Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 21amb1 a trouvé 326 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
21021amb1DijonLe Premier Ministre ira-t-il à Beaulieu?
21121amb1DijonLe village de Beaulieu est en grand émoi.
21221amb1DijonLe Premier Ministre a en effet décidé de faire étape dans cette commune au cours de sa tournée de la région en fin d'année.
21321amb1DijonJusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec, ses chemises en soie, un champion local de course à pied (Louis Garret),
21421amb1Dijonquatrième aux jeux olympiques de Berlin en 1936, et plus récemment, son usine de pâtes italiennes.
21521amb1DijonQu'est-ce qui donc a valu à Beaulieu ce grand honneur?
21621amb1DijonLe hasard, tout bêtement, car le Premier Ministre, lassé des circuits habituels qui tournaient toujours autour des mêmes villes, veut découvrir ce qu'il appelle ' la campagne profonde ' .
21721amb1DijonLe maire de Beaulieu - Marc Blanc - est en revanche très inquiet.
21821amb1DijonLa cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis les élections.
21921amb1DijonComment, en plus, éviter les manifestations qui ont eu tendance à se multiplier lors des visites officielles ?
22021amb1DijonLa côte escarpée du Mont Saint-Pierre qui mène au village connaît des barrages chaque fois que les opposants de tous les bords manifestent leur colère.
22121amb1DijonD'un autre côté, à chaque voyage du Premier Ministre, le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche et s'assure que tout est fait pour le protéger.
22221amb1DijonOr, un gros détachement de police, comme on en a vu à Jonquière, et des vérifications d'identité risquent de provoquer une explosion.
22321amb1DijonUn jeune membre de l'opposition aurait déclaré:
22421amb1DijonDans le coin, on est jaloux de notre liberté.
22521amb1DijonS'il faut montrer patte blanche pour circuler, nous ne répondons pas de la réaction des gens du pays.
22621amb1DijonNous avons le soutien du village entier.
22721amb1DijonDe plus, quelques articles parus dans La Dépêche du Centre, L'Express, Ouest France et Le Nouvel Observateur
22821amb1Dijonindiqueraient que des activistes des communes voisines préparent une journée chaude au Premier Ministre.
22921amb1DijonQuelques fanatiques auraient même entamé un jeûne prolongé dans l'église de Saint Martinville.
23021amb1DijonLe sympathique maire de Beaulieu ne sait plus à quel saint se vouer.
1739821amb1DijonE: Et tu lis beaucoup?
1739921amb1DijonMB : Ouais, ben oui (rires). Je fais un peu que ça. D'ailleurs c'est chiant. Ben oui, je peux presque plus lire pour moi, ça m'énerve.
1740021amb1DijonE: C'est que euh, que les, les, que les traductions ?
1740121amb1DijonMB : Ben euh, non, non, non, mais euh, enfin je veux dire, moi-même j'adore lire, mais en plus j'en fais mon travail et du coup euh, des fois. Ah ouais, c'est chiant.
1740221amb1DijonMB : Ouais, voilà c'est ça, je suis en train, presque de perdre le plaisir de lire et, ça c'est un peu con.
1740321amb1DijonE : Ouais, mais euh, c'est peut-être que tu as trop de boulot quoi aussi, c'est euh, c'est peut-être ça.
1740421amb1DijonMB : Ouais, non, et puis en plus là je suis en train de développer une méthode, justement là, de lecture rapide euh.
1740521amb1Dijon E: Ah ouais tu fais ça ?
1740621amb1DijonMB : Ah ouais en, avec les textes en anglais parce qu'ils sont vraiment pas tous bien, il y en a un sur quinze qui est bien quoi. Donc ceux qui sont pas bien euh.
1740721amb1DijonE : Putain dans une autre langue, c'est dur hein, quand même euh.
1740821amb1DijonMB : Ouais mais c'est des livres pour la pff, non, non, tu vois.
1740921amb1DijonMB : Ben maintenant en lecture en anglais en tout cas euh, je suis super à l'aise quoi, euh, je, je lis euh, donc euh, finalement c'est comme en.
1741021amb1DijonMB : Quand tu vois quand l'auteur qu'il se répète euh, que au bout de trente pages tu sais pas encore où il veut en venir euh.
1741121amb1DijonMB : Ah ouais, que ouais, ouais.
1741221amb1DijonMB : Des fois je lis la première phrase, enfin, les trois premières phrases, les trois phrases du milieu, les trois phrases de la fin, et puis pfft. (rires)
1741321amb1DijonMB : Mais bon j'ai un peu euh, j'ai mauvaise conscience quand je fais ça quand même, parce que du coup un bouquin de trois cent pages euh, je peux le lire en deux heures quoi, tu vois. (rires)
1741421amb1DijonMB : Mais euh, quand après euh, les éditrices elles me demandent euh: 'Mais euh, pourquoi euh, pourquoi le personnage il change d'avis là ? (rires)
1741521amb1DijonMB : Je sais pas (rires). Parce que c'est chiant de toute façon, on l'achète pas.
1741621amb1DijonE : Mais tu, en fait ouais ton, ton boulot de lectrice là, tu continues donc et.
1741721amb1DijonMB : Ah ouais, ouais, ouais.
1741821amb1DijonE : C'est (XX) grosse part, de c'est un gros boulot ou euh ?
1741921amb1DijonMB : Oui, et puis c'est super mal payé donc euh.
1742021amb1DijonE : Mais c'est vraiment, tu as beaucoup euh, beaucoup de trucs à rendre euh ouais ?
1742121amb1DijonMB : Ouais, ouais, ben surtout, enfin là, plus trop mais euh, la maison d'édition pour Plon là, alors eux euh.
1742221amb1DijonMB : C'est vraiment un rythme euh. A chaque fois c'est des bouquins de quatre cents pages et euh, et elle m'en donne trois, faut que j'ai fini la semaine d'après quoi.
1742321amb1DijonE : Mais ils en reçoivent tant que ça, des trucs ?
1742421amb1DijonMB : Ah ils en reçoivent plein, putain, ils en, ils en publient pas beaucoup mais ils en reçoivent euh, c'est monstrueux tout ce qu'ils reçoivent quoi.
1742521amb1DijonMB : Tu vois, et puis en plus c'est ils sont soumis euh, c'est bizarre parce que ça fonctionne euh.
1742621amb1DijonMB : Par exemple un bouquin qu'ils, qu'ils lisent, s'ils décident de, de l'acheter, des fois même le bouquin il est pas publié dans la langue, enfin dans le pays d'origine.
1742721amb1DijonMB : Et il peut se passer euh, trois ans avant que le bouquin euh soit publié en France.
1742821amb1DijonMB : Mais par contre, dès qu'ils le reçoivent, c'est une question d'heures presque des fois euh, pour euh, entre. Mais parce que ils, c'est la, ouais voilà.
1742921amb1DijonMB : Alors du coup c'est, c'est la guerre entre toutes les, tous les autres lecteurs des autres boîtes euh, enfin, pas les lecteurs entre eux mais euh, les boîtes entre elles euh, c'est vraiment euh, < E : Ah ouais parce que en fait ouais les mecs ils distribuent à tout le.>
1743021amb1DijonMB : A tout le monde ouais, à toutes les, toutes les, toutes les maisons d'édition qui font euh, à peu près le même, tu vois.
1743121amb1DijonMB : D'ailleurs j'aimerais bien travailler dans une agence comme ça, ça doit être bien.
1743221amb1DijonMB : Tu vois, tu cibles euh, tu reçois des trucs et tu cibles en fonction de ce que font les gens et euh, mais tu les envoies euh, partout quoi. Donc euh.
1743321amb1DijonE : Et tu as, genre tu as pas des remords quand tu fais genre une fiche de lecture où tu assassines le bidule euh ?
1743421amb1DijonMB : Si euh, si surtout que des fois c'est des premiers romans et tout alors euh, non en général je suis gentille quoi, mais euh.
1743521amb1DijonMB : En même temps des fois c'est vraiment nul quoi, donc euh.
1743621amb1DijonMB : Et puis surtout quand tu as, enfin euh, là c'est devenu mon métier donc euh, j'en lis, j'en lis, j'en lis euh, quand je perds du, enfin tu vois ça m'énerve quoi.
1743721amb1DijonE : Et tu te lâches vraiment ou euh ?
1743821amb1DijonMB : Oh oui, je me lâche vraiment oui.
1743921amb1DijonE : Parce que tu fais une fiche de lecture et un compte-rendu quoi, c'est ça ouais ?
1744021amb1DijonMB : Enfin, un résumé, et puis une analyse.
1744121amb1DijonMB : Mais l'analyse elle est même pas littéraire quoi, enfin je veux dire euh, c'est vraiment euh, eux les éditeurs ils attendent euh, mon, ma sensation, c'est tout. Ils me demandent pas euh, tu vois.
1744221amb1DijonMB : Tout ce qui me, tout ce que j'ai appris en lettres euh, ça me sert pas beaucoup, c'est, tu vois.
1744321amb1DijonMB : Mais c'est normal, ils ont pas le temps de faire ça hein. C'est vraiment euh, il faut que, si ça me plaît euh, c'est bien euh, si ça me plaît pas euh, laisse tomber euh, tu vois.
1744421amb1DijonMB : Et en plus pour la jeunesse, c'est carrément euh, si moi ça me fait chier, il y a de très fortes chances que euh, les gamins ça les fasse encore plus chier, donc euh, tu vois, ils a/, ils réflech/.
1744521amb1DijonE : Mais comment tu fais pour savoir justement que ça va plaire à un, à un gamin quoi? C'est pas évident quoi.
1744621amb1DijonMB : C'est pas évident non, mais c'est vrai, mais, ah ben d'ailleurs euh, ils se plantent souvent hein.
1744721amb1DijonMB : Ils ont laissé passer Harry Potter, alors t'as que à voir, ouais.
1744821amb1DijonE : C'était passé à Plon ?
1744921amb1DijonMB : Non, à Flammar/ euh, au Père Castor, ils, ils l'ont lu, et puis ils ont pas voulu le prendre, parce que c'était trop long, parce que.
1745021amb1DijonMB : Ben ouais, tu vois, donc euh, des fois ils ont pas le nez creux hein. Ils sont comple/, ils se plantent, et puis des fois ils se plantent pas mais.
1745121amb1DijonMB : Mais ils ont euh, enfin, et puis aussi je sais leurs critères donc maintenant je choisis en fonction de leurs critères de publicabilité quoi.
1745221amb1DijonMB : Si le bouquin est trop long, si euh, si c'est une tranche d'âge euh, trop âgée euh, pour eux, enfin tu vois.
1745321amb1DijonMB : Si le sujet euh, les intéresse pas trop à priori euh, si euh.
1745421amb1DijonMB : Par exemple il y a un truc qu'ils détestent, c'est euh, dans tous, ça c'est bizarre hein, dans tous les romans il faut que euh,
1745521amb1DijonMB : faut pas que les enfants euh, les personnages enfants soient laissés pour compte complètement.
1745621amb1DijonMB : Alors il faut toujours qu'il y ait un adulte euh, qui euh, leur montre la voie. C'est, c'est bizarre hein ?
1745721amb1DijonMB : Par exemple si euh, il y a un, un orphelin euh, enfin tu vois euh.
1745821amb1DijonE : Il est pas orphelin en fait.
1745921amb1DijonMB : Et ben, il faut que soit il rencontre un prof, soit une assistante sociale, soit euh, un clochard mais euh, qui l'aide, enfin tu vois.
1746021amb1DijonMB : Faut qu'il y ait euh, une instance adulte qui euh, qui encourage l'enfant à grandir.
1746121amb1DijonMB : Alors ça si par exemple j'ai eu arrivé de lire des bouquins où euh, euh, mais noirs, sordides, enfin tu vois, un truc euh.
1746221amb1DijonMB : et euh, par contre hyper bien écrit euh, le personnage vachement intéressant et tout mais euh, j'étais obligé de dire euh, ben non.
1746321amb1DijonMB : C'est pas, c'est pas pour vous quoi, il y a pas d'adulte, donc euh.
1746421amb1DijonE : Mais c'est bizarre et ça c'est des, ils trouvent ça comment, enfin ces critères, ça vient d'où quoi, c'est ?
1746521amb1DijonMB : Ben c'est parce que. Ouais c'est eux qui décident, ouais, ouais parce que,
1746621amb1DijonMB : ils, eux en plus Le Père Castor, c'est une maison de, enfin c'est quasiment euh, la plus vieille euh, maison d'édition jeunesse,
1746721amb1DijonMB : donc ils ont une tradition euh, éducative euh, un peu euh, chrétien de gauche, tu vois, je ch/, non, c'est vrai en plus.
1746821amb1DijonMB : Donc il faut que ça soit euh,
1746921amb1DijonMB : ouvrir l'esprit mais en même temps euh, bien pensant euh, tu vois.
1747021amb1DijonMB : Ils ont pas trop euh, de courage euh, enfin ils prennent pas vraiment de risques quoi.
1747121amb1DijonMB : Par exemple Harry Potter euh, c'était beaucoup trop long pour eux parce que en plus ils ont des problèmes de fric tout ça, donc ils sont limités par euh, donc euh: 'Ah non c'est beaucoup trop long, ça marchera jamais euh.'
1747221amb1DijonE : Ils ont zappé.
1747321amb1DijonMB : Ils ont zappé ouais.
1747421amb1DijonMB : Et moi euh, plusieurs fois euh, pff, je vois passer des textes que je trouve super beaux euh, vachement euh, captivants et tout, mais euh,
1747521amb1DijonMB : ils, soit ils sont trop longs, soit euh, pff, soit c'est un petit peu trop âgé, soit euh, enfin tu vois.
1747621amb1DijonMB : Du coup euh, je dis que j'aime dans ma fiche de lecture mais euh, le truc y est pas pris et, je me dis c'est con parce que.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS