Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 13bfa1 a trouvé 325 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
837313bfa1Aix-MarseilleE1: ils sont nés où tes parents?
837413bfa1Aix-MarseilleFA1: Alors mes parents ils sont nés tous les deux, à Marseille.
837513bfa1Aix-MarseilleFA1: Et euh ils sont de euh, ils ont grandi à Nlieu, c'est euh,
837613bfa1Aix-MarseilleFA1: une commune au nord de Marseille.
837713bfa1Aix-MarseilleFA1: Juste euh,
837813bfa1Aix-MarseilleFA1: en bordure de Marseille quoi puisque c'est, c'est vraiment collé,
837913bfa1Aix-MarseilleFA1: et ils habitaient à cinq cents mètres,
838013bfa1Aix-MarseilleFA1: l'un de l'autre, donc ils se sont connus euh
838113bfa1Aix-MarseilleFA1: Ils se sont connus euh tout gamins quoi puisque je crois que ma grand-mère euh maternelle euh à l'époque euh travaillait euh
838213bfa1Aix-MarseilleFA1: avec/ chez ma/ chez mes grands-parents paternels
838313bfa1Aix-MarseilleE1: oui d'accord.
838413bfa1Aix-MarseilleFA1: donc euh ils ont été euh pas é/
838513bfa1Aix-MarseilleFA1: pas vraiment élevés ensemble puisque c'était deux familles un peu euh,
838613bfa1Aix-MarseilleFA1: euh de euh avec des philosophies différentes, des
838713bfa1Aix-MarseilleFA1: des façons de n/ de voir les choses euh différentes euh des
838813bfa1Aix-MarseilleFA1: conceptions euh politiques euh différentes voire totalement opposées,
838913bfa1Aix-MarseilleFA1: et mais euh ça, comme quoi ça empêche pas les minots de grandir ensemble et de euh
839013bfa1Aix-MarseilleFA1: et de euh ben faire un couple et
839113bfa1Aix-MarseilleFA1: faire des enfants même si après ben ils ont fait leur vie quoi
839213bfa1Aix-MarseilleE1: Et bien sûr.
839313bfa1Aix-MarseilleE1: Et donc à part le euh, à part un peu de provençal, que tu comprends, tu parles d'autres langues ou?
839413bfa1Aix-MarseilleFA1: Alors je euh
839513bfa1Aix-MarseilleFA1: je parle anglais. Non.
839613bfa1Aix-MarseilleFA1: Je comprends l'anglais. Je comprends l'anglais euh
839713bfa1Aix-MarseilleFA1: Après il y a des accents qui me dérangent euh mais je com/ j'ai, j'ai des bonnes bases d'anglais quoi j'ai des bonnes bases d'anglais hein.
839813bfa1Aix-MarseilleFA1: Euh écrit, je le lis, je le comprends.
839913bfa1Aix-MarseilleFA1: Je euh, le parler je euh le reçois je le comprends,
840013bfa1Aix-MarseilleFA1: et c'est la pratique qui me manque.
840113bfa1Aix-MarseilleFA1: Je sais que les, les, les quelques voyages à l'étranger que j'ai faits euh,
840213bfa1Aix-MarseilleFA1: au début c'était un peu galère les premiers temps mais ça revient vite et à la fin euh,
840313bfa1Aix-MarseilleFA1: bon je parle euh facilement euh
840413bfa1Aix-MarseilleFA1: ça va quoi je, l'anglais ça va.
840513bfa1Aix-MarseilleFA1: Après paraît-il que j'ai euh
840613bfa1Aix-MarseilleFA1: quand même euh un U.V. euh ou un tru/ non, non.
840713bfa1Aix-MarseilleFA1: J'ai qu'en anglais ça, à la fac. J'ai des bribes d'espagnol,
840813bfa1Aix-MarseilleFA1: donc je capte à peu près l'espagnol euh classique,
840913bfa1Aix-MarseilleFA1: parlé quoi, comme ça. Du bac ouais.
841013bfa1Aix-MarseilleFA1: Mais euh,
841113bfa1Aix-MarseilleFA1: je crois pas que je serais foutu de tenir une discussion en espagnol ça c'est impossible.
841213bfa1Aix-MarseilleFA1: Puis basta quoi. Provençal euh pff.
841313bfa1Aix-MarseilleE1: Un peu d'italien, pas du tout?
841413bfa1Aix-MarseilleFA1: Italien pas du tout, mais bon ça me choque pas l'italien quoi je euh
841513bfa1Aix-MarseilleFA1: Je suis pas perdu. Avec les Italiens je suis pas perdu quoi.
841613bfa1Aix-MarseilleFA1: Font pas peur quand ils parlent.
841713bfa1Aix-MarseilleFA1: Même si euh ça va vite et tout je, je,
841813bfa1Aix-MarseilleFA1: c'est, c'est du latin quoi c'e/
841913bfa1Aix-MarseilleFA1: c'est du latin et euh c'est/
842013bfa1Aix-MarseilleFA1: ça reste euh assez compréhensible.
842113bfa1Aix-MarseilleE1: Tu as jamais travaillé euh en international dans le transport?
842213bfa1Aix-MarseilleFA1: (claquement de langue) Jamais.
842313bfa1Aix-MarseilleE1: Ça t'aurait pas intéressé?
842413bfa1Aix-MarseilleFA1: Non. Je veux rester par/ pas loin. Je veux rentrer chez moi le soir.
842513bfa1Aix-MarseilleFA1: Pouvoir partir en week-end. (rire)
842613bfa1Aix-MarseilleE1: L'Italie c'est pas très loin.
842713bfa1Aix-MarseilleFA1: Ouais, ouais c'est, c'est vrai non mais non.
842813bfa1Aix-MarseilleFA1: Non mais je suis pas euh je finirais pas ma vie dans le transport hein.
842913bfa1Aix-MarseilleFA1: Donc euh c'est pas,
843013bfa1Aix-MarseilleFA1: c'est pas une fin en soi quoi.
843113bfa1Aix-MarseilleFA1: C'était histoire de créer quelque chose et de faire euh
843213bfa1Aix-MarseilleFA1: de pas avoir de patron quoi
843313bfa1Aix-MarseilleFA1: De pouvoir décider de, d'essayer de décider de ce que (toux de E1) je pouvais faire euh,
843413bfa1Aix-MarseilleFA1: pour gagner ma vie, un petit peu.
843513bfa1Aix-MarseilleE2: Et avant de faire ça donc tu étais étudiant?
843613bfa1Aix-MarseilleFA1: Ouais. Je s/
843713bfa1Aix-MarseilleE2: tu as été étudiant
843813bfa1Aix-MarseilleFA1: parce que j'ai été inscrit à la fac,
843913bfa1Aix-MarseilleFA1: alors j'ai eu le bac en quatre-vingt-sept,
844013bfa1Aix-MarseilleFA1: non quatre-vingt-neuf, j'ai eu le bac en quatre-vingt-neuf,
844113bfa1Aix-MarseilleFA1: Et après je suis resté neuf ans à la fac donc jusqu'en euh quatre-vingt-dix-sept quatre-vingt-dix-huit je crois.
844213bfa1Aix-MarseilleFA1: (bruit) Puisque j'ai fait, j'ai triplé euh deuxième année euh de, d'éco,
844313bfa1Aix-MarseilleFA1: j'ai pas eu/ mis deux ans pour avoir mon/ ma maîtrise d'ethno,
844413bfa1Aix-MarseilleFA1: et euh je m'étais inscrit en D.E.A. mais ça m'a,
844513bfa1Aix-MarseilleFA1: ça m'a gonflé et j'y suis plus allé.
844613bfa1Aix-MarseilleFA1: Puis j'ai bossé c'est là que j'ai commencé à bosser vraiment à côté à euh temps partiel et bon pff la fac euh j'ai saturé quoi.
844713bfa1Aix-MarseilleE1: C'était sur Aix l'éco aussi?
844813bfa1Aix-MarseilleFA1: Euh l'éco j'ai fait euh un peu sur Aix un peu sur Marseille j'ai fait deux ans à Marseille,
844913bfa1Aix-MarseilleFA1: et euh le reste à Aix.
845013bfa1Aix-MarseilleE1: D'accord. Tu avais un studio sur Aix quand tu étudiais sur Aix?
845113bfa1Aix-MarseilleFA1: Euh ben la première année j'étais chez euh ma mère,
845213bfa1Aix-MarseilleFA1: après ouais j'ai eu un stu/ euh un appart avec des amis,
845313bfa1Aix-MarseilleFA1: après je suis parti à Marseille j'ai eu un appart aussi euh avec euh un pote.
845413bfa1Aix-MarseilleFA1: (bruit) Puis après je suis revenu sur Aix et euh j'ai un appart avec ma copine
845513bfa1Aix-MarseilleE1: D'accord. Donc euh tu as une copine?
845613bfa1Aix-MarseilleFA1: J'ai une copine
845713bfa1Aix-MarseilleE1: Pas d'enfants?
845813bfa1Aix-MarseilleFA1: Non.
845913bfa1Aix-MarseilleE1: Pas encore.
2355313bfa1Aix-Marseille1 roc
2355413bfa1Aix-Marseille2 rat
2355513bfa1Aix-Marseille3 jeune
2355613bfa1Aix-Marseille4 mal
2355713bfa1Aix-Marseille5 ras
2355813bfa1Aix-Marseille6 fou à lier
2355913bfa1Aix-Marseille7 des jeunets
2356013bfa1Aix-Marseille8 intact
2356113bfa1Aix-Marseille9 nous prendrions
2356213bfa1Aix-Marseille10 fêtard
2356313bfa1Aix-Marseille11 nièce
2356413bfa1Aix-Marseille12 pâte
2356513bfa1Aix-Marseille13 piquet

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS