Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur svajb1 a trouvé 439 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
35269svajb1NyonJB: ah non, ça c'est clair.
35270svajb1NyonRB: Mais alors vraiment, vraiment c'était presque, bon.
35271svajb1NyonRB: le, Monsieur Npers qui s'occupe de nos affaires là-haut à Saint-Cergue, il nous a téléphoné il y a deux semaines
35272svajb1NyonRB: et il a dit à Npers Monsieur Npers Monsieur Npers votre chalet il est vendu
35273svajb1NyonRB: et puis Npers il a dit Attendez vous permettez que je m'asseye, vous permettez que me m'asseye d'accord.
35274svajb1NyonRB: Et puis oui oui alors c'est des gens qui sont très intéressés, mais ils aimeraient vivre à l'année là-haut. Ah bon
35275svajb1NyonRB: Et puis ils nous ont fait une proposition par écrit
35276svajb1NyonRB: Ils voul/voulaient vide.
35277svajb1NyonRB: Alors de toute façon il y avait pas de problème parce que le canapé et le salon on aurait vendu puis les lits de toute façon.
35278svajb1NyonRB: Les lits gigognes les lits gigognes on gardait pour nous puis le grand lit je l'aurais donné à ma maman.
35279svajb1NyonRB: Et puis euh, ils nous ont fait une proposition par fax.
35280svajb1NyonRB: Ils voulaient dix pour cent tout de suite, dans un, trois semaines un mois de nouveau dix pour cent et puis le solde à la fin mai
35281svajb1NyonRB: Et puis entretemps si on avait dit oui, ils auraient voulu créer une euh, mezzanine et puis une cheminée.
35282svajb1NyonRB: Alors moi j'ai dit euh, puis Npers la même chose (bruit) non,
35283svajb1NyonRB: C'est. Si ils ont les sous pour acheter fin mai, ils achètent tout de suite.
35284svajb1NyonRB: Et puis ils font les travaux après.
35285svajb1NyonRB: Nous, on est plus concerné, hein?
35286svajb1NyonRB: Alors euh, on a répondu.
35287svajb1NyonRB: Et puis après ils ont répondu encore par fax comme quoi fallait envoyer le dossier à la banque.
35288svajb1NyonRB: A Gland, à U.B.S.
35289svajb1NyonRB: Et puis j'ai trouvé bizarre. J'ai dit on a pas de nouvelles.
35290svajb1NyonRB: Ça devrait aller quand même plus vite que ça On a déjà téléphoné
35291svajb1NyonRB: La semaine passée. Il a dit oui oui, c'est en bonne voie euh.
35292svajb1NyonRB: Disons.
35293svajb1NyonRB: On attend leur réponse.
35294svajb1NyonRB: Puis la réponse de ces gens est venue, et puis,
35295svajb1NyonRB: Oui, oui, alors écoutez euh. Mon mari doit se faire encore opérer pour la seizième fois.
35296svajb1NyonRB: Seizième fois. De je sais pas quoi, j'ai pas demandé.
35297svajb1NyonRB: Alors on prolonge juste encore deux trois jours la réponse. (hrm)
35298svajb1NyonRB: Et puis là euh, Npers et Npers, ils sont montés au chalet euh,
35299svajb1NyonRB: samedi, et puis il y avait plus le panneau à vendre
35300svajb1NyonRB: Puis Npers elle me dit maman, tu as pas dit euh, le chalet il est vendu?
35301svajb1NyonRB: Ah, j'ai dit non pourquoi?
35302svajb1NyonRB: Elle dit mais mami, euh, tu sais quelque chose, le panneau, il est plus là.
35303svajb1NyonRB: J'ai un, d'abord je veux te dire, tant que j'ai pas été chez le notaire.
35304svajb1NyonRB: J'y crois pas, hein?
35305svajb1NyonRB: C'est, quand on sera chez le notaire.
35306svajb1NyonRB: Puis pourquoi (bruit) le panneau est loin, je trouve ça bizarre.
35307svajb1NyonRB: Alors. Aujourd'hui on a téléphoné.
35308svajb1NyonJB: Tu as téléphoné.
35309svajb1NyonJB: Je sentais pas non plus, et puis.
35310svajb1NyonJB: Je voulais je voulais mo/je voulais monter parce que
35311svajb1NyonJB: Je voulais monter, non aujourd'hui.
35312svajb1NyonJB: Hier, c'était dimanche.
35313svajb1NyonJB: Aujourd'hui je voulais monter et, et oui.
35314svajb1NyonJB: Et hier j'ai pas voulu monter. J'ai dit non je monterai, mardi.
35315svajb1NyonJB: Puis aujourd'hui, euh, avant de monter j'ai dit écoute téléphone quand même pour moi.
35316svajb1NyonRB: Je te signale que c'était hier, hein.
35317svajb1NyonRB: Mais c'est pas grave.
35318svajb1NyonJB: Oui, c'est hier. Excuse-moi.
35319svajb1NyonJB: Oui, oui, d'accord.
35320svajb1NyonJB: (rires) Je m'excuse. Mais, hier tu travaillais?
35321svajb1NyonRB: Oui, mais je commence à trois heures.
35322svajb1NyonJB: Ah oui, d'accord oui.
35323svajb1NyonJB: Et puis, au moment de.
35324svajb1NyonJB: Elle a reçu la réponse comme quoi que c'était régidé par le
35325svajb1NyonJB: Je ne monte pas au chalet.
35326svajb1NyonRB: Ils ont changé d'idée parce qu'ils se sont rendu compte
35327svajb1NyonRB: Comme par hasard On a dû monter quatre fois.
35328svajb1NyonRB: Que, c'était quand même trop au bord de la route et puis à côté de la station (X)
35329svajb1NyonRB: Alors euh.
35330svajb1NyonJB: C'est pas ton faute.
35331svajb1NyonRB: Et puis le panneau pourquoi il est plus sur le,
35332svajb1NyonRB: Balcon marqué donc chalet à vendre Couleru et cetera.
35333svajb1NyonJB: numéro de téléphone.
35334svajb1NyonRB: Alors il a enlevé les panneaux pour changer les numéros de téléphone.
35335svajb1NyonRB: Puis il a dit oh ben je suis chez Monsieur et Madame Npers il y a plus besoin de remettre puisqu'il est vendu.
35336svajb1NyonRB: Alors au téléphone aujourd'hui, en fait il m'a appelée cet après-midi.
35337svajb1NyonRB: J'ai dit écoutez vous re/vous me remettez ce panneau.
35338svajb1NyonRB: Tout de suite. Hein.
35339svajb1NyonRB: Puis il me dit oui, peut-être d'un côté ça sera bien. Les gens, ils diront ah zut, il est vendu.
35340svajb1NyonRB: Et puis ils vont revoir le panneau, ah on a encore une chance. (rires)
35341svajb1NyonJE: Il essaye tout, euh (X) il vendra, Il va, il va partir.
35342svajb1NyonJB: Mais bon, pour le moment ça fait pas une année.
35343svajb1NyonTB: Euh, moi je m'abats fichiers à la banque parce que il y a.
35344svajb1NyonJB: Mais il faut qu'ils s'adressent à la régie Couleru.
35345svajb1NyonRB: Tu vois, on peut pas passer par nous.
35346svajb1NyonJB: Je, je suis obligé de , voilà. Hm.
35347svajb1NyonTB: Pouvez juste marquer peut-être mon nom et puis
35348svajb1NyonTB: Moi, je l'envoie à (X)
35349svajb1NyonJB: On te donnera les coordonnées.
35350svajb1NyonTB: Et puis. Oui, ça serait bien s'il y avait une, une photo. Et puis, euh.
35351svajb1NyonRB: Descriptif d'intérieur.
35352svajb1NyonTB: Un, un, juste un tout petit peu, puis.
35353svajb1NyonJB: Ça, c'est pas difficile parce qu'on a reçu les,
35354svajb1NyonJB: Les découpages, on peut reprendre exactement ce qu'il a mis parce qu'il faut encore
35355svajb1NyonJB: Il faudra qu'on mette qu'est-ce qu'il a inscrit.
35356svajb1NyonRB: Qu'on fasse, c'est comme elle dit, Npers, on devrait remettre une photo-couleur.
35357svajb1NyonJB: Oui, oui d'accord Mais elle a déjà avec un texte disons que lui met.
35358svajb1NyonRB: Oui, le texte que lui met. Voilà d'accord.
35359svajb1NyonRB: Et puis s'adresser à Npers
35360svajb1NyonRB: Et puis là elle aura le droit de dire ah on allait chez, chez Couleru
35361svajb1NyonRB: Parce qu'elle m'avait déjà en proposé une fois ça.
35362svajb1NyonRB: Puis comme ils avaient, il avait quelqu'un l'année passée. Presque sûr.
35363svajb1NyonRB: Ils se sont désisté. Ceux-là là c'était vraiment, vraiment.
35364svajb1NyonRB: C'était vraiment certain qu'ils achètent quoi.
35365svajb1NyonRB: Surtout qu'on avait baissé le prix puisqu'on le vendait vide.
35366svajb1NyonRB: Puis moi je disais à Npers c'est bizarre, je comprends pas, moi.
35367svajb1NyonRB: J'étais pas, j'étais pas chaude parce que je dise.
35368svajb1NyonRB: Il faudrait que ça aille plus vite et puis.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS