormémenténormément de la même manière qu'un garçon serait heurté qu'une fille fasse ça0h
20127cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi 1t
20128cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi 1t
20129cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année 1nVN
20130cqaab1Université Laval (Québec)BB: Jusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses jemi/ chemiseschemises [ ] enen soie 0
20131cqaab1Université Laval (Québec)BB: quatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtes10 italiennes 1z
20132cqaab1Université Laval (Québec)BB: quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes 1nVO
20133cqaab1Université Laval (Québec)BB: quatrième aux jeux11z olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six et plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes 0
20134cqaab1Université Laval (Québec)BB: Qu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur 1t
20135cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [ ] habitueshabitues qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes veut découvrir ce qu'il appelle ""la campagne profonde""0
20136cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuits20 habitues qui tournaient toujourstoujours [ ] autour des mêmes villes veut découvrir ce qu'il appelle ""la campagne profonde""0
20137cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le maire de Beaulieu Marc Blanc estest [t] enen revanche très11z inquiet 1t
20138cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le maire de Beaulieu Marc Blanc est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet 1z
20139cqaab1Université Laval (Québec)BB: La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections 1z
20140cqaab1Université Laval (Québec)BB: CommentComment [h] enen plus éviter les manifestations qui ont11t eu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 0h,
20141cqaab1Université Laval (Québec)BB: Comment20h en plus éviter les manifestations qui ontont [t] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles 1t
20142cqaab1Université Laval (Québec)BB: Comment20h en plus éviter les manifestations qui ont11t eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles 0
20143cqaab1Université Laval (Québec)BB: qui mène au village connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère 1z
20144cqaab1Université Laval (Québec)BB: D'unDun [n] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche et assure que tout11t est fait pour le protéger 1nVN
20145cqaab1Université Laval (Québec)BB: D'un autre côté à chaque voyage du Premier Ministre le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche et assure que touttout [t] estest fait pour le protéger 1t
20146cqaab1Université Laval (Québec)BB: r un gros détachement de police comme onon [n] enen a vu à Jonquière 1nVO
20147cqaab1Université Laval (Québec)BB: r un gros détachement de police comme on enen [n] aa vu à Jonquière 1nVO
20148cqaab1Université Laval (Québec)BB: et des véfic/ vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion 0
20149cqaab1Université Laval (Québec)BB: Un jeune membre de opposition aurait déclaré: Dans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté S'il faut montrer patte blanche pour circuler 1nVN
20150cqaab1Université Laval (Québec)BB: nous ne répondons pas de la réaction des gens du pays ousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
20151cqaab1Université Laval (Québec)BB: De plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre L'Express uest Liberté et Le ouvel bservateur indiqueraient que des activistes des communes voisines 1z
20152cqaab1Université Laval (Québec)BB: préparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre 0
20153cqaab1Université Laval (Québec)BB: Quelques fanatiquesfanatiques [h] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0h
20154cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer Il a le sentiment de se trouver dans11z un une impasse stupide 0
20155cqaab1Université Laval (Québec)BB: Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plus10 à quel saint se vouer Il a le sentiment de se trouver dansdans [z] unun une impasse stupide 1z
20265cqaab1Université Laval (Québec)BB: moi je suissuis [ ] unun peu un peu brouillon20 et je laisse traîner mes choses10 un peu partout20h0
20266cqaab1Université Laval (Québec)BB: moi je suis10 un peu un peu brouillonbrouillon [ ] etet je laisse traîner mes choses10 un peu partout20h0
20267cqaab1Université Laval (Québec)BB: moi je suis10 un peu un peu brouillon20 et je laisse traîner mes choseschoses [ ] unun peu partout20h0
20268cqaab1Université Laval (Québec)BB: et touttout [ ] etet tout donc c'est lui q/ c'est lui qui fait le qui fait le ménage en fait0
20269cqaab1Université Laval (Québec)BB: C'était comme euh c'est comme une entente qu'onon [n] aa entre euh entre nous deux c'est1nVN
20270cqaab1Université Laval (Québec)BB: Alors que lui il fait le ménage donc c'estest [t] uneune espèce de euh1t
20271cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que je suis ma mère au/ ma mère a essayé de me montrermontrer [ ] àà faire mon ménage de chambre mais10 un jour elle a renoncé (rire)0
20272cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que je suis ma mère au/ ma mère a essayé de me montrer20 à faire mon ménage de chambre maismais [ ] unun jour elle a renoncé (rire)0
20273cqaab1Université Laval (Québec)BB: Je suissuis [ ] unun peu brouillon euh (rires)0
20274cqaab1Université Laval (Québec)BB: ui j'enjen [n] aiai euh je crois que c'est Attendez je pense que c'est la (hésitation)1nVN
20275cqaab1Université Laval (Québec)BB: D'un côté puis de autre côt/ j'ai j'ai cer/ certainement du sang indien c'est c'estest [ ] assuréassuré0
20276cqaab1Université Laval (Québec)BB: c'est euh c'est il y a toujourstoujours [ ] eueu0
20277cqaab1Université Laval (Québec)BB: Un blanc qui a couché avec une une amérindienne en quelque part dansdans [z] uneune famille c'est toujours euh c'est1z
20278cqaab1Université Laval (Québec)BB: Euh des Jésuites qui sont venusvenus [ ] iciici au temps de la colonie0
20279cqaab1Université Laval (Québec)BB: les f/ c'est bien que il y ait des français qui habitent près des tribustribus [ ] amérindiennesamérindiennes0
20280cqaab1Université Laval (Québec)BB: Les sauvagessauvages [ ] allaientallaient20 apprendre les manières20 amérindiennes0
20281cqaab1Université Laval (Québec)BB: Les sauvages20 allaientallaient [ ] apprendreapprendre les manières20 amérindiennes0
20282cqaab1Université Laval (Québec)BB: Les sauvages20 allaient20 apprendre les manièresmanières [ ] amérindiennesamérindiennes0
20283cqaab1Université Laval (Québec)BB: Sauf que c'est le contraire qui estest [t] arrivéarrivé c'est les français qui se sont mis10 à1t
20284cqaab1Université Laval (Québec)BB: Sauf que c'est le contraire qui est11t arrivé c'est les français qui se sont mismis [ ] àà0
20285cqaab1Université Laval (Québec)BB: à à à agir comme comme lesles [z] amérindiensamérindiens1z
20286cqaab1Université Laval (Québec)BB: (Ben) ils se sont faitfait [t] avoiravoir là (je trouve ça je trouve) ça vraiment euh1t
20287cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que c'est vrai que lesles [z] amérindiensamérindiens20 étaient peut-être plus11z adaptés20 au climat plus11z adaptés20 à1z
20288cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que c'est vrai que les11z amérindiensamérindiens [ ] étaientétaient peut-être plus11z adaptés20 au climat plus11z adaptés20 à0
20289cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que c'est vrai que les11z amérindiens20 étaient peut-être plusplus [z] adaptésadaptés20 au climat plus11z adaptés20 à1z
20290cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que c'est vrai que les11z amérindiens20 étaient peut-être plus11z adaptésadaptés [ ] auau climat plus11z adaptés20 à0
20291cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que c'est vrai que les11z amérindiens20 étaient peut-être plus11z adaptés20 au climat plusplus [z] adaptésadaptés20 à1z
20292cqaab1Université Laval (Québec)BB: Parce que c'est vrai que les11z amérindiens20 étaient peut-être plus11z adaptés20 au climat plus11z adaptésadaptés [ ] àà0
20293cqaab1Université Laval (Québec)BB: Bien des choses que les les les pauvres français qui sont débarquésdébarqués [ ] iciici ont0
20294cqaab1Université Laval (Québec)BB: Maintenant (euh sérieux) onon [n] arrivearrive et avec u/ une tempête de neige euh1nVN
20295cqaab1Université Laval (Québec)BB: Deux mètres de neige qui tombenttombent [ ] ilil fait moins trente là euh0
20296cqaab1Université Laval (Québec)BB: fautfaut [ ] êtreêtre é/ faut10 être équipé hein (rires)0
20297cqaab1Université Laval (Québec)BB: faut10 être é/ fautfaut [ ] êtreêtre équipé hein (rires)0
20298cqaab1Université Laval (Québec)BB: Les premiers euh euh marins de Jacques Cartier sont tous morts de froid le le premierpremier [r] hiverhiver1r
20299cqaab1Université Laval (Québec)BB: IlsIls [ ] ontont passé hiver ici i/ je pense qu'il y en avait cent quarante il en restait huit0
20300cqaab1Université Laval (Québec)BB: Ils10 ont passé hiver ici i/ je pense qu'il y enen [n] avaitavait cent quarante il en restait huit1nVN
20301cqaab1Université Laval (Québec)BB: FinalementFinalement [ ] ilil y aurait20 eu avantage à prendre des conseils des11z amérindiens probablement (rires)0
20302cqaab1Université Laval (Québec)BB: Finalement20 il y auraitaurait [ ] eueu avantage à prendre des conseils des11z amérindiens probablement (rires)0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS