Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 81aar1 a trouvé 184 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
2061281aar1LacauneAR1 : Voilà.
2061381aar1LacauneE2 : Bon merci beaucoup c'était, c'était très gentil de votre part, (rires) c'est tellement embêtant qu'on, qu'on euh qu'on a toutes, toutes ces questions mais c'est pas nous qui a, inventé ça et c'est pour que, pour que ça soit un peu standardisé dans tous les cas (rires), euh de cette, c'est, c'est vraiment un très grand projet d'enquête qu'i/ qu'ils font là qu'ils ont.
2061481aar1LacauneE2 : Mis en, en route là. C'est euh, c'est un collègue de l'université de Toulouse.
2061581aar1LacauneE2 : Euh qui est de Pézenas pas loin d'ici euh, (rires) d'origine c'est euh, Npers il s'appelle .I
2061681aar1LacauneAR1 : Ah d'accord.
2061781aar1LacauneE2 : Une, une collègue qui est en Norvège. Non lui il, il travaille sur la phonologie.
2061881aar1LacauneE2 : Et de euh, un peu de toutes les langues mais euh, du français aussi et euh.
2061981aar1LacauneE2 : Ils ont fait ce pro/, ils ont mis en route ce projet pour euh vraiment connaître la variation dans le, dans le français parlé.
2062081aar1LacauneE2 : Les différents accents et, et, et ça dans, dans toute la f/, la francophonie.
2062181aar1LacauneE2 : Il y a des, même des gens en Afrique euh et, et euh, euh, dans la Cara/ dans la euh.
2062281aar1LacauneE2 : Ah comment on appelle ces îles-là, là, euh à, à Haïti et (rires) Martinique et tout ça, euh là, un peu partout, au euh, au Canada aussi pour le, pour avoir le français du Canada et.
2062381aar1LacauneE2 : Pour avoir un, une image plus complète de toutes, de tous ces accents euh et c'est pour ça qu'ils ont élaboré ce, ce petit texte qu'ils font lire à tous les, euh Comment ?
2062481aar1LacauneAR1 : Ça va aboutir à Toulouse ça ?
2062581aar1LacauneE2 : Euh oui euh on le on, nous, nous on fera la transcription de tout ça et euh on le leur euh, euh donnera et nous, nous par contre on aura d'autres euh.
2062681aar1LacauneE2 : D'autres pour, pour, pour avoir nous même aussi un, une image de euh, de tout ça, mais toute, tout ce qui est utilisé sera anonymisé.
2062781aar1LacauneE2 : De ça là ça, vous pouvez, vous pouvez être assurée que c'est euh, euh, euh là il nous, il nous faut prendre le nom et, et la signature et tout ça pour être dans les, dans la, dans les euh règles (rires) mais, mais après euh toute, euh toute utilisation sera anonyme et euh.
2062881aar1LacauneAR1 : Et au musée alors quand même qu'on mette les choses au point, ils vont venir à dix heures.
2062981aar1LacauneAR1 : Il y aura quelques messieurs là qui parlent bien occitan il faudra vous les interrogerez ou il faudra .
2063081aar1LacauneAR1 : Ah vous les int/. Ben euh comment ça va se passer ?
2063181aar1LacauneAR1 : Et vou/ vous voulez, euh qu'ils vous parlent occitan, ou vous voulez.
2063281aar1LacauneE2 : Euh oui, oui si c'est euh, s'ils peuvent le faire ou s'il y a quelqu'un qui parle, on, on veut bien les enregistrer aussi pour avoir euh.
2063381aar1LacauneAR1 : Mais enfin vous, ce que vous souhaitez c'est qu'ils vous parlent occitan. Voilà.
2063481aar1LacauneE2 : Mais on aimerait bien aussi l'enregistrer pour, pour euh, pour l'avoir, pour le garder (rires), et pour travailler a/ euh là-dessus après hein, parce que nous on fait beaucoup d'analyses d'enregi/ d'enregistrements dans, dans mes cours j'utilise souvent des euh, des cassettes que j'ai enregistrées là et euh.
2063581aar1LacauneE2 : Pour donner aux, aux étudiants euh, une image plus c/ complète euh.
2063681aar1LacauneE2 : De ne, ne pas avoir toujours euh que des textes , euh des textes imprimés mais d'avoir la, la parole, vive (rires).
2063781aar1LacauneAR1 : Oui rien ne remplace la parole. Oui c'est vrai. Oui, oui, oui, oui mais je comprends oui, par contre vous nous excuserez au musée c'est pas très net parce que, de l'hiver on ferme.
2063881aar1LacauneAR1 : Et alors on a eu des , on a eu des critiques parce que, on n'observait pas les règles euh, de présentation euh.
2063981aar1LacauneAR1 : Demandées alors on s'est mis tout l/, tout, tout l'hiver on a travaillé avec Mada/ Madame euh Npers, Madame Npers et Mademoiselle Npers.
2064081aar1LacauneAR1 : À classer des coiffes par catégories et tout.
2064181aar1LacauneAR1 : Si bien que le ménage est resté.
2064281aar1LacauneAR1 : Alors vous nous excuserez hein, pour le ménage (rires), parce que le ménage on n'ouvre que le sept avril.
2064381aar1LacauneAR1 : Le six avril.
2064481aar1LacauneAR1 : Alors le ménage on prendra quelqu'un après pour nous le faire, à fond.
2064581aar1LacauneAR1 : Je vous préviens euh, ne soyez pas affolées si les vitres sont pas très propres et.
2064681aar1LacauneAR1 : Et si le sol est pas, est pas (XX), hein ?
2064781aar1LacauneAR1 : Voilà .
2064881aar1LacauneE2 : Le, le petit guide là euh, en allemand c'est euh.
2064981aar1LacauneAR1 : Ce qui concerne l'enfant sauvage.
2065081aar1LacauneAR1 : Parce que on l'avait pas fait alors je vous l'ajouterai, vous l'ajouterez, je l'ajouterai de façon euh.
2065181aar1LacauneAR1 : Euh enfin avec euh, un trombone quoi.
2179181aar1Lacaune1 roc
2179281aar1Lacaune2 rat
2179381aar1Lacaune3 jeune
2179481aar1Lacaune4 mal
2179581aar1Lacaune5 ras
2179681aar1Lacaune6 fou à lier
2179781aar1Lacaune7 des jeunets
2179881aar1Lacaune8 intact
2179981aar1Lacaune9 nous prendrions
2180081aar1Lacaune10 fêtard
2180181aar1Lacaune11 nièce
2180281aar1Lacaune12 pâte
2180381aar1Lacaune13 piquet
2180481aar1Lacaune14 épée
2180581aar1Lacaune15 compagnie
2180681aar1Lacaune16 fête
2180781aar1Lacaune17 islamique
2180881aar1Lacaune18 agneau
2180981aar1Lacaune19 pêcheur
2181081aar1Lacaune20 médecin
2181181aar1Lacaune21 paume
2181281aar1Lacaune22 infect
2181381aar1Lacaune23 dégeler
2181481aar1Lacaune24 bêtement
2181581aar1Lacaune25 épier
2181681aar1Lacaune26 millionaire
2181781aar1Lacaune27 brun
2181881aar1Lacaune28 scier
2181981aar1Lacaune29 fêter
2182081aar1Lacaune30 mouette
2182181aar1Lacaune31 déjeuner
2182281aar1Lacaune32 ex-femme
2182381aar1Lacaune33 liège
2182481aar1Lacaune34 baignoire
2182581aar1Lacaune35 pécheur
2182681aar1Lacaune36 socialisme
2182781aar1Lacaune37 relier
2182881aar1Lacaune38 aspect
2182981aar1Lacaune39 niais
2183081aar1Lacaune40 épais
2183181aar1Lacaune41 des genêts
2183281aar1Lacaune42 blond
2183381aar1Lacaune43 creux
2183481aar1Lacaune44 reliure
2183581aar1Lacaune45 piqué
2183681aar1Lacaune46 malle
2183781aar1Lacaune47 gnôle
2183881aar1Lacaune48 bouleverser
2183981aar1Lacaune49 million
2184081aar1Lacaune50 explosion
2184181aar1Lacaune51 influence
2184281aar1Lacaune52 mâle
2184381aar1Lacaune53 ex-mari
2184481aar1Lacaune54 pomme
2184581aar1Lacaune55 étrier
2184681aar1Lacaune56 chemise
2184781aar1Lacaune57 brin
2184881aar1Lacaune58 lierre
2184981aar1Lacaune59 blond
2185081aar1Lacaune60 petit

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS