Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 61abm1 a trouvé 723 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
1607761abm1DomfrontaisBM: Ben quand je vais à la retraite, quand je vais être à la retraite, ben j'espère avoir un petit peu de temps de libre, parce que j'en ai pas eu beaucoup jusque là.
1607861abm1DomfrontaisBM: Puis bon euh, je pense que, que je mériterais bien la prendre parce que ça fait un moment que je bosse quand même.
1607961abm1DomfrontaisBM: Depuis l'âge de seize ans. Bon ben je tâcherai des,
1608061abm1DomfrontaisBM: de m'occuper un petit peu, tout en aidant quand même encore, parce que, il faut rester dans,
1608161abm1DomfrontaisBM: dans le circuit.
1608261abm1DomfrontaisCM: Tu vas prendre des vacances peut-être.
1608361abm1DomfrontaisBM: Pff oui enfin des petites vacances oui.
1608461abm1DomfrontaisCM: Tu as pas envie de faire un voyage?
1608561abm1DomfrontaisBM: Pff, peut-être, on sait jamais mais. CM: ça fait combien de temps que tu es pas parti en voyage?
1608661abm1DomfrontaisBM: Ah ben,
1608761abm1DomfrontaisBM: j'en ai jamais fait.
1608861abm1DomfrontaisCM: Bon ben voilà. Sinon euh, tu penses que Npers il va reprendre la ferme non?
1608961abm1DomfrontaisBM: Ben peut-être mais, ça dépend de,
1609061abm1DomfrontaisBM: ça dépend de tout ce qu'il va se passer hein parce que, c'est pas évident, on est dans des périodes,
1609161abm1DomfrontaisBM: un peu difficiles et puis,
1609261abm1DomfrontaisBM: au niveau de la pollution tout ça ils deviennent tellement, tellement exigeants dans tout,
1609361abm1DomfrontaisBM: beaucoup de gens se posent des questions hein sur l'avenir quand même c'est vrai.
1609461abm1DomfrontaisBM: C'est rendu un peu, un peu loin.
1609561abm1DomfrontaisBM: On a laissé trop faire n'importe quoi dans le temps puis maintenant on va embêter les gens pour deux fois rien quoi c'est, c'est,
1609661abm1DomfrontaisBM: c'est absurde. Mais ça c'est, c'est la France, c'est tout d'un côté ou tout de l'autre.
1609761abm1DomfrontaisBM: On est jamais trop au milieu. Le bon sens euh,
1609861abm1DomfrontaisBM: il est souvent euh, mis de côté.
1609961abm1DomfrontaisBM: Le bon sens paysan.
1610061abm1DomfrontaisCM: Sinon euh, la stabulle ça avance?
1610161abm1DomfrontaisCM: Je sais même pas moi. BM: pour le moment c'est que des, on a que les plans.
1610261abm1DomfrontaisCM: Ouais mais vous allez faire quoi vous? Juste parce que moi j'ai rien pris. BM: ben euh,
1610361abm1DomfrontaisBM: Peut-être pas la stabulle au départ on fera peut-être euh, la salle de traite en premier temps.
1610461abm1DomfrontaisBM: Et puis la stabulle après.
1610561abm1DomfrontaisCM: Vous allez rien faire à la place du bâtiment?
1610661abm1DomfrontaisBM: Ben ça dépend, pour le moment on sait pas encore on est en train de,
1610761abm1DomfrontaisBM: de réfléchir à tout ça.
1610861abm1DomfrontaisCM: Parce que il y a un gars qui est venu faire les plans?
1610961abm1DomfrontaisBM: Les plans sont arrivés.
1611061abm1DomfrontaisCM: Et puis.
1611161abm1DomfrontaisBM: Hier.
1611261abm1DomfrontaisCM: Hier? Et puis euh, ça, c'est, c'est où le quai il va se faire où?
1611361abm1DomfrontaisBM: Ah ben derrière là au quai, derrière les bâtiments où il y a l'étable tout de suite quoi.
1611461abm1DomfrontaisCM: L'étable? Ben oui. Enfin là où il y a le, le truc avec l'étui long au dessus là?
1611561abm1DomfrontaisBM: Non d/ derrière euh, quand on rentre les vaches là.
1611661abm1DomfrontaisBM: Le, le quai de traite se ferait par là.
1611761abm1DomfrontaisCM: Ah ben, oui mais au bord de la, quand même de la, de la machine?
1611861abm1DomfrontaisBM: Ah non, non, non, non, non. Non, non la machine serait,
1611961abm1DomfrontaisBM: serait. CM: allez tous déplacer?
1612061abm1DomfrontaisBM: Oui, oui, oui.
1612161abm1DomfrontaisCM: Vous allez reconstruire un nouveau toît?
1612261abm1DomfrontaisBM: Normalement oui, oui, un nouveau bâtiment oui.
1612361abm1DomfrontaisCM: Ben ça va taxer ça.
1612461abm1DomfrontaisBM: Ben oui, mais c'est comme ça.
1612561abm1DomfrontaisBM: Mais bon, c'est peut-être pas évident non plus.
1612661abm1DomfrontaisCM: Mais ce sera dans combien de temps ça, si ça se trouve ce sera après (xx).
1612761abm1DomfrontaisBM: Peut-être pas quand même. J'espère. (xx) fait avant.
1612861abm1DomfrontaisBM: Non, non, ben ça devrait peut-être se faire assez vite.
1612961abm1DomfrontaisCM: Tu en es déjà à cinquante,
1613061abm1DomfrontaisBM: Un, un petit peu plus oui , cinquante-deux.
1613161abm1DomfrontaisCM: Cinquante-deux ouais mais euh, sept ans encore. Il risquent de mettre du temps les travaux là.
1613261abm1DomfrontaisBM: Oh non, ça devrait aller assez vite. CM: tu as vu le temps que tu as mis à faire la stabulle là , le vieux truc qui est tout rouillé?
1613361abm1DomfrontaisCM: Ben oui mais, en espérant que oui. BM: en profiter un petit peu.
1613461abm1DomfrontaisBM: Moins, moins peiné, à faire le boulot.
1613561abm1DomfrontaisCM: Oui, c'est sûr. Puis si jamais euh, elle sera plus facile à vendre la ferme, si jamais ça arrive.
1613661abm1DomfrontaisBM: Ben euh, oui.
1613761abm1DomfrontaisCM: Si jamais Npers la reprend pas, si.
1613861abm1DomfrontaisCM: Ce sera mieux pour lui hein de toute façon.
1613961abm1DomfrontaisBM: Peut-être. Mais on sait pas.
1614061abm1DomfrontaisBM: L'avenir est tellement, incertain et compliqué.
1614161abm1DomfrontaisCM: Mais, sinon euh, pour le maïs là vous avez fait quoi? Parce que maman tout à l'heure elle me disait que, vous préparez le maïs?
1614261abm1DomfrontaisBM: Ben on prépare euh, oui la terre pour la labourer quoi.
1614361abm1DomfrontaisCM: Tu vas la labourer?
1614461abm1DomfrontaisBM: Mais il fait tellement sec que il faut attendre un petit peu quoi. Et puis en plus il fait pas chaud.
1614561abm1DomfrontaisBM: De toute façon le maïs ça se fait que, fin avril début mai donc euh, on a le temps.
1614661abm1DomfrontaisCM: Et le silo là, tu vas en faire quoi?
1614761abm1DomfrontaisBM: Ben le silo euh je. CM: hein là encore.
1614861abm1DomfrontaisBM: Je le donne.
1614961abm1DomfrontaisCM: Oui ben oui mais, parce que là il va pas, je sais pas, tu en fais toujours autant cette année?
1615061abm1DomfrontaisBM: Oui. Ben il faut, il faut pas moins parce que f/ on ne sait jamais si il y avait une sècheresse hein il faut,
1615161abm1DomfrontaisBM: il faut mieux avoir un petit peu de stock.
1615261abm1DomfrontaisCM: Ouais c'est sûr.
1615361abm1Domfrontais(silence)
1615461abm1DomfrontaisE: Vous parlez de peut-être faire un voyage pendant votre retraite. Si vous deviez faire un voyage, où vous le feriez et pourquoi?
1615561abm1DomfrontaisBM: Pff, vous savez je, je m'en fiche un petit peu d'aller n'importe où moi.
1615661abm1DomfrontaisBM: Mais pas un voyage euh, je peux, on peut rester en France hein, il y/ il y a des,
1615761abm1DomfrontaisBM: il y a des belles régions en France hein.
1615861abm1DomfrontaisCM: Ouais, tu peux aller,
1615961abm1DomfrontaisCM: tu es jamais allé (x) montagne?
1616061abm1DomfrontaisBM: Non. Ou aller,
1616161abm1DomfrontaisBM: j'aimerais autant plutôt aller vers le nord que, j'aime pas trop, trop, trop le soleil moi.
1616261abm1DomfrontaisCM: Ouais mais en montagne c'est pas obligé qui, enfin. BM: mais si j'avais à aller à l'étranger.
1616361abm1DomfrontaisCM: Ah oui. Oui vers le nord donc euh, au dessus donc euh.
1616461abm1DomfrontaisCM: En Allemagne tu as jamais été?
1616561abm1DomfrontaisBM: Non, non, non je connais. CM: tu as, tu as déjà été dans un autre pays que la France? BM: j'ai été en Belgique. Belgique et Hollande.
1616661abm1DomfrontaisCM: Quand ça?
1616761abm1DomfrontaisBM: Ben quand j'étais en maison familiale. La dernière année. On a fait un voyage d'étude.
1616861abm1DomfrontaisCM: Tu avais quel âge?
1616961abm1DomfrontaisBM: Et ben j'avais, j'avais, j'avais,
1617061abm1DomfrontaisBM: quin/ dix-huit, dix-huit ans.
1617161abm1DomfrontaisCM: Dix-huit? Ah oui.
1617261abm1Domfrontais(silence) CM: Donc tu es allé en Belgique, chez les (x)?
1617361abm1DomfrontaisBM: Ah ben si.
1617461abm1DomfrontaisCM: Ben oui mais tu, tout le reste.
1617561abm1DomfrontaisBM: Ben oui hein.
1617661abm1DomfrontaisCM: Donc euh. BM: y pense plus c'est tellement vieux.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS