Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur svayb1 a trouvé 387 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
2326svayb1NyonYB: Mais même euh, tous les vieux quartiers, Queen's Way tout ça
2327svayb1NyonYB: Cette façon des vieilles barraques. Ils veulent pas les changer les tuyaux pour euh, pour un nom
2328svayb1NyonCB: Non, mais quand même tu les caches.
2329svayb1NyonYB: Mais tu les caches.
2330svayb1NyonCB: Il y avait plus rien. Il plus de murs, il y avait plus rien.
2331svayb1NyonRB: Eh, tu as jamais fait (x)
2332svayb1NyonYB: Ça te dérange?
2333svayb1NyonCB: Pas comme ça.
2334svayb1NyonRB: Tu as jamais remarqué à l'étranger comme on est moins bien qu'en Suisse?
2335svayb1NyonRB: En Suisse, c'est magnifique.
2336svayb1NyonRB: Partout tout est caché et c'est magnifique.
2337svayb1NyonCB: Ça me dérange moins, quoi.
2338svayb1NyonCB: Mais Londres, ça m'a.
2339svayb1NyonCB: L'hôtel, il était franchement.
2340svayb1NyonRB: Vieux comme style.
2341svayb1NyonYB: Oui mais alors l'hôtel qu'on avait.
2342svayb1NyonRB: Après, tu sais, on (x)
2343svayb1NyonRB: Après on a été en un autre, mais il était au Regent.
2344svayb1NyonRB: Palace. Ça allait un peu mieux.
2345svayb1NyonYB: Oui mais on (X)
2346svayb1NyonCB: Ça allait mieux. (rires)
2347svayb1NyonRB: Tu plaisantes. Au Regent Palace, c'était, c'était le top là-bas.
2348svayb1NyonCB: Mais oui, c'est clair, mais je veux dire, euh.
2349svayb1NyonYB: Putain.
2350svayb1NyonYB: On a été avec, euh, avec Npers. On était au mois de mars.
2351svayb1NyonYB: Quand on est descendu faire un repérage pour la course.
2352svayb1NyonYB: Puis on s'est, on savait pas trop à quoi comme hôtel prendre, tu vois, on avait.
2353svayb1NyonRB: Il était au Regent Palace, à côté de Picadelly.
2354svayb1NyonYB: Ben justement.
2355svayb1NyonCB: Parce qu'elle voulait un truc au centre. J'ai dit mais tu vas là-bas.
2356svayb1NyonYB: Elle m'en parlait. Tu vois, nous c'était l'histoire d'avoir.
2357svayb1NyonYB: Toute l'équipe, on est au centre.
2358svayb1NyonRB: Oui.
2359svayb1NyonYB: Tu es bien. Tu es sur place.
2360svayb1NyonYB: Qu'est-ce que tu veux nous.
2361svayb1NyonRB: Tu peux dire tu peux.
2362svayb1NyonCB: Puis il y a pas trente-six mille hôtels au centre.
2363svayb1NyonRB: Tu tombes, tu, tu tombes à l'hippodrome, euh, tu.
2364svayb1NyonCB: Mais voilà. Tu es tout de suite à
2365svayb1NyonYB: On débarque à Victoria Station.
2366svayb1NyonYB: On débarque, on remonte au toit de Buckingham, tranquille, on est.
2367svayb1NyonYB: On allait le (X) en haut.
2368svayb1NyonYB: On chronome/on chronomettre, on regardait un peu le taux qu'on mettait à remonter à pieds.
2369svayb1NyonYB: Histoire de voir, euh. De sav/de savoir combien de temps on met entre.
2370svayb1NyonYB: Avoir à la
2371svayb1NyonYB: Voilà (x). Non mais merde. Il fait il faisait beau.
2372svayb1NyonYB: Il faisait beau, tu es dehors, tu es bien.
2373svayb1NyonCB: C'est pas pour les chiens.
2374svayb1NyonYB: On arrive, on arrive là-bas, au Regent.
2375svayb1NyonYB: On aimerait une chambre, toute façon nous fallait qu'on roupille, quoi la nuit.
2376svayb1NyonYB: Et puis, euh, oui on aimerait une chambre et tout, deux personnes et tout.
2377svayb1NyonYB: On a payé.
2378svayb1NyonRB: Ah, c'est cher.
2379svayb1NyonRB: Je crois, tu payes cent cinquante balles la nuit.
2380svayb1NyonYB: Oh, (X) plus.
2381svayb1NyonYB: Quatre. On a, on a, on a payé.
2382svayb1NyonYB: On a payé quatre-vingts par, quatre-vingt-cinq, no/nonante-cinq par (X) pour deux.
2383svayb1NyonRB: Six sept ans, sept ans.
2384svayb1NyonCB: Moi, j'étais avec, euh.
2385svayb1NyonRB: Ah, tu avais en plus, euh.
2386svayb1NyonCB: Comment.
2387svayb1NyonRB: Npers.
2388svayb1NyonCB: Parce que nous on avait niqué le soir d'avant mais pas vous.(rires)
2389svayb1NyonCB: Alors, oui il fallait une chambre à deux.
2390svayb1NyonRB: C'était super-sympa, quoi. Alors eux, ils ont niqué dans la chambre dégueulasse. (rires)
2391svayb1Nyon(rires)
2392svayb1NyonCB: Dis donc. (rires)
2393svayb1NyonYB: De dieu ce qu'il est (X). C'est moi qui (X) sac à mort. (rires)
2394svayb1Nyon(rires)
2395svayb1NyonYB: Non non, mais. On a, alors oui, tu as le petit déjeuner, euh, dans la chambre.
2396svayb1NyonYB: Oh oh, parfait. Qu'est-ce que tu veux de mieux?
2397svayb1NyonYB: Non mais attends, le petit déjeuner, tu es au sixième, il faut décendre au quatrième aller le chercher.
2398svayb1NyonYB: Puis après tu le remontes dans ta chambre.
2399svayb1NyonYB: On va pas te l'amener, hein.
2400svayb1NyonRB: Alors Npers oui par contre. (X)(rires)
2401svayb1NyonRB: Il nous a porté le petit déjeuner dans la chambre.
2402svayb1NyonCB: Il nous l'avait pas amené dans la chambre.
2403svayb1NyonRB: Du style, tu es en train de dormir.
2404svayb1NyonRB: Tu as pas besoin d'aller (X) avec moi.
2405svayb1NyonRB: Le même comme ça. Tu arrives, le plateau dans les mains.
2406svayb1NyonRB: (bruit) Un beau coup contre la porte. Breakfast.
2407svayb1NyonRB: Et, une fois donc le lendemain elle a reçu deux godasses la bonne femme. (rires)
2408svayb1NyonRB: Mais, on avait prévu les godasses à côté du lit.
2409svayb1Nyon(bruit)
2410svayb1NyonRB: Silence.
2411svayb1NyonYB: Non non, nous on a, on a même pas déjeuné à l'hôtel. On s'est tiré.
2412svayb1NyonYB: Euh, en dessus, tu desc/tu descends le, le Regent.
2413svayb1NyonYB: Tu as. Oui, ça fait, ça fait lo/long comme ça.
2414svayb1NyonYB: Tu as la rue qui descend, tu as le.
2415svayb1NyonYB: Tu as un, ce genre un MacDo.
2416svayb1NyonCB: Tu as pas le déjeuner, hein.
2417svayb1NyonYb: Si, tu as le déjeuner, mais tu dois aller le chercher.
2418svayb1NyonCB: Nous, on avait pas déjeuné là-bas, en tout cas.
2419svayb1NyonYB: Oui ben, on a pas déjeuné parce que.
2420svayb1NyonRB. Nous, on avait pris du moins cher sans déjeuner, c'est pour ça.
2421svayb1NyonYB: Parce que le déjeuner il est compris avec là.
2422svayb1NyonRB: Parce que en fait, en, en toutes ces années en plus.
2423svayb1NyonRB: Nous on prenait pas le déjeuner là-bas. On mangeait dans la rue.
2424svayb1NyonRB: On allait se mettre, on allait se faire des, euh eggs and bacon.
2425svayb1NyonRB: Avec euh, des, des beans et des sausages.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS