Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur scapm1 a trouvé 126 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
441scapm1NeuchâtelCM: Eum je pense aussi en quandquand [t] onon voyage PM: Hum hum1t
442scapm1NeuchâtelCM: par rapportrapport [ ] auxaux0
443scapm1NeuchâtelCM: je suissuis [ ] alléeallée beaucoup20 en avec mes parents20 en vacances20 en France enfant0
444scapm1NeuchâtelCM: je suis10 allée beaucoupbeaucoup [ ] enen avec mes parents20 en vacances20 en France enfant0
445scapm1NeuchâtelCM: je suis10 allée beaucoup20 en avec mes parentsparents [ ] enen vacances20 en France enfant0
446scapm1NeuchâtelCM: je suis10 allée beaucoup20 en avec mes parents20 en vacancesvacances [ ] enen France enfant0
447scapm1NeuchâtelCM: à part accent c'estest [ ] arrivéarrivé que temps11z en temps je demande quelque chose comme euh0
448scapm1NeuchâtelCM: à part accent c'est10 arrivé que tempstemps [z] enen temps je demande quelque chose comme euh1z
449scapm1NeuchâtelCM: pour nettoyernettoyer [ ] ouou enfin des choses comme ça qu'ils savaient pas trop ce que c'était0
450scapm1NeuchâtelCM: maismais [ ] autrementautrement20 à part accent ou une0
451scapm1NeuchâtelCM: mais10 autrementautrement [ ] àà part accent ou une0
452scapm1NeuchâtelCM: une ou deuxdeux [z] expressionsexpressions1z
453scapm1NeuchâtelCM: là où j'ai trouvé que c'était le plus difficile de comprendre c'étaitétait [ ] auau Québec0
454scapm1NeuchâtelCM: puis des fois onon [n] aa juste impression qu'ils parlent pas le français1nVN
455scapm1NeuchâtelPM: XXX CM: par lesles [z] expressionsexpressions par la vitesse puis par accent ouais1z
456scapm1NeuchâtelCM: mais je sais pas toi ce que tu penses parce que tu y asas [ ] étéété un moment PM: Ben oui ben0
457scapm1NeuchâtelCM: uais c'est juste tu asas [ ] aussiaussi le mélange avec anglais PM: qu'ils qu'ils fran/ qui0
458scapm1NeuchâtelCM: ouais c'est juste ça qu'onon [n] utiliseutilise pas1nVN
459scapm1NeuchâtelCM: entre eux ilsils [z] ontont de la peine à se comprendre selon les régions PM: entre ouais quand euh quand euh ceux Abitibi1z
460scapm1NeuchâtelCM: ce qui je pense PM: trop fort CM: n'arrive paspas [ ] enen Suisse romande il y des11z expressions0
461scapm1NeuchâtelCM: ce qui je pense PM: trop fort CM: n'arrive pas10 en Suisse romande il y desdes [z] expressionsexpressions1z
462scapm1NeuchâtelCM: que je ne connais pas qui sontsont [ ] utiliséesutilisées un canton à autre0
463scapm1NeuchâtelCM: passer sur les mots de patois mais PM: non non CM: en restant dansdans [h] enen français0h
464scapm1NeuchâtelCM: quandquand [t] onon les comprenait plus c'est qu'ils11z avaient trop bu surtout je pense aux Valaisans (rire)1t
465scapm1NeuchâtelCM: quand11t on les comprenait plus c'est qu'ilsils [z] avaientavaient trop bu surtout je pense aux Valaisans (rire)1z
466scapm1NeuchâtelCM: (rires) mais ilsils [z] étaientétaient euh à jeûn (rire)1z
467scapm1NeuchâtelCM: alorsalors [ ] ilil y jamais20 eu c'est plutôt tout à coup une expression que je connais pas mais0
468scapm1NeuchâtelCM: alors20 il y jamaisjamais [ ] eueu c'est plutôt tout à coup une expression que je connais pas mais0
469scapm1NeuchâtelCM: il y a pas aut/ si grandes différencesdifférences [ ] alorsalors qu'au Québec0
470scapm1NeuchâtelCM: après eum que je regarde si ça me donne un petit peu desdes [z] idéesidées PM: si ça te XX1z
471scapm1NeuchâtelCM: c'est bon on n'est plusplus [ ] àà jeûn PM: ben on n 'est plus on n'est plus à jeûn donc il y a pas de0
472scapm1NeuchâtelPM: on alors CM: puispuis [ ] onon parle du souper on soupe plutôt que de dîner le soir parce qu'eux ils dînent le soir PM: oui ben oui petit déjeuner déjeuner0
473scapm1NeuchâtelCM: D'accord Ils déjeunentdéjeunent [ ] àà midi0
474scapm1NeuchâtelCM: j'ai jamais tellement réfléchi au jeûner c'est p/ juste parce qu'onon [n] aa toujours dit comme ça puis que j'ai cette habitude ouais1nVN
475scapm1NeuchâtelCM: ça c'est pas logique pour lesles [z] enfantsenfants quand11t ils11z apprennent20h à compter PM: ben c'est pas logique et puis c'est pas logique quand tu écris un numéro de téléph/ quand on te donne un numéro quand tu donnes ton numéro de téléphone CM: uais ouais1z
476scapm1NeuchâtelCM: ça c'est pas logique pour les11z enfants quandquand [t] ilszils11z apprennent20h à compter PM: ben c'est pas logique et puis c'est pas logique quand tu écris un numéro de téléph/ quand on te donne un numéro quand tu donnes ton numéro de téléphone CM: uais ouais1t
477scapm1NeuchâtelCM: ça c'est pas logique pour les11z enfants quand11t ilsils [z] apprennenthapprennent20h à compter PM: ben c'est pas logique et puis c'est pas logique quand tu écris un numéro de téléph/ quand on te donne un numéro quand tu donnes ton numéro de téléphone CM: uais ouais1z
478scapm1NeuchâtelCM: ça c'est pas logique pour les11z enfants quand11t ils11z apprennentapprennent [h] àà compter PM: ben c'est pas logique et puis c'est pas logique quand tu écris un numéro de téléph/ quand on te donne un numéro quand tu donnes ton numéro de téléphone CM: uais ouais0h
6582scapm1NeuchâtelLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
6583scapm1NeuchâtelLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
6584scapm1NeuchâtelLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune1nVN
6585scapm1Neuchâtelses chemiseschemises [ ] enen soie0
6586scapm1Neuchâtelquatrième aux JeuxJeux [z] Olympiqueslympiques de Berlin en mille neuf cent trente six1z
6587scapm1Neuchâtelsonson [n] usineusine de pâtes10 italiennes1nVN
6588scapm1Neuchâtelson usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
6589scapm1NeuchâtelQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
6590scapm1Neuchâtellassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes0
6591scapm1Neuchâtellassé des circuits20 habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
6592scapm1Neuchâtelestest [t] enen revanche très11z inquiet1t
6593scapm1Neuchâtelest11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
6594scapm1NeuchâtelLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
6595scapm1NeuchâtelCommentComment [h] enen plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier0h,
6596scapm1NeuchâtelComment20h en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier0
6597scapm1Neuchâtellors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles0
6598scapm1Neuchâteldu Mont Saint-Pierre qui mène au village connaît des barrages chaque fois que desdes [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère1z
6599scapm1NeuchâtelD'unDun [n] autreautre côté1nVN
6600scapm1Neuchâtelque touttout [t] estest fait pour le protéger1t
6601scapm1Neuchâtelcomme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
6602scapm1Neuchâtelcomme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVN
6603scapm1Neuchâtelrisquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
6604scapm1Neuchâteldans le coin onon [n] estest jaloux de notre liberté1nVN
6605scapm1NeuchâtelousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
6606scapm1NeuchâtelDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre Express1z
6607scapm1Neuchâtelindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines1z
6608scapm1Neuchâtelpréparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre0
6609scapm1NeuchâtelQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé0
6610scapm1Neuchâtelne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
6611scapm1NeuchâtelIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
6612scapm1NeuchâtelIl estest [h] enen désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre pour vérifier si son village était vraiment20 une étape nécessaire dans la tournée prévue0h,
6613scapm1NeuchâtelIl est20h en désespoir de cause décidé à écrire au Premier Ministre pour vérifier si son village était vraimentvraiment [ ] uneune étape nécessaire dans la tournée prévue0
6614scapm1NeuchâtelBeaulieu préfère être inconnue et tranquille plutôt que de se trouvertrouver [h] auau centre une bataille politique0h
13704scapm1NeuchâtelE: Et puis euh donc tu as dit au Canada c'était dans la partie anglophone ou c'était euh PM : on là c'étaitétait [ ] auau Québec E: au Québec accord0
13705scapm1NeuchâtelPM: les constructions de nouvelles centralescentrales [ ] hydrauliqueshydrauliques sur les barrages des grands lacs10 au nord du Québec0
13706scapm1NeuchâtelPM: les constructions de nouvelles centrales20 hydrauliques sur les barrages des grands lacslacs [ ] auau nord du Québec0
13707scapm1NeuchâtelPM: je faisaisfaisais [ ] enen fait euh je faisais pas grand chose (rires)0
13708scapm1NeuchâtelPM: J'avaisJavais [ ] uneune paye de stagiaire là vraiment donc j'avais pas de si il y av/ non c'était c'était c'était20 une très très bonne expérience E: uais0
13709scapm1NeuchâtelPM: J'avais20 une paye de stagiaire là vraiment donc j'avais pas de si il y av/ non c'était c'était c'étaitétait [ ] uneune très très bonne expérience E: uais0
13710scapm1NeuchâtelPM: Ah j'en ai vraimentvraiment [ ] unun bon souvenir0
13711scapm1NeuchâtelPM: Bon au niveau au niveau du travail c'était trèstrès [z] intéressantintéressant parce que c'était des c'était20 une une1z
13712scapm1NeuchâtelPM: Bon au niveau au niveau du travail c'était très11z intéressant parce que c'était des c'étaitétait [ ] uneune une0
13713scapm1NeuchâtelPM: Et puis c'étaitétait [ ] unun chantier bon là on arrivait20 à la fin c'était plus que la partie électrique0
13714scapm1NeuchâtelPM: Et puis c'était20 un chantier bon là on arrivaitarrivait [ ] àà la fin c'était plus que la partie électrique0
13715scapm1NeuchâtelPM: dansdans [z] unun village de1z
13716scapm1NeuchâtelPM: de de à Américaine quoi de containers mais bienbien [V] équipéséquipés euh tout1VN
13717scapm1NeuchâtelPM: et puispuis [ ] auxzaux11z alentours ben c'est des11z Indiens (rires)0
13718scapm1NeuchâtelPM: et puis10 auxaux [z] alentoursalentours ben c'est des11z Indiens (rires)1z
13719scapm1NeuchâtelPM: et puis10 aux11z alentours ben c'est desdes [z] IndiensIndiens (rires)1z
13720scapm1NeuchâtelPM: desdes [z] InuitsInuits1z
13721scapm1NeuchâtelPM: Pour ça ç/ la le c'étaitétait [ ] aussauss/ c'était20 aussi intéressant quoi0
13722scapm1NeuchâtelPM: Pour ça ç/ la le c'était20 auss/ c'étaitétait [ ] aussiaussi intéressant quoi0
13723scapm1NeuchâtelPM: dix jours dixdix [z] heuresheures par jour donc c'était20 assez20 intensif pendant je sais plus1z
13724scapm1NeuchâtelPM: dix jours dix11z heures par jour donc c'étaitétait [ ] assezassez20 intensif pendant je sais plus0
13725scapm1NeuchâtelPM: dix jours dix11z heures par jour donc c'était20 assezassez [ ] intensifintensif pendant je sais plus0
13726scapm1NeuchâtelPM: presque un mois puispuis [ ] aprèsaprès on redescendait20 une semaine à0
13727scapm1NeuchâtelPM: presque un mois puis10 après on redescendaitredescendait [ ] uneune semaine à0
13728scapm1NeuchâtelPM: avec E: les Inuits ouais PM: lesles [z] autochtonesautochtones non1z
13729scapm1NeuchâtelPM: Moi j'enjen [n] aiai moi je je je j'en ai pas10 eu non1nVN
13730scapm1NeuchâtelPM: Moi j'en ai moi je je je j'enjen [n] aiai pas10 eu non1nVN
13731scapm1NeuchâtelPM: Moi j'en ai moi je je je j'en ai paspas [ ] eueu non0
13732scapm1NeuchâtelPM: Là E: D'accord PM: c'était très difficile puis tu sais il y enen [n] avaitavait il y en avait relativement peu1nVN

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS