Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur scapy1 a trouvé 485 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
26233scapy1NeuchâtelPY: j'ai euh souvenirs d'école quoi PY: mais pas,
26234scapy1NeuchâtelPY: je me souviens que de (soupir),
26235scapy1NeuchâtelPY: de petites choses appris euh z/
26236scapy1NeuchâtelPY: euh durch für gegen ohne um euh aus bei mit nach seit PY: von zu puis ça s'arrête là PY: je sais même plus à quoi ça sert.
26237scapy1NeuchâtelPY: (rires) donc voilà c'est très,
26238scapy1NeuchâtelPY: petit PY: on va dire.
26239scapy1NeuchâtelE: Mais vous aviez du plaisir quand même au cours de d'allemand par exemple ou bien pas particulièrement?
26240scapy1NeuchâtelPY: Pas particulièrement, non, c'était la période d'école en fait euh,
26241scapy1NeuchâtelPY: j'étais pas un élève euh assidu et puis je suis pas un je suis resté euh,
26242scapy1NeuchâtelPY: d'un niveau on va dire moyen moyen, donc euh ouais je j'étais pas un bosseur ni un,
26243scapy1NeuchâtelPY: (soupir) j'avais pas j'avais pas beaucoup de réussite en en classe.
26244scapy1NeuchâtelPY: en fait, j'étais un ,
26245scapy1NeuchâtelPY: un petit élève (rires).
26246scapy1NeuchâtelPY: (rires) qui suivait ses cours puis qui s'arrêtait à là qui faisait le minimum on va dire voilà.
26247scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26248scapy1NeuchâtelPY: mais euh j'aimais bien l'ambiance les copains etc. copines PY: et puis voilà ça s'arrêtait là.
26249scapy1NeuchâtelPY: donc PY: voilà (soupir).
26250scapy1NeuchâtelE: et puis allemand anglais c'était la même chose E: c'était pas ça changeait pas,
26251scapy1NeuchâtelE: c'était pas une langue en particulier?
26252scapy1NeuchâtelPY: l'allemand c'était une question de voc si je m'en sortais plus ou moins,
26253scapy1NeuchâtelPY: pas on va dire (rires) PY: c'était une question de voc que j'apprenais pas bien
26254scapy1NeuchâtelPY: tandis que l'anglais euh PY: j'avais une autre difficulté qui était certaine là c'était la prononciation quoi je,
26255scapy1NeuchâtelPY: j'étais complètement planté là.
26256scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26257scapy1NeuchâtelPY: donc euh voilà, j'étais pas,
26258scapy1NeuchâtelPY: pas du tout à l'aise en anglais.
26259scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26260scapy1NeuchâtelPY: et encore maintenant quand j'entends de l'anglais, j'arrive pas à,
26261scapy1NeuchâtelPY: je capte pas quoi.
26262scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26263scapy1NeuchâtelPY: contrairement à l'allemand où, je je retrouve les mots en fait.
26264scapy1NeuchâtelE: D'accord, ouais.
26265scapy1NeuchâtelE: une question ouais une question d'oreille aussi enfin de
26266scapy1NeuchâtelPY: dès le départ je me suis pas senti à l'aise quoi.
26267scapy1NeuchâtelE: Ouais, ouais ouais.
26268scapy1NeuchâtelPY: mais c'est c'est ainsi.
26269scapy1NeuchâtelE: Ouais mais c'est un petit peu drôle parce que c'est vrai que enfin souvent ben quand je parle avec des gens ou comme ça ils sont plus braqués contre l'allemand en fait,
26270scapy1NeuchâtelPY: Ouais alors non PY: mais disons,
26271scapy1NeuchâtelPY: question oreille PY: XX (rires) vaut mieux entendre de l'anglais que de l'allemand enfin vaut mieux entendre de l'espagnol je dirais mais,
26272scapy1NeuchâtelPY: mais le (rires) c'est clair que l'allemand à écouter c'est pas beau, par contre euh ben j'arrive à capter les les sons et les mots justement.
26273scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26274scapy1NeuchâtelPY: puisqu'on en parle ben voilà quoi PY: pour moi c'est beaucoup plus simple.
26275scapy1NeuchâtelE: Hum hum.
26276scapy1NeuchâtelPY: contrairement à,
26277scapy1NeuchâtelPY: à l'anglais PY: où on nous l'impose à l'école à l'apprendre et puis que je,
26278scapy1NeuchâtelPY: je j'y arrivais pas quoi.
26279scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26280scapy1NeuchâtelPY: et même encore maintenant je pense que j'aurais de la peine.
26281scapy1NeuchâtelPY: pourquoi? ben je sais pas.
26282scapy1NeuchâtelPY: mon petit cerveau capte PY: pas bien.
26283scapy1NeuchâtelE: pas forcément mais (rires) c'est des fois c'est mystérieux les
26284scapy1NeuchâtelE: Ok.
26285scapy1NeuchâtelE: Là ça fait maintenant deux ans que vous êtes ici?
26286scapy1NeuchâtelE: avant, donc avant vous habitiez déjà Colombier?
26287scapy1NeuchâtelPY: alors oui, à Colombier on a fait quoi trois trois emplacements, on a fait,
26288scapy1NeuchâtelPY: quand on est arrivés à Colombier, on a loué on louait une un appartement à Sombacour,
26289scapy1NeuchâtelPY: et puis après on a eu l'occasion de déménager dans une maison un peu plus confortable au Chaillet
26290scapy1NeuchâtelE: Hum hum.
26291scapy1NeuchâtelPY: on est restés cinq ou six ans,
26292scapy1NeuchâtelPY: et puis maintenant ben depuis deux ans on habite ici à au Crêt Mouchet,
26293scapy1NeuchâtelE: Ouais, d'accord,
26294scapy1NeuchâtelE: et vous êtes bien intégrés dans le voisinage? je sais pas s'il y a des associations de quartier ou des,
26295scapy1NeuchâtelPY: Alors je fais pas partie d'associations mais je suis,
26296scapy1NeuchâtelPY: on est toujours impliqués dans des combines de style euh il y a eu ce qu'ils appelaient la FEVENCO la fête des Vendanges de,
26297scapy1NeuchâtelPY: de Neuchâtel où Colombier était invité.
26298scapy1NeuchâtelE: Ouais.
26299scapy1NeuchâtelPY: puis là je me suis impliqué dans dans la décoration de la tente etc euh,
26300scapy1NeuchâtelPY: maintenant je suis,
26301scapy1NeuchâtelPY: au FC Auvernier je suis un peu impliqué dans les l/,
26302scapy1NeuchâtelPY: les manifestations on va dire, typiquement samedi prochain je vais tenir la buvette de la plage pour faire des sous pour le le football (rires).
26303scapy1NeuchâtelE: Hum hum.
26304scapy1NeuchâtelPY: Et puis sinon ouais il y a j'ai aussi des amis on fait de la voile à la à la Galère à Auvernier aussi enfin ça c'est,
26305scapy1NeuchâtelPY: tout se donne plutôt sur Auvernier que sur Colombier (rires) PY: mais avec le temps en fait on connaît un peu on connaît bien les gens de Colombier PY: quand même parce qu'on a,
26306scapy1NeuchâtelPY: j'ai quand même participé à (soupir),
26307scapy1NeuchâtelPY: toutes les fêtes etc. on est présent puis j'aime bien aussi je veux dire on a on a que deux petits vignerons mais enfin deux petits un grand un petit mais euh,
26308scapy1NeuchâtelPY: dont un qui est notre voisin,
26309scapy1NeuchâtelPY: donc on ouais on,
26310scapy1NeuchâtelPY: on connaît assez bien autant Npers que moi on connaît assez bien les gens de,
26311scapy1NeuchâtelPY: de Colombier quoi en gros.
26312scapy1NeuchâtelPY: des anecdotes (rires)
26313scapy1NeuchâtelE: que vous aimiez faire en lien avec la région?
26314scapy1NeuchâtelPY: que j'aimais faire, non mais j'ai des anecdotes euh de famille quoi des,
26315scapy1NeuchâtelPY: des éléments euh,
26316scapy1NeuchâtelPY: plus ou moins intéressants ou plus ou moins stupides mais,
26317scapy1NeuchâtelPY: euh je sais pas euh, qu'est-ce qu'on peut raconter comme bêtises qui euh,
26318scapy1NeuchâtelPY: ben, j'ai,
26319scapy1NeuchâtelPY: j'ai des oncles qui sont chasseurs,
26320scapy1NeuchâtelE: Ah d'accord.
26321scapy1NeuchâtelPY: et puis bon ben c'est,
26322scapy1NeuchâtelPY: c'est toujours euh particulier le domaine de la chasse moi je suis pas du tout chasseur hein,
26323scapy1NeuchâtelPY: je PY: suis même euh,
26324scapy1NeuchâtelPY: j'arriverais pas à tirer sur un oiseau je crois (rires).
26325scapy1NeuchâtelE: Vous êtes jamais allé avec euh, ah si.
26326scapy1NeuchâtelPY: Bon, c'est assez particulier quoi on est (rires),
26327scapy1NeuchâtelPY: euh une fois on y est allé j'étais avec moi un de mes cousins ma mère a,
26328scapy1NeuchâtelPY: j/ sept frères et puis une soeur,
26329scapy1NeuchâtelE: Hum hum.
26330scapy1NeuchâtelPY: puis j/ sur les sept frères je crois qu'il y en a cinq qui sont chasseurs alors ils chassent un peu en famille,
26331scapy1NeuchâtelPY: et puis ben,
26332scapy1NeuchâtelPY: quelquefois je suis allé avec euh mes oncles et puis des cousins cousines euh,

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS