Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur svaje1 a trouvé 67 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
16642svaje1NyonAB: Donc elle va avoir on qu'est-ce que oui elle va avoir dixdix [z] ansans1z
16643svaje1NyonAB: Ben ça doitdoit [ ] êtreêtre oui nonante nonante et un0
16644svaje1NyonAB: Je pense qu'il estest [t] alléallé1t
16645svaje1NyonAB: Je avais jamais revue puispuis [ ] unun jour je sortais de la Coop0
16646svaje1NyonAB: Mais c'est vrai qu'onon [n] aa partagé beaucoup de choses10 avec pers JE: Ah oui1nVN
16647svaje1NyonAB: Mais c'est vrai qu'on a partagé beaucoup de choseschoses [ ] avecavec pers JE: Ah oui0
16648svaje1NyonAB: L'année où où pers étaitétait [ ] àà Lucerne elle était deux trois fois par semaine chez nous0
16649svaje1NyonAB: Tu voisvois [ ] alorsalors maintenant20 elle qui pensait faire carrière qui avait0
16650svaje1NyonAB: Tu vois10 alors maintenantmaintenant [ ] elleelle qui pensait faire carrière qui avait0
16651svaje1NyonAB: Trouvé que pers n'était paspas [ ] assezassez20 ambitieux ni arriviste0
16652svaje1NyonAB: Trouvé que pers n'était pas10 assezassez [ ] ambitieuxambitieux ni arriviste0
16653svaje1NyonAB: (bruit) Tout un coup elle a troistrois [z] enfantsenfants1z
16654svaje1NyonAB: Ben oui je crois qu'ilsils [z] ontont JE: Parce qu'il me semble que ui1z
16655svaje1NyonAB: Elle a elle a eu le dernier euh je croiscrois [ ] unun mois10 avant pers0
16656svaje1NyonAB: Elle a elle a eu le dernier euh je crois10 un moismois [ ] avantavant pers0
16657svaje1NyonAB: Elle doitdoit [t] êtreêtre de mai parce que je ai rencontrée1t
16658svaje1NyonAB: JustementJustement [ ] uneune fois le printemps passé0
16659svaje1NyonAB: Puis les deuxdeux [z] autresautres20 ont1z
16660svaje1NyonAB: Puis les deux11z autresautres [ ] ontont0
16661svaje1NyonAB: En en en en deux troistrois [ ] ouou trois quatre JE: Mais si elle partait à ew York En mission c'est ui0
16662svaje1NyonAB: ui je pense que ça doitdoit [t] êtreêtre quelque chose comme ça ui1t
16663svaje1NyonAB: En stage Parce que parce que son pap/son papa étaitétait [ ] aussiaussi directeur JE: ui oui0
16664svaje1NyonAB: Mais oui ça peutpeut [ ] aideraider Ça aide pas toujours mais10 enfin0
16665svaje1NyonAB: Mais oui ça peut10 aider Ça aide pas toujours maismais [ ] enfinenfin0
16666svaje1NyonAB: À un certain moment ça aide et puispuis [ ] aprèsaprès ça ça casse quand même hein0
16667svaje1NyonAB: Mais il enen [n] aa quand mê/il en a quand même eu (X) pers1nVN
16668svaje1NyonAB: Mais il en a quand mê/il enen [n] aa quand même eu (X) pers1nVN
16669svaje1NyonAB: Ben il y enen [n] aa toujours20h un qui souffre JE: Qu'est-ce qu'on va faire (x)1nVN
16670svaje1NyonAB: Ben il y en a toujourstoujours [h] unun qui souffre JE: Qu'est-ce qu'on va faire (x)0h
16671svaje1NyonAB: Il y enen [n] aa toujours20 un qui souffre plus que autre Celui qui1nVN
16672svaje1NyonAB: Il y en a toujourstoujours [ ] unun qui souffre plus que autre Celui qui0
16673svaje1NyonAB: Hein c'est E: ui oui n sait paspas [ ] oùoù ça passe JE: Tu fais une cassette là n est je me suis quand même beaucoup20 engagée hein moi0
16674svaje1NyonAB: Hein c'est E: ui oui n sait pas10 où ça passe JE: Tu fais une cassette là n est je me suis quand même beaucoupbeaucoup [ ] engagéeengagée hein moi0
16675svaje1NyonAB: Bon j'ai rienrien [n] àà cacher ça fait que1nVN
16676svaje1NyonAB: Mais des fois je me dis il y enen [n] aa qui a quand même du temps10 à perdre1nVN
16677svaje1NyonAB: Mais des fois je me dis il y en a qui a quand même du tempstemps [ ] àà perdre0
16678svaje1NyonAB: De de sondages téléphoniquestéléphoniques [ ] oùoù on t'appelle à la au téléphone et puis10 on te0
16679svaje1NyonAB: De de sondages téléphoniques20 où on t'appelle à la au téléphone et puispuis [ ] onon te0
16680svaje1NyonAB: ui oui oui Et puispuis [ ] aprèsaprès euh HE: Parce que c'est0
16681svaje1NyonAB: ui oui n peut JE: Ils disent c'est un sondage on peutpeut [ ] imaginerimaginer tout tout ce qu'on veut hein0
16682svaje1NyonAB: C'est comme avec le le répondeur euhtéléphonique C'estCest [t] uneune invention super1t
16683svaje1NyonAB: J'ai lu le mettre un pour coordonnercoordonner [ ] avecavec la0
16684svaje1NyonAB: La coordinatrice-là de mamans de jour à lieu quandquand [t] elleelle part10 en vacances1t
16685svaje1NyonAB: La coordinatrice-là de mamans de jour à lieu quand11t elle partpart [ ] enen vacances0
16686svaje1NyonAB: L'été passé ou il y a deuxdeux [z] ansans j'avais mis euh1z
16687svaje1NyonAB: Voilà pers Je suissuis [z] auau jardin1z
16688svaje1NyonAB: PuisPuis [ ] unun jour il avait plu il avait plu il avait plu toute la nuit0
16689svaje1NyonAB: Voilà pers je suissuis [z] auau jardin et cetera Puis1z
16690svaje1NyonAB: Aux Grisons paraîtparaît [t] ilil qu'il y a de la neige Je1t
16691svaje1NyonAB: IlsIls [z] annoncentannoncent JE: Demain1z
16692svaje1NyonAB: ui un peuJE: Samedi pers m'a dit qu'ilsils [z] avaientavaient20 annoncé de la neige à huit cent mètres1z
16693svaje1NyonAB: ui un peuJE: Samedi pers m'a dit qu'ils11z avaientavaient [ ] annoncéannoncé de la neige à huit cent mètres0
16694svaje1NyonAB: Qu'onQuon [n] aitait10 un autre accent1nVN
16695svaje1NyonAB: Qu'on aitait [ ] unun autre accent0
16696svaje1NyonAB: Qu'on ait10 unun [n] autreautre accent1nVN
16697svaje1NyonAB: Qu'onQuon [n] aitait10 un autre accent1nVN
16698svaje1NyonAB: Qu'on aitait [ ] unun autre accent0
16699svaje1NyonAB: Qu'on ait10 unun [n] autreautre accent1nVN
16700svaje1NyonAB: C'est vrai que c'est nous avec toutes nos différences accent quandquand [t] Nperspers a commencé à travailler20 à Genève1t
16701svaje1NyonAB: C'est vrai que c'est nous avec toutes nos différences accent quand11t pers a commencé à travaillertravailler [ ] àà Genève0
16702svaje1NyonAB: Ha Qu'est-ce qu'ilsils [z] ontont pu rire avec son accent vaudois1z
16703svaje1NyonAB: Ha Qu'est-ce qu'ils11z ont pu rire avec sonson [n] accentaccent vaudois1nVN
16704svaje1NyonAB: Puis nousnous [ ] encoreencore ça va Mais suivant où0
16705svaje1NyonAB: nOn [n] aa accent de de notre coin HE: Mais oui Mais bon ils Les les euchâtelois avec leur (x) tu vois c'est11t aussi1nVN
16706svaje1NyonAB: n a accent de de notre coin HE: Mais oui Mais bon ils Les les euchâtelois avec leur (x) tu vois c'estest [t] aussiaussi1t
16707svaje1NyonHE: ous nous on dit AB: on parce qu'il y enen [n] aa pas accent français nous n a quand même assez de intelligence pour1nVN
16708svaje1NyonAB: DesDes [z] accentsaccents locaux1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS