Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur scajd1 a trouvé 107 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
4820scajd1NeuchâtelHD: on mon ge XXX j'ai plus de costume de bain JD: Ben tu enen [n] asas rachet HD: (rires) 1nVO
4821scajd1NeuchâtelJD: Ben tu peux lui emprunteremprunter [ ] unun des siens10 alors si tu as HD: on non je pense prendre le mien0
4822scajd1NeuchâtelJD: Ben tu peux lui emprunter20 un des sienssiens [ ] alorsalors si tu as HD: on non je pense prendre le mien0
4823scajd1NeuchâtelJD: uais mais tu enen [n] asas un nouveau HD: ui je me suis achet un nouveau costume de bain JD: Ah il est comment1nVN
4824scajd1NeuchâtelJD: J'enJen [n] aiai aussi achet des nouveaux1nVN
4825scajd1NeuchâtelJD: Ben non mais l j'enjen [n] aiai achet des mme pour aprs euh1nVN
4826scajd1NeuchâtelJD: desdes [z] actionsactions20 et puis euh il y avait ma taille1z
4827scajd1NeuchâtelJD: des11z actionsactions [ ] etet puis euh il y avait ma taille0
4828scajd1NeuchâtelJD: Mais non mais c'est parce que euh a fait longtemps que je cherche avec euh mmm des shortsshorts [ ] enen bas0
4829scajd1NeuchâtelJD: et puis c'est jamais la mode et puis l il y enen [n] avaitavait de euh pas cher1nVN
4830scajd1NeuchâtelJD: de a c'est comme on discutaitdiscutait [ ] avecavec C0
4831scajd1NeuchâtelJD: euh elle elle a eu toute sonson [n] enfanceenfance des problmes de trouver des chaussures1nVN
4832scajd1NeuchâtelJD: enfin toute son enfin pas pas sonson [n] enfanceenfance justement HD: son adolescence JD: mais10 elle allait dj au rayon messieurs20 ou dames ou1nVN
4833scajd1NeuchâtelJD: enfin toute son enfin pas pas son enfance justement HD: son adolescence JD: maismais [ ] elleelle allait dj au rayon messieurs20 ou dames ou0
4834scajd1NeuchâtelJD: enfin toute son enfin pas pas son enfance justement HD: son adolescence JD: mais10 elle allait dj au rayon messieursmessieurs [ ] ouou dames ou0
4835scajd1NeuchâtelJD: donc maintenant c'estest [ ] unun peu compulsif si elle voit des chaussures qui lui vont bien elle les11z achte mme si elle en a pas besoin ben moi c'est11t un peu pareil HD: Hum hum0
4836scajd1NeuchâtelJD: donc maintenant c'est10 un peu compulsif si elle voit des chaussures qui lui vont bien elle lesles [z] achteachte mme si elle en a pas besoin ben moi c'est11t un peu pareil HD: Hum hum1z
4837scajd1NeuchâtelJD: donc maintenant c'est10 un peu compulsif si elle voit des chaussures qui lui vont bien elle les11z achte mme si elle enen [n] aa pas besoin ben moi c'est11t un peu pareil HD: Hum hum1nVN
4838scajd1NeuchâtelJD: donc maintenant c'est10 un peu compulsif si elle voit des chaussures qui lui vont bien elle les11z achte mme si elle en a pas besoin ben moi c'estest [t] unun peu pareil HD: Hum hum1t
4839scajd1NeuchâtelJD: Aprs tu as peur de manquermanquer [ ] ouou de pas trouver0
4840scajd1NeuchâtelJD: Bien sage monmon [n] oeiloeil HD: (rires) JD: uais1nVN
4841scajd1NeuchâtelHD: Alors je t'coute o c'est que je suis pas sage JD: Ben desdes [z] habitshabits tu en achtes quand mme HD: ui a c'est vrai1z
4842scajd1NeuchâtelHD: Alors je t'coute o c'est que je suis pas sage JD: Ben des11z habits tu enen [n] achtesachtes quand mme HD: ui a c'est vrai1nVN
4843scajd1NeuchâtelHD: ui JD: (rires) HD: mais pas mais pas de faon compulsive je crois pas enfin je sais pas JD: non pas compulsif mais tu enen [n] achtesachtes euh quand mme rgulirement pis des pas bon march alors euh HD: a c'est vrai a c'est vrai1nVN
4844scajd1NeuchâtelJD: Ah ben tu vois je peux encore m'acheter plein de soutien-gorgessoutiengorges [ ] etet puis de puis de costumes de bain0
4845scajd1NeuchâtelJD: on moi j'achte pas enfin a aprs c'est toujours comme tu dis onon [n] arrivearrive pas10 savoir vraiment euh1nVN
4846scajd1NeuchâtelJD: on moi j'achte pas enfin a aprs c'est toujours comme tu dis on arrive paspas [ ] savoir vraiment euh0
4847scajd1NeuchâtelJD: combien lesles [z] autresautres10 achtent ou pas HD: Hum hum ouais mais moi j'ai pas impression acheter non plus beaucoup compar certaines euh1z
4848scajd1NeuchâtelJD: combien les11z autresautres [ ] achtentachtent ou pas HD: Hum hum ouais mais moi j'ai pas impression acheter non plus beaucoup compar certaines euh0
5010scajd1NeuchâtelLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
5011scajd1NeuchâtelLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
5012scajd1NeuchâtelLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année1nVN
5013scajd1Neuchâtelses chemiseschemises [ ] enen soie0
5014scajd1Neuchâtelquatrième aux JeuxJeux [z] Olympiqueslympiques de Berlin en mille neuf cent trente six1z
5015scajd1Neuchâtelet plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
5016scajd1Neuchâtelet plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
5017scajd1NeuchâtelQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
5018scajd1Neuchâtelcar le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient autou/ toujours20 autour des mêmes villes0
5019scajd1Neuchâtelcar le Premier Ministre lassé des circuits20 habituels qui tournaient autou/ toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
5020scajd1Neuchâtelestest [ ] enen revanche très11z inquiet0
5021scajd1Neuchâtelest10 en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
5022scajd1NeuchâtelLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
5023scajd1NeuchâtelCommentComment [h] enen plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles0h
5024scajd1NeuchâtelComment20h en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites20 officielles0
5025scajd1NeuchâtelComment20h en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles0
5026scajd1NeuchâtelLa côte escarpée du Mont Saint-Pierre qui mène au village connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants1z
5027scajd1NeuchâtelD'unDun [n] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre1nVN
5028scajd1Neuchâtelet assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
5029scajd1Neuchâtelcomme onon [n] enen a vu à la/ à Jonquière1nVN
5030scajd1Neuchâtelcomme on enen [n] aa vu à la/ à Jonquière1nVN
5031scajd1Neuchâtelet des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
5032scajd1NeuchâtelDans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
5033scajd1Neuchâtelnous ne répondons paspas [h] àà la réaction des gens du pays0h
5034scajd1NeuchâtelousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
5035scajd1NeuchâtelDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre 1z
5036scajd1Neuchâtelindiqueraient que lesles [z] activistesactivistes des communes voisines1z
5037scajd1Neuchâtelpréparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre0
5038scajd1NeuchâtelQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé0
5039scajd1NeuchâtelLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
5040scajd1NeuchâtelIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
5041scajd1NeuchâtelIl estest [h] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre0h,
5042scajd1Neuchâtelpour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
14205scajd1NeuchâtelE: est-ce que tu rem/ t'as remarqué des différences de dans le français entre Lausanne et JD: alors euh ou mais aussi ben euh si tu penses à Yverdon aussi ouais JD: ouais plutôtplutôt [ ] auau travail parce que hm0
14206scajd1NeuchâtelJD: qui a unun [n] accentaccent plus fort que moi selon ce que disent euh mes collègues euh1nVO
14207scajd1NeuchâtelJD: vaudoisvaudois [ ] enfinenfin0
14208scajd1NeuchâtelJD: et pis onon [n] aa aussi une collègue euh hm de France voisine donc euh des fois ça g/ ça fait des des petits mélanges euh de mots qui sont sympas ou des11z expressions que une ou autre ne comprend pas1nVO
14209scajd1NeuchâtelJD: et pis on a aussi une collègue euh hm de France voisine donc euh des fois ça g/ ça fait des des petits mélanges euh de mots qui sont sympas ou desdes [z] expressionsexpressions que une ou autre ne comprend pas1z
14210scajd1NeuchâtelJD: euh hum E: pas forcément apprendre enfin les connaître oui E: ouais mais lesles [z] utiliserutiliser euh moi je crois pas ouais E: hum non non ouais ouais1z
14211scajd1NeuchâtelJD: x ma collègue de France il y a euh ouais il y a pas mal de foisfois [ ] elleelle dit 'mais qu'est-ce que vous dite euh ouais qu'elle comprend pas0
14212scajd1NeuchâtelJD: pispis [ ] elleelle elle disait euh une turbulette pour les sacs de couchage0
14213scajd1NeuchâtelJD: ah mais il y enen [n] avaitavait hein1nVO
14214scajd1NeuchâtelJD: maismais [ ] euxeux ils disent voilà ah sur Vaud ils disent 'pes/' 'pèse' 'peser'0
14215scajd1NeuchâtelJD: peut-être ça dépend desdes [z] enfantsenfants aussi mais E: hum hum1z
14216scajd1NeuchâtelJD: ouais je me rends pas ah ouais je me rends pas compte E: ouais mais je suis même pas sûre qu'ils E: qu'ils font vraiment attention à ça ouais qu'ils font vraimentvraiment [ ] attentionattention E: hum hum0
14217scajd1NeuchâtelJD: comme ils sontsont [ ] enen plein apprentissage il y a quand même beaucoup de mots qu'ils connaissent pas10 encore donc0
14218scajd1NeuchâtelJD: comme ils sont10 en pleinplein [n] apprentissageapprentissage il y a quand même beaucoup de mots qu'ils connaissent pas10 encore donc1nVO
14219scajd1NeuchâtelJD: comme ils sont10 en plein apprentissage il y a quand même beaucoup de mots qu'ils connaissent paspas [ ] encoreencore donc0
14220scajd1NeuchâtelJD: ils devaient se dire euh est-ce que je connais pas ce mot parce que je le connais paspas [ ] encoreencore ou parce que il vient ailleurs c'est E: hum hum je pense c'est10 un peu complexe0
14221scajd1NeuchâtelJD: ils devaient se dire euh est-ce que je connais pas ce mot parce que je le connais pas10 encore ou parce que il vient ailleurs c'est E: hum hum je pense c'estest [ ] unun peu complexe0
14222scajd1NeuchâtelJD: je pense que les Suisses romandsromands [ ] ilsils ils sont10 un peu réfractaires20 au suisse allemand (rires) euh hum0
14223scajd1NeuchâtelJD: je pense que les Suisses romands20 ils ils sontsont [ ] unun peu réfractaires20 au suisse allemand (rires) euh hum0
14224scajd1NeuchâtelJD: je pense que les Suisses romands20 ils ils sont10 un peu réfractairesréfractaires [ ] auau suisse allemand (rires) euh hum0
14225scajd1NeuchâtelJD: ouais c'est s/ je sais pas c'est vraiment particulier parce que c'est déjà très différent pis nous je trouve onon [n] estest bien imprégné aussi de la culture française donc quand10 on parle on a beaucoup intonations20 et pis de hum 1nVO
14226scajd1NeuchâtelJD: ouais c'est s/ je sais pas c'est vraiment particulier parce que c'est déjà très différent pis nous je trouve on est bienbien [n] imprégnéimprégné aussi de la culture française donc quand10 on parle on a beaucoup intonations20 et pis de hum 1nVN
14227scajd1NeuchâtelJD: ouais c'est s/ je sais pas c'est vraiment particulier parce que c'est déjà très différent pis nous je trouve on est bien imprégné aussi de la culture française donc quandquand [ ] onon parle on a beaucoup intonations20 et pis de hum 0
14228scajd1NeuchâtelJD: ouais c'est s/ je sais pas c'est vraiment particulier parce que c'est déjà très différent pis nous je trouve on est bien imprégné aussi de la culture française donc quand10 on parle onon [n] aa beaucoup intonations20 et pis de hum 1nVN
14229scajd1NeuchâtelJD: ouais c'est s/ je sais pas c'est vraiment particulier parce que c'est déjà très différent pis nous je trouve on est bien imprégné aussi de la culture française donc quand10 on parle on a beaucoup intonationsintonations [ ] etet pis de hum 0
14230scajd1NeuchâtelJD: pour un Romand enfin en tout cas pour moi c'est difficile de de savoir si ils sontsont [ ] enen train de rigoler de se reprocher des choses de hum0
14231scajd1NeuchâtelJD: ouais s/ de savoir sur quel ton ils sont c'est ça ça me paraîtparaît [ ] unun peu hum0
14232scajd1NeuchâtelJD: ouais ils euh ils sont pas très motivés par le suisse allemand maismais [ ] aussiaussi hum0
14233scajd1NeuchâtelJD: que hum onon [n] apprendapprend allemand et pas le suisse allemand1nVO
14234scajd1NeuchâtelJD: ben moi j'avais d/ de toute manière pas trèstrès [z] envieenvie apprendre des langues mais euh (rires)1z
14235scajd1NeuchâtelJD: moi je pense que lui il est plusplus [z] attiréattiré par anglais que allemand de toute manière euh1z
14236scajd1NeuchâtelJD: surtout parce qu'il intéresse beaucoupbeaucoup [ ] auau cinéma euh à la musique de film à culturellement hein0
14237scajd1NeuchâtelJD: je pense que lui il ai/ il aime bien de toutes manières les langues quand même maismais [ ] ilil a fait euh un peu de grec0
14238scajd1NeuchâtelJD: bah je crois latin grec E: ouais ou bien juste grec non ça devaitdevait [ ] êtreêtre juste grec qu'il a0
14239scajd1NeuchâtelJD: ouais je pense il a dû être en scientifique s/ avec euh enen [n] optionoption grec E: une option grec hum hum ouais ch/ quelque chose comme ça E: ouais ouais (rires)1nVN
14240scajd1NeuchâtelJD: comme les racines des motsmots [ ] etet caetera mais0
14241scajd1NeuchâtelJD: je sais paspas [ ] exactementexactement ce qu'il pense du suisse allemand non0
14242scajd1NeuchâtelJD: ouais c'estest [ ] aussiaussi euh quand même euh0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS