Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 42amg1 a trouvé 299 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
94242amg1RoanneE2: Npers quand tu as quitté Roanne pour aller habiter Neaux c'était en quelle année?
94342amg1RoanneM: Pouf euh, c'est euh, il y a pas.
94442amg1RoanneM: Pas loin de vingt.
94542amg1RoanneM: Plus de vingt ans attends que je calcule.
94642amg1RoanneM: Donc cinq ans chez Npers et
94742amg1RoanneM: Huit ans chez Npers cinq et huit treize, treize et sept vingt.
94842amg1RoanneM: Vingt ans que je suis à Neaux ça passe (rires) hein?
94942amg1RoanneE2: Ah oui et, et tu as commencé à, à quel endroit dans Neaux parce que tu as déménagé plusieurs fois?
95042amg1RoanneM: Euh au bourg chez à la place de chez Npers actuellement.
95142amg1RoanneM: Près de chez Npers près du cantonnier.
95242amg1RoanneM: Et là on est resté cinq ans.
95342amg1RoanneE2: Et tu avais une grande maison?
95442amg1RoanneM: pff oui, oui, oui aussi mais euh.
95542amg1RoanneM: Aussi grand que euh, l'appartement était aussi grand que celui que j'ai actuellement.
95642amg1RoanneM: Oh mais les pièces étaient peut-être un petit peu plus petites.
95742amg1RoanneM: Oh mais au niveau euh, du nombre de pièces c'était kif-kif.
95842amg1RoanneE2: Et après quand tu as été dans euh sur les Vavres?
95942amg1RoanneM: A la Vivre.
96042amg1RoanneE2: Ah c'est la Vivre.
96142amg1RoanneM: C'est la Vivre oui ben on, on a, on a suivi donc la maison appartenait au Npers.
96242amg1RoanneM: Donc ça a fait bien rire tout le monde puisque on, on est.
96342amg1RoanneM: Là où on est venu au tout début c'était le Npers qui était locataire.
96442amg1RoanneE2: Ah bon?
96542amg1RoanneM: Et qui a fait construire sa maison.
96642amg1RoanneM: Et après comme il a repris le commerce des parents.
96742amg1RoanneM: Donc il a laissé sa maison pour revenir dans le commerce.
96842amg1RoanneM: Et il nous a loué sa maison donc à ce moment-là on a dit que euh.
96942amg1RoanneM: On finirait là qu'on serait pas Npers quand même mais (rire).
97042amg1RoanneM: On l'avait quand même, sui/ suivi remplacé.
97142amg1RoanneM: Donc on est allé à la Vivre euh.
97242amg1RoanneE2: Et vous avez bien aménagé parce que c'était pas.
97342amg1RoanneM: Et les abords étaient loin d'être faits donc Npers a, a tout remis bien d'aplomb.
97442amg1RoanneM: Planté les haies, tout, tout fait quoi.
97542amg1RoanneM: Et puis voilà on est resté huit ans là huit ans là-haut.
97642amg1RoanneE2: Et les enfants étaient jeunes à ce moment-là.
97742amg1RoanneM: pff, pas euh.
97842amg1RoanneM: Non quand même enfin jeunes oui euh.
97942amg1RoanneM: Ils avaient quatorze seize ans à peu près euh.
98042amg1RoanneM: A l'époque on est resté là là-haut.
98142amg1RoanneM: Puisque Npers a, a euh.
98242amg1RoanneM: On était là-haut Npers a passé son euh son bac là-haut.
98342amg1RoanneM: Puisque il l'avait arrosé, (rires) bien arrosé. (rires)
98442amg1RoanneE2: Et ils se sont fait des bons copains là.
98542amg1RoanneM: Ah ben à Neaux ils ont ils avaient des bons copains.
98642amg1RoanneM: Neaux euh Saint-Sym dans les petits villages il y a une autre ambiance qu'à Roanne quoi.
98742amg1RoanneM: D'ailleurs moi je retournerais pas en ville enfin.
98842amg1RoanneM: Retournerais pas on peut jamais jurer de rien mais enfin bon.
98942amg1RoanneM: C'est quand même une autre une autre ville et.
99042amg1RoanneM: Tout le monde se connaît il y a des manifestations auxquelles on pa/, on participe.
99142amg1RoanneM: Tout le village participe.
99242amg1RoanneM: Comme tous les par exemple la galette des rois.
99342amg1RoanneM: Faite par la mairie où il y a tout le village qui est invité.
99442amg1RoanneM: Donc, c'est, c'est, c'est gratuit.
99542amg1RoanneM: Le maire fait son petit discours il présente ses voeux.
99642amg1RoanneM: Et là, tou/, toute la population vient.
99742amg1RoanneM: On est accueilli on a droit à un petit morceau de galette hein.
99842amg1RoanneM: A une petite coupe de champagne et.
99942amg1RoanneM: Et c'est bien sympa ça permet aux gens du village de se retrouver et.
100042amg1RoanneM: Et surtout les gens de la campagne en profitent ça leur fait une euh sortie.
100142amg1RoanneM: Pour euh les gens du monde agricole euh voilà.
100242amg1RoanneM: Donc euh il y a plein de petites choses comme ça qu'on n'a pas en ville quoi.
100342amg1RoanneM: Voilà et puis euh les contacts sont plus faciles euh.
100442amg1RoanneM: A la Vivre donc on avait noué des relations.
100542amg1RoanneM: Avec les le Npers notre plus proche voisin. (rires)
100642amg1RoanneM: Donc, c'était super parce que.
100742amg1RoanneM: Ben nouer des euh nouer des liens d'amitié et.
100842amg1RoanneM: Et puis on pour un oui pour un non ben voilà.
100942amg1RoanneM: On se payait euh on faisait des petites soirées café.
101042amg1RoanneM: On se passait un petit coup de fil vu qu'on était face à face.
101142amg1RoanneM: Alors euh souvent on disait euh.
101242amg1RoanneM: 'Allo c'est pour un dépannage la cafetière déborde.'
101342amg1RoanneM: 'Il faudrait vite, vite venir.' (rires)
101442amg1RoanneM: Donc on savait ce que ça voulait dire ou bien euh quand euh.
101542amg1RoanneM: Comme, Npers la femme du Npers travaillait euh, à la Nlieu.
101642amg1RoanneM: à la Nlieu à la Nlieu donc après la Nlieu elle remontait sur le coup de neuf heures du matin.
101742amg1RoanneM: Donc si j'étais sur ma terrasse.
101842amg1RoanneM: 'Hou hou tu t'arrêtes deux minutes' 'ah ben j'ai pas le temps' 'mais si juste le café est en train de couler.'
101942amg1RoanneM: Donc voilà on avait notre petit, voilà et c'est la, cette euh.
102042amg1RoanneM: C'est cette relation qui m'a le plus manquée lorsque j'ai à nouveau déménagé.
102142amg1RoanneM: Parce qu'on s'est éloigné un petit peu, et on est toujours euh super amis mais euh.
102242amg1RoanneM: Il faut, il faut, on n'a plus ce, ce petit truc sur le tas quoi tout de suite à.
102342amg1RoanneM: Voilà, donc on est resté huit ans quand même euh là-haut.
824942amg1Roanne Le Premier Ministre ira-t-il à Beaulieu?
825042amg1Roanne Le vige, le village de Beaulieu est en grand émoi.
825142amg1Roanne Le Premier Ministre a en effet décidé de faire étape dans cette commune.
825242amg1Roanne Au cours de sa tournée de la région en fin d'année.
825342amg1Roanne Jusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec.
825442amg1Roanne Ses chemises en soie un champion local de course à pied, Louis Garret.
825542amg1Roanne Quatrième aux jeux olympiques de Berlin en mille neuf cent trente-six et plus récemment.
825642amg1Roanne Son usine de pâtes italiennes.
825742amg1Roanne Qu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grand honneur?
825842amg1Roanne Le hasard tout bêtement car le Premier Ministre lassé des circuits habituels.
825942amg1Roanne Qui tournaient toujours autour des mêmes villes.
826042amg1Roanne Veut découvrir ce qu'il appelle, la campagne profonde.
826142amg1Roanne Le maire de Beaulieu Marc Blanc.
826242amg1Roanne Est en revanche très inquiet.
826342amg1Roanne La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis les élections.
826442amg1Roanne Comment en plus éviter les manifestations.
826542amg1Roanne Qui ont eu tendance à se multiplier, lors des visites officielles?
826642amg1Roanne La côte escarpée du Mont Saint-Pierre qui mène au village.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS