Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur svayb1 a trouvé 80 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
953svayb1NyonYB: PuisPuis [ ] onon est on savait pas trop10 à quoi comme hôtel prendre tu vois on avait0
954svayb1NyonYB: Puis10 on est on savait pas troptrop [ ] àà quoi comme hôtel prendre tu vois on avait0
955svayb1NyonYB: Puis10 on est on savait pas trop10 à quoi comme hôtel prendre tu vois onon [n] avaitavait1nVN
956svayb1NyonCB: PuisPuis [ ] ilil y a pas trente-six mille hôtels20 au centre RB: Puis à la trempe0
957svayb1NyonCB: Puis10 il y a pas trente-six mille hôtelshôtels [ ] auau centre RB: Puis à la trempe0
958svayb1NyonYB: Quatre n a on a CB: Tout cas c'est ce qu'onon [n] avaitavait payé on a payé1nVN
959svayb1NyonRB: Six sept ans sept ans CB: Attends nousnous [ ] onon avait20 une chambre à trois euh0
960svayb1NyonRB: Six sept ans sept ans CB: Attends nous10 onon [n] avaitavait20 une chambre à trois euh1nVN
961svayb1NyonRB: Six sept ans sept ans CB: Attends nous10 on avaitavait [ ] uneune chambre à trois euh0
962svayb1NyonCB: Moi j'étaisjétais [ ] avecavec euh0
963svayb1NyonCB: Parce que nous onon [n] avaitavait niqué le soir avant mais pas vous(rires)1nVN
964svayb1NyonCB: Alors oui il fallaitfallait [ ] uneune chambre à deux RB: Alors là0
965svayb1NyonCB: Il nous avait paspas [ ] amenéamené dans la chambre RB: Tu en veux tant0
966svayb1NyonYB: Tu as un ce genre un MacDo CB: MaisMais [h] auau Regent0h
967svayb1NyonCB: ous onon [n] avaitavait pas déjeuné là-bas en tout cas1nVN
968svayb1NyonYB: ui ben on a pas déjeuné parce que CB: ous onon [n] allaitallait20 au RB: Parce qu'on a parce qu'on a pris les1nVN
969svayb1NyonYB: ui ben on a pas déjeuné parce que CB: ous on allaitallait [ ] auau RB: Parce qu'on a parce qu'on a pris les0
970svayb1NyonCB: Mais est-ce que tu te rappelles que YB: En face tu as tu as renversé tonton [n] assietteassiette de cornflakes au Suisse euh Center1nVO
971svayb1NyonCB: on YB: on mais ça mais c'était le même que quandquand [t] nousnous on y avait20 été hein1tC
972svayb1NyonCB: on YB: on mais ça mais c'était le même que quand11tC nous onon [n] yy avait20 été hein1nVN
973svayb1NyonCB: on YB: on mais ça mais c'était le même que quand11tC nous on y avaitavait [ ] étéété hein0
974svayb1NyonCB: Mais oui tu te rappelles pas RB: ui bon votre machin nOn [n] avaitavait20 été 1nVN
975svayb1NyonCB: Mais oui tu te rappelles pas RB: ui bon votre machin n avaitavait [ ] étéété 0
976svayb1NyonCB: Mais oui onon [n] avaitavait20 été acheter des croissants là-bas YB: En tout cas1nVN
977svayb1NyonCB: Mais oui on avaitavait [ ] étéété acheter des croissants là-bas YB: En tout cas0
978svayb1NyonCB: La gueule parce qu'elle voulaitvoulait [ ] alleraller déjeuner20 au MacDo où je sais pas quoi0
979svayb1NyonCB: La gueule parce qu'elle voulait20 aller déjeunerdéjeuner [ ] auau MacDo où je sais pas quoi0
980svayb1NyonCB: ui oui mais oui nous onon [n] avaitavait20 été là-bas 1nVN
981svayb1NyonCB: ui oui mais oui nous on avaitavait [ ] étéété là-bas 0
982svayb1NyonCB: Tu as YB: Impeccable vu la taille des croissants et puis tu vasvas [ ] alleraller te faire chier20 au MacDo0
983svayb1NyonCB: Tu as YB: Impeccable vu la taille des croissants et puis tu vas10 aller te faire chierchier [ ] auau MacDo0
984svayb1NyonCB: Toute façon elle avaitavait [ ] unun train YB: on non impeccable à dix11z heures0
985svayb1NyonCB: Toute façon elle avait20 un train YB: on non impeccable à dixdix [z] heuresheures1z
986svayb1NyonCB: Tu verras quand tu irasiras [ ] uneune autre fois10 et puis10 il y a pas de trainsYB: h mais là on était dans la Queen's Way0
987svayb1NyonCB: Tu verras quand tu iras20 une autre foisfois [ ] etet puis10 il y a pas de trainsYB: h mais là on était dans la Queen's Way0
988svayb1NyonCB: Tu verras quand tu iras20 une autre fois10 et puispuis [ ] ilil y a pas de trainsYB: h mais là on était dans la Queen's Way0
989svayb1NyonRB: C'est la fin de xford Street fin x/xford Street CB: ui attends Marble Arche onon [n] aa dû prendre un1nVN
990svayb1NyonYB: Ah oui c'est tranquille RB: C'est cher CB: C'est le quartier desdes [z] IndiensIndiens1z
991svayb1NyonYB: ous on a payé CB: DesDes [z] indosindos indos cent Septante1z
992svayb1NyonCB: nOn [n] aa été manger20 indien20 un soir1nVN
993svayb1NyonCB: n a été mangermanger [ ] indienindien20 un soir0
994svayb1NyonCB: n a été manger20 indienindien [ ] unun soir0
995svayb1NyonRB: Puis bon n était à Londres CB: on mais paspas [ ] avecavec celui-là Mais j'y crois pas0
996svayb1NyonRB: C'était CrossAir et SwissAir qui se mettaient ensemble pour faire YB: ui ils faisaientfaisaient [ ] unun0
997svayb1NyonCB: Il étaitétait [ ] oùoù à Prangins YB: À Prangins0
998svayb1NyonCB: Mais toi tu commencescommences [ ] àà sept heures le matin RB: Ah oui0
999svayb1NyonYB: Il y en avait un je ai vu le matin CB: Je lesles [z] aiai même jamais vus ces panneaux1z
16982svayb1NyonLe village de Beaulieu estest [t] enen grand11t moi1t
16983svayb1NyonLe village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] moimoi1t
16984svayb1NyonLe Premier Ministre a enen [n] effeteffet dcid de faire tape dans cette commune au cours de sa tourne1nVN
16985svayb1Nyonses chemiseschemises [ ] enen soie0
16986svayb1Nyonquatrime aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en trente-six 1z
16987svayb1Nyonet plus rcemment sonson [n] usineusine de ptes10 italiennes1nVN
16988svayb1Nyonet plus rcemment son usine de ptesptes [ ] italiennesitaliennes0
16989svayb1NyonQu'est-ce qui a donc valu Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
16990svayb1Nyonlass des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mmes villes 0
16991svayb1Nyonlass des circuits20 habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mmes villes 0
16992svayb1NyonLe maire de Beaulieu Marc Blanc estest [t] enen revanche trs11z inquiet1t
16993svayb1NyonLe maire de Beaulieu Marc Blanc est11t en revanche trstrs [z] inquietinquiet1z
16994svayb1NyonLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] lectionslections1z
16995svayb1NyonComment plu/commentplucomment [,] enen plus viter les manifestations (X)0,
16996svayb1Nyonqui ontont [ ] eueu tendance se multiplier lors des visites20 officielles0
16997svayb1Nyonqui ont10 eu tendance se multiplier lors des visitesvisites [ ] officiellesofficielles0
16998svayb1Nyonconnat des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants de tout bo/tous les bords manifestent leur colre1z
16999svayb1NyonD'unDun [n] autreautre ct chaque voyage du Premier Ministre1nVN
17000svayb1Nyonet assure que touttout [t] estest fait pour le protger1th
17001svayb1Nyonr un gros dtachement de police comme on a onon [n] enen a vu Jonquire1nVN
17002svayb1Nyonr un gros dtachement de police comme on a on enen [n] aa vu Jonquire1nVN
17003svayb1Nyonet des (X) et des vrfications identit risquent de provoquerprovoquer [ ] uneune explosion0
17004svayb1NyonDans le coin onon [n] estest jaloux de notre libert1nVO
17005svayb1NyonousNous [z] avonsavons le soutien du village entier1z
17006svayb1NyonDe plus quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dpche du Centre L'Express 1z
17007svayb1Nyonindiqueraient que desdes [z] activistesactivistes des comm/ 1z
17008svayb1Nyondes communes voisines prparentprparent [ ] uneune journe chaude au Premier Ministre0
17009svayb1NyonQuelques fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient mme entam un jene prolong dans glise de Saint Martinville0
17010svayb1NyonLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [h] quel saint se vouer0h
17011svayb1NyonIl a le sentiment de se trouver dansdans [z] uneune impasse stupide1z
17012svayb1NyonIl estest [t] ilil est11t en dsespoir de cause3t,
17013svayb1NyonIl est13t il estest [t] enen dsespoir de cause1t,
17014svayb1Nyonpour vrifier si son village tait vraimentvraiment [ ] X(X) une tape (X) ncessaire dans la tourne prvue0

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS