Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur ciana1 a trouvé 441 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
10184ciana1AbidjanE1: Votre parenté avec Npersonne, c'est quoi? Vous êtes frère et soeur?
10185ciana1AbidjanCIANA1G: Non, nous ne sommes pas frère et soeur, ça fait que, nous nous connaissons depuis à peine, euh,
10186ciana1AbidjanCIANA1G: ça fait maintenant neuf ans que nous nous connaissons
10187ciana1AbidjanCIANA1G: Parce que avant, on habitait dans le même quartier, à Abobo.
10188ciana1AbidjanCIANA1G: Et, c'est en vacances on se croisait.
10189ciana1AbidjanCIANA1G: Même après, quand ils ont déménagé, on est allé se retrouver encore,
10190ciana1AbidjanCIANA1G: dans un autre quartier d'Abobo .
10191ciana1AbidjanCIANA1G: Donc ça fait qu'on a gardé
10192ciana1AbidjanCIANA1G: des relations, vraiment, comme des frères et soeurs en fait.
10193ciana1AbidjanE1: Hum hum. Et vos familles ne sont pas parentées?
10194ciana1AbidjanCIANA1G: Non, pas du tout.
10195ciana1AbidjanE1: Ah, d'accord. Bon, et dites-moi, vous êtes né à Ferké . Et est-ce que vous pouvez nous dire quels sont, où vous avez habité,
10196ciana1AbidjanE1: depuis votre naissance jusqu'à aujourd'hui?
10197ciana1AbidjanE1: A chaque fois, en disant le nombre d'années, ou bien l'année (inaudible) bon.
10198ciana1AbidjanE1: S/si vous vous rappelez, hein.
10199ciana1AbidjanCIANA1G: Bon,
10200ciana1AbidjanCIANA1G: dès ma naissance, nous étions à Ferké.
10201ciana1AbidjanCIANA1G: (silence) Mais, (silence)
10202ciana1AbidjanCIANA1G: J'ai fait, bon la classe de terminale parce que, ça n'a pas marché.
10203ciana1Abidjan(silence)
10204ciana1AbidjanCIANA1G: Cette année,
10205ciana1AbidjanCIANA1G: je suis dans une école de maintenance automobile.
10206ciana1Abidjan(silence)
10207ciana1AbidjanCIANA1G: Donc, ça fait exactement, deux ans que je suis à Abidjan.
10208ciana1AbidjanE1: D'accord. Donc, Npersonne, vous l'avez connue quand vous étiez à Nlieu?
10209ciana1AbidjanCIANA1G: Non,
10210ciana1AbidjanCIANA1G: ici même à Abidjan, en quatre-vingt quatorze.
10211ciana1AbidjanCIANA1G: Quatre-vingt quatorze,
10212ciana1AbidjanCIANA1G: on s'est connu ici à Abidjan.
10213ciana1AbidjanCIANA1G: Parce que moi je venais, faire les vacances,
10214ciana1AbidjanCIANA1G: puis je repartais fréquenter là-bas à Nlieu.
10215ciana1AbidjanCIANA1G: Parce que ma maman était à Nlieu et puis mon papa était à Abidjan.
10216ciana1AbidjanE1: Ah.
10217ciana1AbidjanCIANA1G: Donc euh, les vacances, je venais ici,
10218ciana1AbidjanCIANA1G: ou bien, je partais chez ma mère.
10219ciana1AbidjanE1: Donc, quand vous étiez à Nlieu, vous n'étiez pas ch/chez votre papa, vous n'étiez plus,
10220ciana1AbidjanCIANA1G: Non, lui, il s'est séparé de ma mère .
10221ciana1AbidjanCIANA1G: Donc, il est venu à Abidjan .
10222ciana1AbidjanCIANA1G: Puis, elle est restée à Nlieu.
10223ciana1AbidjanE1: D'accord. (silence) Bon, donc, là, vous avez dit, vous avez, échoué au bac, c'est ça, non? Une fois?
10224ciana1AbidjanCIANA1G: Deux fois . Parce que à Nlieu, j'ai échoué,
10225ciana1AbidjanCIANA1G: et je suis venu à Abidjan, ça n'a pas marché.
10226ciana1AbidjanE1: Et, là vous êtes dans une école
10227ciana1AbidjanCIANA1G: de maintenance de véhicules et d'engins.
10228ciana1AbidjanE1: Pour préparer le bac encore?
10229ciana1AbidjanCIANA1G: Non, le BT.
10230ciana1AbidjanE1: Ah, le BT, hein?
10231ciana1AbidjanE1: Et, donc, vous êtes en première année de BT?
10232ciana1AbidjanCIANA1G: Oui.
10233ciana1AbidjanE1: Et, ça dure combien d'années?
10234ciana1AbidjanCIANA1G: Ca dure trois ans.
10235ciana1AbidjanE1: Trois ans, hein .
10236ciana1AbidjanE1: Et, c'est un BT de quoi?
10237ciana1AbidjanCIANA1G: Un BT industriel. Hum hum.
10238ciana1AbidjanE1: Donc, avec ce, si vous avez votre BT, là vous pouvez travailler.
10239ciana1AbidjanCIANA1G: Oui, avec le BT,
10240ciana1AbidjanCIANA1G: je peux travailler dans les usines de, bon,
10241ciana1AbidjanCIANA1G: dans les sociétés de ventes de voitures ,
10242ciana1AbidjanCIANA1G: ou même dans des sociétés
10243ciana1AbidjanCIANA1G: qui ont un garage, de voitures.
10244ciana1AbidjanCIANA1G: (coq chante) Hum hum.
10245ciana1AbidjanCIANA1G: Nous sommes plus spécialisés en engins.
10246ciana1AbidjanCIANA1G: C'est les moteurs. Hum hum.
10247ciana1AbidjanE1: (silence) Donc, si vous faites ça, bon, vous pouvez travailler, après vous n'allez pas chercher à faire plus d'études, non?
10248ciana1AbidjanCIANA1G: Non. Après ça, je peux travailler. Si j'ai le BT ,
10249ciana1AbidjanCIANA1G: je peux faire mon stage,
10250ciana1AbidjanCIANA1G: et après, on peut m'embaucher.
10251ciana1AbidjanCIANA1G: J'ai pas besoin de, de faire encore des études
10252ciana1AbidjanCIANA1G: pour travailler.
10253ciana1AbidjanCIANA1G: C'est-à-dire, même avec le BT, tu peux déjà travailler, parce que c'est un métier de main.
10254ciana1AbidjanE1: C'est ça.
10255ciana1Abidjan(silence)
10256ciana1AbidjanE1: Bon, et votre situation familiale? Vous êtes marié? Célibataire?
10257ciana1AbidjanCIANA1G: Oui, je suis célibataire.
10258ciana1AbidjanE1: Vous n'avez pas d'enfants?
10259ciana1AbidjanE1: Et, alors, euh, les langues que vous parlez. Quelles sont les langues que vous parlez?
10260ciana1AbidjanCIANA1G: (soupir) Je parle aucune langue.
10261ciana1AbidjanE1: Aucune langue, sauf français?
10262ciana1AbidjanCIANA1G: Sauf le français.
10263ciana1AbidjanCIANA1G: Parce que .
10264ciana1AbidjanCIANA1G: Parce que, ma maman, elle est de Nlieu,
10265ciana1AbidjanCIANA1G: Mon père est de, de d/, bon, de Nlieu (coq chante).
10266ciana1AbidjanCIANA1G: Donc, étant à la maison, bon.
10267ciana1AbidjanCIANA1G: Les deux avaient beauc/, les deux travaillaient.
10268ciana1AbidjanCIANA1G: Eux, ils avaient pas le temps
10269ciana1AbidjanCIANA1G: pour parler, euh,
10270ciana1AbidjanCIANA1G: leur ethnie avec nous, donc,
10271ciana1AbidjanCIANA1G: on n'a pas, franchement, on n'a pas pu.
10272ciana1AbidjanCIANA1G: On peut comprendre,
10273ciana1AbidjanCIANA1G: mais parler, non.
10274ciana1AbidjanCIANA1G: Impossible
10275ciana1AbidjanE1: Vous êtes plusieurs frères et soeurs, vous êtes combien?
10276ciana1AbidjanCIANA1G: Du côté de mon papa, nous sommes, euh, sept.
10277ciana1AbidjanCIANA1G: Chez ma maman aussi, sept.
10278ciana1AbidjanE1: Et aucun de tous ceux-là ne parle de langue?
10279ciana1AbidjanCIANA1G: Si.
10280ciana1AbidjanCIANA1G: Ceux qui sont du côté de mon papa,
10281ciana1AbidjanCIANA1G: il y a deux filles,
10282ciana1AbidjanCIANA1G: bon, trois filles,
10283ciana1AbidjanCIANA1G: il y a deux qui parlent bien

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS