Recherche dans la base PFC - Transcriptions
PFC database transcription search

[Enquêtes] [Transcriptions] [Liaisons] [Schwas]


Début First Aide Help

La recherche pour @locuteur cqamg1 a trouvé 419 réponses

Exporter toutes les réponses au format CSV
Info Locuteur Enquête TranscriptionEcoute
18379cqamg1Université Laval (Québec)E: Bon, je vous laisse un petit peu discuter toutes les deux là.
18380cqamg1Université Laval (Québec)E: je vais vous laisser hein,
18381cqamg1Université Laval (Québec)E: vous laisser cinq minutes. vous allez être,
18382cqamg1Université Laval (Québec)E: ça enregistre, vous allez être sans trapèze là. Ouais.
18383cqamg1Université Laval (Québec)MG: Ah, OK, je savais pas. (rires)
18384cqamg1Université Laval (Québec)E: Je vous l'avais pas dit?
18385cqamg1Université Laval (Québec)MG: Non. Mais c'est pas grave, ça change rien.(rires).
18386cqamg1Université Laval (Québec)E: Je vous laisse un petit peu cinq minutes. Dix minutes hein, je vais boire quelque chose,
18387cqamg1Université Laval (Québec)E: (Pour) ça bon, je sais que vous êtes capables de bavarder vous bavardez tout le temps, vous pouvez parler de l'appareil là. (rires)
18388cqamg1Université Laval (Québec)E: Tous les sujets sauf la politique, le sexe, et la religion.
18389cqamg1Université Laval (Québec)E: Il reste pas grand'chose (non). (rires) (bruit de porte et départ de E)
18390cqamg1Université Laval (Québec)MG: Bon.
18391cqamg1Université Laval (Québec)MG: De quoi qu'on parle (rires).
18392cqamg1Université Laval (Québec)MT: (en riant) Je sais pas, je pensais qu'il nous poserait des questions, moi.
18393cqamg1Université Laval (Québec)(hésitations)
18394cqamg1Université Laval (Québec)MG: Ben je sais pas, tu peux me raconter ce que tu as fait de tantôt pour l'ordi là, les, les tests que tu as fait.
18395cqamg1Université Laval (Québec)MT: Ouais, c'est ça j'étais allée euh, au labo euh, où ils ont des Macintosh, puis euh.
18396cqamg1Université Laval (Québec)MT: Il est au premier étage du (X/) du (XXX).
18397cqamg1Université Laval (Québec)MG: C'est au, au même endroit où ils ont les euh, les autres ordinateurs les PC ou.
18398cqamg1Université Laval (Québec)MT: c'est en face euh, (XX) est en face.
18399cqamg1Université Laval (Québec)MT: C'est ça, c'était là m'avait dit qu'il y avait FileMaker Pro,
18400cqamg1Université Laval (Québec)MT: puis elle m'avait dit qu'il y avait euh, le système neuf,
18401cqamg1Université Laval (Québec)MT: donc je pensais pouvoir tout tester là-dessus puis,
18402cqamg1Université Laval (Québec)MT: (d'essayer de faire) euh, dans (l'OD) euh,
18403cqamg1Université Laval (Québec)MT: la version dont on a besoin euh, de SuperCard.
18404cqamg1Université Laval (Québec)MT: Puis euh, c'est ça j'ai (tapané), j'ai (tapané), j'ai (tapané),
18405cqamg1Université Laval (Québec)MT: changé d'ordinateur euh,
18406cqamg1Université Laval (Québec)MT: puis euh, les, les connaissent pas FileMaker, ça fait qu'ils peuvent pas m'aider.
18407cqamg1Université Laval (Québec)MT: Puis euh, j'ai eu des petits problèmes avec FileMaker ben en fait tout les programmes que j'ouvrais,
18408cqamg1Université Laval (Québec)MT: euh, me disaient que euh j'avais euh, un fichier euh,
18409cqamg1Université Laval (Québec)MT: de euh. Comment il appelait ça (pause).
18410cqamg1Université Laval (Québec)MT: Euh, en tous cas j'avais un fichier d'ouv/ d'ouvert quelque part qui m'empêchait de euh,
18411cqamg1Université Laval (Québec)MT: euh, d'accéder à certaines fonctions des logiciels,
18412cqamg1Université Laval (Québec)MT: j'ai demandé au gars puis il savait (XX) que c'était quoi.
18413cqamg1Université Laval (Québec)MT: Ca fait que euh, c'est ça j'ai braqué là-dessus.
18414cqamg1Université Laval (Québec)MT: Je vais y retourner tantôt puis euh. Je vais réessayer.
18415cqamg1Université Laval (Québec)MT: Mais ça m'a pas avancé beaucoup.
18416cqamg1Université Laval (Québec)MG: En tous cas au moins tu as un endroit où tu peux faire des tests (toi) c'est déjà ça.
18417cqamg1Université Laval (Québec)MT: c'est sûr puis je peux aller voir (XX), puis la semaine aussi là euh
18418cqamg1Université Laval (Québec)MT: Ils peuvent me conseiller euh.
18419cqamg1Université Laval (Québec)MG: Puis euh.
18420cqamg1Université Laval (Québec)MG: C'est une bonne idée aussi là de peut-être trouver des, des étudiants en informatique,
18421cqamg1Université Laval (Québec)MG: en trouver un, en tous cas, qui connaît FileMaker beaucoup,
18422cqamg1Université Laval (Québec)MG: qui connaît Mac aussi,
18423cqamg1Université Laval (Québec)MG: qui connaît euh, HyperCard mais là on va peut-être en demander beaucoup euh,
18424cqamg1Université Laval (Québec)MG: mais déjà si il connaît Filemaker puis Mac,
18425cqamg1Université Laval (Québec)MG: il va, vite s'habituer à, Filemaker euh à,
18426cqamg1Université Laval (Québec)MG: HyperCard c'est quoi, puis il va pouvoir voir s'il peut transférer les données.
18427cqamg1Université Laval (Québec)MT: SuperCard puis FileMaker euh,
18428cqamg1Université Laval (Québec)MT: (XXX) c'est à, peu près le, le même environnement,
18429cqamg1Université Laval (Québec)MT: avec, j'imagine les fonctions aussi tout ça.
18430cqamg1Université Laval (Québec)MG: Est-ce que ça serait (XX) si on pouvait transférer les données.
18431cqamg1Université Laval (Québec)MT: Ouais, ben ouais. (Parce que) là j'ai ou/, j'ai essayé d'ouvrir euh,
18432cqamg1Université Laval (Québec)MT: les dossiers HyperCard dans euh,
18433cqamg1Université Laval (Québec)MT: dans SuperCard,
18434cqamg1Université Laval (Québec)MT: puis il veut pas il reco/ il reconnaît pas.
18435cqamg1Université Laval (Québec)MT: Mais là c'est quoi, il faudrait se faire une macro c'est, comment on procède pour euh,
18436cqamg1Université Laval (Québec)MT: les filtrer. (pause)
18437cqamg1Université Laval (Québec)MG: Ca prendrait probablement une macro comme tu dis là, faite par un programmeur.
18438cqamg1Université Laval (Québec)MG: Parce que tout, tout euh, (FileMaker) puis euh,
18439cqamg1Université Laval (Québec)MG: Hypercard c'est, c'est, c'est juste ( de tout ça) des macros.
18440cqamg1Université Laval (Québec)MG: Je veux dire euh,
18441cqamg1Université Laval (Québec)MG: quand tu ouvres HyperCard nouvel/ euh,
18442cqamg1Université Laval (Québec)MG: à la base euh juste le logiciel, tu as rien, tu as pas de euh.
18443cqamg1Université Laval (Québec)MG: tu as pas de fiche, tu as pas de base de données, c'est toi qu'il faut qui la cr\éés.
18444cqamg1Université Laval (Québec)MG: Donc si on, on peut créer dans FileMaker une base exactement pareille, avec les mêmes macros,
18445cqamg1Université Laval (Québec)MG: on doit avoir une façon qu'on puisse le transférer,
18446cqamg1Université Laval (Québec)MG: mais moi j'avais essayé, ici.
18447cqamg1Université Laval (Québec)MG: Euh, j'avais fait une petite base dans FileMaker,
18448cqamg1Université Laval (Québec)MG: (onomatopée nana).
18449cqamg1Université Laval (Québec)MG: Puis j'avais fait,
18450cqamg1Université Laval (Québec)MG: J'avais pas réussi à les transférer directement, de HyperCard à FileMaker ce que j'avais fait, c'est que les avais, importées dans Word,
18451cqamg1Université Laval (Québec)MG: et de Word je les avais importées dans FileMaker.
18452cqamg1Université Laval (Québec)MG: Donc ça à la limite ça serait pas une grosse entrave on importe nos ba/ mais elles sont déjà importées dans Word, puis de Word,
18453cqamg1Université Laval (Québec)MG: et tu sais si jamais tu vois qu'ils,
18454cqamg1Université Laval (Québec)MG: les techniciens ils te disent non ça se peut pas d/ demande-leur, est-ce que de Word à. (pause)
18455cqamg1Université Laval (Québec)MG: Ca causait quand même des problèmes, dont un euh.
18456cqamg1Université Laval (Québec)MG: (pause) c'est que euh.
18457cqamg1Université Laval (Québec)MG: A l'écran, euh,
18458cqamg1Université Laval (Québec)MG: FileMaker avait beaucoup de misère avec les caractères API,
18459cqamg1Université Laval (Québec)MG: ca fait qu'on v/, on, c'était des symboles,
18460cqamg1Université Laval (Québec)MG: tu sais comme quand tu es dans Word puis que tu écris en API mais tu es-t-en Times là, ça écrivait des symboles comme ça.
18461cqamg1Université Laval (Québec)MG: Avec ça c'est (plat) quand tu fais des recherches là, faut que tu connaisses les symboles mais c/,
18462cqamg1Université Laval (Québec)MG: c'est quand, peut-être un problème mineur par exemple,
18463cqamg1Université Laval (Québec)MG: J'avais fait des tests.
18464cqamg1Université Laval (Québec)MG: Mais j'avais pas réussi totalement à, à arranger le problème.
18465cqamg1Université Laval (Québec)MT: Ouais c'est sûr je pense dans le fond ça va vraiment à prendre euh, un programmeur qui s'y connaît parce que euh,
18466cqamg1Université Laval (Québec)MT: moi si je veux reproduire euh,
18467cqamg1Université Laval (Québec)MT: dans FileMaker quelque chose qui ressemble à Hypercard ben.
18468cqamg1Université Laval (Québec)MT: Tu sais je, je sais pas comment ils l'ont construit HyperCard.
18469cqamg1Université Laval (Québec)MG: Ca va aller plus vite aussi, tu sais à la limite, tu pourrais essayer de le copier mais,
18470cqamg1Université Laval (Québec)MG: (tu essaies) de, de limiter,
18471cqamg1Université Laval (Québec)MG: ça va être trop long.
18472cqamg1Université Laval (Québec)MT: Il peut manquer des des petits éléments puis bon, mais euh, malgré que de t/,
18473cqamg1Université Laval (Québec)MT: de trouver un étudiant qui a besoin d'un stage euh,
18474cqamg1Université Laval (Québec)MT: tout ça ça peut-être long aussi hein. (pause)
18475cqamg1Université Laval (Québec)MG: Sinon euh, (vois) du côté des techniciens euh,
18476cqamg1Université Laval (Québec)MG: spécialisés là euh, tu sais comme euh, directement là avec le campus par exemple ou,
18477cqamg1Université Laval (Québec)MG: tu appelles là tu dis, y a-t-il moyen d'avoir un technicien spécialisé dans, FileMaker euh, blabla tu sais.
18478cqamg1Université Laval (Québec)MG: On sait jamais.

PFC: Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS

PFC Phonology of Contemporary French Corpus

Base de données sur le français oral contemporain dans l’espace francophone Le projet international PFC (Phonologie du Français Contemporain), codirigé par Marie-Hélène Côté (Université Laval), Jacques Durand (ERSS, Université de Toulouse-Le Mirail), Bernard Laks (MoDyCo, Université de Paris Ouest) et Chantal Lyche (Universités d'Oslo et de Tromsø), s’adresse à un triple public, susceptible de s’intéresser au français oral dans ses usages attestés et dans sa variation au sein de l’espace francophone : chercheurs, enseignants/apprenants de français et grand public.

Il offre une base de données qui, à terme, constituera la plus grosse base de données orales portant sur le français et l'une des plus grosses bases toutes langues confondues. Cette base peut être utilisée dans le cadre de la recherche (phonétique, phonologie, syntaxe, pragmatique, sociolinguistique, analyse conversationnelle, etc.), de l’enseignement / apprentissage du français (langue étrangère, maternelle ou seconde) et de la diffusion des savoirs (conservation du patrimoine linguistique francophone et présentation générale du français oral contemporain pour les non-spécialistes).

Il se pose comme projet-pilote, suivi par un projet similaire pour l’anglais, Phonologie de l’Anglais Contemporain (PAC), codirigé par Philip Carr (Université de Montpellier III) et Jacques Durand.

AVERTISSEMENT: Les données présentées sur ce site sont issues du projet PFC et restent la propriété exclusive des auteurs représentés par les directeurs du projet . Elles peuvent être reprises et utilisées dans le cadre de travaux scientifiques à visée strictement non commerciale. Toute utilisation des données PFC dans une publication doit obligatoirement faire référence au projet et à son site : http://www.projet-pfc.net et s'accompagner de la citation des deux publications suivantes:

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2002). La phonologie du français contemporain: usages, variétés et structure. In: C. Pusch & W. Raible (eds.) Romanistische Korpuslinguistik- Korpora und gesprochene Sprache/Romance Corpus Linguistics - Corpora and Spoken Language. Tübingen: Gunter Narr Verlag, pp. 93-106.

Durand, Jacques, Bernard Laks & Chantal Lyche (2009).Le projet PFC: une source de données primaires structurées. In J. Durand, B. Laks et C. Lyche (eds)(2009) Phonologie, variation et accents du français. Paris: Hermès. pp. 19-61. Développement: Atanas Tchobanov Ingénieur de recherche CNRS