Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur cqacp2 a trouvé 263 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
11436cqacp2Université Laval (Québec)P: Il faut dire qu'ici euh moi je connais pas tellement les génétivistes français je connais plutôt lesles [z] américainsaméricains et1z
11437cqacp2Université Laval (Québec)P: euh moi je suissuis [ ] alléallé à plusieurs présentations puis j'y comprends rien alors je me dis bon alors euh0
11438cqacp2Université Laval (Québec)P: Et suivant tu vois lesles [z] exposésexposés on prouve bien que X Y Z donc euh truc avait raison oui mais je m'en fiche qu'il ait raison ou pas1z
11439cqacp2Université Laval (Québec)P: alors quand j'écoute les les les les disciples de Martinet ben de tempstemps [z] àà autres j'ai des réponses je peux poser des questions1z
11440cqacp2Université Laval (Québec)P: mais quand j'écoute les générativistes je peux pas poser de questions parce que j'ai rienrien [ ] àà dire0
11441cqacp2Université Laval (Québec)P: Et dans le fond ça m'intéresse pas beaucoup E: C'est devenu très technique c'est devenu très techniqueTrès technique maismais [ ] aussiaussi ce qu'ils veulent prouver le sujet le point qu'ils veulent prouver 0
11442cqacp2Université Laval (Québec)P: m'intéresse paspas [ ] auau départ je me dis mais pourquoi ils veulent prouver qu'untel a raison0
11443cqacp2Université Laval (Québec)P: Je suis pas parce que je me dis ça me touche pas ça m'aide paspas [ ] enen rien et ça0
11444cqacp2Université Laval (Québec)P: (XX) on fera une foisfois [h] uneune statue à à ces grands11z hommes qui ont créé cette théorie mais euh je veux dire euh0h
11445cqacp2Université Laval (Québec)P: (XX) on fera une fois10h une statue à à ces grandsgrands [z] hommeshommes qui ont créé cette théorie mais euh je veux dire euh1z
11446cqacp2Université Laval (Québec)P: moi j'aimerais mieux voir euh les comment ça m'explique tu vois voyez-vous alorsalors [ ] ilil y en a par contre des générativistes0
11447cqacp2Université Laval (Québec)P: moi j'aimerais mieux voir euh les comment ça m'explique tu vois voyez-vous alors20 il y enen [n] aa par contre des générativistes1nVN
11448cqacp2Université Laval (Québec)P: qui sont plus facilesfaciles [ ] àà comprendre qui sont plus euh je j'avoue que j'en connais pas beaucoup français là je connais pas beaucoup les générativistes français0
11449cqacp2Université Laval (Québec)P: parce que maintenant quand tu vois desdes [z] équationséquations des chiffres des des chiffres1z
11450cqacp2Université Laval (Québec)P: bon il y enen [n] aa quelques-uns ici (rires)1nVN
11451cqacp2Université Laval (Québec)P: on mais je regarde ç-ça me dit E: Mais le début peut vois intéresser vousvous [z] expliquezexpliquez la langue1z
11452cqacp2Université Laval (Québec)E: on non P: Epliquer la langue ben oui mais moi je crois que ce qui m'intéresse c'est de décrire je P: C'est ça je travaille beaucoup sur le français du Midi P: C'estCest [t] unun outil qui sert10 à décrire C'est c/1t
11453cqacp2Université Laval (Québec)E: on non P: Epliquer la langue ben oui mais moi je crois que ce qui m'intéresse c'est de décrire je P: C'est ça je travaille beaucoup sur le français du Midi P: C'est11t unun [n] outiloutil qui sert10 à décrire C'est c/1nVN
11454cqacp2Université Laval (Québec)E: on non P: Epliquer la langue ben oui mais moi je crois que ce qui m'intéresse c'est de décrire je P: C'est ça je travaille beaucoup sur le français du Midi P: C'est11t un outil qui sertsert [ ] àà décrire C'est c/0
11455cqacp2Université Laval (Québec)P: E: Vous lirez puis vous citez pers il y a pers et c'estest [ ] unun de mes bons11z amis3
11456cqacp2Université Laval (Québec)P: E: Vous lirez puis vous citez pers il y a pers et c'est13 un de mes bonsbons [z] amisamis1z
11457cqacp2Université Laval (Québec)P: alors lui pers lui il fait de tout lui E: Lui il fait tout il fait toutes les théories (XX) il les connaît tous il les pratique tous je lui dis bon c'estest [t] unun homme qui m'épate euh1t
11458cqacp2Université Laval (Québec)P: tous les sujetssujets [ ] ilil a quelque chose à dire alors vraiment E: C'est quelqu'un exceptionnel c'est c'est c'est13 un grand travailleur Ah E: uais ouais c'est quelqu'un exceptionnel0
11459cqacp2Université Laval (Québec)P: tous les sujets20 il a quelque chose à dire alors vraiment E: C'est quelqu'un exceptionnel c'est c'est c'estest [ ] unun grand travailleur Ah E: uais ouais c'est quelqu'un exceptionnel3
11460cqacp2Université Laval (Québec)P: on c'est que maintenant depuis euh quelquesquelques [z] annéeshannées20h on réussit20 à vendre le mois de Septembre aux aux11z Européens1z
11461cqacp2Université Laval (Québec)P: on c'est que maintenant depuis euh quelques21z annéesannées [h] onon réussit20 à vendre le mois de Septembre aux aux11z Européens0h
11462cqacp2Université Laval (Québec)P: on c'est que maintenant depuis euh quelques21z années20h on réussitréussit [ ] àà vendre le mois de Septembre aux aux11z Européens0
11463cqacp2Université Laval (Québec)P: on c'est que maintenant depuis euh quelques21z années20h on réussit20 à vendre le mois de Septembre aux auxaux [z] EuropéensEuropéens1z
11464cqacp2Université Laval (Québec)P: souventsouvent [ ] ilil pleut pas faut dire et souvent20 il pleut pas hein en Septembre c'est11t un beau mois0
11465cqacp2Université Laval (Québec)P: souvent20 il pleut pas faut dire et souventsouvent [ ] ilil pleut pas hein en Septembre c'est11t un beau mois0
11466cqacp2Université Laval (Québec)P: souvent20 il pleut pas faut dire et souvent20 il pleut pas hein en Septembre c'estest [t] unun beau mois1t
11467cqacp2Université Laval (Québec)P: Surtout (avant) la fin du mois alors là les feuilles commencentcommencent [ ] àà venir mais10 attendez dans0
11468cqacp2Université Laval (Québec)P: Surtout (avant) la fin du mois alors là les feuilles commencent20 à venir maismais [ ] attendezattendez dans0
11469cqacp2Université Laval (Québec)P: dix jours même moinsmoins [ ] uneune semaine hein c'est merveille partout là0
11470cqacp2Université Laval (Québec)P: prenezprenez [ ] uneune voiture vous10 allez dans les campagnes c'est très beau E: C'est vrai Donc là0
11471cqacp2Université Laval (Québec)P: prenez20 une voiture vousvous [ ] allezallez dans les campagnes c'est très beau E: C'est vrai Donc là0
11472cqacp2Université Laval (Québec)P: n réussitréussit [ ] àà vendre ça aux11z Européens puis10 on étire ça jusqu'en ovembre0
11473cqacp2Université Laval (Québec)P: n réussit20 à vendre ça auxaux [z] EuropéensEuropéens puis10 on étire ça jusqu'en ovembre1z
11474cqacp2Université Laval (Québec)P: n réussit20 à vendre ça aux11z Européens puispuis [ ] onon étire ça jusqu'en ovembre0
11475cqacp2Université Laval (Québec)P: n réussit20 à vendre ça aux11z Européens puis10 onon [n] étireétire ça jusqu'en ovembre1nVN
11476cqacp2Université Laval (Québec)P: Alors là les gensgens [ ] àà Montréal c'est plein tout le temps0
11477cqacp2Université Laval (Québec)P: VousVous [z] avezavez quand même pas couché dans le fossé1z
11478cqacp2Université Laval (Québec)E: Et P: Alors vousvous [z] êtesêtes venu1z
11479cqacp2Université Laval (Québec)P: VousVous [z] avezavez travaillé avec pers ici ou E: J'ai travaillé avec pers oui Ah ça c'est13 une autre euh une autre personne 1z
11480cqacp2Université Laval (Québec)P: Vous11z avez travaillé avec pers ici ou E: J'ai travaillé avec pers oui Ah ça c'estest [ ] uneune autre euh une autre personne 3
11481cqacp2Université Laval (Québec)P: qui travaille dangereusement maismais [ ] alorsalors j'ai jamais vu quelqu'un travailler comme ça0
11482cqacp2Université Laval (Québec)P: Ah c'est c'estest [ ] effrayanteffrayant (rire) E: C'est c'est effrayant même pour moi Même pour moi ui c'est13 effrayant h oui elle est11t effrayante0
11483cqacp2Université Laval (Québec)P: Ah c'est c'est10 effrayant (rire) E: C'est c'est effrayant même pour moi Même pour moi ui c'estest [ ] effrayanteffrayant h oui elle est11t effrayante3
11484cqacp2Université Laval (Québec)P: Ah c'est c'est10 effrayant (rire) E: C'est c'est effrayant même pour moi Même pour moi ui c'est13 effrayant h oui elle estest [t] effrayanteeffrayante1t
11485cqacp2Université Laval (Québec)P: Vous venezvenez [ ] enen plus une région0
11486cqacp2Université Laval (Québec)P: où les liensliens [ ] avesaves les québécois sont pas si étroits0
11487cqacp2Université Laval (Québec)P: je (crois) qu'il y enen [n] aa il y en a à peu près neuf pour cent des colons qui sont venus du Sud1nVN
11488cqacp2Université Laval (Québec)P: je (crois) qu'il y en a il y enen [n] aa à peu près neuf pour cent des colons qui sont venus du Sud1nVN
11489cqacp2Université Laval (Québec)P: qui estest [t] unun peu plus basse là donc euh alors20h1t
11490cqacp2Université Laval (Québec)P: quandquand [t] onon vient du Dauphinois ou qu'on vient de la la Gascogne1t
11491cqacp2Université Laval (Québec)P: Qu'onQuon [n] appelleappelle régiment de Gar/ga/Gascogne le régiment de euh1nVN
11492cqacp2Université Laval (Québec)P: c'est des régimentsrégiments [ ] importantsimportants qui sont venus sous le régime français donc les les gens venaients là-dedans0
11493cqacp2Université Laval (Québec)P: ilsils [z] étaientétaient dans11z une armée je suis pas sûr qu'ils parlaient le français20h1z
11494cqacp2Université Laval (Québec)P: ils11z étaient dansdans [z] uneune armée je suis pas sûr qu'ils parlaient le français20h1z
11495cqacp2Université Laval (Québec)P: Il devait il devait bienbien [ ] avoiravoir euh hein0
11496cqacp2Université Laval (Québec)P: D'ici unun [n] anan j'en ai vu un certain nombre qui arrivent du Sud1nVN
11497cqacp2Université Laval (Québec)P: D'ici un an j'enjen [n] aiai vu un certain nombre qui arrivent du Sud1nVN
11498cqacp2Université Laval (Québec)P: et il y a quelques nomsnoms [ ] aussiaussi dans la forme je veux dire ça faut que ça vienne du Sud ou0
11499cqacp2Université Laval (Québec)P: Mais les noms de personnespersonnes [ ] àà qui traduisant des fait de prononciation (alors) là c'est0
11500cqacp2Université Laval (Québec)P: on peut paspas [ ] enen tirer beaucoup beaucoup de choses hein0
11501cqacp2Université Laval (Québec)P: Maintenant qu'onon [n] appelleappelle euh (XXXX) le provençal bon on doit pas l/le surnommer le provençal pour rien1nVN
11502cqacp2Université Laval (Québec)P: Il doit bienbien [ ] êtreêtre un provençal mais0
11503cqacp2Université Laval (Québec)P: plusieurs chercheurschercheurs [ ] avaientavaient fait chacun (notre) partie moi j'en ai fait10 une là-dedans où je donne entier de mon mon mon point de vue là-dedans0
11504cqacp2Université Laval (Québec)P: plusieurs chercheurs20 avaient fait chacun (notre) partie moi j'enjen [n] aiai fait10 une là-dedans où je donne entier de mon mon mon point de vue là-dedans1nVN
11505cqacp2Université Laval (Québec)P: plusieurs chercheurs20 avaient fait chacun (notre) partie moi j'en ai faitfait [ ] uneune là-dedans où je donne entier de mon mon mon point de vue là-dedans0
11506cqacp2Université Laval (Québec)P: enen [n] arrivantarrivant ici ils parlaient français1nVN
11507cqacp2Université Laval (Québec)P: ces gens-là avaientavaient [h] uneune certaine commande du français0h
11508cqacp2Université Laval (Québec)P: il était connu dans les régions de France et certainementcertainement [ ] ilil servait0
11509cqacp2Université Laval (Québec)P: touttout [t] enen soulignant si soulignant aussi le fait que 1t
11510cqacp2Université Laval (Québec)P: une régionrégion [ ] àà autre il y avait pas toujours des différences si énormes20 avec le français je comprends bien que quelqu'un qui parle le normand le plus typique0
11511cqacp2Université Laval (Québec)P: une région20 à autre il y avait pas toujours des différences si énormesénormes [ ] avecavec le français je comprends bien que quelqu'un qui parle le normand le plus typique0
11512cqacp2Université Laval (Québec)P: des fois c'est des prononciations un peu curieuses maismais [ ] onon arrive quand même à entendre0
11513cqacp2Université Laval (Québec)P: des fois c'est des prononciations un peu curieuses mais10 onon [n] arrivearrive quand même à entendre1nVN
11514cqacp2Université Laval (Québec)P: c'était pas coupé au couteau cesces [z] histoireslàhistoires-là entre la ormandie Ile-de-France et le Maine euh Poitou euh1z
11515cqacp2Université Laval (Québec)P: hein il y a eu quand même des des des des des rapportsrapports [ ] historiqueshistoriques0
11516cqacp2Université Laval (Québec)P: parce que sinonsinon [ ] onon peut pas comprendre Amérique du ord0
11517cqacp2Université Laval (Québec)P: VousVous [z] avezavez le la la Louisiane qui est fondée1z
11518cqacp2Université Laval (Québec)P: Ca serait touttout [ ] unun hasard que dans les trois peuplements0
11519cqacp2Université Laval (Québec)P: ces gens-là parlent le français c'est sûr qu'ilsils [z] ontont10 encore aujourhui un français marqué1z
11520cqacp2Université Laval (Québec)P: ces gens-là parlent le français c'est sûr qu'ils11z ontont [ ] encoreencore aujourhui un français marqué0
11521cqacp2Université Laval (Québec)P: mais marqué par des tendancestendances [h] historiqueshistoriques du français0h
11522cqacp2Université Laval (Québec)P: mais c'est pas des prononciations qui ne peuvent pas expliquer dans histoire du françaisfrançais [ ] auau contraire0
11523cqacp2Université Laval (Québec)P: palatalisationpalatalisation [ ] ouou dépalatalisation on0
11524cqacp2Université Laval (Québec)P: donc euh commentcomment [ ] expliquerexpliquer que ces communautés-là arrivent20 à parler le français0
11525cqacp2Université Laval (Québec)P: donc euh comment20 expliquer que ces communautés-là arriventarrivent [ ] àà parler le français0
11526cqacp2Université Laval (Québec)P: Comment ça ça se fait qu'ils parleraientparleraient [ ] aujourhuiaujourhui le français0
11527cqacp2Université Laval (Québec)P: ils le parlaient paspas [ ] àà origine0
11528cqacp2Université Laval (Québec)P: IlsIls [z] ontont10 été décimés cinquante fois1z
11529cqacp2Université Laval (Québec)P: Ils11z ontont [ ] étéété décimés cinquante fois0
11530cqacp2Université Laval (Québec)P: ilsils [z] ontont dès origine pendant que nous nous11z étions sous le régime français1z
11531cqacp2Université Laval (Québec)P: ils11z ont dès origine pendant que nous nousnous [z] étionsétions sous le régime français1z
11532cqacp2Université Laval (Québec)P: eux ils sont passés tr/troistrtrois [ ] ouou quatre fois aux11z anglais aux français0
11533cqacp2Université Laval (Québec)P: eux ils sont passés tr/trois10 ou quatre fois auxaux [z] anglaisanglais aux français1z
11534cqacp2Université Laval (Québec)P: ilsils [ ] étaientétaient toujours20 entre deux11z eaux0
11535cqacp2Université Laval (Québec)P: ils10 étaient toujourstoujours [ ] entreentre deux11z eaux0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS