Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 21abm1 a trouvé 298 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
2936221abm1DijonLe Premier Ministre ira-t-il à Beaulieu?
2936321abm1DijonLe village de Beaulieu est en grand émoi.
2936421abm1DijonLe Premier Ministre a en effet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin d'année.
2936521abm1DijonJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec, ses chemises en soie, un champion local de course à pied (Louis Garret),
2936621abm1Dijonquatrième aux jeux olympiques de Berlin en 1936, et plus récemment, son usine de pâtes italiennes.
2936721abm1DijonQu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grand honneur?
2936821abm1DijonLe hasard, tout bêtement, car le Premier Ministre, lassé des circuits habituels qui tournaient toujours autour des mêmes villes, veut découvrir ce qu'il appelle ' la campagne profonde ' .
2936921abm1DijonLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - est en revanche très inquiet.
2937021abm1DijonLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis les élections.
2937121abm1DijonComment, en plus, éviter les manifestations qui ont eu tendance à se multiplier lors des visites officielles ?
2937221abm1DijonLa côte escarpée du Mont Saint-Pierre qui mène au village connaît des barrages chaque fois que les opposants de tous les bords manifestent leur colère.
2937321abm1DijonD'un autre côté, à chaque voyage du Premier Ministre, le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche et s'assure que tout est fait pour le protéger.
2937421abm1DijonOr, un gros détachement de police, comme on en a vu à Jonquière, et des vérifications d'identité risquent de provoquer une explosion.
2937521abm1DijonUn jeune membre de l'opposition aurait déclaré:
2937621abm1DijonDans le coin, on est jaloux de notre liberté.
2937721abm1DijonS'il faut montrer patte blanche pour circuler, nous ne répondons pas de la réaction des gens du pays.
2937821abm1DijonNous avons le soutien du village entier.
2937921abm1DijonDe plus, quelques articles parus dans La Dépêche du Centre, L'Express, Ouest France et Le Nouvel Observateur
2938021abm1Dijonindiqueraient que des activistes des communes voisines préparent une journée chaude au Premier Ministre.
2938121abm1DijonQuelques fanatiques auraient même entamé un jeûne prolongé dans l'église de Saint Martinville.
2938221abm1DijonLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plus à quel saint se vouer.
2938321abm1DijonIl a le sentiment de se trouver dans une impasse stupide.
5113121abm1DijonE : Ouais mais toi, en même t/, enfin, je veux dire, même toi, en même temps tu, quand tu, genre pour tes loisirs, tu restes pas à Nlieu quoi, tu vas, tu vas à Dijon ou euh, enfin,
5113221abm1DijonE : tu vois, genre quand tu as envie de bouger y, c'est vrai qui a pas de Cafés, il y a rien quoi en fait.
5113321abm1DijonBM : Ouais, il y a pas de Cafés, il y a rien, enfin il y a pas de vie euh, il y a, il y a rien qui est fait pour la vie euh.
5113421abm1DijonBM : la vie nocturne quoi, les trucs euh, mais bon, en même temps tu vois tu, il y a, il y a pas non plus, il y a pas plus euh, il y a pas plus aux Grésilles, il y a pas plus.
5113521abm1DijonBM : C'est vrai que c'est des quartiers qui sont morts le soir quoi, mais euh.
5113621abm1DijonBM : N'empêche que y, la journée ils sont un minimum vivants.
5113721abm1DijonE : Ouais, tu vois des gens, mais tu sais Chenôve aussi hein, il y a des endroits où tu vois que dalle hein.
5113821abm1DijonBM : Ouais, ouais Chenôve ouais, mais bon, tu vois les, les quand même ce qui sert de, de place euh.
5113921abm1DijonBM : C'est animé, tu vois, rien que, rien que tu regardes le marché de Chenôve il a une, tu vois, il a quand même une certaine ampleur alors que tu regardes le marché de Talant.
5114021abm1DijonE: Il y a un marché à Talant ?
5114121abm1DijonBM : Ouais, il y a un petit marché à Talant, mais c'est trois, tu vois, c'est trois, trois pauvres trucs euh, c'est.
5114221abm1DijonBM : Il y a aucune vie quoi, c'est pas un, c'est pas un marché euh.
5114321abm1DijonE : C'est bizarre hein quand même hein ?
5114421abm1DijonBM : Ouais, c'est un peu, c'est un, c'est un peu moribond quoi.
5114521abm1DijonE : Et les gens, tu crois que les gens y, c'est les gens, c'est dû aux gens de Talant ou euh ?
5114621abm1DijonBM : Ben non, je pense tu sais après je pense c'est, je pense c'est des volontés quoi, je pense euh, voilà, de toute façon euh.
5114721abm1DijonBM : Il y a pas de, il y a pas, le, le truc quand c'est le marché à Talant, il est sur le parking euh, sur le parking du centre commercial.
5114821abm1DijonBM : Effectivement c'est pas un lieu pour que, tu vois, ça se développe pas quoi, c'est pas, c'est pas un lieu qui est fait pour, il y a, il y a rien de prévu pour quoi, il y a pas un lieu spécifique.
5114921abm1DijonBM : Donc effectivement ça. Ouais, ouais, ouais il y a pas de.
5115021abm1DijonBM : Mais en même temps tu vois (XX) < E : Si, il y a le centre historique et il est quand même bien le.> Ouais, ouais le, ouais la vieille ville elle est bien, et puis même euh, même je le trouve quand même plutôt euh.
5115121abm1DijonBM : Tu vois, il y a, tu as, tu as pas, tu as pas l'effet du, d'une cité
5115221abm1DijonBM : que tu peux avoir euh, que tu peux avoir dans, dans vachement d'autres quoi, tu as pas de, tu as pas des gros blocs, c'est des, tu vois la morphologie de Talant, c'est des petites collines euh, c'est des petits trucs euh.
5115321abm1DijonBM : Ce qui fait que, ben les immeubles ils ont quand même été relativement
5115421abm1DijonBM : bien intégrés je trouve, tu vois elle, elle est plutôt pas mal après c'est vachement euh.
5115521abm1DijonE : Ouais tu, ouais tu as des, tu as une belle vue sur le lac Kir.
5115621abm1DijonBM : Ouais tu as une belle, non tu as une, pas que ça quoi, mais je trouve que.
5115721abm1DijonBM : Même comme c'est implanté, il y a quand même vachement d'espaces verts, il y a, tu vois c'est.
5115821abm1DijonBM : C'est des petits, c'est, tu vois, tu as pas, tu as pas l'impression que tu es dans une grosse cité où tu es écrasé, tu vois euh.
5115921abm1DijonBM : A part les trucs c'est, ouais le, moi je les trouve quand même plutôt bien foutu au niveau architecture comme.
5116021abm1DijonE : Ouais, c'est vrai que pour ça ils ont quand même euh assuré un minimum, mais ça reste en même temps des gros blocs, enfin, les immeubles qu'il y a euh,
5116121abm1DijonE: tu vois, je sais pas si les conditions de vie à l'intérieur c'est, enfin, si c'est quand même euh.
5116221abm1DijonBM : Ouais, ouais, enfin bon ouais, après ça reste les, les, tu vois, les immeubles, tu vois je pense, au niveau des espaces, c'est pas plus grand, c'est pas.
5116321abm1DijonBM : Mais n'empêche que, tu vois, tout ce qui est, quand tu sors euh, le, je trouve que c'est plutôt euh, c'est plutôt agréable comme cadre de vie quoi.
5116421abm1DijonBM : Et puis même enfin euh.
5116521abm1DijonBM : C'est encore différent, moi je sais quand j'étais gamin ici euh, tu as, tu es tout de suite à, tu as la ville et la campagne quoi, tu es vraiment, tu es tout de suite à la campagne, c'est ultra sauvage et tout euh.
5116621abm1DijonBM : Enfin moi je, moi je sais que je, j'ai l'impression que ça se fait moins aussi quoi, c'est, enfin c'est bizarre, je sais pas trop, je sais pas trop à quoi c'est dû ça, mais.
5116721abm1DijonBM : Moi quand j'étais gamin, on était tout le temps, tout le temps fourré dans les combes euh, tu vois, faire la, faire les cons.
5116821abm1DijonBM : Et tous, tous les mecs que je revois de mon époque et on, tu vois, on délire parce que.
5116921abm1DijonBM : On a eu, tu vois, les, les, les deux vies quoi, et un citadin, tu vois euh,
5117021abm1DijonBM : périurbain, et puis en même temps euh, la campagne quoi. Ça c'est euh, excellent.
5117121abm1DijonE : Mais tu en revois souvent des mecs de Nlieu ouais, en fait tous les c'est des euh ?
5117221abm1DijonBM : Ouais, j'ai vu pas mal de mecs, en fait c'est, c'est marrant, là je suis revenu à Dijon, et (X) je vois plus du tout les, les gens que.
5117321abm1DijonBM : Je fréquente plus du tout les mêmes cercles de gens que j'ai, que j'avais enfin mes potes euh.
5117421abm1DijonBM : Après il y en a quelques uns, tu vois, qui ont, qui fréquentent plus ou moins les mêmes lieux où on arrive à se croiser de temps en temps.
5117521abm1DijonBM : Puis euh, ouais, par hasard, je suis retombé sur euh quelques euh, quelques potes euh, de Nlieu.
5117621abm1DijonBM : Mais euh, ouais c'est euh, ouais c'est.
5117721abm1DijonBM : Enfin, ouais c'est, enfin moi en tout cas ça me fait rigolo, parce que c'est.
5117821abm1DijonBM : C'est p/, c'est p/, c'est plus du tout, j'ai, je me, je suis dans le même ville, dans les mêmes lieux,
5117921abm1DijonBM : mais avec euh, tu vois, une vie différente, tu vois, en ayant trois ans un peu, tu vois, où comme ça tu as coupé les ponts avec plein de gens.
5118021abm1DijonBM : Et tu reviens, et en fait vu que mon a/, activité professionnelle là, tu sais, qui est,
5118121abm1DijonBM : qui est relativement en contact avec pas mal de gens, tu te retrouves euh.
5118221abm1DijonBM : Enfin euh, vu qu'elle prends déjà une grosse part du temps euh, tu te retrouves plus avec des gens euh, à fréquenter des gens avec qui tu bosses.
5118321abm1DijonBM : Et euh, c'est complètement d'autres gens, enfin tu.
5118421abm1DijonBM : Un, tu vois, un autre regard, un autre regard sur le, sur la ville dans laquelle tu es quoi, avec le recul de, de gens que tu vois, tu sais qui, qui ont pas bougé de Dijon et.
5118521abm1DijonBM : Et euh, ça fait un drôle d'effet quoi.
5118621abm1DijonE : Ouais, c'est clair ouais. Ouais, du coup tu as plus de, maintenant c'est plus des gens qui sont euh, sur Dij/, enfin ouais.
5118721abm1DijonE : Ah bon, quand, c'est vrai quand tu es sur Nlieu, tu es aussi sur Dijon quoi en fait, c'est ça qui est.
5118821abm1DijonBM : Ouais, ben ouais, c'est ça ouais. Ben non, c'est, toute façon c'est euh, pff l'agglomération quoi ça.
5751421abm1Dijon1 mal
5751521abm1Dijon2 épais
5751621abm1Dijon3 jeune
5751721abm1Dijon4 beauté
5751821abm1Dijon5 bêtement
5751921abm1Dijon6 chemise
5752021abm1Dijon7 miette
5752121abm1Dijon8 blanc
5752221abm1Dijon9 agneau
5752321abm1Dijon10 aspect
5752421abm1Dijon11 explosion
5752521abm1Dijon12 islamique
5752621abm1Dijon13 mâle
5752721abm1Dijon14 épée
5752821abm1Dijon15 jeûne
5752921abm1Dijon16 botté
5753021abm1Dijon17 bouleverser
5753121abm1Dijon18 petit
5753221abm1Dijon19 mouette
5753321abm1Dijon20 blond

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS