Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur bfati1 a trouvé 318 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
4962bfati1Burkina FasoBFATI1T: Le Premier Ministre ira-t-il à Beaulieu?
4963bfati1Burkina FasoBFATI1T: Le village de Beaulieu est un, est en grand émoi.
4964bfati1Burkina FasoBFATI1T: Le Premier Ministre a en effet décidé de faire étape dans cette commune,
4965bfati1Burkina FasoBFATI1T: au cours de sa tournée de la région en fin d'année.
4966bfati1Burkina FasoBFATI1T: Jusqu'ici, les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient
4967bfati1Burkina FasoBFATI1T: son vin blanc sec, ses chemises en soie,
4968bfati1Burkina FasoBFATI1T: un champion local de course à pied,
4969bfati1Burkina FasoBFATI1T: entre parenthèses, Louis Garret,
4970bfati1Burkina FasoBFATI1T: quatrième aux jeux olympiques de Berlin en mille neuf cent trente-six,
4971bfati1Burkina FasoBFATI1T: et plus p/, récemment, son usine de pâtes italiennes.
4972bfati1Burkina FasoBFATI1T: Qu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grand honneur?
4973bfati1Burkina FasoBFATI1T: Le hasard tout bêtement, car le Premier Ministre,
4974bfati1Burkina FasoBFATI1T: lassé des circuits habituels qui tournaient toujours autour des mêmes villages,
4975bfati1Burkina FasoBFATI1T: veut découvrir ce qu'il appelle la cam/ campagne profonde.
4976bfati1Burkina FasoBFATI1T: Le maire de Beaulieu, Marc Blanc, est en revanche très inquiet.
4977bfati1Burkina FasoBFATI1T: La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis les élections.
4978bfati1Burkina FasoBFATI1T: Comment, en plus,
4979bfati1Burkina FasoBFATI1T: éviter les manifesta/-tions qui ont eu tendance à se multiplier
4980bfati1Burkina FasoBFATI1T: lors des visites officielles?
4981bfati1Burkina FasoBFATI1T: La côte escarpée du Mont Saint-Pierre,
4982bfati1Burkina FasoBFATI1T: qui mène au village, connaît des barrages chaque fois
4983bfati1Burkina FasoBFATI1T: que les opposants de tous les bords manifestent leur colère.
4984bfati1Burkina FasoBFATI1T: D'un autre côté, à chaque voyage du Premier Ministre,
4985bfati1Burkina FasoBFATI1T: le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche,
4986bfati1Burkina FasoBFATI1T: et s'assure que tout est fait pour le protéger.
4987bfati1Burkina FasoBFATI1T: Or, un grand détachement de police,
4988bfati1Burkina FasoBFATI1T: comme on en a vu à Janq/, à Jonquière,
4989bfati1Burkina FasoBFATI1T: et des vérifications d'identité risquent de provoquer une explosion.
4990bfati1Burkina FasoBFATI1T: Un jeune membre de l'opposition aurait déclaré 'Dans le coin,
4991bfati1Burkina FasoBFATI1T: on est jaloux de notre liberté.
4992bfati1Burkina FasoBFATI1T: S'il faut montrer patte blanche pour circuler,
4993bfati1Burkina FasoBFATI1T: nous ne répondrons plus de la réaction des gens du pays.
4994bfati1Burkina FasoBFATI1T: Nous avons le soutien du village entier'.
4995bfati1Burkina FasoBFATI1T: De plus, quelques articles parus dans la Dépêche du Centre,
4996bfati1Burkina FasoBFATI1T: L'Express, Ouest Liberté et Le Nouvel Observateur indiqueraient
4997bfati1Burkina FasoBFATI1T: que des activistes des communes voisines préparent une tournée chaude au Premier Ministre.
4998bfati1Burkina FasoBFATI1T: Quelques fanatiques auraient même entamé un jeûne prolongé
4999bfati1Burkina FasoBFATI1T: dans l'église de Saint Martinville.
5000bfati1Burkina FasoBFATI1T: Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plus à quel saint se vouer.
5001bfati1Burkina FasoBFATI1T: Il a le sentiment de se trouver dans une impasse stupide.
5002bfati1Burkina FasoBFATI1T: Il s'est, en désespoir de cause,
5003bfati1Burkina FasoBFATI1T: décidé à écrire au Premier Ministre pour vérifier si
5004bfati1Burkina FasoBFATI1T: son village était vraiment une étape nécessaire dans la tournée p/-prévue.
5005bfati1Burkina FasoBFATI1T: Beaulieu préfère être inconnue et tranquille,
5006bfati1Burkina FasoBFATI1T: plutôt que de se trouver au centre d'une bataille politique dont,
37891bfati1Burkina FasoBFATI1G: Donc, vous pouvez me poser maintenant toutes les questions, d'après
37892bfati1Burkina FasoBFATI1G: N'importe laquelle, s/ s/ sur ma vie privée,
37893bfati1Burkina FasoBFATI1G: sur m/, la politique, sur la géographie, l'histoire,
37894bfati1Burkina FasoBFATI1G: tout ce que vous voulez comme question, je suis à votre disposition.
37895bfati1Burkina FasoE: Bon, vous m'avez dit que vous aviez fait des études en, aux Etats-Unis?
37896bfati1Burkina FasoE: euh, l'université (xxx), quelque chose comme ça? Vous êtes parti dans quel cadre, euh?
37897bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, j'avais eu une bourse euh de l'U.S.A.I.D.
37898bfati1Burkina FasoBFATI1G: C'est l'U.S.A.I.D. Bon, d'abord <[!]> quand je partais, je partais pour faire les, les, les, les relations humaines.
37899bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, puis j'ai profité faire euh, autre chose quoi. Voilà. Hum hum.
37900bfati1Burkina FasoBFATI1G: Mais, les, les, les statistiques, là c'est au département, c'est encore une autre mission,
37901bfati1Burkina FasoBFATI1G: Là c'est au département d'Etat du, du Travail. Ouais ouais.
37902bfati1Burkina FasoE: Bon, ben effectivement vous avez dû, vous avez vu du pays. Vous disiez que vous avez dû interrompre vos études
37903bfati1Burkina FasoE: mais vous vous êtes bien rattrappé après.
37904bfati1Burkina FasoBFATI1G: chose, autodidacte. Euh.
37905bfati1Burkina FasoBFATI1G: Ca, euh, ça c'est vrai. (rires) Oui oui.
37906bfati1Burkina FasoE: Vos affaires, euh, euh c'est dans quel domaine euh?
37907bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, euh, vous voyez, quand euh.
37908bfati1Burkina FasoBFATI1G: Je n'ai pas quelque chose de, de, de, de spécifique, que je fais.
37909bfati1Burkina FasoBFATI1G: Vous voyez, quand je voyage, par exemple euh en Europe,
37910bfati1Burkina FasoBFATI1G: je viens avec de tout, c'est-à-dire je fais de l'occasion.
37911bfati1Burkina FasoBFATI1G: Je viens avec les pièces détachées, les télévisions, les frigos,
37912bfati1Burkina FasoBFATI1G: tout ce que je p/, trouve euh, de bien, qu'on peut revendre ici. Voilà.
37913bfati1Burkina FasoBFATI1G: Donc je n'ai pas quelque chose de, de, de, de spécifique.
37914bfati1Burkina FasoBFATI1G: Les, les, les ordinateurs et tout ce que je trouve ,
37915bfati1Burkina FasoBFATI1G: euh, les, les voitures, les mobylettes, les vélos, les machines à coudre.
37916bfati1Burkina FasoBFATI1G: Tout ce qui est vendable, que je peux vendre ici et avoir un peu. Voilà.
37917bfati1Burkina FasoE: Bon, ben je sens que (rires) on fera peut-être des affaires ensemble.
37918bfati1Burkina FasoBFATI1G: Et, et je vous dis, Madame euh c'est,
37919bfati1Burkina FasoBFATI1G: c'est, euh quelque chose qui rapporte beaucoup. (voix extérieures)
37920bfati1Burkina FasoBFATI1G: Vous vous fatiguez moins, vous gagnez, et la douane ne, ne, ne vous emmerde pas. (voix extérieures)
37921bfati1Burkina FasoE: Avec les objets d'occasion?
37922bfati1Burkina FasoBFATI1G: Et aussi, euh, j'ai, j/, euh depuis près de huit ans, (voix extérieures)
37923bfati1Burkina FasoBFATI1G: j'avais essayé de créer une association, j'en ai parlé même au grand frère, peut-être qu'il va vous en parler après. (voix extérieures)
37924bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, puisque j'ai collaboré avec une association belge, (voix extérieures)
37925bfati1Burkina FasoBFATI1G: qui vient en aide aux, aux enfants abandonnés. (voix extérieures)
37926bfati1Burkina FasoBFATI1G: aux orphelins, aux pauvres. Et le nom de, de l'association c'était ADESA,
37927bfati1Burkina FasoBFATI1G: A, D, S, A, Association pour le développement et la solidarité en Afrique.
37928bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, donc, quand j'ai commencé, j'ai fait plus de cinq missions en Europe et, c'est-à-dire en France et en Belgique.
37929bfati1Burkina FasoBFATI1G: J'ai animé des, des conférences dans les lycées et collèges,
37930bfati1Burkina FasoBFATI1G: et j'ai récolté beaucoup d'objets, des vêtements, (voix extérieures)
37931bfati1Burkina FasoBFATI1G: des produits pharmaceutiques, des livres, (voix extérieures)
37932bfati1Burkina FasoBFATI1G: que je suis revenu remettre officiellement, à l'Etat, (voix extérieures)
37933bfati1Burkina FasoBFATI1G: pour donner dans les écoles. Même jusqu'aux vaccins. (voix extérieures)
37934bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, ce qui m'a dé/ découragé à ma dernière mission,
37935bfati1Burkina FasoBFATI1G: à Vervier, en, en, en Belgique,
37936bfati1Burkina FasoBFATI1G: quand j'ai fini d'animer ma conférence,
37937bfati1Burkina FasoBFATI1G: après, on m'a donné, euh trois blocs opératoires,
37938bfati1Burkina FasoBFATI1G: dans les conteneurs de quarante pieds.
37939bfati1Burkina FasoBFATI1G: équipés avec les groupes électrogènes.
37940bfati1Burkina FasoBFATI1G: La seule condition était que nous payions le transport.
37941bfati1Burkina FasoBFATI1G: Quand je suis revenu, (voix extérieures)
37942bfati1Burkina FasoBFATI1G: puisque je suis parti par mes, mes, mes frais, chaque fois je pars p/ par mes frais
37943bfati1Burkina FasoBFATI1G: parce que j'avais l'amour de cela, j'avais aussi un peu de sous,
37944bfati1Burkina FasoBFATI1G: Bon, je mettais ça (même) là dedans.
37945bfati1Burkina FasoBFATI1G: Donc quand je suis revenu, j'ai fait mon rapport de mission au, au Haut Commissaire,

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS