Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 54bmd1 a trouvé 705 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
2322554bmd1OgévillerE: Jeune fille, vous vous appelez ?
2322654bmd1OgévillerMD: Npers.
2322754bmd1OgévillerE: Npers. Avec un e ?
2322854bmd1OgévillerMD: Oui.
2322954bmd1OgévillerE: Et un accent ?
2323054bmd1OgévillerMD: Oui, au début.
2323154bmd1OgévillerE: Npers.
2323254bmd1OgévillerE: Ma nièce s'appelle Npers aussi, mais ça s'écrit sans e et sans accent. A l'américaine.
2323354bmd1Ogéviller(silence)
2323454bmd1OgévillerE: Et ton nom de famille, c'est ?
2323554bmd1OgévillerE: Que tu épelles ?
2323654bmd1OgévillerMD: Npers
2323754bmd1Ogéviller(silence)
2323854bmd1OgévillerMD: Npers
2323954bmd1Ogéviller(silence)
2324054bmd1OgévillerMD: Npers
2324154bmd1Ogéviller(silence)
2324254bmd1OgévillerMD: Npers
2324354bmd1Ogéviller(silence)
2324454bmd1OgévillerMD: Npers
2324554bmd1Ogéviller(silence)
2324654bmd1OgévillerMD: Npers
2324754bmd1Ogéviller(silence)
2324854bmd1OgévillerMD: Npers
2324954bmd1Ogéviller(silence)
2325054bmd1OgévillerMD: Npers
2325154bmd1Ogéviller(inspiration)
2325254bmd1OgévillerE: Et tu es née quand ?
2325354bmd1Ogéviller(silence)
2325454bmd1OgévillerMD: Le premier juin.
2325554bmd1Ogéviller(silence)
2325654bmd1OgévillerE: Premier juin. De quelle année ?
2325754bmd1OgévillerMD: Mille neuf,
2325854bmd1OgévillerMD: mille neuf cent quatre-vingt-quatorze. Euh, quatre-vingt-quinze.
2325954bmd1Ogéviller(silence)
2326054bmd1OgévillerE: Mille neuf cent quatre-vingt-quinze. Oh, tu les as pas encore, tes dix ans.
2326154bmd1OgévillerMD: Ah non, je vais les avoir.
2326254bmd1OgévillerMC: Cette année.
2326354bmd1OgévillerE: Ca te fait, un peu plus de neuf ans et demi .
2326454bmd1OgévillerE: On va mettre dix ans, hein, ça ira bien.
2326554bmd1Ogéviller(inspiration)
2326654bmd1OgévillerE: Tu es née où ?
2326754bmd1Ogéviller(slence)
2326854bmd1OgévillerMD: A Lunéville.
2326954bmd1Ogéviller(silence)
2327054bmd1OgévillerE: A Lunéville.
2327154bmd1Ogéviller(silence)
2327254bmd1OgévillerE: Et tu es venue à Ogeviller à quel âge ?
2327354bmd1OgévillerMD: Je sais pas.
2327454bmd1Ogéviller(silence)
2327554bmd1OgévillerE: Trois jours ? Quatre jours ?
2327654bmd1Ogéviller(rire)
2327754bmd1OgévillerE: Moins d'une semaine ?
2327854bmd1OgévillerE: Enfin, je veux dire, tu as toujours vécu à Ogéviller, en fait ?
2327954bmd1OgévillerMD: Bien, oui.
2328054bmd1Ogéviller(silence)
2328154bmd1OgévillerE: D'accord.
2328254bmd1Ogéviller(silence)
2328354bmd1OgévillerE: Dis ans à Ogéviller!.
2328454bmd1Ogéviller(silence)
2328554bmd1OgévillerE: Et tu habites toujours Ogéviller.
2328654bmd1OgévillerMD: Bien oui.
2328754bmd1OgévillerE: Tu as toujours habité dans cette maison là ?
2328854bmd1OgévillerMD: Oui.
2328954bmd1Ogéviller(silence)
2329054bmd1OgévillerMD: Enfin, je sais pas, non, (onomatopée interrogative:) mm,, je sais pas, faudra demander à maman.
2329154bmd1OgévillerE: Oh, je pense que tu l'aurais su, si vous aviez déménagé ?
2329254bmd1OgévillerE: Quand tu étais petite ?
2329354bmd1Ogéviller(silence)
2329454bmd1OgévillerMD: (onomatopée de doute:) Mm. Je sais pas.
2329554bmd1OgévillerMD: Euh, je pense que non, je suis pas sûre.
2329654bmd1OgévillerMD: Faudra qu'on demande.
2329754bmd1OgévillerE: Oh, bien, si jamais j'interroge une de tes soeurs tout à l'heure.
2329854bmd1Ogéviller(silence)
2329954bmd1OgévillerE: Je demanderai des précisions.
2330054bmd1OgévillerMD: C'est la grande, qui est malade.
2330154bmd1Ogéviller(silence)
2330254bmd1OgévillerE: Ah.
2330354bmd1OgévillerE: Qu'est-ce qu'elle a .
2330454bmd1OgévillerE: Aïe.
2330554bmd1OgévillerE: Elle a chopé la grippe, tu penses ?
2330654bmd1OgévillerMD: (onomatopée d'hésitation:) Mm. Je pense pas, non.
2330754bmd1OgévillerMD: Ca va assez.
2330854bmd1Ogéviller(bruit de fond)
2330954bmd1OgévillerE: Personne n'a rien eu, encore, dans votre famille.
2331054bmd1Ogéviller(silence)
2331154bmd1OgévillerMD: Euh, si, maman l'a eue, la grippe.
2331254bmd1OgévillerE: Ah.
2331354bmd1OgévillerE: Et tu es vaccinée ?
2331454bmd1OgévillerMD: Moi ?
2331554bmd1OgévillerMD: Je sais pas.
2331654bmd1Ogéviller(rire)
2331754bmd1OgévillerE: Tu as pas eu de piqûre ?
2331854bmd1Ogéviller(silence)
2331954bmd1OgévillerMD: Si, de temps en temps, mais pas, je sais pas si c'est sur la grippe ou autre part.
2332054bmd1OgévillerE: D'accord.
2332154bmd1Ogéviller(inspiration)
2332254bmd1OgévillerE: Alors. J'imagine que tu es à l'école ?
2332354bmd1OgévillerMD: Bien, oui.
2332454bmd1OgévillerE: Tu es en quelle classe ?

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS