Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur scajd1 a trouvé 463 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
13159scajd1NeuchâtelJD: Tu as toujours des costumes de bain?
13160scajd1NeuchâtelHD: Non
13161scajd1NeuchâtelHD: Ben oui mais pourquoi tu me demandes si j'ai toujours des costumes de bain (rires)?
13162scajd1NeuchâtelJD: il faut bien que je demande (rires),
13163scajd1NeuchâtelJD: parce que tu dis plus rien (rires)
13164scajd1NeuchâtelHD: A quel
13165scajd1NeuchâtelJD: Ben tu peux lui emprunter un des siens alors si tu as,
13166scajd1NeuchâtelJD: Ouais mais tu en as un nouveau?
13167scajd1NeuchâtelHD: Tu verras (rires). HD: Ouais.
13168scajd1NeuchâtelJD: J'en ai aussi achet
13169scajd1NeuchâtelHD: Ben toi je comprends.
13170scajd1NeuchâtelJD: Ben non mais l
13171scajd1NeuchâtelJD: parce que il y avait des,
13172scajd1NeuchâtelJD: des actions et puis euh il y avait ma taille.
13173scajd1NeuchâtelHD: Ah ah.
13174scajd1NeuchâtelHD: Tu as pas, tu as pas peur de de changer de alors
13175scajd1NeuchâtelHD: acheter pour apr
13176scajd1NeuchâtelJD: Pourquoi?
13177scajd1NeuchâtelHD: Je sais pas.
13178scajd1NeuchâtelHD: Ouais je crois pas je crois pas que (rires)
13179scajd1NeuchâtelHD: Je sais pas i/ euh euh ma belle-soeur euh (rires) m'a dit que elle elle avait chang
13180scajd1NeuchâtelJD: apr
13181scajd1NeuchâtelHD: plus petit, bien plus petit elle dit
13182scajd1Neuchâtel HD: (rires) Oui mais si tu en as d
13183scajd1NeuchâtelJD: Ouais.
13184scajd1NeuchâtelHD: Ne d
13185scajd1NeuchâtelJD: Ouais.
13186scajd1NeuchâtelJD: Mais non mais c'est parce que euh
13187scajd1NeuchâtelHD: Hum hum.
13188scajd1NeuchâtelJD: et puis c'est jamais la mode et puis l
13189scajd1NeuchâtelJD:
13190scajd1NeuchâtelHD: Ah voil
13191scajd1NeuchâtelJD: puis j'en trouverai pas.
13192scajd1NeuchâtelHD: D'accord.
13193scajd1NeuchâtelJD: Tu vois.
13194scajd1NeuchâtelHD: Ouais moi je crois que je pr
13195scajd1NeuchâtelJD: Hum.
13196scajd1NeuchâtelJD: Ouais mais c'est parce que toi tu es pas (soupir) une euh,
13197scajd1NeuchâtelJD: une terroris
13198scajd1NeuchâtelJD: de
13199scajd1NeuchâtelJD: euh elle elle a eu toute son enfance des probl
13200scajd1NeuchâtelJD: enfin toute son enfin pas pas son enfance justement JD: mais elle allait d
13201scajd1NeuchâtelJD: toute son adolescence puis toute sa son d
13202scajd1NeuchâtelJD: donc maintenant c'est un peu compulsif si elle voit des chaussures qui lui vont bien elle les ach
13203scajd1NeuchâtelJD: Tu vois?
13204scajd1NeuchâtelJD: Apr
13205scajd1NeuchâtelJD: alors quand tu trouves des bien eh ben tu ach
13206scajd1NeuchâtelHD: Ben oui note bien
13207scajd1NeuchâtelJD: Ouais, c'est peut-
13208scajd1NeuchâtelHD: j'ai comp/ je comprends ouais ce que tu veux dire, hum hum.
13209scajd1NeuchâtelJD: Bien sage mon oeil JD: Ouais.
13210scajd1NeuchâtelHD: Alors je t'
13211scajd1NeuchâtelHD: Oui, HD: mais pas mais pas de fa
13212scajd1NeuchâtelJD: alors
13213scajd1NeuchâtelHD: Hum hum, un budget, ouais.
13214scajd1NeuchâtelHD: Mais ce serait int
13215scajd1NeuchâtelHD: quel est le budget euh v
13216scajd1NeuchâtelJD: Enfin je pense qu'il y a des statistiques, mais euh faudrait chercher ouais euh,
13217scajd1NeuchâtelHD: Ben justement euh,
13218scajd1NeuchâtelHD: F. elle me disait que elle avait lu que que les sous-v
13219scajd1NeuchâtelHD: Pff (voix chuchot
13220scajd1NeuchâtelHD: On se disait on a beaucoup ri parce qu'on s'est dit (rires) nous on n'a que XXX
13221scajd1NeuchâtelHD: Ouais les ouais ouais tout ce qui
13222scajd1NeuchâtelJD: Ouais.
13223scajd1NeuchâtelJD: mais
13224scajd1NeuchâtelJD: trois cents francs
13225scajd1NeuchâtelHD: alors voil
13226scajd1NeuchâtelJD: Hum.
13227scajd1NeuchâtelHD: Mais on riait de nous aussi par rapport
13228scajd1NeuchâtelHD: on se racontait puis on se disait bouh
13229scajd1NeuchâtelHD: apr
13230scajd1NeuchâtelJD: Ben normalement c'est quand m
13231scajd1NeuchâtelHD: elle a lu
13232scajd1NeuchâtelJD: Ben surtout comment elle ga/ des jeunes femmes qui gagnent leur vie quand m
13233scajd1NeuchâtelHD: Ben je pense oui oui.
13234scajd1NeuchâtelJD: Ah ben tu vois je peux encore m'acheter plein de soutien-gorges et puis de puis de costumes de bain.
13235scajd1NeuchâtelJD: avant d'en
13236scajd1NeuchâtelJD: Ben,
13237scajd1NeuchâtelJD: Non moi j'ach
13238scajd1NeuchâtelJD: combien les autres ach
13239scajd1NeuchâtelHD: Bon ben
13240scajd1NeuchâtelHD: mais c'est vrai que c'est comme ben il y avait une une
13241scajd1NeuchâtelHD: elle a racont
13242scajd1NeuchâtelHD: et puis ils l'ont i/ ils l'ont une fois HD: ils l'ont suivi et puis ils ont remarqu
13243scajd1NeuchâtelHD: c'
13244scajd1NeuchâtelHD: puis je me disais pour pour pour les achats c'est la m
13245scajd1NeuchâtelHD: si tu d
13246scajd1NeuchâtelHD: ou disons on va dire peut-
13247scajd1NeuchâtelJD: mais c'est vrai que ouais,
13248scajd1NeuchâtelHD: hein l
13249scajd1NeuchâtelHD: puis
13250scajd1NeuchâtelJD: mais sur une ann
13251scajd1NeuchâtelJD: c'est quoi sage pour toi sur une ann
13252scajd1NeuchâtelHD: Non mais,
13253scajd1NeuchâtelHD: c'/ je veux dire j'ai gard
13254scajd1NeuchâtelJD: ah tu as pas tout calcul
13255scajd1NeuchâtelHD: r
13256scajd1NeuchâtelHD: mais les fois o
13257scajd1NeuchâtelHD: des fois du peu ou des fois du beaucoup. .
13258scajd1NeuchâtelJD: enfin en tout cas moi c'est aussi par phase.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS