Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur scamm1 a trouvé 129 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
9244scamm1NeuchâtelLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
9245scamm1NeuchâtelLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
9246scamm1NeuchâtelLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin année1nVN
9247scamm1Neuchâtelses chemiseschemises [ ] enen soie0
9248scamm1Neuchâtelquatrième aux JeuxJeux [z] Olympiqueslympiques de Berlin en mille neuf cent trente six1z
9249scamm1Neuchâtelet plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
9250scamm1Neuchâtelet plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
9251scamm1NeuchâtelQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
9252scamm1NeuchâtelCar le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [h] habituelshabituels0h
9253scamm1Neuchâtelqui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
9254scamm1Neuchâtelestest [t] enen revanche très11z inquiet1t
9255scamm1Neuchâtelest11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
9256scamm1NeuchâtelLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
9257scamm1NeuchâtelCommentComment [,] enen plus0,
9258scamm1Neuchâteléviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0
9259scamm1Neuchâteléviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles1z
9260scamm1Neuchâtelconnaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère1z
9261scamm1NeuchâtelD'unDun [n] autreautre côté1nVN
9262scamm1Neuchâtelet assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
9263scamm1Neuchâtelcomme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
9264scamm1Neuchâtelcomme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVN
9265scamm1Neuchâtelrisquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
9266scamm1NeuchâtelDans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
9267scamm1NeuchâtelousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
9268scamm1NeuchâtelDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Depach/ dans la Dépêche du Centre1z
9269scamm1Neuchâtelindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes1z
9270scamm1Neuchâteldes communes voisines préparentpréparent [ ] uneune journée chaude0
9271scamm1NeuchâtelQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
9272scamm1Neuchâtelne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
9273scamm1NeuchâtelIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
9274scamm1NeuchâtelIl estest [ ] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre0
9275scamm1Neuchâtelpour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire0
11939scamm1NeuchâtelE: Ah ouais c'est vraiment c'est vraiment une activité éminemment importante hein parce que la la scolarité est tellement importante pour ces enfants puis si c'est si c'est des échecs c'est terrible hein XXX MM: Ah oui maismais [ ] absolumentabsolument absolument0
11940scamm1NeuchâtelMM: mais ce que j'ai remarqué en fait si je si je reviensreviens [ ] enen arrière 0
11941scamm1NeuchâtelMM: mais ce que j'ai remarqué en fait si je si je reviens20 enen [n] arrièrearrière 1nVN
11942scamm1NeuchâtelMM: E: Hum hum c'est pas les meilleursmeilleurs [z] élèvesélèves que j'ai eus qui ont le mieux réussi dans la vie E: Hum hum MM: hein1z
11943scamm1NeuchâtelE: Hum uais parce que la débrouillardise dans la vie c'est pas forcément le la scola/ ouais être dans le milieu scolaire MM: Il y enen [n] aa qui étaient il y en a un qui me disait mais 1nVN
11944scamm1NeuchâtelE: Hum uais parce que la débrouillardise dans la vie c'est pas forcément le la scola/ ouais être dans le milieu scolaire MM: Il y en a qui étaient il y enen [n] aa un qui me disait mais 1nVN
11945scamm1NeuchâtelMM: 'Vous me faites suersuer [ ] avecavec vos participes passés hein' (rires)0
11946scamm1NeuchâtelMM: 'mais vous me faites suersuer [ ] avecavec vos participes passé (rires)0
11947scamm1NeuchâtelMM: ben oui ben ma foi ben c'est notre métier onon [n] estest bien obligé de leur apprendre hein j'entends euh il f/ E: Hum hum ouais ouais 1nVN
11948scamm1NeuchâtelMM: ben oui ben ma foi ben c'est notre métier on est bienbien [n] obligéobligé de leur apprendre hein j'entends euh il f/ E: Hum hum ouais ouais 1nVN
11949scamm1NeuchâtelMM: et ben euh il était il ét/ c'était vraimentvraiment [ ] unun un élève qui avait énormes difficultés0
11950scamm1NeuchâtelMM: et ben euh il était il ét/ c'était vraiment20 un unun [n] élèveélève qui avait énormes difficultés1nVN
11951scamm1NeuchâtelE: avec ou sans participes passés (rires) MM: alorsalors [ ] exactementexactement Ben oui E: uais ouais0
11952scamm1NeuchâtelMM: je vais dire un gros mot c'est chiant ces ma/ ces par/ maismais [ ] ilil faut les11z apprendre E: Bien sûr ouais ouais0
11953scamm1NeuchâtelMM: je vais dire un gros mot c'est chiant ces ma/ ces par/ mais10 il faut lesles [z] apprendreapprendre E: Bien sûr ouais ouais1z
11954scamm1NeuchâtelMM: puispuis [ ] alorsalors justement20 avec celui qui est10 en huitième E: ouais MM: Han je te promets que j'avais20 oublié beaucoup de choses hein E: Hum hum0
11955scamm1NeuchâtelMM: puis10 alors justementjustement [ ] avecavec celui qui est10 en huitième E: ouais MM: Han je te promets que j'avais20 oublié beaucoup de choses hein E: Hum hum0
11956scamm1NeuchâtelMM: puis10 alors justement20 avec celui qui estest [ ] enen huitième E: ouais MM: Han je te promets que j'avais20 oublié beaucoup de choses hein E: Hum hum0
11957scamm1NeuchâtelMM: puis10 alors justement20 avec celui qui est10 en huitième E: ouais MM: Han je te promets que j'avaisjavais [ ] oubliéoublié beaucoup de choses hein E: Hum hum0
11958scamm1NeuchâtelMM: mais tu les prendsprends [ ] àà la maison alors E: non non non c'est au0
11959scamm1NeuchâtelMM: Tu donnes beaucoup heuresheures [ ] ouou bien E: Euh j/ s/ c'est trois c'est trois fois trois leçons enfin0
11960scamm1NeuchâtelMM: Mais c'est vrai que ça ça permetpermet [ ] uneune ouverture euh0
11961scamm1NeuchâtelMM: on reste jeune moi j'ai impression de rester jeune avec mesmes [z] enfantsenfants hein E: oui oui ben écoute ben c'est X ouais hum hum MM: je1z
11962scamm1NeuchâtelE: Là moi j'ai des adultes hein mais mais quand même c'est c'est stimulant MM: Toi tu asas [ ] affaireaffaire à des tu as tu as oui E: des adultes et du ouais ouais c'est assez stimulant0
11963scamm1NeuchâtelMM: Mais c'est vrai que les les lesles [z] enfantsenfants c'est chouette E: hum hum1z
11964scamm1NeuchâtelMM: Puis tout un coup je descendsdescends [ ] enen ville puis j'entends 'pers ouh ouh' (rires) E: (rires)0
11965scamm1NeuchâtelMM: uais puispuis [ ] ilszils11z osent pas il y a déjà des conflits ils11z osent pas se confier20 à leurs parents20 encore hein E: Bien sûr bien sûr bien sûr0
11966scamm1NeuchâtelMM: uais puis10 ilsils [z] osentosent pas il y a déjà des conflits ils11z osent pas se confier20 à leurs parents20 encore hein E: Bien sûr bien sûr bien sûr1z
11967scamm1NeuchâtelMM: uais puis10 ils11z osent pas il y a déjà des conflits ilsils [z] osentosent pas se confier20 à leurs parents20 encore hein E: Bien sûr bien sûr bien sûr1z
11968scamm1NeuchâtelMM: uais puis10 ils11z osent pas il y a déjà des conflits ils11z osent pas se confierconfier [ ] àà leurs parents20 encore hein E: Bien sûr bien sûr bien sûr0
11969scamm1NeuchâtelMM: uais puis10 ils11z osent pas il y a déjà des conflits ils11z osent pas se confier20 à leurs parentsparents [ ] encoreencore hein E: Bien sûr bien sûr bien sûr0
11970scamm1NeuchâtelMM: Mais c'est Madame pers qui m'envoie beaucoup de E: XXX MM: ouais ouais elle estest [ ] orthophonisteorthophoniste E: Ah oui oui XX hum hum 0
11971scamm1NeuchâtelMM: alors euh e/ c'estest [ ] elleelle qu/ elle m'a encore téléphoné je lui dis 'Mais10 pers maintenant fini hein' E: Hum hum0
11972scamm1NeuchâtelMM: alors euh e/ c'est10 elle qu/ elle m'a encore téléphoné je lui dis 'MaisMais [ ] Nperspers maintenant fini hein' E: Hum hum0
11973scamm1NeuchâtelMM: 'vous savez E: ouais MM: ben j/ je crois que je peux plusplus [ ] enen prendre' j'en ai déjà sept mais s/ s/ ça E: ouais c'est beaucoup MM: c'est beaucoup0
11974scamm1NeuchâtelMM: 'vous savez E: ouais MM: ben j/ je crois que je peux plus10 en prendre' j'enjen [n] aiai déjà sept mais s/ s/ ça E: ouais c'est beaucoup MM: c'est beaucoup1nVN
11975scamm1NeuchâtelMM: maismais [h] ilil le gosse il a rien vu mais10 heureusement0h
11976scamm1NeuchâtelMM: mais10h il le gosse il a rien vu maismais [ ] heureusementheureusement0
11977scamm1NeuchâtelMM: j'ai tellementtellement [ ] envieenvie qu'ils réussissent E: Hum hum0
11978scamm1NeuchâtelMM: que je dois mettre une énergie folle E: XX tout à fait MM: alors quand j'enjen [n] aiai quatre qui se suivent1nVN
11979scamm1NeuchâtelMM: j/ je je à la fin je j'en peux plus E: Ah ouais faudrait des des moments de récupération MM: oui maismais [ ] alorsalors tu sais ils sont ils sont rigolos tu leur dis 'Vous venez à cinq heure mais10 ils viennent à cinq heures dix tu vois0
11980scamm1NeuchâtelMM: j/ je je à la fin je j'en peux plus E: Ah ouais faudrait des des moments de récupération MM: oui mais10 alors tu sais ils sont ils sont rigolos tu leur dis 'Vous venez à cinq heure maismais [ ] ilsils viennent à cinq heures dix tu vois0
11981scamm1NeuchâtelMM: ou bien euh (râclement de gorge) à cinq heuresheures [ ] etet demie E: Hum hum MM: alors ça me décale tout euh E: XXX0
11982scamm1NeuchâtelMM: alors je maintenant je mets je mets les choseschoses [ ] auau point je dis 'Vous venez20 à heure'0
11983scamm1NeuchâtelMM: alors je maintenant je mets je mets les choses10 au point je dis 'Vous venezvenez [ ] àà heure'0
11984scamm1NeuchâtelMM: parce que il y a vousvous [z] avezavez des copains qui qui suivent E: uais XXX1z
11985scamm1NeuchâtelMM: Euh cinquante mi/ ou bout de cinqu/ moi j'ai essayé de faire une heure maismais [ ] uneune heure c'est E: ouais ouais bon c'est ouais0
11986scamm1NeuchâtelMM: mais je pense que j'enjen [n] aiai deux E: Hum hum1nVN
11987scamm1NeuchâtelMM: euh euh on me a pas dit mais je pense qu'ils sontsont [ ] àà la Ritaline E: Hum hum0
11988scamm1NeuchâtelMM: Mais non mais le tout premier que j'ai eu j'ai su a/ après deuxdeux [z] ansans que j/ que1z
11989scamm1NeuchâtelMM: j'ai dit maismais [ ] Il'Il est il est tellement calme' puis E: Ah ouais MM: elle me dit 'Ben évidemment20h il est il est11t à la Ritaline' alors0
11990scamm1NeuchâtelMM: j'ai dit mais10 'Il est il est tellement calme' puis E: Ah ouais MM: elle me dit 'Ben évidemmentévidemment [h] ilil est il est11t à la Ritaline' alors0h
11991scamm1NeuchâtelMM: j'ai dit mais10 'Il est il est tellement calme' puis E: Ah ouais MM: elle me dit 'Ben évidemment20h il est il estest [t] àà la Ritaline' alors1t
11992scamm1NeuchâtelMM: mais là je me demande j'enjen [n] aiai deux j/1nVN
11993scamm1NeuchâtelMM: je veux paspas [ ] êtreêtre intrusive E: Ah ouais MM: mais bon E: c'était des enfants vraiment hyperactifs ou bien on lui on leur0
12755scamm1NeuchâtelMM: Je paie la cotisation (rires) j'ai participé mais maintenant vu mon grandgrand [t] âgeâge j'ai abandonné1t
12756scamm1NeuchâtelMM: on mais j'es/ je trouve qu'à un il il vientvient [ ] unun certain un certain moment où il faut ob/ où il faut dire euh stop et b/ les jeunes il y a beaucoup de jeunes qui prennent la relève puis c'est bien0
12757scamm1NeuchâtelMM: à desdes [z] EE: D'accord MM: enfants20 en g/ qui qui qui traversent de grosses difficultés scolaires1z
12758scamm1NeuchâtelMM: à des11z E: D'accord MM: enfantsenfants [ ] enen g/ qui qui qui traversent de grosses difficultés scolaires0
12759scamm1NeuchâtelMM: En plus de ça je v/ j'aime beaucoupbeaucoup [h] alleraller tous les dimanches20 à hôpital Pourtalès pousser les lits10 et les chaises des gens qui désirent participer20 à la cérémonie oecuménique0h
12760scamm1NeuchâtelMM: En plus de ça je v/ j'aime beaucoup20h aller tous les dimanchesdimanches [ ] àà hôpital Pourtalès pousser les lits10 et les chaises des gens qui désirent participer20 à la cérémonie oecuménique0
12761scamm1NeuchâtelMM: En plus de ça je v/ j'aime beaucoup20h aller tous les dimanches20 à hôpital Pourtalès pousser les litslits [ ] etet les chaises des gens qui désirent participer20 à la cérémonie oecuménique0
12762scamm1NeuchâtelMM: En plus de ça je v/ j'aime beaucoup20h aller tous les dimanches20 à hôpital Pourtalès pousser les lits10 et les chaises des gens qui désirent participerparticiper [ ] àà la cérémonie oecuménique0
12763scamm1NeuchâtelMM: euh assezassez [ ] étenduétendu donc euh lundi je vois tel et tel disons j'ai une vie assez réglée0
12764scamm1NeuchâtelMM: Je suis ouais ouais je m/ enfin je f/ je faisfais [ ] enen sorte être occupée hein E: uais0
12765scamm1NeuchâtelMM: Alors j'ai terriblement pr/ peur de prendre avion donc euh je je ne voy/ j'ai voyag/ oui j'ai voyagé je suissuis [z] alléeallée1z
12766scamm1NeuchâtelMM: à la suite du décès de mon mari je suissuis [z] alléeallée deux fois aux11z Etats11z-Unis E: Hum hum MM: chez chez11z une amie1z
12767scamm1NeuchâtelMM: à la suite du décès de mon mari je suis11z allée deux fois auxaux [z] EtatszUnisEtats11z-Unis E: Hum hum MM: chez chez11z une amie1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS