Recherche dans la base PFC - Liaisons
PFC database liaison search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur 42ags1 a trouvé 158 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête Contexte Gauche Liaison EcouteContexte droit L1L2L3L4L5
1068842ags1RoanneG: Si tu veux savoir comment que je ai euh je ai organisé c'estest [t] uneune chose1t
1068942ags1RoanneG: C'est euh je peux dire que c'est moi qui ai fait mon parcours Mais je ai fait bienbien [n] entenduentendu1nVN
1069042ags1RoanneG: Bon j'ai pris c'était GilbertGilbert [ ] àà époque au départ Euh enfin bref plusieurs21z autocaristes0
1069142ags1RoanneG: Bon j'ai pris c'était Gilbert20 à époque au départ Euh enfin bref plusieursplusieurs [z] autocaristesautocaristes1z
1069242ags1RoanneG: Et pour le voyage au Maroc on avait choisi le euh en réunion de classe bienbien [n] entenduentendu le euh le Sud marocain1nVN
1069342ags1RoanneG: Et à partir de là de suivant ces ces troistrois [ ] ouou quatre euh documents que j'avais j'ai fait10h un programme0
1069442ags1RoanneG: Et à partir de là de suivant ces ces trois10 ou quatre euh documents que j'avais j'ai faitfait [h] unun programme0h
1069542ags1RoanneG: Et puispuis [ ] aprèsaprès j'ai été voir les trois10 ou quatre auto/ autocaristes que j'avais20 envie de choisir0
1069642ags1RoanneG: Et puis10 après j'ai été voir les troistrois [ ] ouou quatre auto/ autocaristes que j'avais20 envie de choisir0
1069742ags1RoanneG: Et puis10 après j'ai été voir les trois10 ou quatre auto/ autocaristes que j'avaisjavais [ ] envieenvie de choisir0
1069842ags1RoanneG: Parce que on peut pas euh on prendprend [ ] unun programme chez11z un un programme chez autre c'est sensiblement pareil0
1069942ags1RoanneG: Parce que on peut pas euh on prend10 un programme chezchez [z] unun un programme chez autre c'est sensiblement pareil1z
1070042ags1RoanneG: Et onon [n] estest partis comme ça alors donc euh j'ai choisi la1nVN
1070142ags1RoanneG: Et puispuis [ ] aprèsaprès euh bon une fois que j'ai fait mon choix après je euh on on affine quoi bien entendu0
1070242ags1RoanneG: Et puis10 après euh bon une fois que j'ai fait mon choix après je euh on onon [n] affineaffine quoi bien entendu1nVN
1070342ags1RoanneG: Et puis10 après euh bon une fois que j'ai fait mon choix après je euh on on affine quoi bienbien [n] entenduentendu1nVN
1070442ags1RoanneG: J'affine avec euh alors euh je moi je joue sur les prestations desdes [z] hôtelshôtels1z
1070542ags1RoanneG: Hein si c'est des deuxdeux [z] étoilesétoiles trois11z étoiles quatre étoiles4z
1070642ags1RoanneG: Hein si c'est des deux14z étoiles troistrois [z] étoilesétoiles quatre étoiles1z
1070742ags1RoanneG: Quand tu vasvas [ ] auau Maroc faut bien faire attention0
1070842ags1RoanneG: que si tu prends qu'un deux euh un deuxdeux [z] étoilesétoiles20 en France4z
1070942ags1RoanneG: que si tu prends qu'un deux euh un deux14z étoilesétoiles [ ] enen France0
1071042ags1RoanneG: hein ça faitfait [ ] àà peine une étoile à euh une étoile au Maroc0
1071142ags1RoanneG: Donc il faut prendre un quatre ét/ au moinsmoins [ ] unun quatre étoiles pour avoir équivalence en France de deux10 à trois11z étoiles0
1071242ags1RoanneG: Donc il faut prendre un quatre ét/ au moins10 un quatre étoiles pour avoir équivalence en France de deuxdeux [ ] àà trois11z étoiles0
1071342ags1RoanneG: Donc il faut prendre un quatre ét/ au moins10 un quatre étoiles pour avoir équivalence en France de deux10 à troistrois [z] étoilesétoiles1z
1071442ags1RoanneG: Alors c'estest [ ] entreentre quatre et cinq étoiles Si tu veux10 avoir des11z hôtels correspondants quoi0
1071542ags1RoanneG: Alors c'est10 entre quatre et cinq étoiles Si tu veuxveux [ ] avoiravoir des11z hôtels correspondants quoi0
1071642ags1RoanneG: Alors c'est10 entre quatre et cinq étoiles Si tu veux10 avoir desdes [z] hôtelshôtels correspondants quoi1z
1071742ags1RoanneG: c'est que moi ce qui est produit quand je suissuis [ ] arrivéarrivé là-bas j'ai eu un gros souci0
1071842ags1RoanneG: parce que le euh agence qui m'a reçu là-bas ilsils [z] avaientavaient20 un programme Mais moi j'en avais20 un autre1z
1071942ags1RoanneG: parce que le euh agence qui m'a reçu là-bas ils11z avaientavaient [ ] unun programme Mais moi j'en avais20 un autre0
1072042ags1RoanneG: parce que le euh agence qui m'a reçu là-bas ils11z avaient20 un programme Mais moi j'enjen [n] avaisavais20 un autre1nVO
1072142ags1RoanneG: parce que le euh agence qui m'a reçu là-bas ils11z avaient20 un programme Mais moi j'en avaisavais [ ] unun autre0
1072242ags1RoanneG: parce que le euh agence qui m'a reçu là-bas ils11z avaient20 un programme Mais moi j'en avais20 unun [n] autreautre1nVN
1072342ags1RoanneG: Et là onon [n] aa on a discuté ferme Faut pas se laisser20 avoir bien entendu1nVN
1072442ags1RoanneG: Et là on a onon [n] aa discuté ferme Faut pas se laisser20 avoir bien entendu1nVN
1072542ags1RoanneG: Et là on a on a discuté ferme Faut pas se laisserlaisser [ ] avoiravoir bien entendu0
1072642ags1RoanneG: Et là on a on a discuté ferme Faut pas se laisser20 avoir bienbien [n] entenduentendu1nVN
1072742ags1RoanneG: Et onon [n] aa discuté ferme parce que euh1nVN
1072842ags1RoanneG: onon [n] avaitavait20 une sortie en quatre-quatre1nVN
1072942ags1RoanneG: on avaitavait [ ] uneune sortie en quatre-quatre0
1073042ags1RoanneG: Et quand je suis arrivé là-bas ils avaient pas ça alors euh bienbien [n] entenduentendu euh1nVN
1073142ags1RoanneG: bien Et puispuis [ ] ilil y eu quelques21z anecdotes qui ont10 été bien0
1073242ags1RoanneG: bien Et puis10 il y eu quelquesquelques [z] anecdotesanecdotes qui ont10 été bien1z
1073342ags1RoanneG: bien Et puis10 il y eu quelques21z anecdotes qui ontont [ ] étéété bien0
1073442ags1RoanneG: Entre parenthèses quandquand [t] onon a descendu après uarzazate qu'on est descendu dans euh1t
1073542ags1RoanneG: Entre parenthèses quand11t onon [n] aa descendu après uarzazate qu'on est descendu dans euh1nVN
1073642ags1RoanneG: ui enfin (rires) bref je vais sauter le nom je me rappelle plus Bon onon [n] aa des/1nVN
1073742ags1RoanneG: nOn [n] aa euh descendu en plein désert1nVN
1073842ags1RoanneG: dansdans [z] unun camp berbère1z
1073942ags1RoanneG: Et onon [n] aa couché sous les tentes berbères1nVN
1074042ags1RoanneG: Alors là euh il y a eu la surprise quand même bienbien [n] entenduentendu qui était20 agréable à voir1nVN
1074142ags1RoanneG: Alors là euh il y a eu la surprise quand même bien entendu qui étaitétait [ ] agréableagréable à voir0
1074242ags1RoanneG: nOn [n] étaitétait reçus sur des euh par terre il y avait des tapis partout à même le à même le sable (bruit de train)1nVN
1074342ags1RoanneG: Et puis la porte C'était la couverture que tu prenais puis que tu coinçaiscoinçais [ ] avecavec une pierre par terre0
1074442ags1RoanneG: Alors bon C'est ce que je redis tout à heure moi j'ai ditdit [ ] àà ma femme0
1074542ags1RoanneG: Parce que le euh sable va rentrerrentrer [h] unun peu partout0h
1074642ags1RoanneG: h ça a pas manqué parce que dans la nuitnuit [ ] onon a eu une tempête de sable0
1074742ags1RoanneG: h ça a pas manqué parce que dans la nuit10 onon [n] aa eu une tempête de sable1nVN
1074842ags1RoanneG: DeuxDeux [z] heuresheures20 et demi du matin1z
1074942ags1RoanneG: Deux11z heuresheures [ ] etet demi du matin0
1075042ags1RoanneG: Alors bienbien [n] entenduentendu le euh le la couverture qui qui barrait qui faisait fer/ qui faisait20h office de porte1nVN
1075142ags1RoanneG: Alors bien entendu le euh le la couverture qui qui barrait qui faisait fer/ qui faisaitfaisait [h] officeoffice de porte0h
1075242ags1RoanneG: Alors là c'était mémorant arf bienbien [n] entenduentendu que tout le monde (rires) A moitié à poil dehors (rires)1nVN
1075342ags1RoanneG: Enfin onon [n] yy a pris10 à la rigolade1nVN
1075442ags1RoanneG: Enfin on y a prispris [ ] àà la rigolade0
1075542ags1RoanneG: (chuchotements) Alors moi au bout un moment comme j'enjen [n] avaisavais marre j'ai dit de tenir1nVO
1075642ags1RoanneG: Hein Et puis toujours pareil la porte c'étaitétait [ ] unun un bout de toile que tu tirais comme ça là0
1214542ags1Roanne Le village de Beaulieu estest [t] enen grand11t émoi1t
1214642ags1Roanne Le village de Beaulieu est11t en grandgrand [t] émoiémoi1t
1214742ags1Roanne Le Premier Ministre a enen [n] effeteffet décidé de faire étape dans cette commune1nVN
1214842ags1Roanne Jusqu'ici les seuls titres de gloire de Beaulieu étaient son vin blanc sec ses chemiseschemises [ ] enen soie0
1214942ags1Roanne quatrième aux jeuxjeux [z] olympiquesolympiques de Berlin en dix neuf cent trente six1z
1215042ags1Roanne Et plus récemment sonson [n] usineusine de pâtes20 italiennes1nVN
1215142ags1Roanne Et plus récemment son usine de pâtespâtes [ ] italiennesitaliennes0
1215242ags1Roanne Qu'est-ce qui a donc valu à Beaulieu ce grandgrand [t] honneurhonneur1t
1215342ags1Roanne lassé des circuitscircuits [ ] habituelshabituels qui tournaient toujours20 autour des mêmes villes0
1215442ags1Roanne lassé des circuits20 habituels qui tournaient toujourstoujours [ ] autourautour des mêmes villes0
1215542ags1Roanne Le maire de Beaulieu - Marc Blanc - estest [t] enen revanche très11z inquiet1t
1215642ags1Roanne Le maire de Beaulieu - Marc Blanc - est11t en revanche trèstrès [z] inquietinquiet1z
1215742ags1Roanne La cote du Premier Ministre ne cesse de baisser depuis lesles [z] électionsélections1z
1215842ags1Roanne CommentComment [,] enen plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0,
1215942ags1Roanne Comment20 en plus éviter les manifestations qui ontont [ ] eueu tendance à se multiplier lors des visites21z officielles0
1216042ags1Roanne Comment20 en plus éviter les manifestations qui ont10 eu tendance à se multiplier lors des visitesvisites [z] officiellesofficielles1z
1216142ags1Roanne La côte escarpée du Mont Saint-Pierre qui mène au village connaît des barrages chaque fois que lesles [z] opposantsopposants1z
1216242ags1Roanne D'unDun [n] autreautre côté à chaque voyage du Premier Ministre le gouvernement prend contact avec la préfecture la plus proche1nVN
1216342ags1Roanne et assure que touttout [t] estest fait pour le protéger1t
1216442ags1Roanne r un gros détachement de police comme onon [n] enen a vu à Jonquière1nVN
1216542ags1Roanne r un gros détachement de police comme on enen [n] aa vu à Jonquière1nVO
1216642ags1Roanne et les vérifications identité risquent de provoquerprovoquer [h] uneune explosion0h
1216742ags1Roanne Un jeune membre de opposition aurait déclaré 'Dans le coincoin [h] onon est jaloux de notre liberté'0h,
1216842ags1Roanne Un jeune membre de opposition aurait déclaré 'Dans le coin10h onon [n] estest jaloux de notre liberté'1nVN
1216942ags1Roanne ousNous [z] avonsavons le soutien du village entier' De plus1z
1217042ags1Roanne quelquesquelques [z] articlesarticles parus dans La Dépêche du Centre Express1z
1217142ags1Roanne indiqueraient que lesles [z] activistesactivistes des communes voisines préparent20 une journée chaude au Premier Ministre1z
1217242ags1Roanne indiqueraient que les11z activistes des communes voisines préparentpréparent [ ] uneune journée chaude au Premier Ministre0
1217342ags1Roanne Quels fanatiquesfanatiques [ ] auraientauraient même entamé un jeûne prolongé0
1217442ags1Roanne Le sympathique maire de Beaulieu ne sait plusplus [ ] àà quel saint se vouer0
1217542ags1Roanne Il a le sentiment de se trouver dansdans [z] unun impasse stupide1z

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS