Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur bfada1 a trouvé 355 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
4691bfada1Burkina FasoE: A la maison, vous parlez quelles langues?
4692bfada1Burkina FasoBFADA1G: On parle le fulfuldé, bon et le moré (rires).
4693bfada1Burkina Faso(pause)
4694bfada1Burkina FasoE: Donc, c'est les langues que tout le monde parle, de toutes façons, bon. Oui.
4695bfada1Burkina FasoE: Le français, j/, un peu? Un petit peu quand même?
4696bfada1Burkina FasoE: Vous avez une idée de ce que vous discutez en français?
4697bfada1Burkina FasoE: vous parlez de l'actualité? Euh, vous regardez la télévision ensemble? Vous discutez le soir à la télévis/.
4698bfada1Burkina FasoBFADA1G: Ouais, avec les enfants.
4699bfada1Burkina FasoE: Et ça, c'est en français ou bien c'est en moré?
4700bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, en français ou en . Oui, mélangé.
4701bfada1Burkina FasoE: Hum hum, d'accord. Vous vous rappelez quand vous êtes arrivé à l'école?
4702bfada1Burkina Faso(pause)
4703bfada1Burkina FasoE: Quand vous, vous êtes arrivé à l'école, petit?
4704bfada1Burkina FasoE: Votre premier contact avec l'école?
4705bfada1Burkina FasoBFADA1G: Ah, c'était un peu dur puisque,
4706bfada1Burkina FasoBFADA1G: on était, en tous cas, comme j'étais le seul euh,
4707bfada1Burkina FasoBFADA1G: Peul, dans, au milieu des, des Mossi et des Gurunsi dans le village .
4708bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, en tous cas, j'étais mal vu quand même hein (rires).
4709bfada1Burkina FasoBFADA1G: Un Peul à l'école, euh,
4710bfada1Burkina FasoBFADA1G: (xxx) C'est rare dans un village euh, bon.
4711bfada1Burkina FasoBFADA1G: C'était un peu difficile.
4712bfada1Burkina FasoBFADA1G: Pour m'intégrer.
4713bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, enfin, quand on a grandi, petit à petit, il y a pas de problème, mais dès le premier contact là.
4714bfada1Burkina FasoE: On s'est moqué de vous? Mais le maître était gentil quand même?
4715bfada1Burkina FasoBFADA1G: Oui le maître était gentil. Hum hum.
4716bfada1Burkina FasoE: Il établissait la, la justice
4717bfada1Burkina FasoE: Vous avez appris facilement?
4718bfada1Burkina FasoBFADA1G: Euh, oui, ça va.
4719bfada1Burkina FasoE: Ca marchait bien? Qu'est-ce que vous aimiez bien?
4720bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, les maths
4721bfada1Burkina FasoE: Je m'en doutais. (rires) Je m'en doutais que c'était les maths.
4722bfada1Burkina FasoBFADA1G: Les maths et puis, bon, les leçons histoire géo, ça m'intéressait beaucoup.
4723bfada1Burkina Faso(pause).
4724bfada1Burkina FasoE: Vous auriez aimé continuer? C'est faute de moyen,hein?
4725bfada1Burkina Faso(pause)
4726bfada1Burkina FasoE: Donc vous avez envie que vos enfants, euh, profitent de? Hein?
4727bfada1Burkina FasoE: Vous avez envie que vos enfants, vraiment, persévèrent?
4728bfada1Burkina Faso(pause)
4729bfada1Burkina FasoE: Euh, qu'est-ce que vous aimez bien faire, dans vos loisirs?
4730bfada1Burkina FasoBFADA1G: Oh, pfft, regarder le, la télé,
4731bfada1Burkina FasoE: Du sport, non?
4732bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, le sport, oui. Regarder, (pause)
4733bfada1Burkina FasoE: Vous en avez fait du sport quand vous étiez plus jeune? E: Qu'est-ce que vous avez fait?
4734bfada1Burkina Faso(pause)
4735bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, aller de temps en temps, au cin/, au ciné .
4736bfada1Burkina Faso(pause)
4737bfada1Burkina FasoBFADA1G: Puis écouter la musique.
4738bfada1Burkina FasoE: Vous allez au cinéma avec Madame? Oui,
4739bfada1Burkina FasoE: elle aime ça? Qu'est-ce que vous êt/, qu'est-ce que vous regardez comme films? Les (xxx)?
4740bfada1Burkina FasoBFADA1G: Hum, bon. Bon, en tous cas, les, les, les films euh, qui sont souvent intéressants.
4741bfada1Burkina FasoE: N'importe quoi?
4742bfada1Burkina FasoBFADA1G: Non, bon, c'est pas n'importe quoi (rires). Ouais.
4743bfada1Burkina FasoBFADA1G: Ouais ouais, (xx) les films qualité, bon,
4744bfada1Burkina FasoBFADA1G: les films où on joue la comédie. Ouais, c'est ça.
4745bfada1Burkina FasoE: Vous avez vu le film safia, saf/, euh, sa/, so/-sofia?
4746bfada1Burkina FasoBFADA1G: Sofia, non. Hum, non.
4747bfada1Burkina FasoBFADA1G: Ca je n'ai pas eu le temps. Ca je n'ai pas regardé d'abord (rires).>
4748bfada1Burkina FasoE: Moi, j'ai vu ça hier soir.
4749bfada1Burkina FasoBFADA1G: C'est intéressant?
4750bfada1Burkina FasoE: Très intéressant (rires).
4751bfada1Burkina FasoE: Donc, euh, depuis que vous êtes à Ouaga là, vous avez changé de logement?
4752bfada1Burkina Faso(pause)
4753bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, euh, je n'ai pas changé, bon, j'ai changé de logement parce que,
4754bfada1Burkina FasoBFADA1G: on nous avait déguerpis,
4755bfada1Burkina FasoBFADA1G: du lieu là où on était et puis on est parti, on nous a attribué des parcelles,
4756bfada1Burkina FasoBFADA1G: un peu, un peu hors de la ville.
4757bfada1Burkina FasoBFADA1G: A Tampui. Ouais ouais.
4758bfada1Burkina FasoE: Et avant vous étiez où?
4759bfada1Burkina FasoBFADA1G: J'étais aux mille deux-cents logements.
4760bfada1Burkina FasoE: Ah, bon, ils ont déguerpis là aussi? D'accord.
4761bfada1Burkina FasoE: Ah, avant de construire les mille deux-cents, oui, ça je me souviens, ils ont déguerpi la zone là.
4762bfada1Burkina FasoE: Donc, vous êtes à Tampui? Vous avez construit?
4763bfada1Burkina FasoE: D'accord, c'est fini maintenant? D'accord.
4764bfada1Burkina FasoBFADA1G: C'est pas conf/, tellement confortable, mais ça va, on peut y habiter. Ouais ouais (rires).
4765bfada1Burkina FasoE: C'est la distance là qui est un peu
4766bfada1Burkina FasoBFADA1G: Ca me fait à peu près onze kilomètres de l'université.
4767bfada1Burkina Faso(pause)
4768bfada1Burkina FasoE: Normalement, vous, vous rentrez à midi là ou?
4769bfada1Burkina FasoBFADA1G: Non, je rentre p/, Ouais ouais. Ouais ouais, et puis je rentre le soir.
4770bfada1Burkina FasoE: D'accord, oui, ça fait beaucoup de déplacements pour, OK.
4771bfada1Burkina FasoE: Vous êtes? Oui, à part la Côte d'Ivoire, vous avez voyagé ailleurs? Vous êtes? Est-ce que vous êtes allé au Nord, là?
4772bfada1Burkina FasoBFADA1G: Au Nord, non, je suis jamais allé au Nord.
4773bfada1Burkina FasoE: Vous n'avez pas de famille là-bas? Non?
4774bfada1Burkina Faso(pause)
4775bfada1Burkina FasoE: Au Niger, tout ça?
4776bfada1Burkina FasoBFADA1G: Bon, le Nig/, euh, bon, je connais pas le (x).
4777bfada1Burkina FasoBFADA1G: Je suis allé au Ghana et puis à Lomé et puis au Bénin.
4778bfada1Burkina FasoBFADA1G: Mais ça c'est une sortie qu'on organise au, au sein de, de l'université.
15259bfada1Burkina FasoBFADA1L: Bon, pour moi c'est très simple hein.
15260bfada1Burkina FasoBFADA1L: Le, le B/, le Bobo et puis, euh, le Peul euh, hein, c'est-à-dire ,
15261bfada1Burkina FasoBFADA1L: Le, le B/, le Bobo et puis, euh, le Peul euh, hein, c'est-à-dire , il y a pas de problème.
15262bfada1Burkina FasoBFADA1L: Mais c'est que le Bobo . Non.
15263bfada1Burkina FasoBFADA1L: Le Bobo, il se sou/, ils se mettent sous le Peul, donc il se soumet chaque fois.
15264bfada1Burkina FasoBFASB1L: Tu te trompes, c'est pas comme ça.
15265bfada1Burkina FasoBFADA1L: Attends moi je vais f/, marcher mon histoire d'abord.
15266bfada1Burkina FasoBFADA1L: Tu me laisses commencer mon histoire .
15267bfada1Burkina FasoBFADA1L: Parce que, une fois il y a un Peul,
15268bfada1Burkina FasoBFADA1L: qui était le maître d'un Bobo.
15269bfada1Burkina FasoBFADA1L: Donc chaque fois le Bobo le suivait pour aller en voyage.
15270bfada1Burkina FasoBFADA1L: Bon, s'il partait, bon, le Peul faisait les achats et puis le Bobo transportait. Comme il est gros, il est fort,

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS