Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur svarv1 a trouvé 231 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
10757svarv1NyonLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
10758svarv1NyonLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
10759svarv1NyonLe Premier Ministre a enen [V] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune1VN
10760svarv1Nyonses chemiseschemises [ ] enen soie0
10761svarv1Nyonquatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en mille neuf cent trente six1z
10762svarv1Nyonet plus récemment sonson [V] usineusine de pâtes11z italiennes1VN
10763svarv1Nyonet plus récemment son usine de pâtespâtes [z] italiennesitaliennes1z
10764svarv1NyonQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
10765svarv1Nyoncar le Premier Ministre lassé des circuitscircuits [z] habituelshabituels qui tournaient1z
10766svarv1Nyontoujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
10767svarv1NyonLe maire de Beaulieu Marc Blanc estest [t] enen revanche très11z inquiet1t
10768svarv1NyonLe maire de Beaulieu Marc Blanc est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
10769svarv1NyonLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
10770svarv1NyonCommentComment [,] enen plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0,
10771svarv1NyonComment20 en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0
10772svarv1NyonComment20 en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles1z
10773svarv1Nyonqui mène au village connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tous les bords manifestent leur colère1z
10774svarv1NyonD'unDun [V] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre1VN
10775svarv1Nyonet assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
10776svarv1Nyoncomme onon [V] enen a vu à Jonquière1VN
10777svarv1Nyoncomme on enen [V] aa vu à Jonquière1VN
10778svarv1Nyonet des vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
10779svarv1NyonDans le coin onon [V] estest jaloux de notre liberté1VN
10780svarv1NyonousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
10781svarv1NyonDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans la Dépêche du Centre 1z
10782svarv1Nyonet le ouvel bservateur indiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des communes voisines1z
10783svarv1Nyonpréparentpréparent [t] uneune journée chaude au Premier Ministre1t
10784svarv1NyonQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé dans église de Saint Martinville0
10785svarv1NyonLe sympathique maire de Beaulieu ne sel ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
10786svarv1NyonIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
10787svarv1NyonIl estest [h] enen désespoir de cause 0h,
20156svarv1NyonRV: C'étaitCétait [t] unun peu un homme en marge des grands courants littéraires1t
20157svarv1NyonRV: C'était21t un peu unun [n] hommehomme en marge des grands courants littéraires1nVN
20158svarv1NyonRV: Ce monsieur appelaitappelait [h] EtiembleEtiemble0h
20159svarv1NyonRV: Je le connais parce que quand j'étaisjétais [ ] étudiantétudiant20 à Zurich0
20160svarv1NyonRV: Je le connais parce que quand j'étais20 étudiantétudiant [ ] àà Zurich0
20161svarv1NyonRV: Qui invitait des conférenciersconférenciers [ ] etet caetera0
20162svarv1NyonRV: Une une conférence qui m'avait beaucoupbeaucoup [ ] impressionnéimpressionné déjà0
20163svarv1NyonRV: L'homme lui-même il portait beau C'estCest [ ] unun grand bon homme et0
20164svarv1NyonRV: L'homme lui-même il portait beau C'est10 un grand bonbon [n] hommehomme et1nVO
20165svarv1NyonRV: AlorsAlors [ ] EtiembleEtiemble a été un des premiers qui a publié un livre0
20166svarv1NyonHE: Amoureuse de la langue française aussi RV: 'est-ce pas Le oui le le franglaisfranglais [ ] étanttétant21t un mélange et je ai cette euh0
20167svarv1NyonHE: Amoureuse de la langue française aussi RV: 'est-ce pas Le oui le le franglais20 étantétant [t] unun mélange et je ai cette euh1t
20168svarv1NyonRV: Alors c'est c'estest [t] unun des premiers qui a 1t
20169svarv1NyonRV: Etiemble vient de décéder C'estCest [t] unun grand bonhomme1t
20170svarv1NyonRV: Je pense que j'enjen [n] aiai lu un mais on en tant pis1nVN
20171svarv1NyonRV: J'étaisJétais [ ] àà la librairie pers m'a fait la liste de tous les11z ouvrages0
20172svarv1NyonRV: J'étais20 à la librairie pers m'a fait la liste de tous lesles [z] ouvragesouvrages1z
20173svarv1NyonRV: Malheureusement il y enen [n] aa très peu en en les1nVN
20174svarv1NyonRV: C'étaitCétait [t] unun un franc coureur c'est11t un type à un pas10 à part 1t
20175svarv1NyonRV: C'était21t un un franc coureur c'estest [t] unun type à un pas10 à part 1t
20176svarv1NyonRV: C'était21t un un franc coureur c'est11t un type à un paspas [ ] àà part 0
20177svarv1NyonRV: Un type qui avaitavait [ ] uneune grande liberté de pensée0
20178svarv1NyonRV: De monmon [n] expérienceexpérience au Québec1nVN
20179svarv1NyonRV: Chose Tu voisvois [ ] unun mécanicien20 auto0
20180svarv1NyonRV: Chose Tu vois10 un mécanicienmécanicien [ ] autoauto0
20181svarv1NyonRV: Il estest [t] incapableincapable de te dire en français1t
20182svarv1NyonRV: LesLes [z] amortisseursamortisseurs sont des chockes1z
20183svarv1NyonRV: Et caetera Prononcé dans le cas-là avec unun [n] acavecac/avec une avec un un accent français1nVN
20184svarv1NyonRV: Et caetera Prononcé dans le cas-là avec un ac/avec une avec un unun [n] accentaccent français1nVN
20185svarv1NyonHE: on mais ça m'én RV: En être reconnaissant et estest [t] unun homme qui a1t
20186svarv1NyonHE: on mais ça m'én RV: En être reconnaissant et est11t unun [n] hommehomme qui a1nVN
20187svarv1NyonRV: Qui a beaucoup lutté pour que la En plu/en plus de ça c'étaitétait [t] unun11n homme mais1t
20188svarv1NyonRV: Qui a beaucoup lutté pour que la En plu/en plus de ça c'était21t unun [n] hommehomme mais1nhV
20189svarv1NyonRV: Qui pratiquait le chinoischinois [ ] doncdonc le mandarin0
20190svarv1NyonRV: Puis qui était trèstrès [z] intéresséintéressé par ces cultures1z
20191svarv1NyonRV: Euh chinoiseschinoises [ ] enen fait10 orientales Il a aussi publié passablement de choses0
20192svarv1NyonRV: Euh chinoises20 en faitfait [ ] orientalesorientales Il a aussi publié passablement de choses0
20193svarv1NyonRV: AlorsAlors [ ] iciici on a le on a le problème0
20194svarv1NyonRV: Alors20 ici onon [n] aa le on a le problème1nVN
20195svarv1NyonRV: Alors20 ici on a le onon [n] aa le problème1nVN
20196svarv1NyonRV: ous onon [n] aa pas n a pas1nVN
20197svarv1NyonRV: ous on a pas nOn [n] aa pas1nVN
20198svarv1NyonRV: Hrm En français son son onon [n] esthest10h un peu conservateur1nVN
20199svarv1NyonRV: Hrm En français son son on estest [h] unun peu conservateur0h
20200svarv1NyonRV: En ce sens que par rapportrapport [h] auxaux langues hrm0h
20201svarv1NyonRV: Euh aux langueslangues [ ] anglaisesanglaises Parlons pas des11z Américains0
20202svarv1NyonRV: Euh aux langues20 anglaises Parlons pas desdes [z] AméricainsAméricains1z
20203svarv1NyonRV: nOn [n] aa pas la facilité de créer des mots nouveaux des no/néologismes1nVN
20204svarv1NyonRV: Le français reste attaché Moi j'y suissuis [ ] attachéattaché0
20205svarv1NyonRV: Je suissuis [ ] attachéattaché0
20206svarv1NyonRV: À utis/ dans la mesure du possible mais je m'y suis toujourstoujours [ ] efforcéefforcé je dis pas (x)0
20207svarv1NyonRV: À utiliser le vrai motmot [h] àà sa juste place bon0h
20208svarv1NyonRV: Ça c'estest [ ] uneune vieille optique mais0
20209svarv1NyonRV: AlorsAlors [ ] évidemmentévidemment que A/ Américain c'est pas linguiste comme la la jeune pers là0
20210svarv1NyonRV: (x) vous le chercher touttout [t] àà heure Vous reprendrez des références parce que alors ça c'est10 un1t
20211svarv1NyonRV: (x) vous le chercher tout11t à heure Vous reprendrez des références parce que alors ça c'estest [ ] unun0
20212svarv1NyonRV: Parce que j'enjen [n] aiai alors là vous11z allez rigoler hein1nVN
20213svarv1NyonRV: Parce que j'en ai alors là vousvous [z] allezallez rigoler hein1z
20214svarv1NyonRV: (rires) Laissez tomber des micros et puis commencercommencer [ ] àà HE: ui moi j'ai0
20215svarv1NyonHE: vu hier soir RV: À prendre desdes [z] exceptionsexceptions à la télé1z
20216svarv1NyonHE: C'était pour les millions Il faisait (X) RV: Mais oui onon [n] aa tout regardé1nVN
20217svarv1NyonHE: Tout de suite Une lèchefrite RV: ui maismais [ ] ilil savait que c'était le petit fi/0
20218svarv1NyonRV: Ben oui bien sûr que c'étaitétait [ ] uneune lèchefrite0
20219svarv1NyonRV: Mais parce que parce que rmesson il est paspas [ ] enen situation comme académicien0
20220svarv1NyonRV: D'aller chercher la lèchefrite puis de préparerpréparer [ ] unun plat10 au four0
20221svarv1NyonRV: D'aller chercher la lèchefrite puis de préparer20 un platplat [ ] auau four0
20222svarv1NyonRV: Les propositions qui ontont [ ] étéété faites de révision du français0
20223svarv1NyonHE: ui non c'est sûr Moi je suis à (x) RV: Il n'y a paspas [ ] unanimitéunanimité hein Des fois0
20224svarv1NyonHE: comme lèchefrite C'est c'est un mot RV: ui mais onon [n] aa vu on a vu que pers comprend non plus Mais moi je1nVN

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS