Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 81acc1 a trouvé 214 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
258181acc1Lacaune Le Premier Ministre, ira-t-il à Beaulieu ?
258281acc1Lacaune Le village de Beaulieu, est en grand émoi.
258381acc1Lacaune Le Premier Ministre a en effet décidé de faire étape dans cette commune, au cours de sa tournée de la région en fin d'année.
258481acc1Lacaune Jusqu'ici, les seuls titres de gloire de Beaulieu, étaient son vin blanc sec, ses chemises en soie, un champion local de course à pied, Louis Garret, quatrième aux jeux olympiques de Berlin en mille neuf cent trente six, et plus récemment, son usine de pâtes italiennes.
258581acc1Lacaune Qu'est-ce qui donc a valu à Beaulieu ce grand honneur ?
258681acc1Lacaune Le hasard tout bêtement, car le Premier Ministre, lassé des circuits habituels, qui tournaient toujours autour des mêmes villes, veut découvrir ce qu'il appelle, la campagne profonde.
258781acc1Lacaune Le maire de Beaulieu, Marc Blanc, est en revanche très inquiet.
258881acc1Lacaune La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis les élections.
258981acc1Lacaune Comment, en plus, éviter les manifestations, qui ont eu tendance à se multiplier lors des visites officielles ?
259081acc1Lacaune La côte escarpée du Mont Saint-Pierre qui mène au village, connaît des barrages chaque fois que les opposants de tous les bords manifestent leur colère.
259181acc1Lacaune D'un autre côté, à chaque voyage du Premier Ministre, le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche, et s'assure que tout est fait pour le protéger.
259281acc1Lacaune Or, un gros détachement de police, comme on en a vu à Jonquière, et des vérifications d'identité, risquent de provoquer une explosion.
259381acc1Lacaune Un jeune membre, un jeune membre de l'opposition aurait déclaré.
259481acc1Lacaune 'Dans le coin, on est jaloux de notre liberté.
259581acc1Lacaune S'il faut montrer patte blanche pour circuler, nous ne répondons pas de la rédaction, de la pardon de la réaction, des gens du pays.
259681acc1Lacaune Nous avons le soutien du village entier'.
259781acc1Lacaune De plus, quelques articles parus dans La Dépêche du Centre, l'Express, Ouest Liberté, et Le Nouvel Observateur, indiqueraient que des activistes des communes voisines, préparent une journée chaude au Premier Ministre.
259881acc1Lacaune Quelques fanatiques auraient même entamé un jeûne, prolongé dans l'église de Saint Mer/ Martinville.
259981acc1Lacaune Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plus à quel saint se vouer.
260081acc1Lacaune Il a le sentiment de se trouver dans une impasse stupide.
812281acc1LacauneE1 : Alors nous avons encore euh préparé quelques questions.
812381acc1LacauneCC : Oui, (rires) là c'est, voilà là c'est, allez-y pour voir.
812481acc1LacauneE1 : Est-ce que vous voulez bien nous raconter un peu votre vie, euh je sais pas parler un peu de, oui, oui de votre enfance, de vos parents de vos origines.
812581acc1LacauneCC : Moi je suis euh.
812681acc1LacauneCC : Né, cinquième enfant d'une famille donc qui, qui avait quatre, frères et sìurs plus âgés que moi, beaucoup plus âgés que moi.
812781acc1LacauneCC : C'était juste après la guerre, c'était en mille neuf cent quarante sept.
812881acc1LacauneCC : J'étais le cinquième donc euh de famille, le troisième garçon, et j'ai mes parents étaient âgés, ils vivaient à la campagne.
812981acc1LacauneCC : Ils étaient à sept kilomètres de Lacaune, ils habitaient à sept kilomètres de Lacaune, donc je suis un pur Lacaunais.
813081acc1LacauneCC : J'ai fait des études secondaires, chez les religieux.
813181acc1LacauneCC : Puis j'ai passé bon euh pendant euh jusqu'en terminale, non euh j'étais pensionnaire.
813281acc1LacauneCC : J'habitais donc euh à sept kilomètres de Lacaune, le co/ le collège n/, commençait juste d'exister il fallait prendre, le, le bus le ramassage scolaire, et mes parents ont préféré m'envoyer pensionnaire.
813381acc1LacauneCC : Dans une école de religieux à une trentaine de kilomètres d'ici.
813481acc1LacauneCC : Et là je suis resté jusqu'en terminale.
813581acc1LacauneCC : Puis j'ai fait des études à, à l'université de Toulouse.
813681acc1LacauneCC : Après un bac euh littéraire.
813781acc1LacauneCC : De lettres classiques.
813881acc1LacauneCC : Français, latin, grec.
813981acc1LacauneCC : J'ai euh fait une licence d'espagnol.
814081acc1LacauneCC : J'ai fait mon service militaire.
814181acc1LacauneCC : Je me suis marié à l'âge de vingt quatre ans.
814281acc1LacauneCC : J'ai eu des enfants, deux enfants.
814381acc1LacauneCC : Et j'ai commencé à enseigner juste après le service militaire, comme auxiliaire, au collège de Lacaune.
814481acc1LacauneCC : Je suis resté donc auxiliaire sans être titulaire, donc ça veut dire euh, vous le ça existe également en Allemagne ça ?
814581acc1LacauneCC : Auxiliaire c'est-à-dire on peut ne pas être titulaire ne pas avoir, euh disons euh la certification euh, mais parce qu'il manque des, des, des, des professeurs euh, voilà comment je suis rentré, dans l'enseignement.
814681acc1LacauneCC : Au collège de Lacaune j'ai fait, beaucoup de choses.
814781acc1LacauneCC : J'ai enseigné un peu tout.
814881acc1LacauneCC : Et après je suis euh, jusqu'en mille neuf cent/ euh, quatre vingt.
814981acc1LacauneCC: Je suis resté plus ou moins au collège de Lacaune, et puis j'ai été, muté dans la région de Castres, Mazamet.
815081acc1LacauneCC : Hein, c'est, c'est à une quarantaine, cinquante kilomètres de Lacaune dans dan/ différents collèges.
815181acc1LacauneCC : De temps en temps à Toulouse, euh un collège à Toulouse.
815281acc1LacauneCC : Et, un dans l'Aveyron.
815381acc1LacauneCC : Et je suis revenu, comme titulaire.
815481acc1LacauneCC : En mille neuf cent quatre vingt/ euh, sept ici.
815581acc1LacauneCC : Et donc j'étais professeur.
815681acc1LacauneCC : Et depuis, mille neuf cent quatre vingt/ euh, six.
815781acc1LacauneCC : Je suis devenu documentaliste j'ai postulé à être documentaliste, mille neuf cent quatre vingt six.
815881acc1LacauneCC : Et je suis au collège de Lacaune euh depuis mille neuf cent quatre vingt sept où j'ai créé ce CDI, il n'existait pas il n'y avait pas de documentaliste.
815981acc1LacauneCC : Ça s'appelle un CDI vous savez ça existe en Allemagne aussi ?
816081acc1LacauneCC : Ça c'est un centre, centre de documentation et d'information.
816181acc1LacauneCC : Donc les élèves viennent à travailler en liberté.
816281acc1LacauneCC : Chez nous quand il y a pas, quand ils ont des études quand il n'y a pas de professeurs.
816381acc1LacauneCC : Qu/, pendant la récréation, pendant euh, entre midi et deux heures, ils peuvent venir, travailler, faire des recherches.
816481acc1LacauneCC : La recherche d'informatisé.
816581acc1LacauneCC : Les documents ils sont mis sur informatique.
816681acc1LacauneCC : Et, j'apprends aux sixièmes, je donne des cours aux petits sixièmes pour, faire de la recherche documentaire.
816781acc1LacauneCC : En groupes je les prends en groupes ils ont euh ils sont vingt six ou vingt sept et je prends euh une semaine treize et la semaine d'après les treize autres, en demi-groupes.
816881acc1LacauneCC : Et je les apprends à chercher d'abord sous dictionnaire, encyclopédie.
816981acc1LacauneCC : Et puis sur les différents documents.
817081acc1LacauneCC : Et, ensuite grâce à l'ordinateur comment aller trouver le document, sur les étagères on en est là en ce moment.
817181acc1LacauneCC : Hein, on a vu depuis le début de l'année se servir du dictionnaire parce que, en rentrant en sixième ils ne savaient pas suffisamment, l'encyclopédie, les autres documentaires.
817281acc1LacauneCC : Et puis maintenant, en faisant la démarche comment, faire avec des mots clés, comment aller euh, trouver l'information.
817381acc1LacauneCC : Hein, donc grâce à, à, à l'ordinateur.
817481acc1LacauneCC : Et euh, on termine l'année en euh, faisant euh, un petit exposé cette année peut-être on fera euh, un travail sur Victor Hugo.
817581acc1LacauneCC : Puisque c'est le bicentenaire de, l'année de naissance de Victor Hugo.
2681881acc1LacauneCC : Bon alors Npers.
2681981acc1LacauneCC : Ils veulent, ils veulent t'interroger à toi et moi hein (rires), non, non mais je sais bie/, non, non mais il faut savoir on voit on se connaît dès là, on pa/, on parle.
2682081acc1LacauneMS : On parle de quoi ?
2682181acc1LacauneMS : Où est-ce que je dois mettre ça ? Qui (XXX) pas là (bruits).
2682281acc1LacauneCC : Ah, tiens mais, tiens, Npers là
2682381acc1LacauneMS : Il y avait personne.
2682481acc1LacauneCC : Ah bien elle était là-bas, Npers, attends, attends, attends pardon bon je ne veux pas vous entendre hein, aujourd'hui.
2682581acc1LacauneCC : Il faut pas parler fort, encore moins que d'habitude, (un des élèves l'interrompt) puisqu'il y a le micro, bon euh, tu le fais expr/, alors tu ne réponds pas.
2682681acc1LacauneMS : (bruits, les élèves parlent entre eux) Oui, peut-être, se faire (XX) oui ah il y en a d'autres qui vont venir ? ouais, oui, oui.
2682781acc1LacauneMS : Voilà (XXX) Alors ça se passe bien, pour vous là, hein?
2682881acc1LacauneCC : La plaque il y en a plus de place, il y a/ six, il y a six élèves c'est tout, aujourd'hui.
2682981acc1LacauneCC : Et je veux pas vous entendre, hein Npers tu m'écoutes Npers tu as vu la photo va voir la photo là-bas.
2683081acc1LacauneCC : Là derrière là, d'autre côté oui .
2683181acc1LacauneMS : Qui a parlé euh, de, de, il parle bien occitan lui. voilà c'est le seul oui, oui (rires).
2683281acc1LacauneMS : (bruits) Bon alors euh.
2683381acc1LacauneCC : Bon alors deux secondes, on les met en place, et (bruits, il parle au fond avec ses élèves).
2683481acc1LacauneCC : Bon on va essayer qu'est-ce qu'on essaye euh ?
2683581acc1LacauneMS : Euh, c'était des étudiants de la faculté à Montpellier qui voulaient euh qui s'intéressaient justement aux, aux franç/ aux, aux personnes étrangères.
2683681acc1LacauneMS : Euh, aux, personnes hollandaises.
2683781acc1LacauneMS : Qui vivaient en France et puis ils voulaient savoir comment ça se passait et euh surtout l'accent ce que je comprenais pas et tout ça.
2683881acc1LacauneMS : Donc c'est vrai ça, ça se passe un peu partout hein donc vous êtes pas les, les seuls. Hein ? quel accent ?
2683981acc1LacauneMS : Ah des Français bon moi, moi je puisque j'ai toujours vécu dans le Midi je suis, je suis habituée.
2684081acc1LacauneMS : Mais par exemple mon mari il est euh, il est du centre.
2684181acc1LacauneCC : Ah il est du centre ? Et l'a/ et l'accent quel est son accent ?
2684281acc1LacauneMS : Et ben euh c'est du français euh standard.
2684381acc1LacauneCC : Standard euh ?

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS