Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 21acp1 a trouvé 270 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
623821acp1DijonCP: Mais même à la base c'est pas une ville qui euh, c'est pas une île euh, trop euh, avec des lagons quoi. Et euh, ça donne pas du tout le même paysage euh, tu peux pas te baigner presque.
623921acp1DijonE: On peut pas se (XX) ?
624021acp1DijonCP: Non, presque pas. Ah non j'exagère à fond. (rires) Ouais, tu as deux, en fait, si tu veux, tu as un périmètre il fait deux cent quatre vingt kilomètres quoi, le périmètre de l'île.
624121acp1DijonCP: Et euh honnêtement, si il y a maximum cinquante kilomètres, en zone baignade,
624221acp1DijonCP: c'est le maximum, et euh, la zone baignade tu peux avoir de l'eau jusqu'à cinquante centimètres, jusque euh au lagon et après le lagon, tu te baignes pas, il y a des requins quoi,
624321acp1DijonCP: tu vois si t'appelles une zone baignade te foutre les pieds dans l'eau, évidemment tu peux te baigner quoi, mais euh, tu sais c'est limité quoi.
624421acp1DijonE: Ah je pensais pas que c'était comme ça, je pensais qu'il y avait plus de plages.
624521acp1DijonCP: Mais non mais il y a, il y a trois pauvres plages, et puis c'est des plages qui pourraient être enfin, après euh, il y a une plage qui est super mortelle parce qu'elle est en sable noir et tout, c'est du sable volcanique c'est, elle est grandiose quoi, mais bon euh.
624621acp1DijonE: Tu peux pas te baquer quoi.
624721acp1DijonCP: Pas trop loin quoi, et puis l'eau elle est super violente. Ouais, c'est ça en fait, tu te baignes dans les rivières euh, dans les cirques euh,
624821acp1DijonCP: enfin c'est, c'est super cool, mais en fait, tu vas pas sur cette île là pour euh te baigner, tu y vas pour marcher quoi.
624921acp1DijonCP: Enfin, tu vois dans l'optique, c'est plutôt de la randonnée qu'il faut faire euh. C'est super euh, c'est super cool.
625021acp1DijonE: Et les gens sont bien au moins, enfin ?
625121acp1DijonCP: Ben pfff. Ouais si, si ben, ils sont bien comme partout quoi enfin.
625221acp1DijonCP: Ils sont pas plus mal qu'ailleurs quoi (rires).
625321acp1DijonE: Non mais tu enfin euh, ils sont pas chiants non plus quoi?
625421acp1DijonCP: Non, non, ils sont pas chiants quoi, mais après euh, non mais (XXXX), j'ose plus rien dire parce que je me suis engueulée avec Npers là-dessus (rires) (X).
625521acp1Dijon E: Ouais, parce que lui il a bien kiffé quand même.
625621acp1DijonCP: Mais non, mais moi j'ai super bien kiffé et tout, les gens ils sont sympas et tout, mais je veux dire euh, enfin c'est pas le melting-pot qu'on peut croire et qu'on attend quoi.
625721acp1DijonCP: Parce que c'est, il y a euh, je sais pas combien d'ethnies c'est clair mais elles sont bien réparties dans l'île et elles sont bien, enfin tu vois euh, entre elles quoi.
625821acp1DijonCP: Ben non mais. Enfin tu vois déjà euh, finalement euh.
625921acp1DijonCP: C'est plus une colonie, enfin c'est considéré, c'est plus considéré comme une colonie, mais comme un département réellement depuis à peu près euh, une vingtaine d'années quoi.
626021acp1DijonCP: Donc les gars qui se sont fait exploiter euh, enfin tu vois euh, enfin je veux bien euh, tu sais on efface tout et on recommence quoi (rires).
626121acp1DijonCP: Ils ont subit quoi donc euh, ils ont un peu du mal à encaisser la pilule quoi et ils sont super méfiants vis à vis des blancs quoi, ce qui se comprend quoi.
626221acp1DijonCP: Et euh, enfin ils sont pas désagréables quoi, mais ils viendront jamais vers un blanc quoi. Déjà c'est un blanc qui va vers lui quoi, enfin tu vois, après si tu vas vers eux, ils sont sympas quoi. Enfin, il y a pas de soucis quoi.
626321acp1DijonCP: Mais ils sont craintifs, ils sont méfiants, enfin, et c'est normal quoi.
626421acp1DijonCP: Et après euh, si tu veux, au nord-est il y a euh, tous les peuples issus de l'Inde en fait, parce que ils sont dirigés euh, vers l'Inde quoi, enfin vers euh.
626521acp1DijonCP: Parce qu'en fait c'est vachement orienté selon les religions aussi quoi. Ouais, ouais.
626621acp1DijonCP: Ben, en fait en même temps, tout le monde croit en tout quoi. Enfin, tu vois, tu as ta religion de base et puis après tu prends ce qui t'intéresse dans toutes euh.
626721acp1DijonCP: Le principal c'est que tu croies quoi. (rires) Je t'assures de temps en temps, on s'en fout de savoir en quoi tu croies, mais faut que tu croies quoi.
626821acp1DijonCP: Et puis après euh, non mais si, ça c'est cool quoi, enfin, il y a des mélanges qui sont super cool, mais en même temps euh.
626921acp1DijonCP: Le vrai mélange, il a lieu dans Saint Denis, dans Saint Pierre parce que c'est des villes quoi. Mais sinon, c'est comme partout quoi, je veux dire euh.
627021acp1DijonCP: Tu sais, les gens, ils se regroupent entre euh, entre ethnies quoi. Je crois que c'est naturel.
627121acp1DijonE: Ils se regroupent ou il y a des volontés qui les regroupent?
627221acp1DijonCP: Non, non, non, en même temps, enfin, il y a les deux quoi, (sonnerie du téléphone) il y a les deux à fond quoi. Ah je décroche pas, c'est mes parents. Il y a les deux à fond quoi, franchement.
627321acp1DijonCP: Enfin, tu vois, je pense qu'à la base, enfin, non l'ouest, déjà c'est investi par les blancs, mais évidemment c'est la région la plus facile à vivre quoi. (rires)
627421acp1DijonCP: Enfin, avec le soleil, les zones baignables euh, machin euh. Après les cirques, il y a pratiquement personne, et euh, dans les cirques, en fait c'est souvent des peuples euh,
627521acp1DijonCP: des anciens esclaves, des anciens esclaves qui se sont enfuis. Et euh, du coup ils ont fait des petites communautés là-bas quoi.
627621acp1DijonCP: Mais eux, ils sont super isolés parce que dans un cirque, tu es dans une prison quoi. Et la Réunion, si tu réfléchis bien, c'est une prison quoi (rires).
627721acp1DijonCP: Parce que tu sais tu es dans un cirque, non mais dans un cirque, tu sais, tu as des remparts de quatre cent mètres quoi, et tu es sur une île quoi, et une île, tu es quand même euh,
627821acp1DijonCP: tu sais emprisonné de ton océan quoi, enfin, tu sais, tu es limité en mouvements quoi. Et c'est des gens du coup qui bougent pas quoi, enfin.
627921acp1DijonE: Ils foutent quoi là-bas, ils ?
628021acp1DijonCP: Ben, il y a quarante pour cent de chômage quoi. Enfin pff, il y a huit cent mille habitants euh, enfin c'est la démesure et leur île là enfin, ils sont en train de la bousiller quoi enfin, tous quoi.
628121acp1DijonE: Mais comment ils la bousillent ?
628221acp1DijonCP: En étant trop nombreux quoi. Enfin euh, (rires) non mais il faut qu'ils se qu'ils se cassent quoi. Enfin vraiment quoi, et franchement et je sais pas pourquoi ils se, ils font autant chier pour les obtentions de visas et compagnie quoi, parce que, là euh, il y a un truc à faire et vite quoi, puisque pff.
628321acp1DijonE: Mais pourquoi il leur, il leur faut pas de visa pour se casser, si ?
628421acp1DijonCP: Ben non, même pas, mais je sais pas pourquoi ils se cassent pas d'ailleurs. Mais il faut qu'ils se cassent quoi.
628521acp1DijonE: Tu sais comment ça a été colonisé ou euh, enfin pourquoi d'ailleurs ça a été colonisé ou euh ? Il y a des richesses ?
628621acp1DijonCP: En fait, je sais plus comment ça a été colonisé hein, enfin (X), le départ, je sais plus quoi, mais après.
628721acp1DijonCP : Enfin, au niveau de l'Océan Indien, c'est pas mal parce que c?était, il y avait Madagascar aussi les îles euh, tout à côté, enfin c?était un peu le fief de la France quoi. Et l'Angleterre, ils avaient l'Afrique du Sud.
628821acp1DijonCP: Et euh, tu sais ça, c'est (X), enfin c'est pas (XX), c'est pas, c'est loin, mais c'est près quand même enfin, tu vois par rapport à la France quoi.
628921acp1DijonCP: Elles sont éloignées, mais par rapport à la France, c'est pas très euh, et donc ça faisait concurrence à l'Angleterre aussi, donc c?était stratégiquement important de le conserver quoi.
629021acp1DijonCP : Après euh, au niveau euh, quand c?était le sucre de canne et tout euh, enfin. Et c'est super beau enfin, si, il y avait plein de raisons.
629121acp1DijonCP : Enfin, il y a de la vanille euh. Tu vois, il y a plein de produits tropicaux qu'ils ont jamais pu (X) faire pousser en France quoi.
629221acp1DijonCP: Ça, c'est une île tropicale quoi. Ouais, et puis maintenant euh. Mais euh, pff.
629321acp1DijonE: Mais comment ça se fait qu'ils se tapent quarante pour cent de chômeurs? Il y a rien, il y a rien ne ils ont rien à faire ou euh?
629421acp1DijonCP: Déjà franchement, il y a vachement de monde, en plus il y a pas grand chose à faire, mais enfin, je veux dire, c'est pas des fainéants quoi, c'est que à partir du moment où ils ont industrialisé et mécanisé euh, ce qui est pas un mal euh, toute l'exploitation de la canne à sucre,
629521acp1DijonCP: toutes les main d'oeuvre, tous les mecs qui, qui bossaient dans les champs, ils se sont retrouvés à rien faire quoi.
629621acp1DijonCP: Après euh, c'est une île quoi, donc les possibilités, elles sont super limitées quoi. Enfin, tu vois, tu as un potentiel qui est fixe et ce qui se are/, qui se renouvelle pas quoi.
629721acp1DijonCP: Et là, ils sont en train euh, de crève le euh, ouais exactement quoi.
629821acp1DijonE: Mais il y a le tourisme quand même non ça leur ?
629921acp1DijonCP: Ouais mais même, même eux. Enfin je veux dire (rires) (XX) enfin tu vois tout le monde quoi.
630021acp1DijonCP: Parce qu'en fait, le truc c'est que, à la Réunion il y a euh, un truc qui est super, il y a une forêt euh,
630121acp1DijonCP: il y a déjà, il y a de la forêt primaire, c'est-à-dire que c'est de la forêt qu'a jamais euh, eu de métissage vu que c'est une île.
630221acp1DijonCP: Et euh, c'est euh, il y a plein d'espèces endémique du coup. Et euh, et il y en a plus que soixante treize hectares quoi.
630321acp1DijonCP: Tout le reste euh, ils ont mis du thé euh, enfin tout est transformé euh, il y a. Ben.
630421acp1DijonCP: Voilà, c'est ça, elle l'est de moins en moins, et ils font des trucs de sau/, et ça ils ont déjà niqué ça, les poissons il y en a plus quoi, faut pas se leurrer euh, le corail il est mort (rires),
630521acp1DijonCP: non mais enfin tu vois ils, ils sont en train de niquer tout à une vitesse hallucinante quoi.
630621acp1DijonE: Ouais parce que c'est récent là le fait qu'ils détruisent tout ou euh, c'est (XXX) non ?
630721acp1DijonCP: Au niveau démographique euh, ils sont vraiment trop nombreux quoi parce qu'en fait déjà il y a la politique de l'argent braguette ils appellent ça quoi. Et euh parce que,
630821acp1DijonE: C'est quoi ça ?
630921acp1DijonCP: C'est euh, la, la CAF, ils appellent ça l'argent braguette, quoi et ils se font tous euh, genre des dix gosses euh, mais ils le disent quoi, ils le revendiquent et tout euh.
631021acp1DijonCP: Parce qu'en fait, il y en a plein c'est des Comoriens, des Mauriciens, et eux ils ont pas tous les aides du système français quoi. Donc ils viennent, et finalement euh, c'est facile de euh, enfin tu vois euh, de rien faire quoi.
631121acp1DijonCP: Le système, il le permet trop quoi, enfin, tu vois, enfin je dis pas ça euh, c'est pas une critique contre le enfin tu vois euh.
631221acp1DijonCP: Enfin je, enfin c'est, enfin j'essaye de, enfin tu vois c'est pas un jugement de valeur quoi, et euh.
631321acp1DijonE: Ouais, donc du coup, ils se pointent et ils euh.
631421acp1DijonCP: Et voilà donc, du coup eux ils se pointent, il y a plein de gosses de, au large, et forcément, vu qu'il y a plein de gosses, ils font eux aussi plein de gosses, et tu vois c'est exponentiel, la croissance démographique elle est exponentielle quoi.
631521acp1DijonCP: Et alors ils construisent des routes euh, ils pff, ils bousillent tout quoi, ils sont en train de tout bousiller quoi.
631621acp1DijonCP: Et euh, mais tous hein, enfin, tu vois, il y a pas euh, enfin c'est pas un peuple en particulier, c'est les Réunionnais, alors là pour le coup, ils sont unis dans la destruction. (rires) Je vais te dire il y a pas de souci quoi mais euh.
631721acp1DijonE: Mais c'est bizarre, il y a pas des, il y a pas genre un parti écolo ou euh?
631821acp1DijonCP: Ben pas trop, mais en même temps.
631921acp1DijonE: Des trucs comme ça, enfin.
632021acp1DijonCP: Ben, pas.
632121acp1DijonCP: Ben pas beaucoup de monde hein. Enfin d'ailleurs, j'avais rencontré un Réunionnais, enfin on a, on avait fait du stop avec un Réunionnais, et lui il était parti justement habiter quinze ans en France quoi.
632221acp1DijonCP: Et il faisait partie des mecs qui étaient mais vénère parce que lui il est pêcheur à la base et euh,
632321acp1DijonCP: ce gars là, il pêchait euh, quand il est parti, il y avait du poisson au large et tout, et tu as plein de règles euh, tu sais tu as des règles de pêche normalement tu dois pas tuer les mérous en dessous de telle longueur et tout quoi.
632421acp1DijonCP: Et euh, là il y a plus de mérous parce que en fait ils ont été tués trop petit, alors là ils ont coupé la croissance. En fait ils ont détruit tous les autres cycles, sauf euh, celui de euh, de l'homme quoi. Mais bon, ils vont se niquer quoi, puisque (rires).
632521acp1DijonE: C'est clair ça peut pas durer trop longtemps.
632621acp1DijonCP: Et ça va super vite quoi, franchement mais c'est l'halluce quoi
632721acp1DijonE: Je sais pas moi, on me parlait du paradis là-bas et tout
632821acp1DijonCP: Non, mais c'est super beau, non mais moi j'ai trouvé ça grandiose quoi, et je, enfin j'y retournerai, mais sans soucis euh, franchement c'est super beau quoi.
3996421acp1DijonLe Premier Ministre ira-t-il à Beaulieu?
3996521acp1DijonLe village de Beaulieu est en grand émoi.
3996621acp1DijonLe Premier Ministre a en effet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin d'année.
3996721acp1DijonJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec, ses chemises en soie, un champion local de course à pied (Louis Garret),
3996821acp1Dijonquatrième aux jeux olympiques de Berlin en 1936, et plus récemment, son usine de pâtes italiennes.
3996921acp1DijonQu'est-ce qui donc a valu à Beaulieu ce grand honneur?
3997021acp1DijonLe hasard, tout bêtement, car le Premier Ministre, lassé des circuits habituels qui tournaient toujours autour des mêmes villes, veut découvrir ce qu'il appelle ' la campagne profonde ' .
3997121acp1DijonLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - est en revanche très inquiet.
3997221acp1DijonLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis les élections.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS